Besoin d'une infirmière ? [Ft Nia Jones]

Edelweiss L. Wintenberger
BB |:| Deuxième année
Sexe : Femme
Genre : Féminin
Apparitions : 140
Inscription le : 05/03/2018
Né(e) le : 22/12/2002
Age : 15
Nationalité : Allemande / Française
Niveau d'études/Métier : 2ème année
Classe : 2°A, D2 + Adaptation
Situation amoureuse : Célibataire
Double Compte : //
Personnage sur l'avatar : Artiste variant (souvent dessiné par moi)
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 

Commentaire/citation : « Du siehst aus wie Juwelen... »
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t99-une-fleur-vous-ouvre-ses-petals#325

Sam 5 Mai - 23:43


Besoin d'une infirmière ?




Un petit air frais filtrait à travers la fenêtre ouverte tandis que le soleil de fin d'après-midi éclairait chaleureusement la pièce. Une journée agréable sous un ciel dégagé. Des cours répétitifs sous l’œil attentif des professeurs. Et pourtant, le jeune fille ne pouvait pas apprécier la tranquillité de ce quotidien... Certes, elle n'avait pas énormément de loisirs ou distractions en dehors de sa scolarité mais le fait est qu'un élément perturbateur était venu s'immiscer dans son travail.
Juwelen s'était légèrement ratatiné sur le lit, fatigué par les sensations qu'il ressentait depuis quelques temps. Il avait d'abord gardé le silence, n'exposant pas son opinion, sachant que sa présence n'était pas totalement acceptée par son âme-sœur, mais il commençait à s'impatienter et à sérieusement s'inquiéter de son état. Il observa Edelweiss, penchée sur le bureau, les doigts sur son clavier d'ordinateur et son appareil photo relié par un cordon. Elle posa son coude sur le coin de la table pour reposer son front dans sa paume de main. Vraiment... Elle commençait à faillir...

*Edelweiss, écoute-moi..* adressa l'oiseau, soupirant légèrement de la voir si têtue.

Immédiatement, le jeune fille se redressa pour continuer de travailler. Il était hors de question que cet oiseau lui dicte sa conduite, aussi censé soit-il. Elle avait ce devoir de photographie à rendre pour le lendemain et comptait bien le finir, que ça lui plaise ou non. Elle reprit doucement une bouffée d'air pour essayer de passer outre son malaise et posa à nouveau ses yeux sur l'écran de l'ordinateur.

*Tu n'es pas raisonnable.. Tu as de la fièvre depuis hier et pourtant tu as continué ta journée de cours... Je veux bien comprendre que tu veuilles aller au bout des choses mais tu t'y es aussi rendue aujourd'hui alors que tu aurais mieux fait de te reposer. A continuer dans ce sens, tu ne ferras qu'aggraver sérieusement ton cas...* Insista-t-il pour lui faire entendre raison.

Justement... Elle avait déjà tenu deux jours en utilisant l'excuse de la fatigue pour se coucher plus tôt et ne pas alarmer ses colocataires, elle n'allait pas flancher maintenant. Et pour plusieurs raisons, elle ne voulait pas écouter son compagnon à plumes: les cours qu'il lui fallait encore rattraper et ce sujet de photographie qu'elle devait finir et rendre. Sa condition de Blue Bird ne lui laissait pas le choix. Il fallait qu'elle soit la meilleure dans ses résultats. Qu'elle fasse toujours le maximum pour honorer ce titre... Qu'elle soit parfaite.

*Tu es trop strict.. S'il te plaît Edelweiss, repose-toi.. Moi aussi je suis fatigué par cette fièvre..* Tenta l'oiseau dans un ultime argument.

Elle ferma les yeux un instant, agacée d'entendre les paroles de Juwelen qui faisaient écho dans sa tête alors qu'elle luttait contre cette migraine sûrement due à la fièvre.. Pour une fois, elle avait vraiment envie qu'il se taise et ne lui rende pas la tâche plus compliquée.. Il fallait juste qu'elle résiste pour sa journée du lendemain et après elle sera en week-end où elle pourra se reposer et récupérer. Si elle fait suffisamment abstraction, qu'elle se couche tôt et qu'elle limite aux maximum ses mouvements tout en continuant de garder ses distances avec ses colocataires, elle devrait pouvoir le faire. Elle devrait.. Doucement, elle pressa ses mains contre son front pour mieux soutenir sa tête et tenter de faire diminuer son mal de crâne. Tant que Melody et Nia n'étaient pas dans la chambre, elle pouvait se permettre une petite faiblesse, de quelques minutes du moins. Puis elle rouvrit les yeux pour les reporter vers l'écran.

*Tu es vraiment butée ma parole.. Pourquoi tu t'obstines autant ?*

Qu'il la laisse tranquille cet oiseau de malheur.. Il est bien trop bavard, en plus de ne pas comprendre ses motivations. A l'évidence, elle présentait les symptômes d'une grippe avec sa fièvre, ses frissons, sa migraine, sa fatigue, sa sensibilité à la lumière et son manque d'appétit. Et, sachant cela, elle aurait sûrement été obligée de rester au lit pendant un minimum de quatre jours. Cela étant, elle ne pouvait se permettre de prendre ces journées de repos que lui aurait imposé l'infirmière, sinon elle n'aurait pas pu rendre son devoir et aurait prit du retard sur les cours. Non. Elle se reposerait ce week-end.. Cependant.. Son corps commençait à réclamer une pause.. Elle avait de plus en plus cette sensation de chaud-froid et les frissons se faisaient plus pénibles encore.. Pendant l'espace d'un instant, elle crut même voir flou.. Rejetant pourtant l'évidence, elle retira ses lunettes de repos de son nez pour les essuyer doucement avec le bout de sa chemise, comme si cela effacerait son état. Malheureusement, il n'en fut rien. Elle eut même un léger vertige d'un seul coup. Peut-être.. Peut-être qu'il était temps de prendre une pause.. Avec une précaution rarement utilisée, elle se leva de sa chaise. Sa tête lui tourna et elle ressentit le besoin de respirer par la bouche alors qu'un nouveau frisson lui mordait le dos.

*Assez ! Je vais chercher tes colocataires..* Dit-il en se redressant.

Le jeune fille aurait aimé le retenir mais l'oiseau ouvrit les ailes, dans un effort qui lui parut incommensurable, avant de s'envoler pour filer par la fenêtre ouverte. Il plana doucement au dessus de la cour en jetant un regard circulaire sur toute sa surface. Heureusement, il repéra très vite les cheveux roux de Nia au milieu des élèves encore dehors. Elle était assise sur un banc, sûrement en train de profiter du soleil.. C'est alors qu'il descendit en piqué vers elle pour la rejoindre le plus rapidement possible sans chercher à réfléchir plus longtemps. S'il pouvait en trouver au moins un sur les deux, il n'allait pas s'embêter à chercher Melody en plus. Mais il était tellement fatigué.. Il n'arrivait pas à se stabiliser avant l'impact et se laissa tomber sur les genoux de la jeune fille, battant vaguement des ailes comme s'il aurait aimé amortir sa chute. Et, en même temps qu'il s'agitait sous le coup de son récent effort, il sentit comme un coup sur sa tête. Edelweiss avait du tomber.. Cette fille est vraiment stupide ! Avec son obstination déraisonnable, un malaise était à prévoir... Juwelen tourna sa tête vers Nia sans attendre pour lui adresser un piaillement plaintif. Pourvu qu'elle comprenne...


Codage par Nika L. Iélanov sur Pensionnat Immortalia
Revenir en haut Aller en bas
Nia Jones
BB |:| Troisième année
Sexe : Femme
Genre : Féminin
Apparitions : 79
Inscription le : 25/11/2017
Né(e) le : 07/05/2000
Age : 18
Nationalité : Anglaise
Classe : 3°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Alone
Personnage sur l'avatar : Erza Scarlet - Fairy Tail
Péché(s) :
  •  Envie 

Commentaire/citation : Nia écrit en #ff3333
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t31-doctor-who-a-eu-des-descendants-a-son-insu-8d#56 http://sin-theatre.forumactif.com/t42-journal-de-nia#89

Sam 12 Mai - 22:59
Encore une belle journée de gâchée par les cours. Il y avait un beau soleil, une bise qui semblait agréable et pourtant, tout le monde se retrouvait coincé dans une salle de classe. Tandis que certains restaient attentifs aux cours et s'y intéressaient, d'autres dont moi, se contentaient juste d'écrire quelques trucs quand l'attention n'était pas dirigée vers les fenêtres. Je n'avais qu'une envie. Terminer cette journée et sortir profiter du temps qu'il faisait.

Des heures d'ennui, des heures à regarder l'horloge tourner avec l'impression que le temps mettait une éternité à passer. Et puis le moment salvateur arriva enfin. Je fis un bref passage dans la chambre pour déposer mes affaires. Je pris seulement un carnet à dessin et un crayon pour m'occuper puis ressortis aussitôt. Melody était sûrement avec sa soeur et Edelweiss voudrait sans doute avoir un moment de paix pour étudier ou je ne sais quoi d'autre.

Je me rendis rapidement sur un banc et profitai du soleil tout en dessinant. Mon dessin prenait peu à peu forme, laissant petit à petit découvrir ce qui était vraiment ma passion. Une voiture. Pour cette fois j'avais juste fait un modèle sport. La voiture de mes rêves ? Pas du tout. C'était juste l'idée qui m'était venue sur le moment.

Je terminais mon croquis lorsqu'un oiseau me tomba littéralement sur les jambes. À bien l'observer, il ressemblait à celui qui suivait Edelweiss depuis son arrivée ici. Il n'avait pas l'air bien par contre. À voir comme il s'agitait et à entendre ses piaillements plaintifs, il y avait vraiment un souci.

- Edelweiss a des problèmes ?

Je n'attendis pas plus longtemps avant de prendre mes affaires, l'oiseau et de me lever. Je retournai dans la chambre, me doutant que ma colocataire s'y trouvait. Ce dont je ne m'attendais pas, c'était de la retrouver par terre. Je posai, enfin jetai plutôt mon attirail de dessin sur mon lit, posai l'oiseau sur celui d'Edelweiss et je me grouillai de récupérer ma colocataire au sol. Je l'aidai donc à se relever et à s'allonger dans son lit. Elle était vraiment pâle. Une main sur son front me permit de voir qu'elle avait en plus de la fièvre. Elle était folle d'être venue en cours dans cet état. Enfin... Je n'aurais pas fait mieux alors sur ce point, je ne lui ferai aucune remarque.

- T'es fiévreuse.

Je me redressai et partis chercher une lavette humide et fraîche. Je revins ensuite vers Edelweiss et posai la lavette sur son front pour la rafraîchir un peu. Je restai ensuite à ses côtés pour veiller sur elle.

- Edelweiss tu m'entends ?
Revenir en haut Aller en bas
Edelweiss L. Wintenberger
BB |:| Deuxième année
Sexe : Femme
Genre : Féminin
Apparitions : 140
Inscription le : 05/03/2018
Né(e) le : 22/12/2002
Age : 15
Nationalité : Allemande / Française
Niveau d'études/Métier : 2ème année
Classe : 2°A, D2 + Adaptation
Situation amoureuse : Célibataire
Double Compte : //
Personnage sur l'avatar : Artiste variant (souvent dessiné par moi)
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 

Commentaire/citation : « Du siehst aus wie Juwelen... »
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t99-une-fleur-vous-ouvre-ses-petals#325

Mar 15 Mai - 1:31


Besoin d'une infirmière ?




Les choses se sont enchaînées étrangement vite.. Edelweiss avait ressenti un vertige atroce en se levant. Juwelen s'était envolé par la fenêtre et puis.. Et puis..? Sa mémoire lui faisait défaut tout d'un coup... Sa vision était floue. Obstruée par un voile sombre. Et sa migraine prenait le dessus sur ses pensées alors qu'un mal être général se diffusait en elle...
L'obscurité est.. tellement sombre. Elle avait presque l'impression de pouvoir la toucher...

...

Un bruit en fond. Quelque chose de familier comme.. une porte qui claque? De l'agitation.. Des bruits de pas.. Que se passe-t-il..? Et puis elle crut sentir quelque chose frôler sa peau. Et cette sensation semblait de plus en plus forte.. Comme une pression. Ou bien.. Quelqu'un était en train de la bouger? Elle n'en était pas toute à fait sûre mais.. elle avait cette impression d'être déplacée.. Portée puis posée sur une matière moelleuse. Et puis sont corps semblait plus détendu. Il lui semble bien être allongée... Sur son lit sûrement?
De nouveau, elle était consciente mais ne pouvait pas encore ouvrir les yeux. Petit à petit, elle semblait pouvoir émerger. Comme si elle sortait la tête hors de l'eau. Et malgré ça, elle avait l'impression de manquer d'air... Comme si ses poumons étaient légèrement bloqué dans un étau brulant. Elle ouvrit la bouche pour mieux respirer. Et puis elle sentit un faible pression sur son front.

- T'es fiévreuse.

Nia... On dirait sa voix.. Oui, elle était sûre de sentir un présence à ses côtés mais en même temps elle avait un doute. Elle était pourtant seule dans la chambre.. Qu'est-ce qu'elle faisait là? Edelweiss n'eut pas le temps de se questionner plus longtemps qu'un nouveau bruit de pas monta à ses oreilles, lui signifiant que sa colocataire s'éloignait. Et puis le silence. Ensuite, le doute, à nouveau. Comme s'il lui semblait avoir rêvé la présence de Nia dans la chambre maintenant que tout était calme.
Weiss tenta de tranquilliser sa respiration tandis que des frissons de fièvre parcouraient ses membres. Elle avait chaud, puis froid, et son thorax lui brûlait. Pas de doutes possibles... Ça lui coûtait vraiment de l'admettre mais il devait s'agir d'une grippe... Comme elle se sent faible.. C'est.. frustrant. Malgré tout, il fallait qu'elle se lève..

*Arrête Edelweiss...* Demanda l'oiseau, plaintif.

Ah... C'était donc ça.. Juwelen avait bel et bien alerté sa colocataire qui semblait faire couler de l'eau dans la salle d'à côté. Oiseau de malheur.. S'il n'avait rien fait elle aurait pu finir son travail et aller se coucher tôt pour le rendre le lendemain.. Il lui suffisait juste de tenir une seule soirée et une seule matinée. A peine quelques heures.. C'était parfaitement faisable. Même si elle avait fait un petit malaise, elle aurait pu se lever et se serait remise à son ordinateur. Ça aurait prit du temps mais tant que ses colocataires n'étaient pas là, elle pouvait se permettre de laisser apparaître sa fatigue.. Maintenant elle se sentait simplement bloquée.. Si c'était Nia qui l'avait mise sur son lit, alors elle avait pu constater son état et il était impossible de lui mentir..  

Elle a envie de se lever.. Non, elle doit se lever. C'est sa seule chance de prouver qu'elle va bien. Ou du moins qu'elle ne va pas trop mal.. Mais d'abord, elle devait réussir à ouvrir les yeux.. Malheureusement, elle n'eut le temps pour aucunes de ses tentatives. En effet, elle entendit Nia revenir vers elle pour lui poser quelque chose de froid et humide sur le front. Une serviette sûrement.

- Edelweiss tu m'entends ? demanda gentiment sa colocataire alors qu'elle s'installait près d'elle.

La jeune fille fronça légèrement les sourcils, essayant de réguler sa respiration. Il fallait qu'elle se résigne... Au moins vis à vis de Nia.. Elle hocha très légèrement la tête pour lui signifier qu'elle l'entendait même si elle avait encore du mal à ouvrir les yeux. Et puis elle ouvrit un peu plus la bouche pour prendre la parole mais resta figée, hésitante. Comment parle-t-on anglais déjà? Il lui fallut un moment pour organiser ses idées dans sa tête en surchauffe avant de pouvoir former des phrases mentalement. Maintenant elle devait parler à voix haute. Alors elle se mit à murmurer dans un souffle, à l'attention de sa colocataire.

- Nia.. Ne dis rien.. S'il te plaît.. Ne dis rien.. à personne..

Parler semble tellement naturel d'habitude.. Pourtant, maintenant qu'elle était autant affaiblie, elle se rendait compte à quel point le simple fait d'articuler demandait énormément d'énergie. Mais il fallait qu'elle lui dise ça. Qu'elle lui demande de garder le silence sur son état.
S'il te plaît, Nia...


Codage par Nika L. Iélanov sur Pensionnat Immortalia
Revenir en haut Aller en bas
Nia Jones
BB |:| Troisième année
Sexe : Femme
Genre : Féminin
Apparitions : 79
Inscription le : 25/11/2017
Né(e) le : 07/05/2000
Age : 18
Nationalité : Anglaise
Classe : 3°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Alone
Personnage sur l'avatar : Erza Scarlet - Fairy Tail
Péché(s) :
  •  Envie 

Commentaire/citation : Nia écrit en #ff3333
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t31-doctor-who-a-eu-des-descendants-a-son-insu-8d#56 http://sin-theatre.forumactif.com/t42-journal-de-nia#89

Hier à 1:57
J'aurais sans doute passé le reste de la fin de journée à dessiner au soleil si un événement ne m'avait pas perturbée. Cet événement fut l'oiseau d'Edelweiss qui était venu me prévenir que sa propriétaire avait un problème. Je m'étais donc précipitée jusqu'à notre chambre en portant en même temps l'oiseau. En arrivant j'eus droit à la mauvaise surprise de retrouver ma colocataire au sol. Mes affaires furent jetées sur mon lit, l'oiseau posé sur celui d'Edelweiss et je vins rapidement m'occuper de l'évanouie. Je la mis dans son lit, pris sa température avant d'aller chercher une lavette humide pour la rafraîchir un peu. Je l'appelai mais elle ne réagissait pas vraiment. Elle était vraiment dans les vapes.

Elle mit un peu de temps mais au final j'eus tout de même une réaction de sa part. Un hochement de tête pour me signifier qu'elle avait repris conscience. Elle m'entendait. Elle essaya d'articuler quelques mots mais elle avait du mal. Rien d'étonnant quand on voyait son état. Et puis finalement un son sorti de sa bouche. Un son accompagné de mots. Une faveur plaintive. Elle voulait que je garde secret le fait qu'elle était malade. Même si j'acceptais sa requête, il y en avait une qui s'en apercevrait aussi. Melody le verrait aussi sans que j'aie besoin de le lui dire.

- D'accord je ne dirai rien Edelweiss.

Je pouvais comprendre cette envie de cacher au monde son état de santé. Je le faisais moi-même lorsque mon moral ne suivait pas ou lorsque j'étais malade ou même blessée. Dans ces moments-là, je ne montrais que ce que je voulais bien montrer. C'est-à-dire pas grand-chose.

- Repose-toi, t'en as bien besoin.

Ce qui me semblait aussi étrange c'est que son oiseau aussi semblait mal en point. Je savais que les animaux pouvaient ressentir nos émotions et nos différents états physiques mais je ne pensais pas que ce serait au point d'être malade lui aussi. Ils devaient avoir un lien autre que simplement celui d'un oiseau apprivoisé par une étudiante.

- J'vais te chercher du thé chaud, ça te fera du bien et t'aidera à reprendre un peu de force. Toi ne bouge pas de ce lit ou j'te ligote au plumard.

Je n'en avais peut-être pas l'air mais j'étais sérieuse. Si je la surprenais hors de ce lit, je trouverais une corde ou n'importe quoi d'autre qui me servirait à l'attacher. Elle devait se reposer et non s'agiter dans tous les sens. Je me relevai gentiment et m'éloignai d'elle le temps de prendre mon thermos que je gardais en général pour l'hiver. Je revins ensuite vers ma colocataire.

- Tu as un arôme que tu préfères ? Ou un dont tu es allergique ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Au sol
 :: Dortoir principal :: 1er & 2e : Chez les filles :: Chambres
-
Sauter vers: