Sin Theatre


 

Help, please ? [ft. Naomi Lawford]

Edelweiss L. Wintenberger
BB |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 375
Inscription le : 05/03/2018
Né(e) le : 22/12/2002
Age : 15
Nationalité : Allemande / Française
Niveau d'études/Métier : Troisième année / Déléguée de classe des 3°A
Classe : 3°A, D2 + Adaptation
Situation amoureuse : Célibataire
Double Compte : Krystal Hamilton
Personnage sur l'avatar : Dessin de la joueuse
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 

Commentaire/citation : « Du siehst aus wie Juwelen... »
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t99-une-fleur-vous-ouvre-ses-petals#325 http://sin-theatre.forumactif.com/t161-fleurir-pour-s-epanouir http://sin-theatre.forumactif.com/t205-dossier-scolaire-d-edelweiss-l-wintenberger

Ven 20 Avr - 3:23
Edelweiss L. Wintenberger
Pâques 2018 - Event "Magical"




Help, please ?




Un long et profond soupir s'échappa des lèvres de la jeune fille. Sincèrement, elle avait beaucoup de mal à se positionner face aux événements récents et à ce qu'ils impliquaient.
Weiss marchait dans le couloir, légèrement agacée par la tournure que tout ceci prenait, revenant justement de sa classe d'adaptation raciale où elle trouva une simple porte fermée avec un mot de l'administration informant de la suspension de ce cours pour des raisons de "complications". Une façon atténuée de parler d'un phénomène inattendu et totalement inexplicable qui consistait à se changer en un éclair pour arborer des tenues de barbies en plus de combattre des monstres parfaitement irréalistes. Un petit frisson la parcourra d'ailleurs à la seule pensée de cet ennemi douteux... Enfin, heureusement, c'était derrière elle grâce à l'aide de ses colocataires et de Naomi.
Resserrant sa prise sur son sac, elle se questionna sur la façon de prendre les choses. Elle avait eu tant de mal à s'habituer à sa condition de Psyché que d'être redevenue une simple humaine lui ferrait presque bizarre. Il lui avait fallu du temps pour accepter Juwelen, construire des liens avec lui, et maintenant ses efforts semblaient s'être fait balayés par une magie encore plus forte. En fin de compte, elle ne se réjouissait pas plus que ça de la fermeture des cours de magie puisque ça impliquait cette nouvelle situation saugrenue. Mais si ce n'était que ça... En effet, leurs emplois du temps étaient devenus quelque peu bancals, annulant certains cours, en rattrapant d'autre, le tout souvent prévenu à la dernière minute. Il semblerait que le corps enseignant ait des petits soucis d'organisation... Ça pouvait être compréhensible mais ça n'en restait pas moins agaçant. Weiss aimait terriblement l'ordre et la prévention alors suivre des plans improvisés ne lui convenait pas énormément. C'est bien simple, depuis quelques jours, elle devait aller en cours deux fois plus en avance que d'habitude pour ne pas se laisser déstabiliser par un potentiel changement.
Peut-être qu'elle n'aurait pas du venir dans cet établissement en fin de compte... Si seulement elle avait su tout ce qui l'attendait ! Jamais elle n'aurait signé pour tant d’ascenseurs émotionnels. Elle qui avait toujours aimé le charme d'un quotidien calme et tranquille..

Perdue dans ses pensées, elle remarqua son arrivée dans la passerelle uniquement lorsque le soleil vint lui frapper le visage au travers les longues vitres qui constituaient les murs de ce couloir. Elle ralentit le pas pour mieux prendre le temps d'observer autour d'elle. A force, elle devrait le connaitre par cœur mais elle aimait toujours autant traverser ce boyau transparent duquel elle pouvait apercevoir la cour parsemée d'élèves. Ainsi, elle avançait doucement à chacun de ses passages pour simplement profiter d'un petit plaisir aussi simple. Cela paraissait sûrement idiot d'un point de vu extérieur mais puisque personne ne le savait, pourquoi se priver ? Cependant, son trajet n'avait pas la saveur des jours habituels.. En effet, ses oreilles furent rapidement dérangées par des paroles presque agressives. Non, elles étaient totalement agressives. Avec prudence, la jeune fille chercha la provenance de cette confrontation verbale pour arrêter son regard droit devant. A la limite qui séparait la passerelle du bâtiment B, un groupe de jeunes garçons s'était attroupé autour d'une fille. Ils devaient être trois, à la coincer contre le mur, l'empêchant ainsi d'avancer. Seraient-ils en train de... la harceler ? Ou bien de la racketter ?
Weiss arrêta sa marche, restant figée pendant un instant à regarder la scène. Réfléchissons vite mais réfléchissons bien. Il y a trois garçons d'une corpulence largement supérieur à la moyenne, ou du moins de son point de vu. Il y a aussi cette pauvre jeune fille qui lançait déjà des regards suppliants à l'allemande. Et puis, au milieu de tout ça, Weiss, qui devait juste passer pour atteindre le bâtiment B. Peut-être qu'en se glissant discrètement, les mains en œillères, d'un pas rapide, elle pourrait esquiver le problème sans en attirer ? Faisant semblant de ne pas remarquer les appels à l'aide de leur victime, la jeune fille entreprit de raser la vitre pour passer à côté des garçons sans se faire remarquer. Elle avait l'habitude de se rendre invisible, elle pouvait bien le faire une fois de plus... Et en même temps elle se sentait mal d'agir de la sorte. Un petit quelque chose au fond d'elle lui disait de se confronter, une étincelle de courage se mit même à grandir pour s'étendre dans tout son être. Comme si un feu silencieux brûlait d'un désir protecteur. En temps normal jamais elle n'aurait voulu ni même pensé aider une personne si cela revenait à rentrer dans le conflit. Mais depuis sa transformation étrange en "magical girl" elle se sentait toujours d'humeur à sauver la veuve et l'orphelin comme si l'injustice de s'attaquer à plus faible que soi lui semblait insupportable. Inadmissible.
Oh non. Pas encore...
Et si, à la dernière minute, elle délaissa son envie de fuite pour se planter devant les trois jeunes hommes. Le dos droit, la tête légèrement levée pour mieux regarder ces messieurs et la main serrée sur son sac comme un point de repère, elle prit une grande inspiration avant de les interpeller.  

- Excusez-moi messieurs ? Auriez-vous la gentillesse de vous écarter du passage, s'il vous plait ?

Mais quelle sotte. Premièrement elle était plus petite. Deuxièmement elle n'avait pas de force. Troisièmement, et le plus important, ils étaient trois, elle était seule. Le calcul était rapide..
Forcément, ils commencèrent à s'énerver et pester contre elle, détournant leur attention de leur victime principale pour la reporter sur Weiss qui reculait déjà. En jetant un coup d’œil rapide derrière les garçons, elle pu voir la jeune fille qu'elle tentait d'aider s'enfuir en courant sans même un merci... Quelle ingratitude.. Et maintenant, c'était elle qui se retrouvait dans une position si désagréable. Pour rattraper le coup et essayer de limiter les dégâts, elle tenta de balbutier des excuses. Toute son "assurance" avait l'air de s'être envolée en un instant.

- T'as fais fuir notre proie sale garce ! Tu veux t'excuser ? Remplace-la, lança l'un des garçons en lui bloquant toute tentative de fuite.

Elle le pensait déjà tout à l'heure mais elle le pense d'autant plus fort maintenant: quelle sotte ! D'un coup, elle sentit son cœur accélérer alors qu'elle se retrouvait dans la même situation que leur précédente victime...


Codage par Nika L. Iélanov sur Pensionnat Immortalia


[color=#CC0000]: Le garçon
Revenir en haut Aller en bas
Naomi Lawford
BL |:| Quatrième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 157
Inscription le : 26/11/2017
Né(e) le : 25/01/2001
Age : 17
Nationalité : Anglaise
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Classe : 4°A, D1
Situation amoureuse : I'm sexy and I know it ?
Double Compte : Martel, Jodie, Caindell, Niels
Personnage sur l'avatar : Hoshii Miki
Péché(s) :
  •  Orgueil 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t36-l-ainee-lawford http://sin-theatre.forumactif.com/t179-i-m-more-than-meet-the-eyes http://sin-theatre.forumactif.com/t74-dossier-scolaire-de-naomi-lawford

Dim 22 Avr - 13:20
Naomi Lawford
Pâques 2018 - Event "Magical"

9 avril
2018
Help, please ?

Edelweiss Wintenberger

Cette semaine a été la définition même de l'enfer administratif. Impossible de savoir lesquels de nos cours avaient lieu et lesquels étaient annulés, en fonction des profs touchés par cette épidémie de magical girl, des classes détruites par des monstres. On se mange des changement d'emploi de temps toutes les cinq minutes parce que personne dans cette école ne semble capable de s'adapter - ce qui est ironique sachant qu'on a quand même un cours qui s'appelle "adaptation".  Parlant de cours d'adaptation, c'est justement à celui-là que j'étais censé aller ce matin, même si je me demande encore pourquoi je suis toujours inscrite là-dedans alors que j'ai quasiment une maîtrise totale de ma capacité à changer de couleur et qu'en dehors de ça, je suis humaine. Mais passons. Tout ça pour dire que je suis comme d'habitude/toujours/souvent (rayer la mention inutile en fonction du prof qui m'adresse ce reproche) en retard. Ça ne surprendra pas grand monde, mais je marche quand même assez vite dans les couloirs pour que ce "en retard" ne se transforme pas en "absente" parce qu'on me virerait du cours.

Jusqu'à ce que j'aperçoive Weiss sur la passerelle. Ça m'a pris un moment mais j'avais fini par me rappeler qu'elle était dans le même cours de magie que moi. Je me demande ce qu’elle fait là à cette heure ; ça ne lui ressemble pas d'être en retard en cous, c'est même une des raisons pour lesquelles le fait que je la connaisse ne m'a pas sauté aux yeux tout de suite. Or, vu l'heure, soit elle est en retard, soit les cours d'adaptation sont annulés et elle était en train de rentrer dans sa chambre. Ça serait assez ordinaire et plutôt normal s'il n'y avait pas ces trois garçons à l'air suspect autour d'elle. Mon cœur s'emballe aussitôt. Je ne peux pas la laisser comme ça !

- Foutez-lui la paix.

Oui, on a vu plus doux et plus polie comme entrée en matière mais je ne suis pas réputée pour ma patience. Je me plante à côté d'eux pour les toiser tandis qu'ils se tournent vers moi. Ils sont trois, on est deux - même si je doute que Weiss soit volontaire pour se battre, surtout qu'elle a l'air un peu paniquée. Et en plus, j'ai toujours le mini-gadget de mes pouvoirs de magical girl, même si j'aimerais tant qu'à faire éviter de m'en servir sur des gens. Je pense que ça entre dans la catégorie "utiliser ses pouvoirs pour blesser d'autres élèves", et c'est techniquement interdit par le règlement de l'école.

- T'as un problème ?
- C'est vous, mon problème. Vous êtes sourds en plus ? Je vous ai dit de lui foutre la paix.

Ils peuvent bien essayer de m'attaquer, je sais me défendre. J'en ai maté des plus coriaces. Et puis voir Weiss bloquée contre ce mur, ça m'a rappeler beaucoup trop e mauvais souvenirs, du genre qui donnent des sueurs froides, pour que je songe un instant à la laisser avoir les mêmes. Dommage que je n'ai plus mes pouvoirs, d'ailleurs, je suis sûre que les faire pendouiller au-dessus du vide un moment en étant attaché à rien d'autre que ma magie les aurait fait réfléchir - et ça ne compte techniquement pas comme "blesser".

- Je vais t'en coller une tu feras moins la maline !
- Essaye.

Je croise les bras en faisant un geste de la tête pour appuyer mes propos. Le mieux à faire c'est de leur donner envie de tenter leur chance un par un - c'est pas pour rien que dans les films les héros s'en sortent toujours, ils ne se font (quasiment) jamais attaquer par un groupe complet. En un contre un j'ai une chance, trois contre une un peu moins... En tout cas plus difficilement et pas sans séquelles.
© Naomi
paroles en #006600
Revenir en haut Aller en bas
Edelweiss L. Wintenberger
BB |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 375
Inscription le : 05/03/2018
Né(e) le : 22/12/2002
Age : 15
Nationalité : Allemande / Française
Niveau d'études/Métier : Troisième année / Déléguée de classe des 3°A
Classe : 3°A, D2 + Adaptation
Situation amoureuse : Célibataire
Double Compte : Krystal Hamilton
Personnage sur l'avatar : Dessin de la joueuse
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 

Commentaire/citation : « Du siehst aus wie Juwelen... »
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t99-une-fleur-vous-ouvre-ses-petals#325 http://sin-theatre.forumactif.com/t161-fleurir-pour-s-epanouir http://sin-theatre.forumactif.com/t205-dossier-scolaire-d-edelweiss-l-wintenberger

Lun 23 Avr - 23:46
Edelweiss L. Wintenberger
Pâques 2018 - Event "Magical"




Help, please ?




La situation est délicate, certes, mais pas impossible à gérer. Enfin, ça aurait été le cas si Weiss arrivait à réfléchir correctement dans une telle position mais rien à faire, elle était simplement figée. Se retrouver plaquée contre un mur, face à un garçon bien plus grand qu'elle, lui donna un sueur froide. Pourquoi fallait-il que ça recommence ? Pourquoi fallait-il que ça tombe sur elle ? Et pourquoi était-elle intervenue aussi bêtement ? Tout ça a cause d'un objet stupide qui lui dictait sa conduite en situation de crise... Même si c'est lâche, elle aurait préféré garder son instinct de survie et prendre la fuite plutôt que d'être animée par des instincts protecteurs et courageux qu'elle était incapable d'assumer ensuite.
Des souvenirs désagréables refaisaient surface en même temps qu'un frisson de peur dégringolait le long de son dos. Ce n'est pas le moment... Ce n'est vraiment pas le moment de penser à ça. Mais elle avait beau essayer de se concentrer sur autre chose, elle revoyait cet élève de son collège se calquer par dessus le jeune homme qui la dominait. Immédiatement, elle mit ses mains sur son cou pour le protéger tout en se repliant légèrement sur elle-même, essayant d'être la plus petite possible. Les trois garçons lui parlaient mais elle n'entendait pas tout à fait ce qu'ils disaient. Ils étaient passés en arrière plan dans le film de ses pensées qui l'obnubilaient. On dirait qu'ils s'énervent encore plus... Est-ce qu'ils lui auraient posé une question ? Elle était incapable de le savoir.. Incapable de bouger ou de parler. Sa respiration devenait de plus en plus anarchique sans compter cette gène dans sa poitrine.

- Oh ! On te parle, t'es sourde ?! vociféra-t-il en frappant contre la vitre pour lui faire peur.

Le mouvement violent du garçon la fit fermer les yeux. Rien a faire. Elle ne peut pas se calmer. Pire, elle commençait à sentir des bouffées de chaleur et des frissons sans compter cette angoisse de risquer de s'étouffer. Les premiers symptômes d'une crise de panique... Elle s'en rendait compte, elle en avait déjà fait dans sa vie, elle savait en théorie comment la réguler ou du moins l'empêcher d'aller plus loin. Alors pourquoi est-ce qu'elle n'y arrive pas ?
Weiss gardait les yeux fermés pour essayer de se couper de ce qui l'entourait, croyant que ça aiderait à éloigner le problème. Que quelqu'un lui vienne en aide. Par pitié.

- Foutez-lui la paix.

C'était la voix d'une fille qu'elle entendait ? Vaguement familière et pourtant elle ne la reconnaissait pas. Elle n'était pas non plus tout à fait sûre de ce qu'elle avait dit. Son cerveau entendait la phrase cependant, il semblerait qu'il ne parvienne plus à la traduire. Intriguée, elle tourna timidement la tête vers cette personne pour mettre un visage sur cette voix. Blonde, aux yeux verts avec cet air sûr qui la faisait presque rayonner de force. Qui est-ce ? Ce visage disait effectivement quelque chose à la jeune fille mais elle n'arrivait pas à s'en rappeler. Pourquoi venait-elle défier ainsi ces garçons ? Ils sont grands, ils sont trois et ils sont peut-être violents.. Est-ce qu'ils se connaissent pour que cette sauveuse inespérée risque un conflit de cette envergure ?
Les garçons reportèrent leur attention sur elle, laissant un peu de répit à la jeune allemande et lui permettant de réguler très légèrement sa respiration. Certes, la présence de la téméraire jeune fille avait quelque chose de rassurant et en même temps la façon qu'elle avait de provoquer ces messieurs était plus inquiétant qu'autre chose. Que comptait-elle faire s'ils venaient à engager les hostilités ?

- Je vais t'en coller une tu feras moins la maline !
- Essaye.

Non elle.. elle allait vraiment se battre ? Sa posture et son expression donnait l'impression qu'elle ne plaisantait pas... Et Weiss commençait à avoir encore plus peur de la tournure que ça prenait. Cette histoire dérape. Beaucoup trop vite. Et elle n'avait aucune idée de comment s'y prendre pour gérer cette situation. Peut-être qu'elle pourrait faire comme cette fille qu'elle avait tenté d'aider plus tôt et prendre le fuite ? Non.. Elle ne pouvait pas partir sans remercier cette courageuse jeune fille qui tenait tête aux garçons. Et elle ne voulait pas la voir se faire frapper à cause d'elle. Elle n'avait pas envie de l'impliquer. Et en même temps elle ne pouvait s'empêcher d'être contente que toutes les attentions soient portées sur cette fille aux cheveux blonds. Weiss ne savait tout simplement pas comment réagir. Ses idées étaient encore loin d'être clairs et de toute façon ses muscles ne suivaient pas ses ordres.
Elle n'eut pas le temps de dire ou faire quoi que ce soit que l'un des trois garçons se lança vers leur nouvelle adversaire. Il avait l'air furieux et déterminé à la mettre à terre. Mais pourquoi l'avait-elle provoqué de cette façon ? Weiss s'affola en voyant une bagarre de couloir commencer. Ce n'est pas possible.. Il doit bien y avoir un autre moyen de tout régler, non ? Sans violence...


Codage par Nika L. Iélanov sur Pensionnat Immortalia


[color=#CC0000]: Le garçon
Revenir en haut Aller en bas
Naomi Lawford
BL |:| Quatrième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 157
Inscription le : 26/11/2017
Né(e) le : 25/01/2001
Age : 17
Nationalité : Anglaise
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Classe : 4°A, D1
Situation amoureuse : I'm sexy and I know it ?
Double Compte : Martel, Jodie, Caindell, Niels
Personnage sur l'avatar : Hoshii Miki
Péché(s) :
  •  Orgueil 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t36-l-ainee-lawford http://sin-theatre.forumactif.com/t179-i-m-more-than-meet-the-eyes http://sin-theatre.forumactif.com/t74-dossier-scolaire-de-naomi-lawford

Mer 25 Avr - 14:48
Naomi Lawford
Pâques 2018 - Event "Magical"

9 avril
2018
Help, please ?

Edelweiss Wintenberger

Il existe deux catégories de personne dans le monde : ceux qui sont plus ou moins imprévisibles, et ceux que tu vois venir à des kilomètres. Malheureusement pour lui, et tant mieux pour moi, ce gars fait partie de la deuxième catégorie. Points et dents serrés, air agressifs, présence de ses potes : s'il n'essaye pas de me frapper dans les deux minutes qui viennent, je veux bien manger mon chapeau. Bon, j'en ai pas, mais vous avez saisi l'idée.
Et, comme l'évidence le prévoyait, il se jette sur moi. Sans protection et sans préparation. Amateur. Tu crois que j'ai protégé Melody des gens dangereux et que j'ai évité une agression sexuelle en me laissant faire aussi facilement ?

Son poing se dirige vers mon visage, il ne l'atteint jamais. Je place ma main entre la sienne et ma mâchoire pour l'écarter de moi, parade basique, avant de frapper de la tranche de mon autre main, directement sur le muscle de son épaule pour le faire plier et reculer. Puis je recule d'un pas. J'aurais pu l'immobiliser et le mettre à terre, mais il est tellement pas fait pour ça qu'il est déjà déstabilise par un coup comme celui-là. Il suffirait presque que je lui marche sur l'orteil pour qu'il s'écroule. Et ça espère se battre, pff.
Non, je suis pas assez prétentieuse pour oublier que je suis à une contre trois et que ses deux potes ne vont sûrement pas tarder à venir l'aider, une fois la surprise passée. Alors je l'attrape par le bras, serrant assez fort son poignet pour qu'il ne puisse pas se dégager, puis je le fais tourner dans son dos par une clef de bras qui le maintient immobile devant moi.

- Je vous ai dit de lui foutre la paix, alors je vous laisse une dernière chance de partir avec juste un petit froissement à l'ego.

En vérité, je n'ai aucune intention de les frapper s'il ne font pas le premier pas, mais ils n'ont pas besoin de le savoir. L'assurance joue beaucoup dans ce genre de situation : plus on a l'air facile à écraser, plus ils se sentent en confiance et plus ils deviennent dangereux, surtout s'ils sont entourés. La plupart du temps, il n'y a même pas besoin de frapper très fort pour faire fuir ce genre de gars, parfois même pas de frapper, juste une aura un peu menaçante. Bon, bien sûr, il faut prendre en compte qu'ils ont peut-être des pouvoirs un peu trop puissant qui pourraient me carboniser sur place, mais on va partir du principe qu'ils ne les utiliseront pas ou, comme ils ont l'air humain, qu'ils ont eux aussi un bidule en plastique rose quelque part sur eux. Ça m'arrangerait.
Les garçons échangent un regard inquiet tandis que leur pote essaye en vain de se dégager de mon bras.

- Laisse-le partir.
- Laissez-la partir.

Sous-entendu : je ne vous le rends que si vous laissez mon amie tranquille. Nouvel échange de regards, comme s'ils hésitaient. Hm, je suis assez impressionnante pour les faire hésiter, c'est un point à retenir. Je sens celui que je retiens qui continue de se débattre, mais il ne pourra pas sortir, même avec le coup de pied fourbe qu'il essaye de me lancer dans la cheville. Je recule juste le pied pour l'éviter. Je n'ai pas pris autant de cours d'auto-défense pour laisser un potentiel agresseur m'avoir avec un coup dans la cheville, quand même.

- Mais vous foutez quoi ? Vous êtes deux, cassez-lui la gueule ! Gn...

Un petit mouvement du bras pour le faire taire et grimacer. Ne casse pas mes efforts pour une résolution pacifique, abruti, sinon ça va mal finir. Et tu seras le premier à te prendre le coup d'envoi. Presque au sens littéral, puis si ses potes se jettent sur moi pour me frapper, un des deux va se recevoir le troisième en pleine tronche. C'est un très bon moyen de déstabiliser des agresseurs, j'aurais juste à mettre le dernier à terre deux secondes avant de m'enfuir avec Weiss. Au moins, on sera hors d'atteinte, et si jamais je les recroise eh bien... j'espère que j'aurais récupéré mes pouvoir d'ici-là, ou au pire je les noie sous ce stupide "pouvoir de l'amour" qu'on a cru bon de me donner.
Pour le moment, c'est simple : soient ils se barrent et je laisse partir leur pote en le lançant dans leur direction, soit ils essayent de m'attaquer et ça finit avec trois mecs par terre et deux filles parties en courant. Je leur laisse le choix de la résolution finale.
© Naomi
paroles en #006600
Revenir en haut Aller en bas
Edelweiss L. Wintenberger
BB |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 375
Inscription le : 05/03/2018
Né(e) le : 22/12/2002
Age : 15
Nationalité : Allemande / Française
Niveau d'études/Métier : Troisième année / Déléguée de classe des 3°A
Classe : 3°A, D2 + Adaptation
Situation amoureuse : Célibataire
Double Compte : Krystal Hamilton
Personnage sur l'avatar : Dessin de la joueuse
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 

Commentaire/citation : « Du siehst aus wie Juwelen... »
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t99-une-fleur-vous-ouvre-ses-petals#325 http://sin-theatre.forumactif.com/t161-fleurir-pour-s-epanouir http://sin-theatre.forumactif.com/t205-dossier-scolaire-d-edelweiss-l-wintenberger

Sam 28 Avr - 15:55
Edelweiss L. Wintenberger
Pâques 2018 - Event "Magical"




Help, please ?




Weiss ferma les yeux par réflexe, comme si elle allait encaisser le coup qui fusait sur la jeune fille blonde. Mais, étrangement, le grognement de douleur qu'elle perçut ne sonnait pas féminin, au contraire. Il avait même l'air de venir du garçon... Elle ouvrit un œil doucement pour ne pas attirer l'attention des deux autres élèves qui la gardaient toujours prisonnière puis constata que sa sauveuse été encore debout tandis que son adversaire pliait face à elle. Incroyable... Est-ce qu'elle rêve ou cette fille est définitivement plus forte que lui ? Non, tout semble bien réel... Mais entre la présence de ses deux agresseurs et sa crise de panique qu'elle essayait désespérément de contenir, elle n'arrivait pas à s'étonner de la scène qui s'offrait à elle. Comme si elle était une simple spectatrice parfaitement inerte, dans l'incapacité d'avoir un quelconque avis sur ce qu'il se passait. Et puis, son esprit était malmené par cette situation. Embrumé entre ses souvenirs et la réalité. Incapable de réfléchir correctement. C'est tellement... frustrant. Si frustrant de se sentir aussi impuissante. De se sentir dépendante de cette jeune fille sans pouvoir l'aider. De se sentir simplement ridiculement minable.
Et en même temps, même si sa condition de pauvre jeune fille en détresse lui déplaisait, elle ne pouvait s'empêcher de remercier le ciel de lui avoir envoyé un ange gardien. Bien qu'ayant des méthodes quelques peu violentes, il fallait l'avouer... En effet, il lui suffit d'un simple mouvement pour tenir captif son premier adversaire qui grognait déjà de douleur. Elle profita de son emprise sur lui pour proposer un échange avec les deux autres garçons. Enfin plutôt pour imposer un échange. Weiss contre leur ami. Cette fille avait un aura tellement impressionnante d'un coup... Bien qu'en infériorité numérique, elle semblait avoir une position de force face aux élèves. Comme si elle aurait pu briser chacun des trois garçons d'un simple regard. C'en est presque.. terrifiant. Assez terrifiant pour faire hésiter les deux jeunes hommes toujours autour de Weiss.
L'otage de la jeune fille tenta un ordre à la fois désespéré et empli de colère pour que ses acolytes le vengent de son affront mais un silence s'installa. Une hésitation fusa de nouveau dans le regard des garçons alors qu'ils étaient face à un choix apparemment cornélien. Finalement, ils comptaient sans doute sur leurs carrures et leur nombre pour installer leur petit règne de terreur mais ne se sentait pas si fort que ça en combat réel.

- Peut-être qu'on devrait utiliser ce bidule.. murmura l'un d'eux à son collègue, tout de même assez hésitant.

Son ami le regarda comme s'il avait dit quelque chose d'atroce. Il plissa même le nez de dégoût en fronçant les sourcils avant de commencer à s'énerver.

- Mec, t'es sérieux ?! C'est la honte ce truc, s'emporta-t-il avant de jeter un regard à Weiss puis à son ami captif, Tss ça commence à m'saouler. Hé la blonde ! C'est bon lâche-le !

Il se tourna face à elle pour avoir une sensation de puissance et donner plus de poids à son ordre après quoi il fit un pas de côté, s'éloignant ainsi de sa propre prisonnière. Visiblement, ils n'avaient pas la possibilité de combattre sans être ridicules et leurs egos étaient déjà largement assez froissés pour se permettre de les ébranler encore plus. Au moins, l'un d'eux optait pour la négociation et non pour la violence ce qui prouve qu'il n'est pas totalement dénué de jugeote... Et même si toutes ses pensées arrivaient à peine au cerveau de Weiss, elle ne pouvait s'empêcher de ressentir un début de soulagement. Comme si quelque chose s’allégeait...
Finalement, le deuxième suivit l'initiative de son ami, bouillonnant tout de même d'énervement. C'est alors que la jeune fille honora son marché en repoussant son otage sur ses deux acolytes qui le réceptionnèrent en lui demandant s'il allait bien tandis que l'autre faisait part de son mécontentement sans aucun retenue.

- J'laisse passer pour cette fois mais j'ai retenu ta gueule donc fais gaffe ! vociféra-t-il en direction de son adversaire.

Après quelques insultes de lancées en l'air et l'ego mit à mal, les trois comparses quittèrent les lieux d'un pas rapide et nerveux.
Le calme revenait.
Weiss les regarda vaguement partir avant de reporter assez rapidement son attention sur sa sauveuse, sans rien dire. Maintenant qu'elle la regardait mieux il lui semblait la connaître.. Naomi ? Est-ce que c'est Naomi ? Elle n'était pas tout à fait sûre.. Et puis la pression retomba d'un coup, presque aussi violemment qu'un coup de marteau. La jeune fille se laissa glisser le long de la vitre pour s'asseoir, ses jambes ne la tenant plus. Elle prit ensuite son visage entre ses mains en se recroquevillant tandis qu'elle essayait de retrouver une respiration normale. Elle se sentait terriblement rassurée et en même temps si lamentable qu'elle aimerait disparaître. Elle n'a rien fait, elle n'a même pas bougé. Être dans un état pareil devait paraître stupide aux yeux de Naomi. Elle croira peut-être qu'elle surjoue ? Ou bien qu'elle simule ? Enfin qu'importe. Pour le moment, elle avait juste l'impression d'être vulnérable alors qu'elle ne devrait pas. Qu'elle ne devrait plus.

- Merci... Merci Naomi... Merci.. murmura-t-elle entre deux respirations, dans un éclair de lucidité.


Codage par Nika L. Iélanov sur Pensionnat Immortalia


[color=#660000]: Garçon 1
[color=#CC0000]: Garçon 2
[color=#000099]: Garçon 3
Revenir en haut Aller en bas
Naomi Lawford
BL |:| Quatrième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 157
Inscription le : 26/11/2017
Né(e) le : 25/01/2001
Age : 17
Nationalité : Anglaise
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Classe : 4°A, D1
Situation amoureuse : I'm sexy and I know it ?
Double Compte : Martel, Jodie, Caindell, Niels
Personnage sur l'avatar : Hoshii Miki
Péché(s) :
  •  Orgueil 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t36-l-ainee-lawford http://sin-theatre.forumactif.com/t179-i-m-more-than-meet-the-eyes http://sin-theatre.forumactif.com/t74-dossier-scolaire-de-naomi-lawford

Sam 19 Mai - 19:00
Naomi Lawford
Pâques 2018 - Event "Magical"

9 avril
2018
Help, please ?

Edelweiss Wintenberger

Je hausse un sourcil. Ah, il semblerait qu'ils soient eux aussi victimes de la magie des magical girls, vu la réaction du deuxième. Trop la honte ? Je suis plus ou moins d'accord, je suis pas fan de l'allure que j'ai une fois mon super "pouvoir de l'amour" activé, mais ça prouve aussi qu'ils accordent plus d'importance à leur réputation qu'au salut de leur ami. Ils doivent être en train de réfléchir à ce qui serait le plus la honte entre leur tenue à paillettes et un renoncement pur et simple.

- Hé la blonde ! C'est bon lâche-le !

Eh bah voilà, on progresse. De toute manière, s'ils avaient voulu se la jouer magical, j'ai la même carte dans ma manche. Et je suis sûre que j'aurais pu tordre un peu le règlement en affirmant que je n'ai, après tout, pas utilisé "mes pouvoirs" pour les neutraliser, non ? Parlant de pouvoir, ça m'arrange un peu qu'ils n'aient pas les leurs. Je ne sais pas desquels ils disposent, mais je suis bien placée pour savoir que certaines magies sont un peu trop puissantes. Entre mes capacités, celles de Melo ou celles d'Erik, je me méfie des tours que la magie de cette école aurait pu me jouer, je tiens quand même à rester en un seul morceau.
Comme le deuxième semble – enfin – d'accord avec son pote, je tiens parole en leur lançant leur troisième ami dans les bras, histoire qu'ils le récupèrent sans avoir assez de liberté de mouvement pour s'en prendre à Weiss. Ça aurait été assez drôle qu'ils s'écroulent sous le poids de leur pote, mais j'imagine qu'il n'est pas assez lourd pour ça. C'est vrai qu'il était assez facile à lancer. Une crevette qui joue les caïds.

- J'laisse passer pour cette fois mais j'ai retenu ta gueule donc fais gaffe !
- Quand tu veux pour le deuxième round, trésor.

J'ai lâché ça avec suffisamment de nonchalance et de sérénité pour l'énerver encore plus – mauvais plan, je sais, mais au pire s'il essaye de me choper quelque part je peux toujours me téléporter pour lui échapper... ou le téléporter lui. Au final ils m'ont juste balancé des insultes avant de partir, bref rien de surprenant de la part de ce genre de personnes. Problème réglé. En tout cas pour ce qui les concerne, eux. Mais comme la suite n'implique normalement pas de tordre le bras d'un type pour le mettre en pls, je peux considérer ma première victoire.
Maintenant...

Deux choses. D'abord, Weiss a l'air super mal, donc si un seul de ces cons a eu le temps de la toucher je le rattrape et je lui fait faire connaissance avec mes phalanges. Ensuite, je n'ai pas tellement l'habitude de réconforter des gens mais ça me fait mal au cœur de la voir comme ça. Je m'approche donc pour poser un main sur son épaule en m'agenouillant près d'elle.

- Eh, ça va ?

Je dois admettre que je suis un peu perdue. Mon assurance a volé en éclats. Ça ne m'arrive pas souvent, de devoir consoler quelqu'un, Melody est plutôt du genre toujours sûre d'elle ou en tout cas elle cache bien ses faiblesses, du coup je n'ai pas eu masse d'exemples pour ce genre de situation. Je fais quoi ? Je ne la connais pas assez pour savoir comment elle fonctionne et ce qui l'aiderait à sortir de cet état. Je veux dire, à part les trucs bateaux du genre...

- Respire... Ils sont partis, ils ne reviendront pas d'accord ? Ça va aller.

Ils ont vraiment dû lui faire peur, pour qu'elle finisse dans un état pareil. Si j'en avais encore un sous la main, je... Ce n'est pas le moment. Enfin si, c'est le moment d'être énervée contre eux, mais mon visage a tendance à être assez expressif et je n'ai pas spécialement envie qu'il affiche autre chose que l'inquiétude certaine qu'elle m'inspire en ce moment. Manquerait plus qu'elle s'imagine que je lui en veut ou que j'ai quelque chose contre elle, elle est déjà dans un état assez critique sans ajouter ça. Pour le moment, je dois surtout concentrer son attention sur autre chose. C'est bien ça, normalement, non ? La faire penser à autre chose pour calmer son angoisse.
© Naomi
paroles en #006600
Revenir en haut Aller en bas
Edelweiss L. Wintenberger
BB |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 375
Inscription le : 05/03/2018
Né(e) le : 22/12/2002
Age : 15
Nationalité : Allemande / Française
Niveau d'études/Métier : Troisième année / Déléguée de classe des 3°A
Classe : 3°A, D2 + Adaptation
Situation amoureuse : Célibataire
Double Compte : Krystal Hamilton
Personnage sur l'avatar : Dessin de la joueuse
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 

Commentaire/citation : « Du siehst aus wie Juwelen... »
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t99-une-fleur-vous-ouvre-ses-petals#325 http://sin-theatre.forumactif.com/t161-fleurir-pour-s-epanouir http://sin-theatre.forumactif.com/t205-dossier-scolaire-d-edelweiss-l-wintenberger

Mer 23 Mai - 1:02
Edelweiss L. Wintenberger
Pâques 2018 - Event "Magical"




Help, please ?




L'émotion devrait passer. Elle devrait passer. Alors, pourquoi n'arrive-t-elle pas à sortir de cet état de panique? Pourquoi? Enfin... elle savait très bien ce qui n'allait pas et elle avait conscience que cette histoire faisait partie du passé. Malgré tout, elle ne parvenait pas à s’extirper de ses émotions. Son corps tout entier aurait pu trembler si elle n'essayait pas de garder la face et elle s'enfermait encore plus dans l'obscurité de ses mains, se recroquevillant légèrement. Et puis une pression s'exerça sur son épaule, lui tirant un sursaut de frayeur. Elle devait vraiment sembler faible. Fragile. Vulnérable. Et en même temps l'on devait croire qu'elle en faisait trop. Évidemment, cette histoire est réglée, elle ne devrait pas réagir comme ça. Elle aurait du reprendre consistance après quelques respirations à peine... Mais ses souvenirs l'emprisonnaient dans un univers brumeux, irréel et pourtant terrifiant. Et ce contact, trop proche de sa gorge, l'aurait sûrement fait replonger dedans si un voix familière ne s'était pas glissée à ses oreilles. La voix de Naomi. Elle est là, elle l'a sauvé, elle ne lui veut pas de mal.

- Respire... Ils sont partis, ils ne reviendront pas d'accord ? Ça va aller, avait-elle enchaîné, se voulant rassurante.

Ça va aller. Ça va aller. Ces mots tournaient lentement dans son esprit comme s'ils pourraient recouvrir ses craintes. Comme s'ils pourraient la rassurer, la convaincre que tout irait bien maintenant. Que ces garçons ne reviendraient réellement pas. Mais bizarrement ce n'était pas ce qui apeurait le plus la jeune fille. C'est irrationnel, elle le sait, et pourtant cette situation était bien trop similaire à celle qu'elle avait en mémoire. Et ça semblait si identique qu'elle avait peur que lui revienne. Le garçon de son collège qui lui avait fait tant de mal.

Protège-moi de lui aussi...

C'est sûrement égoïste. C'est sûrement impossible. Mais elle voulait que Naomi la préserve de ce garçon aussi. Même s'il n'est pas là, même s'il ne pourra pas la retrouver, elle le craint toujours autant. Et, à défaut de pouvoir agir physiquement, Edelweiss voulait que sa récente sauveuse la protège de ses propres souvenirs. C'est idiot... Elle ne pourrait pas faire ça.. Et puis, ce n'est pas parce qu'elle la défendu une fois que Naomi deviendrait son bouclier à vie. Cela dit, elle ne pouvait s'empêcher de désirer cette protection qu'elle avait perdu au moment où elle avait quitté ses cousines.
Doucement, elle retira ses mains de ses yeux, les gardant tout de même fermés, braqués vers le sol, puis elle posa ses doigts autour de la main de Naomi.

- Reste.. Reste près de moi, s'il te plaît.. articula difficilement la jeune fille, cherchant ses mots pour ne pas parler en allemand, ayant cependant du mal à camoufler son accent, Je.. J'ai trop peur.. de le voir revenir..

Elle eu ensuite un instant de blanc dans son cerveau alors qu'elle s'efforçait à réguler sa respiration. Qu'avait-elle dit à la fin? Il lui semble avoir parlé au singulier mais elle n'était pas tout à fait sûre... Ses pensées sont bien trop vaporeuses pour arriver à en tirer quoi que ce soit de lucide.. Elle devait trop avoir ce garçon en tête et inconsciemment elle l'avait cité à la place des trois autres racailles... Il faut qu'elle respire, qu'elle se calme. Sinon elle ne parviendrait qu'à inquiéter davantage Naomi. Elle devait déjà suffisamment trouver son comportement ridicule, inutile d'en rajouter...

Inspire.
Vide-toi la tête.
Expire.

Aller Weiss, arrête de penser à ça et respire ! Respire... Mais c'est plus fort qu'elle... Elle ne parvient pas à se détourner de ce souvenir. Pas encore... Elle revoyait son visage, sa carrure, son regard tellement furieux qu'il aurait pu la tuer mille fois.. Et puis elle sentait encore le mur contre son dos, l'empêchant de fuir, et puis..
Elle resserra légèrement ses mains sur celle de Naomi, seul repère dans cet océan de tourments. Elle semblait diffuser dans son épaule une chaleur douce. Quelque chose de rassurant et de protecteur... Un peu comme les bras de Melody lorsqu'elle était allée la voir à l'infirmerie. Et même si elle s'était sentie mourir de douleur et de fatigue sur ce lit, un sentiment nouveau avait germé en elle. Un sentiment agréable... Quelqu'un l'aime. Quelqu'un se soucie d'elle... Et même si chaque jour passé dans cette école ressemble à une épreuve tant elle se sent en insécurité, tant elle a l'impression que tout peut lui être hostile à cause de ses histoires de magie, de races et de pouvoirs, il y avait tout de même une source de réconfort dans cet enfer. Il y a des personnes qui lui sont agréables. Des personnes qu'elle apprécie et qui l'apprécient en retour. Dans son collège, elle avait vraiment eu du mal à trouver quelque chose de si simple.  
Petit à petit, elle arrivait enfin à se calmer. A s'accrocher à quelque chose de positif. Finalement, sa respiration se fit plus tranquille et elle rouvrit les yeux, se détendant doucement. Et puis elle hésita un instant à lâcher la main de Naomi. Elle ne voulait pas qu'elle la laisse seule. Pas tout de suite.

- Excuse-moi de t'avoir inquiété... Je.. Je vais bien. Ils ne m'ont pas fait de mal...

Elle se décida enfin à lâcher Naomi, tout de même hésitante. Et puis elle adossa sa tête contre le mur pour refermer les yeux un instant. Oui, elle n'a rien. On ne lui a pas fait de mal. Et le fait de l'avouer à voix haute la mettait d'autant plus mal à l'aise. Qu'est-ce qu'on allait penser d'elle? Qu'elle est si facilement impressionnable pour faire une crise de panique après le moindre petit incident? Elle soupira, déçue et honteuse de s'être donnée en spectacle de la sorte.

- Je dois te sembler stupide...


Codage par Nika L. Iélanov sur Pensionnat Immortalia
Revenir en haut Aller en bas
Naomi Lawford
BL |:| Quatrième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 157
Inscription le : 26/11/2017
Né(e) le : 25/01/2001
Age : 17
Nationalité : Anglaise
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Classe : 4°A, D1
Situation amoureuse : I'm sexy and I know it ?
Double Compte : Martel, Jodie, Caindell, Niels
Personnage sur l'avatar : Hoshii Miki
Péché(s) :
  •  Orgueil 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t36-l-ainee-lawford http://sin-theatre.forumactif.com/t179-i-m-more-than-meet-the-eyes http://sin-theatre.forumactif.com/t74-dossier-scolaire-de-naomi-lawford

Lun 4 Juin - 19:47
Naomi Lawford
Pâques 2018 - Event "Magical"

9 avril
2018
Help, please ?

Edelweiss Wintenberger

Rassurer la jeune fille est passé numéro 1 de mes priorités, mais à par lui dire que tout va bien se passer, que ça va aller, qu'il n'y a plus personne, je ne sais pas quoi faire. Je n'ai jamais eu à rassurer grand monde. Passé un certain âge, Melody a pris l'habitude de garder ses émotions pour elle, et qui d'autre aurais-je pu protéger ? Je n'ai jamais vu personne dans cet état, à part ma sœur quand elle se retrouvait seule dans le noir, et je ne suis pas sûre que serrer Weiss dans mes bras en lui caressant les cheveux et en la gardant contre moi soit le meilleur moyen de la rassurer.
Pour avoir déjà vécu une agression de ce genre, je dirais même que l'effet serait probablement totalement l'inverse. C'est le pire moment au monde pour un contact physique.

- Reste.. Reste près de moi, s'il te plaît..  Je.. J'ai trop peur.. de le voir revenir..

Le ? De qui parle-t-elle ? Un des trois types ? Elle n'avait pas l'air d'en connaître un seul, mais peut-être que l'un d'eux a été plus violent que les autres. Au moins, elle n'a pas l'air blessée – heureusement, sinon le responsable n'aurait pas eu le temps de proférer un seul regret avant de finir par la fenêtre. Je déteste ce genre de mec. Si je pouvais remonter le temps, je le ferais juste avant qu'ils ne l'approchent, mais ce n'est malheureusement pas moi la sœur avec ce pouvoir. Et de toute manière, en ce moment, personne ne l'a. Soupir. Si je pouvait faire plus pour elle que juste déblatérer des paroles rassurantes clichés...

Je vois qu'elle lutte pour se calmer. Ou en tout cas, c'est ce qu'elle a l'air d'être en train de faire. J'aimerais pouvoir l'aider plus, mais à défaut, je peux toujours lui offrir ma présence rassurante, c'est mieux que rien. Dans l'état où elle est... je ne laisserai personne l'approcher. Les curieux ou les dangereux, même combat : ils dégage ou je les dégage.

- Excuse-moi de t'avoir inquiété... Je.. Je vais bien. Ils ne m'ont pas fait de mal...

Mon sourire est plus là pour la réconforter qu'autre chose. Ce n'est pas la peine de s'excuser, ça arrive à tout le monde. Bon, pas très souvent dans ma famille parce qu'on est des boules de fierté sur pattes, mais la plupart des gens normaux possèdent des émotions et les affichent. Et je suis aussi contente qu'ils n'aient pas eu l'occasion de lui faire du mal... physiquement, en tout cas, parce que côté psychologique, ça semble un peu plus compromis. Peut-être pas de là à la traumatiser mais...
Oh, une seconde.
Réveiller un traumatisme ?

- Je dois te sembler stupide...
- Mais non, ne dis pas n'importe quoi. Tu viens de vivre quelque chose qui aurait terrifié n'importe qui.

Pendant que je prononce ces mots, je réfléchis. Sa réaction... sa réaction ressemble à celle que j'ai eue le jour où Neil a débarquer sur le plateau de tournage comme nouveau personnage de la série. Quelques semaines après m'avoir agressée dans une ruelle (il avait encore la trace du coup que je lui ai balancé, d'ailleurs).
Alors quoi... coïncidence ? Elle craque plus facilement que moi ?
Ou... elle a déjà vécu ça ?

- Weiss, dis-moi... si ce n'est pas indiscret, hein...

Comment formuler ça ? Je ne vais pas lui demander de but en blanc si ça lui était déjà arrivé, c'est le meilleur moyen de faire remonter le souvenir et de la remettre dans un état catatonique – sans compter que ce n'est pas une question à laquelle on peut "ne pas répondre". La réponse serait écrite sur son visage, qu'elle dise "oui", "non" ou "je ne veux pas en parler". Je ne veux pas qu'elle se sente forcée. Juste... si jamais elle en a besoin... Je ne suis pas la meilleure personne au monde pour écouter les autres, mais je peux faire cet effort.

- De qui tu parlais, quand tu as dis "le" voir revenir ?

Si elle ne veut rien dire, elle n'aura qu'à prétendre que c'était un des trois gars, ou dire que ça ne me concerne pas. Je ne suis ni assez curieuse, ni assez invasive pour insister. Je veux juste... je sais pas, m'assurer que tout ira bien pour elle ?
J'ai dit que j'étais nulle en émotions ?
© Naomi
paroles en #006600
Revenir en haut Aller en bas
Edelweiss L. Wintenberger
BB |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 375
Inscription le : 05/03/2018
Né(e) le : 22/12/2002
Age : 15
Nationalité : Allemande / Française
Niveau d'études/Métier : Troisième année / Déléguée de classe des 3°A
Classe : 3°A, D2 + Adaptation
Situation amoureuse : Célibataire
Double Compte : Krystal Hamilton
Personnage sur l'avatar : Dessin de la joueuse
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 

Commentaire/citation : « Du siehst aus wie Juwelen... »
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t99-une-fleur-vous-ouvre-ses-petals#325 http://sin-theatre.forumactif.com/t161-fleurir-pour-s-epanouir http://sin-theatre.forumactif.com/t205-dossier-scolaire-d-edelweiss-l-wintenberger

Lun 11 Juin - 3:51
Edelweiss L. Wintenberger
Pâques 2018 - Event "Magical"




Help, please ?




Il semblerait que le plus gros de la crise soit passée.. Malgré tout, il faut encore quelques lentes respirations à la jeune fille pour se sentir un peu mieux. Du moins en surface.. C'est vrai que cette histoire l'a secoué et, même si elle parvient aisément à cibler la source du problème, elle ne peut s'empêcher de se trouver stupide... Tout ne réside que dans ses souvenirs alors.. c'est du passé, elle devrait pouvoir gérer ça. Pourquoi elle n'y arrive pas? Elle pensait pourtant l'avoir surmonté. C'est frustrant. Et embarrassant à la fois... Elle qui aime être bien sous toutes coutures, paraître parfaite en société... C'est en quelque sorte dur à encaisser de se donner autant en spectacle. Et même si Naomi est indulgente et lui dit que c'est tout à fait normal, elle à honte. Honte d'être aussi fragile. Honte de ne pas pouvoir maîtriser ses émotions comme elle le fait si bien d'habitude. Honte, c'est tout. Alors elle n'ose pas la regarder dans les yeux. Elle n'ose pas prendre la parole à nouveau. Elle ose à peine réfléchir de peur d'affoler encore ses pensées avec des souvenirs qui n'ont plus lieux d'être.

Naomi l'interpelle finalement, cherchant un peu ses mots avant de lui demander de qui elle parlait plus tôt. Oh? C'est vrai.. Maintenant qu'elle le fait remarquer, il lui semble bien avoir utilisé la marque du singulier.. Pourquoi a-t-il fallu qu'elle perde autant ses moyens? Pourquoi a-t-il fallu qu'elle dise ça? Weiss détourna le regard en repliant ses genoux devant sa poitrine, les englobant de ses bras. Devrait-elle lui répondre? Elles se connaissent à peine.. Sa vie ne risque pas de l'intéresser. Elle ne doit pas vraiment en accorder de l'importance.. Et puis, c'est très souvent agaçant lorsqu'une personne que l'on ne connaît pas expose les périodes difficiles de leur vie. Elle ne veut pas lui imposer un monologue.. Elle ne veut pas lui insuffler de la pitié ou de l'énervement.. Elle ne veut pas..

- Je.. Un garçon ne m'aimait pas beaucoup au collège. J'ai du penser à lui sans m'en rendre compte tout à l'heure.. entama-t-elle avec assez peu d'assurance, essayant de noyer le poisson.

Oui, un garçon qui ne "l'aimait pas beaucoup" avait émergé de ses souvenirs. Sous entendu? L'on pourrait plutôt dire qu'il lui menait la vie dure.. Elle n'a jamais compris pourquoi et ne voulait pas admettre qu'il la harcelait mais une chose est sûre, ses origines en étaient pour quelque chose puisqu'elle était une "Nazi", n'est-ce pas? Cette simple pensée la fit se recroqueviller un peu plus, comme si elle pourrait devenir invisible un instant et se préserver de tout danger. De nouveau, elle se sentait prise à la gorge, compressée dans un étau. Parler de lui semblait lui avoir redonné vie.. Elle le voit encore. Entend parfaitement sa voix. Se souvient de tout le concernant. Elle avait presque l'impression de ressentir sa présence.

Naomi, protège-moi. Protège-moi..

Une nouveau tourbillon se mit à tourner dans sa tête, mélangeant un peu les événements du jour avec ceux de son collège sans qu'elle ne puisse rien maîtriser. Maintenant qu'elle y pense, elle avait toujours vécu ce jour comme une injustice sans nom. Il avait envoyé une élève à l'hôpital en lui faisant un croche pied dans les escaliers et personne ne l'avait vu faire sauf elle. Edelweiss voulait simplement en informer les professeurs pour que ce garçon soit renvoyé de l'école et qu'il ne puisse plus faire de mal.. Pourquoi a-t-il fallut que ça dégénère autant?

- Je pensais bien faire.. Je ne voulais pas.. Je ne pensais pas provoquer ça..

Elle aurait du rester dans son coin, comme d'habitude. Elle aurait du se faire discrète et se taire, ne pas le provoquer. Est-ce que c'est normal qu'il ait réagi de cette façon? Non, elle n'a rien fait de mal. Elle n'a rien fait de mal, pas vrai?

- Je ne pouvais plus supporter de le voir faire tant de mal impunément.. Je voulais juste que les adultes fassent quelque chose.. poursuivit-elle un peu plus bas.

Mais.. Qu'est-ce qu'il te prend Edelweiss? Pourquoi racontes-tu tout ça? Qu'est-ce que ça t'apporte? Tu n'arrives même pas à être claire dans ce que tu dis, Naomi ne va rien comprendre.. Mais au fait... Pourquoi se confiait-elle ainsi? Elle doit être à bout de nerfs.. Maintenant qu'elle y pense, elle n'en avait jamais parlé à personne d'autre qu'à ses parents. Jamais elle n'avait voulu s'attarder sur cette période de sa vie, la reniant en silence, sans doute pour l'oublier. Mais cette agression lui avait renvoyé ce souvenir de plein fouet et maintenant.. Maintenant, elle a juste.. besoin que ça sorte. Elle veut se débarrasser de tout ça. Est-ce que Naomi lui en voudra de déverser sur elle tout ce qu'elle a sur le cœur? Respire. Essaye d'organiser un minimum tes pensées pour qu'elles soient compréhensibles et cohérentes. Respire...

- Un jour j'ai décidé de le dénoncer d'avoir blessée une élève mais il n'a pas apprécié, reprit-elle en ayant retrouvé un semblant de calme, alors il m'a bloqué contre le mur et.. Je.. Je me souviens juste qu'il a prit ma gorge dans ses mains.. Je crois.. que je me suis réveillée à l'infirmerie après..

Inutile de préciser que l'agression d'aujourd'hui lui avait rappelé cet épisode de sa vie.. Mais par réflexe, elle glissa ses mains sur sa nuque pour se la protéger. Son cœur se serre si fort.. Elle n'arrive pas à déterminer si elle se sent mieux de s'être enfin confiée ou si au contraire ça lui fait mal. Mal de passer pour une victime, de revivre la scène sans qu'elle ne soit réelle ou bien d'imposer cette histoire à Naomi.

- Je.. Je ne veux plus me sentir en danger.. murmura-t-elle en sentant les larmes lui monter aux yeux.


Codage par Nika L. Iélanov sur Pensionnat Immortalia
Revenir en haut Aller en bas
Naomi Lawford
BL |:| Quatrième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 157
Inscription le : 26/11/2017
Né(e) le : 25/01/2001
Age : 17
Nationalité : Anglaise
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Classe : 4°A, D1
Situation amoureuse : I'm sexy and I know it ?
Double Compte : Martel, Jodie, Caindell, Niels
Personnage sur l'avatar : Hoshii Miki
Péché(s) :
  •  Orgueil 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t36-l-ainee-lawford http://sin-theatre.forumactif.com/t179-i-m-more-than-meet-the-eyes http://sin-theatre.forumactif.com/t74-dossier-scolaire-de-naomi-lawford

Mar 24 Juil - 11:53
Naomi Lawford
Pâques 2018 - Event "Magical"

9 avril
2018
Help, please ?

Edelweiss Wintenberger

Va-t-elle me répondre ? Je n'en sais rien. On ne se connaît pas forcément assez pour entrer dans des confessions. J'estime être digne de confiance à ce sujet, pas du genre à colporter des rumeurs ou à rire des autres, mais elle ne peut pas le savoir. On ne s'est pas vues si souvent que ça, et j'ignore si Melody a glissé ne serait-ce qu'un mot à mon sujet – après l'événement avec Nia, je pense qu'elle a plutôt gardé les détails sur moi sous silence. Si elle pense encore ne serait-ce qu'un peu à moi...

La voix de Weiss me détache de mes pensées négatives. J'avais vu juste, alors ? Ça semble lui être déjà arrivé. Je ne peux que la comprendre, que compatir. Après tout, n'ai-je pas vécu la même chose ? À bien l'écouter, pas exactement, mais le résultat est le même là où les circonstances changent. Un garçon qui m'aime trop, un garçon qui ne l'aime pas beaucoup. Le sentiment est-il vraiment important ? La finalité, ça reste malgré tout une fille recroquevillée dans un coin et envahi de souvenirs trop douloureux, trop vivaces.

J'ignore ce qui s'est passé exactement, je l'écoute juste. Parfois, ça fait du bien de parler. Je ne peux pas ajouter quelque chose, rien dire de plus que d'entendre ses paroles et empêcher mes poings de se serrer à chaque détail qu'elle ajoute. Même sans savoir, même sans avoir le tableau complet, je commence à me faire une idée. Le poids de la vérité, je le connais. Peut-être pas de façon aussi violente qu'elle, car j'ai toujours veillé à rester à l'abri pour que mon comportement ne déteigne pas sur ma sœur, mais je connais la véhémence de certains quand on les met face à leurs actions. Prévenir un adulte. Était-ce qu'elle avait fait ? Ça ne faisait jamais de bien à celui qui lançait l'alerte, mais je comprenais la démarche. Protéger les autres quitte à risquer des représailles. Je l'aurais sûrement fait à sa place, mais je ne l'imaginais pas le faire. Ou peut-être que c'est pour ça qu'elle semble plus en retrait maintenant... Du peu que j'ai vu d'elle, en tout cas, elle n'a pas l'air d'être du genre à se jeter dans la gueule du loup pour sauver un agneau... instinct protecteur de magical girl mis à part.

Bloquée contre un mur... Ces simples mots font remonter un frisson le long de ma colonne vertébrale. Déclencheur différents, résultats similaires. Je me rappelle encore le souffle de Neil sur ma peau. Ses mains qui essayaient de m'immobiliser. Le souvenir restera éternellement, même si j'ai réussi à le repousser. Elle... elle doit encore ressentir la pression de ses mains sur sa gorge quand quelque chose le rappelle à son existence. Ça me donne encore plus envie d'éclater les trois abrutis de tout à l'heure, pour avoir osé le rappeler à sa mémoire.
Mais quand même... À quel point faut-il être con pour en venir à étrangler une fille pareille ? Elle ne mérite rien de tout ça...

Quelqu'un est-il venu à son aide ? Un adulte, peut-être, qui aurait eu le temps d'intervenir... ou quelqu'un qui a suivi son exemple et décidé de dénoncer la violence, d'appeler à l'aide ? Je me demande si le psychopathe des bacs à sable aurait pu sombrer assez violemment dans la folie de sa violence pour la tuer ou la blesser gravement ailleurs que dans son mental. Un collégien qui se prend pour un dur, le genre de personnes qui tombe de haut quand ils reviennent à la réalité. J'espère qu'il s'est fait virer. J'espère qu'il a eu des problèmes. J'en suis presque à espérer qu'il ait retenté l'expérience hors de l'école et se soit fait choper par les flics, histoire qu'on lui rentre dans le crâne à coup de menottes et de barreaux que blesser quelqu'un pour si peu, ce n'est pas acceptable.
Et oui, je saisis parfaitement l'ironie de ces mots dans ma bouche considérant mes actions en février. Mais pour ma défense, je ne l'ai pas fait (trop) volontairement.

- Je.. Je ne veux plus me sentir en danger..

Qu'est-ce que vous voulez que je réponde à ça ? Je sais que ce n'est pas exactement le meilleur contexte pour, ni probablement la meilleure chose à faire, mais je ne peux pas m'empêcher de passer mes bras autour de ses épaules. Pas longtemps, car j'ai peur qu'elle soit mal à l'aise – on ne se connaît pas tant que ça, et tout le monde n'est pas aussi câlin que moi – mais je n'ai pas pu m'en empêcher. Sa détresse me touche trop.
À défaut de pouvoir l'enlacer trop longtemps, je pose ma main sur son poignet avant de chercher son regard.

- Je te protégerai. Tu peux compter sur moi.

Mes doigts se serrent et se desserrent légèrement, , le temps qu'un air déterminé se dessine sur mon visage. Non, décidément, même sans cet instinct qui me pousse encore plus en avant qu'à l'ordinaire, je ne peux pas supporter de voir quelqu'un dans cet état.

- Je sais ce que tu vis. Ça ne t'arrivera plus.

Jamais. J'y veillerai personnellement. Si qui que ce soit essaye à nouveau de la blesser, il goûtera à un de mes pouvoirs. Que ce soit mes capacités de magical girl actuelles, on mon véritable pouvoir si je le récupère un jour. Personne ne lui fera plus de mal, ou il le regrettera instantanément.
© Naomi
paroles en #006600
Revenir en haut Aller en bas
Edelweiss L. Wintenberger
BB |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 375
Inscription le : 05/03/2018
Né(e) le : 22/12/2002
Age : 15
Nationalité : Allemande / Française
Niveau d'études/Métier : Troisième année / Déléguée de classe des 3°A
Classe : 3°A, D2 + Adaptation
Situation amoureuse : Célibataire
Double Compte : Krystal Hamilton
Personnage sur l'avatar : Dessin de la joueuse
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 

Commentaire/citation : « Du siehst aus wie Juwelen... »
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t99-une-fleur-vous-ouvre-ses-petals#325 http://sin-theatre.forumactif.com/t161-fleurir-pour-s-epanouir http://sin-theatre.forumactif.com/t205-dossier-scolaire-d-edelweiss-l-wintenberger

Mar 31 Juil - 0:59
Edelweiss L. Wintenberger
Pâques 2018 - Event "Magical"




Help, please ?




Le poids des mots semble terriblement lourd et douloureux. Comme si une force invisible s'était posée sur ses épaules pour écraser son corps et son esprit. Elle se sentait tellement fragile d'un coup. Incapable de réellement se protéger. De se sentir en sécurité. Pourtant elle pensait que parler lui ferrait du bien... Du moins, elle ne soupçonnait pas un tel contre coup. Son cœur est tiraillé. Entre deux émotions si contradictoires qu'elle se sent plus éprouvée qu'autre chose. Une certaine libération d'avoir enfin pu en parler. La douleur du souvenir bien trop ravivé par les événements récents. Comment faire pour gérer cela?
Recroquevillée sous ses émotions, un étau brûlant lui enserre les poumons et sa gorge s'obstrue, bloquant chaque mot si tant est qu'elle ait envie de parler. Non, elle ne peut même plus. Tout ce qu'elle avait dit était déjà suffisamment pénible pour ajouter quoi que ce soit. Comment avait-elle fait pour parler, au juste? Sa trachée lui semble si serrée qu'elle à du mal à comprendre comment une seule phrase ait pu traverser. Et puis... Comment avait-elle réussi à conserver son anglais? Certes, son accent allemand avait énormément prit le dessus, mais pourquoi sa langue d'origine n'avait pas pu retrouver ses droits? Qu'importe. Finalement, ce n'est pas intéressant de se pencher sur cette question.

Les larmes lui étaient montées aux yeux si rapidement et menaçaient de couler à tout moment. Non. Pas au milieu de cette passerelle. Pas devant quelqu'un. Elle est bien trop exposée et vulnérable pour se permettre cette ultime démonstration de faiblesse. Alors elle tenta de respirer plus calmement pour ravaler ses larmes. Et elle se recroquevilla encore un peu pour forcer l'émotion à partir. Que pouvait-elle faire d'autre? Seule, elle ne pouvait pas lutter autrement. C'est alors que quelque chose glissa autour de ses épaules pour les enserrer. Edelweiss sursauta avant de se crisper en bloquant sa respiration. Qu'est-ce que..?

Lâche-moi.

Qui ose la toucher? Est-ce une présence protectrice ou inquiétante? La jeune fille ne parvient pas à l'identifier. Elle ne parvient pas à se sentir mieux avec cette pression sur ses épaules. Cependant, cette action l'avait assez surprise pour couper toute son envie de pleurer. Elle releva à peine la tête pour essayer de comprendre ce qu'il se passait et tourna le regard vers la chevelure blonde qui chatouillait son visage. Oh... C'est toi Naomi? La sœur de sa colocataire était restée tellement silencieuse tandis que la demoiselle s'était enfermée dans une bulle d'émotion... Pendant un instant, Edelweiss en avait presque oublié sa présence. Elle devrait avoir honte... Alors qu'elle était venue à son aide, qu'elle était restée près d'elle malgré la fuite des trois garçons, qu'elle essayait de la rassurer.. Vraiment, elle se sentait nulle et stupide d'avoir pu l'occulter aussi facilement...

Naomi desserra ses bras pour poser une main sur son poignet, essayant de capter le regard de la jeune fille. Edelweiss hésita un peu avant de lever timidement les yeux vers ceux de sa camarade.

- Je te protégerai. Tu peux compter sur moi, dit-elle en resserrant ses doigts pour relâcher sa prise juste après, un air déterminé sur le visage, Je sais ce que tu vis. Ça ne t'arrivera plus.

La jeune fille dévisagea un long moment celle qui lui faisait face. Pourquoi tient-elle tant que ça à veiller sur elle? Qu'est-ce qu'elle y gagne? Elles ne se connaissent pas énormément alors.. Oh. Leur nouvel instinct protecteur devait motiver ses paroles. C'est l'hypothèse sur laquelle elle se serait arrêté si une phrase ne vint pas déranger sa réflexion. Malgré tous les sentiments qui secouaient son être, elle ne put s'empêcher de noter ça. "Je sais ce que tu vis". Que voulait-elle dire par là? Était-ce une façon de la mettre en confiance ou bien... Avait-elle vécu une situation similaire? Quelqu'un avait-il tenté de l'étrangler par le passé? Une profonde inspiration l'aida à calmer tous ses questionnements, les chassant de sa tête pour le moment.

"Je te protégerai."

C'est les mots auxquels elle veut se raccrocher. Auxquels elle veut croire. Ils sonnent à ses oreilles comme un soulagement intense. C'est tout ce qu'elle aurait voulu entendre au collège... Edelweiss regarda le visage de sa camarade pour le détailler. Oh? C'est étrange... Elle ne le remarque que maintenant mais il y a quelque chose de lumineux chez elle. De sincère. Un lueur semble briller au fond de ses yeux verts et ses cheveux blonds sont... vraiment jolis.
Elle laisse les doigts de Naomi autour de son poignet sans les repousser alors qu'elle parvient à décoller son autre main de sa nuque. Doucement et précautionneusement comme si elle retirait l'une de ses protections. Et elle chercha celle encore libre de sa camarade pour la prendre. Timide et hésitante. Osant à peine la toucher. Mais elle voulait faire un petit pas vers elle. Lui montrer qu'elle allait un peu mieux grâce à elle. Comme si ce geste pourrait sceller les mots de Naomi comme une promesse.  

Sa tempête intérieur s'apaisait lentement comme si le soleil revenait pour rassurer son cœur. Alors elle releva un peu la tête pour s'adresser convenablement à la jeune fille. Un petit hochement de tête pour commencer afin d'accepter son aide avant de prendre la parole.

- Merci, Naomi. Vraiment... Merci.

Elle avait réussit à se détendre un peu depuis que sa protectrice avait adressé ses mots. Maintenant elle parvenait à se déplier jusqu'à reposer son dos contre la vitre derrière elle. De nouveau elle se mit à souffler pour retrouver de la consistance. Elle devrait pourvoir se lever d'ici peu. Elle devrait pouvoir marcher. La question était plutôt: se sentirait-elle de rentrer à sa chambre seule? Sincèrement elle avait un petit doute mais elle n'osait pas solliciter encore Naomi. Elle lui avait déjà accordé suffisamment de temps, elle ne devrait pas plus l'importuner.

- Dis, Naomi? Est-ce que.. Enfin.. Je suis désolée, je ne veux pas encore te déranger mais.. pourrais-tu me raccompagner à ma chambre?

Malgré toutes les pensées qui allaient à l'encontre de cette demande, elle n'avait pas pu s'empêcher de la formuler, aussi maladroite avait-elle été. C'est plus fort qu'elle. Le calme était revenu mais elle se sentait toujours trop incertaine pour être parfaitement sereine...


Codage par Nika L. Iélanov sur Pensionnat Immortalia
Revenir en haut Aller en bas
Naomi Lawford
BL |:| Quatrième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 157
Inscription le : 26/11/2017
Né(e) le : 25/01/2001
Age : 17
Nationalité : Anglaise
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Classe : 4°A, D1
Situation amoureuse : I'm sexy and I know it ?
Double Compte : Martel, Jodie, Caindell, Niels
Personnage sur l'avatar : Hoshii Miki
Péché(s) :
  •  Orgueil 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t36-l-ainee-lawford http://sin-theatre.forumactif.com/t179-i-m-more-than-meet-the-eyes http://sin-theatre.forumactif.com/t74-dossier-scolaire-de-naomi-lawford

Ven 3 Aoû - 10:21
Naomi Lawford
Pâques 2018 - Event "Magical"

9 avril
2018
Help, please ?

Edelweiss Wintenberger

je la sens se crisper dans mes bras, et je me félicite presque aussitôt de ma décision de ne pas l'enlacer trop longtemps. Evidemment, qu'elle n'est pas à l'aise. une partie d'elle doit encore être sur la défensive, en état d'alerte. Ce contact, c'est juste une alarme de plus dans sa tête, alors je me tiens à mon choix et je la lâche bien vite. Avant de lui faire une promesse.

Cela semble la laisser perplexe, mais je ne dis rien. Elle doit encore être sous le choc, de son agression comme de ses révélations, et elle se demande aussi sûrement d'où me vient cette lubie. la protéger... J'ai tellement l'habitude, d'être là pour protéger quelqu'un. Au fond, je ne sais pas vraiment pourquoi je fais ça. Pour elle, pour la rassurer ? En partie. L'envie de protéger tout et tout le monde qui me pousse en avant depuis le premier avril n'est clairement pas en cause, ou alors juste de façon minime. Mais... est-ce que je ne fais pas ça juste pour moi ? Pour avoir encore quelqu'un à protéger, pour réparer l'illusion que Melody a brisée, pour me sentir encore utile ? Je ne nierai pas la pulsion d'adrénaline qui a couru dans mes veines quand je me suis lancée à son secours, c'était la première fois que je me sentais vraiment vivante depuis les événements de février. Si je ne fais cette promesse, si je ne prends cette décision au fond de moi que pour me sentir mieux, que pour reformer le mensonge de mon existence, l'illusion selon laquelle mon but serait de venir en aide à une personne, de la tenir à l'abri de tous ceux qui pourraient la blesser... est-ce que ce n'est pas extrêmement égoïste de ma part ? Aurais-je été capable de faire cette promesse à n'importe qui, juste pour retrouver le statut de grande sœur protectrice qui a volé en éclats il y a quelques mois ?

- Merci, Naomi. Vraiment... Merci.

Retour à la réalité. Je souris faiblement tandis que mon esprit essaye de formuler une réponse bancale à ma question. Même si c'était le cas, quelle importance ? Je ne suis peut-être pas quelqu'un de bien, je suis peut-être égoïste, mais le résultat est là. Tant pis pour le "c'est l'intention qui compte" tant que j'ignore vraiment le cœur profond de l'intention. Je sais que je ne veux pas qu'elle soit blessée, que je veux qu'elle aille mieux et que je déteste ce genre de type. Alors ça ne vaut pas la peine de me prendre la tête, ou en tout cas pas maintenant.

- Dis, Naomi? Est-ce que.. Enfin.. Je suis désolée, je ne veux pas encore te déranger mais.. pourrais-tu me raccompagner à ma chambre?

Un sourire en réponse avant que je ne me lève et tende la main pour l'aider à faire de même. Evidemment que oui. Dans son état, n'importe qui passe pour une menace potentielle. je le sais. Croiser le moindre regard dans la rue après m'être sortie de mon agression me donnait l'impression que la personne allait se jeter sur moi. Les dortoirs sont loin, ça fait une sacré distance à parcourir en ayant l'impression d'être cerné d'ennemis de toute part.
Même si sa chambre...

- Je te raccompagne, ne t'en fais pas.

Moi qui m'étais promis de ne plus jamais y mettre les pieds, ça sera la deuxième fois ce mois-ci que je retourne à la chambre de Melody. Mais bon, pour une fois, c'est pour une bonne cause.
© Naomi
paroles en #006600
Revenir en haut Aller en bas
Edelweiss L. Wintenberger
BB |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 375
Inscription le : 05/03/2018
Né(e) le : 22/12/2002
Age : 15
Nationalité : Allemande / Française
Niveau d'études/Métier : Troisième année / Déléguée de classe des 3°A
Classe : 3°A, D2 + Adaptation
Situation amoureuse : Célibataire
Double Compte : Krystal Hamilton
Personnage sur l'avatar : Dessin de la joueuse
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 

Commentaire/citation : « Du siehst aus wie Juwelen... »
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t99-une-fleur-vous-ouvre-ses-petals#325 http://sin-theatre.forumactif.com/t161-fleurir-pour-s-epanouir http://sin-theatre.forumactif.com/t205-dossier-scolaire-d-edelweiss-l-wintenberger

Ven 3 Aoû - 23:54
Edelweiss L. Wintenberger
Pâques 2018 - Event "Magical"




Help, please ?




Quelque peu mal à l'aise, la jeune fille n'osa pas soutenir le regard de Naomi très longtemps. L'importuner pour une telle broutille lui semblait stupide, dérisoire. C'est vrai, maintenant que l'événement était passé, elle devrait pouvoir se débrouiller. Elle s'est toujours débrouillé. Alors pourquoi l'idée même de marcher seule dans les couloirs lui était inconcevable? Insupportable même. Parce qu'elle se sent vulnérable. Elle se sent si vulnérable qu'elle aimerait disparaître dans un coin, cachée dans une forteresse impénétrable et que personne ne puisse lui faire du mal. Mais elle ne pouvait pas rester ici, exposée au passage des étudiants et la seule "forteresse" envisageable était évidement sa chambre. Chambre qui se trouvait loin de sa position actuelle.... Avoir quelqu'un près d'elle le temps du trajet était la meilleure option et la plus rassurante. Et, même si elle pensait sa demande de trop, elle ne pouvait s'empêcher d’espérer. De vouloir que Naomi y accède.

Un soulagement indescriptible l'enveloppa soudainement accompagné d'un sentiment profond de gratitude. La sœur de sa colocataire s'était levée, répondant d'abord à sa question par un sourire gentil et indulgent avant de tendre la main vers elle pour l'aider à se relever.

- Je te raccompagne, ne t'en fais pas.

C'est très simple en soit, comme phrase, mais la puissance des mots peut parfois être impressionnante. Actuellement, Edelweiss la ressentait si fort qu'elle en serait presque à envisager de sauter dans les bras de sa sauveuse pour lui dire à quel point elle était reconnaissante pour son intervention, son réconfort, son écoute, son indulgence, sa gentillesse, sa patience. Tout. Mais cette pensée fugace s'envola d'une rapidité déconcertante. En effet, la jeune fille n'avait pas l'habitude de ce genre de comportement et ne risquait certainement pas de l'avoir spontanément.
Alors elle posa simplement ses doigts dans la paume de la demoiselle avant qu'elle ne soit tirée vers le haut. Elle eut un petit instant d'hésitation une fois sur ses jambes, les trouvant un peu plus faible qu'elle n'aurait cru, et fit en sorte de trouver un premier équilibre avant de se stabiliser. Même si ce sera de façon assez lente et approximative, elle devrait pouvoir marcher sans l'aide de personne. Un bon point si elle ne veut pas passer pour une petite créature faible et sans défense même si elle a l'amer sensation d'avoir vécu cette position assez souvent depuis qu'elle est dans cette école... Une fois assurée de sa capacité de marche, elle adressa un petit regard à Naomi avec un signe de tête, lui faisant comprendre qu'elles pouvaient se mettre en route. Cette fille est vraiment d'une patience exemplaire...

Doucement, elle retourna à sa chambre avec son escorte, ne pouvant s'empêcher de marcher près d'elle pour se sentir un peu plus en sécurité, gardant tout de même sa naturelle distance de froideur. Et, portée par un sorte d'élan de protection abusivement prononcé, elle ne pouvait s'empêcher d'adresser des regards à chaque personne qui pouvait la croiser. La paranoïa est... très désagréable. Mais, plus elle se rapprochait de sa chambre, mieux elle se sentait. Cela dit, heureusement que Naomi était avec elle sinon elle aurait sûrement rasé les murs ou tout simplement serait restée sur place en attente que quelqu'un vienne la ramasser. Sa vie est très triste à ce stade...

Arrivée devant la porte, elle remercia encore plusieurs fois sa protectrice avant de lui souhaiter une bonne fin de journée et de s'engouffrer dans sa forteresse. Ainsi, immédiatement, en silence, elle alla s'effondrer sur son lit. Nia était présente mais la jeune fille ne se sentait pas la force de lui parler tout de suite de ce qu'il s'était passé. Aussi, elle prétexta une simple fatigue pour mieux se donner le temps de respirer et faire un peu le point sur les événements. Ah... Les mots lui manquaient pour décrire à quel point l'envie de poursuivre sa journée de court était inexistante. Même si les changements brutaux d'emploi du temps leur octroyaient des instants de trous, une petite heure de math s'était installée un peu plus tard dans l'après-midi.... Et pour la première fois de sa vie, elle n'avait aucune envie de suivre ce cours aujourd'hui.  

Pensivement, elle prit l'un de ses coussins pour le serrer entre ses bras. Naomi est quelqu'un de gentil... Elle ne la connaît pas assez pour dire que c'est forcément quelqu'un de bien sous tout les angles mais elle ne peut que reconnaître sa bonté et son courage pour avoir défié ces garçons. Étrangement, un petit quelque chose lui fait penser à sa grande cousine, Alina. Surtout au niveau de son comportement, cela dit, elles avaient toutes les deux des cheveux et yeux claires. C'en est presque amusant comme coïncidences...
Quoi qu'il en soit, Edelweiss aimerait apprendre à mieux connaitre sa récente protectrice. Devenir son amie au même titre que Melody et Nia. Tisser des liens... Son essence est tellement agréable et rassurante...


Codage par Nika L. Iélanov sur Pensionnat Immortalia
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sin Theatre :: Bâtiment C : Cursus magique :: Toit, ascenseur, escaliers-
Sauter vers: