Poudre dodo ! [Martel & Len]

Léandre Laverny
BB |:| Deuxième année
Sexe : Homme
Apparitions : 54
Inscription le : 05/03/2018
Né(e) le : 10/02/2002
Age : 16
Nationalité : Français-Finlandais
Niveau d'études/Métier : Deuxième année
Classe : 2°A, D2 + Adaptation
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t96-la-musique-est-la-langue-des-emotions http://sin-theatre.forumactif.com/t98-je-me-souviendrais-de-ton-visage#323

Sam 14 Avr - 2:01
Léandre Laverny
Pâques 2018 - Event "Magical"
Maintenant que Léandre avait « perdu » sa race magique, et tous ses pouvoirs pour les troquer avec de nouveaux et un petit compagnon très … envahissant, il ne savait pas vraiment comment réagir et décida de faire comme si de rien n’était.
Ledit compagnon était un petit chien avec une très longue queue, entièrement noir, des yeux ambrés, des petites ailes qui pouvait le maintenir dans les airs par miracle vu leur petite longueur, et un gros appétit. Il était si petit et pourtant mangeait autant qu’un être humain.
Le jeune homme avait bien cherché à s’en débarrasser ou l’ignorer mais l’étrange créature revenait à la charge avec la conviction ultime d’être son ami.
Quelle plaie …

Le finlandais était assit tranquillement dans la cours, à étudier, alors que son petit compagnon s’enthousiasmait pour tout et n’importe quoi. Faisant souvent part de son émerveillement au jeune homme qui n’en avait strictement rien à faire. Il ressemblait à un enfant dans un parc d’attraction, regardant tout, touchant à tout, mais toujours avec un cookie dans la bouche. Pour avoir un peu de paix, Léandre avait mis un paquet de biscuit à ses cotés, Gõu venait en prendre un à chaque fois qu’il en avait terminé un. Il allait finir obèse celui-là …

Au bout d’un moment, le petit chien vint se poser sur le livre de Léandre pour avoir un peu d’attention. Léandre leva ses yeux bleus vers la boule de poile qui semblait interrogatrice.

_He, je suis avec de toi depuis un moment et je t’ai jamais vu parler avec personne. T’es tout seul ?

Le finlandais ne cilla pas, mais ne répondit pas non plus à son nouveau compagnon. Il ne comprenait pas de quoi se mêlait cette petite créature venue d’un médaillon. Et de toute manière, il lui avait dit à leur rencontre qu’il pouvait lire dans son esprit. Le jeune homme n’allait donc pas prendre la peine de lui adresser une réponse, qui allait engendrer certainement une nouvelle question.

_Mais t’es vraiment tout seul ?! T’as pas d’amis ici ?

Quelle insistance …
Léandre émit un soupire alors que son regard devint sombre envers sa petite mascotte. Il pourrait lui expliquer de long en large pourquoi il était très bien dans sa solitude, plutôt que de s’entourer de personnes qui allaient le blesser un jour. Mais ça serait certainement inutile.

_Tu n’en as pas non plus, je te ferais signaler.

Le petit chien se mit à voler pour se mettre sur l’épaule du jeune homme et commença à lui parler des biens faits de la sociabilité, le fait d’être entouré de personnes, communiquer, et d’autres choses futiles. Léandre décida d’abandonner sa lecture pour l’écouter, sans vraiment entendre quoique se soit. Ils n’avaient pas du tout la même vision du monde mais le finlandais n’avait pas la force de l’interrompre pour l’envoyer paître, rien que l’écouter lui prenait déjà toute sa motivation.

Heureusement pour l’âme vagabonde du jeune homme, un bruit se fit entendre au loin. Léandre sentit une grande fore monter en lui, comme s’il sentait que ce bruit n’était pas anodin. Abandonnant ses affaires, poussé par une violence de porter assistance, il se précipita bien vite au lieu explosif mais avant même de l’atteindre, il vit une sorte de papillon humanoïde prendre son envole pour la ville, lâchant des spores sur son passage.

_Léandre ! C’est le moment de te transformer.

Le jeune homme acquiesça avant de prendre son médaillon dans sa main et appeler son pouvoir : « By the Power Stargazer, transform me ! »
Tout comme la première fois, un flot de lumière aveuglante entoura le jeune homme. Ses vêtements se mirent à briller comme un soleil avant de changer de formes, toujours dans cette lumière céleste. Ses cheveux brun devinrent dorés et se mirent à pousser jusqu’à ses fesses. Deux étoiles bleues azurs vinrent se loger dans ses yeux pour rendre son regard saphir d’un bleu clair. Un long chapeau vint se poser sur sa tête et une sorte de voile  vint cacher son visage, ne laissant que ses yeux à découvert.
Lorsque la lumière quitta ses vêtements, elle vint former son arme qui se logea dans ses mains. La voie lactée disparut et le jeune homme revint dans la cours.

Mieux habile de sa transformation, Léandre n’attendit pas longtemps pour chasser le monstre. Il serra fermement son masque d’une main pour ne pas respirer les spores alors que tout les passants ayant rencontré l’envole de ce papillon étaient endormis, étendu sur le sol.
Cette pulsion de combattre ce monstre et cet instinct protecteur ne lui ressemblait pas, pourtant elle était si vive qu’il ne pouvait rien freiner. Il l’avait fait une fois, il pouvait recommencer.

Léandre poursuivit sa cible jusqu’au pars où le monstre se posa en même temps que jeune homme arriva. Le Stargazer se mit dans une position défensive en regardant l’étrange créature en face de lui.

Le papillon humanoïde se tourna vers lui, une arme dans chaque main, un sourire disgracieux sur le visage. Léandre ne cilla pas. Il avait des doutes sur ses capacités mais ne manquait pas de courage. Il fallait arrêter ce monstre avant qu’il ne fasse des victimes ou un catastrophe !

La page de présentation du monstre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Martel Raykin
E |:| Responsable de com'
Sexe : Femme
Genre : Féminin
Apparitions : 87
Inscription le : 26/09/2017
Né(e) le : 12/09/1981
Age : 36
Nationalité : Britannique (origine Allemande)
Niveau d'études/Métier : Diplôme du lycée/Communication
Classe : Groupe de soutien sur les troubles alimentaires
Situation amoureuse : Mariée à Nate Raykin
Double Compte : Naomi Lawford
Personnage sur l'avatar : C.C. - Code Geass
Péché(s) :
  •  Luxure 

Voir le profil de l'utilisateur
http://indare-division.forumactif.com http://sin-theatre.forumactif.com/t75-missions-de-communication-s-indare-school

Sam 21 Avr - 11:55
Martel Raykin
Pâques 2018 - Event "Magical"
Poudre dodo



Martel / Léandre / Lenaël


Depuis l'incident de la guêpe géante chez elle et de la transformation d'elle et de Scarlett (à qui on avait confisqué très vite sa clochette magique pour qu'il ne lui vienne pas à l'idée de "répandre la justice" en ville), les problèmes s'étaient accélérés. Une bonne partie de l'école subissait ses transformations, pas tout le monde heureusement, ce qui avait entraîné des complications très rapidement au niveau du travail ; les attaques bien plus nombreuses que nécessaires en ville l'avaient fait arriver en retard assez souvent, les cours annulés avaient laissé des élèves désœuvrés un peu partout et la perte de ses pouvoirs la rendaient beaucoup trop vulnérable à son goût.
Et le bruit violent qui retentit soudain à l'extérieur termina de la convaincre que cette blague avait assez duré.

Ça ne l'empêcha pas, instinctivement, de prendre le bracelet rose qu'elle avait rangé dans un des tiroirs de son bureau et de se précipiter à l'extérieur, croisant quelque élèves qui fixaient la fenêtre avec des yeux tellement exorbités qu'elle s'attendrait presque à les voir sortir. Elle jeta un œil à l'extérieur et dut reconnaître que leur surprise était valable : un genre de papillon géant était en train de s'envoler, se dirigeant vers la ville. Très, très mauvais ça. Si la ville commençait à en savoir un peu trop sur la magie, ça passait encore, mais si elle venait clairement de l'école, les choses allaient devenir compliquée. Martel se fraya un passage parmi un groupe d'élèves pour atteindre les escaliers puis les portes, avant de quitter la zone magique de l'établissement pour se diriger en ville.

Jusqu'où volerait cette créature infernale ? Les passants qui s'étaient retrouvés dans son sillage semblaient plongés dans un profond sommeil - un bon point, ils penseraient peut-être avoir rêvé - mais le monstre continuait d'avancer en, en même temps, de grossir. Martel crut apercevoir une autre personne dans le sillage du monstre, beaucoup plus près donc assez loin devant elle, quelqu'un qui avait visiblement trouvé un moyen de rester éveillé malgré les spores soporifiques qui lui tombaient dessus. Et quelqu'un qui semblait quand même assez brillant, vu d'ici. La jeune femme soupira.

- D'accord, j'ai compris.

Elle continua quand même de courir après avoir jeté un regard désabusé en direction du bracelet qui ornait son poignet. Elle ne l'avait pas emporté pour rien, le réflexe n'avait pas été là par hasard. L'idée de devoir passer à nouveau par cette transformation l'ennuyait d'avance, mais elle prit le temps de faire une pause à une légère distance du parc en voyant que la créature était passée en vol stationnaire.

- Protect the weak and crush the opressors !

La magie opéra bien vite, illuminant tout son corps pour faire apparaître jupe, débardeur et bottes, foncer la couleur de ses cheveux tout en les attachant et changer la couleur de ses yeux comme si un peintre fou lui traçait des traits roses dans le regard. Elle les ferma un instant tandis que le nœud et la pierre fuchsia qui allaient avec apparaissaient pour fermer son décolleté et que le collier orné d'une pierre ainsi que les boucles d'oreilles apparaissaient à leur tour. La transformation ne s'acheva qu'avec une pointe de maquillage dont elle ne comprenait toujours pas l'utilité - pas plus que celle du costume, à vrai dire - et la magie la laissa enfin reposer pied à terre au lieu de la faire léviter à quelques centimètres du sol. Soupirant à nouveau mais déterminée à arrêter le monstre avant qu'il ne provoque une catastrophe, Martel plaça ses mains devant elle comme si elle tenait un sceptre géant, qui ne se fit pas prier pour apparaître. Puis elle courut vers le parc.

En guise de monstre, un papillon humanoïde armé de quatre épées, une dans chaque main et, en guise de silhouette brillante qui le poursuivait, un jeune homme en costume qui était probablement passé par la même transformation qu'elle, mais semblait s'y être déjà beaucoup mieux habitué - et était accompagné d'une espèce de mini-bestiole visiblement inoffensive. Elle n'arrivait pas vraiment à le reconnaître - sans doute l'un des objectifs du costume - mais il avait l'air assez jeune pour être un élève. L'idée qu'il risque sa vie seule lui était insupportable, elle avait même envie de l'éloigner purement et simplement du combat, mais elle ne pouvait pas nier qu'elle aurait du mal à s'en sortir seule.




Revenir en haut Aller en bas
Lenaël Ehspeen
E |:| Agent d'entretien
Sexe : Les deux
Genre : Gender-fluid
Apparitions : 12
Inscription le : 04/02/2018
Né(e) le : 12/09/1994
Age : 23
Nationalité : Néerlandais/e
Niveau d'études/Métier : Sans diplôme
Situation amoureuse : Célibataire / Célibataire
Double Compte : Ever Inkraven
Personnage sur l'avatar : Gilgamesh / Ayase Eri
Péché(s) :
  •  Gourmandise 

Commentaire/citation : Il parle en #cc6633 (voix d'homme) et elle parle en #996699 (voix de femme)
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t87-lenael-ehspeen http://sin-theatre.forumactif.com/t89-deception-and-falsehood

Dim 22 Avr - 11:29
Lenaël Ehspeen
Pâques 2018 - Event "Magical"


Poudre dodo

ft Lenaël Ehspeen, Léandre Laverny & Martel Raykin
le jeudi 5 avril 2018
Cette semaine n'en finit pas. Depuis le premier avril, des monstres semblent attaquer l'école de façon totalement aléatoire et, surtout, beaucoup d'élèves semblent avoir décidé soudainement de porter des paillettes. Des paillettes. Entre ça et les dégâts causé par les attaques, entretenir cette école devient un véritable cauchemar. Il a même trouvé une quantité assez effarante de bave dans une des chambres des filles, et c'est le moment où il a renoncé à se poser des questions. Au final, c'est probablement la fatigue constante qui l'a empêché de remarquer avant ce matin la paire de gants posée sur l'accoudoir du canapé où il dort, laquelle, il en est à peu près certain, ne lui appartient pas. Ni à lui ni à Katarina. Depuis combien de temps est-elle ici ? C'est en Lena qu'il est aujourd'hui, et c'est donc Lena qui se frotte les yeux avant de prendre la paire de gants pour l'inspecter.
Elle ne reste pas focalisée dessus bien longtemps, cependant.

A l'instant où ses mains se posent sur les gants, elle sent que quelque chose n'est pas normal. Ses mains sont trop grandes, et le léger poids familier de sa poitrine a disparu. Elle a assez conscience de son corps pour comprendre en quelques secondes qu'elle est redevenue Lenaël involontairement et, si ça lui arrive de temps en temps, elle peut d'ordinaire reprendre son autre forme sans problème. Pas aujourd'hui. Quel que soit le maléfice qui la bloque, elle a beau se concentrer autant qu'elle peut, elle reste désespérément un homme.

» Impossible...

Sa voix d'homme sonne faux à ses oreilles, elle lui écorcherait presque le tympan. Ça ne va pas du tout, son pouvoir ne lui a jamais autant résisté, et elle ne se sent pas assez masculine pour vivre dans cette peau. Pas aujourd'hui. Elle grimace en regardant son reflet dans le miroir après s'être levée. Lenaël, aucun doute possible là-dessus, mais même le corps d'homme qui lui fait face n'arrive pas à la convaincre. Elle qui a tant l'habitude de mentir n'arrive pas à accorder son cerveau pour que la sensation qu'elle a d'elle-même corresponde à celle qu'auront les autres. Jouer le rôle d'un homme est bien plus simple quand on a l'état d'esprit. Mais elle n'a pas le choix. Elle ne peut pas décemment sécher le travail, quitte à prétendre remplacer sa soi-disant "sœur". Alors elle s'habille, ou plutôt il s'habille, enfilant sans même s'en apercevoir la paire de gants trouvée à son réveil. Elle a l'habitude des mensonges et des faux semblants, elle s'y fera vite. La première étape étant déjà de commencer à penser au masculin, mais elle verra ça plus tard.

Lena traverse donc la ville pour commencer son après-midi de travail, passant comme souvent par le parc de Notting Hill. Une décision qui déterminera son destin pour la journée, puisqu'elle se retrouve soudain face à un papillon géant. Elle recule précipitamment en évitant un coup qui aurait sûrement pu la tuer.

» Wow c'est quoi ça ?

Un regard autour d'elle lui permet de repérer la présence familière de Martel, en train de courir vers la créature, et s'apprête à la saluer amicalement avant de se souvenir qu'elle est, aux yeux de tous, Lenaël, un homme qui ne connaît que vaguement la jeune femme. Pestant intérieurement contre ce coup du sort, elle s'approche quand même de sa collègue, haussant un sourcil devant sa tenue insolite et le jeune homme tout aussi surprenant qui l'accompagne. Quelque chose ne tourne vraiment pas rond en ce moment. Elle s'apprête à parler quand une voix le détourne de ce qu'elle avait en tête.

» Psst. Eh, psst, par ici.

Lena baisse la tête pour apercevoir une sorte de grosse peluche rose en forme de wombat et avec un cœur sur le flanc. Qu'est-ce que c'est que cette chose, encore ? Et d'où ça sort ? Elle a l'esprit assez embrouillé comme ça.

» Répète après moi. "Let me be the hero you need".
» Quoi ?
» Vas-y !

Lena reste interdite un moment, fixant la créature, avant qu'un bruit provoqué par le papillon ne la sorte de son incompréhension. La phrase lui vient toute seule après la sursaut provoqué par la surprise, sans qu'elle ait le temps de réfléchir au pouquoi de l'existence de cette créature ni au sens que peuvent avoir ces mots.

» Let me be the hero you need !

Ses gants émettent de la lumière, qui se répand à tout son corps pour faire disparaître sa tenue actuelle et la remplacer par un mini short blanc à bordures rouges, un haut dans le même style orné d'un nœud papillon et des bottines, elle aussi avec des nœuds. Ajouter à ça un air juvénile dont elle n'a pas conscience et un petit bracelet ornée d'un cœur qui brillait intensément, et la transformation s'achève.

» Oh...

Elle comprend mieux l'histoire de paillettes, d'un coup. Et étrangement, maintenant qu'elle ressemble à ça, elle se sent de taille à affronter cette créature, même si elle ne sait pas trop par où commencer. Laisser faire son instinct ? pourquoi pas ? Elle appuie d'une main sur le bracelet en forme de cœur, poussée par une connaissance qui la dépasse, et celui-ci émet une lumière avant de faire apparaître un petit sceptre dans sa main.
Pas l'objet qu'elle aurait utilisé pour combattre un papillon géant, mais soit.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: West London :: Notting Hill :: Parcs et espaces verts-
Sauter vers: