Un oiseau et des souvenirs pour liens [PV Edelweiss L. Wintenberger]

Aller à la page : Précédent  1, 2
Edelweiss L. Wintenberger
BB |:| Deuxième année
Sexe : Femme
Genre : Féminin
Apparitions : 140
Inscription le : 05/03/2018
Né(e) le : 22/12/2002
Age : 15
Nationalité : Allemande / Française
Niveau d'études/Métier : 2ème année
Classe : 2°A, D2 + Adaptation
Situation amoureuse : Célibataire
Double Compte : //
Personnage sur l'avatar : Artiste variant (souvent dessiné par moi)
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 

Commentaire/citation : « Du siehst aus wie Juwelen... »
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t99-une-fleur-vous-ouvre-ses-petals#325

Sam 12 Mai - 17:44


Un oiseau et des souvenirs pour liens

La jeune fille ferma les yeux pour se concentrer afin d'abandonner ce rougissement stupide. C'était terriblement désagréable pour elle de sentir une main invisible lui caresser le dos ou la tête. D'une certaine façon, elle se sentait comme un animal recevant de l'attention. Au seul détail près qu'elle était humaine et donc qu'elle trouvait cela humiliant. Mais elle le garda pour elle, décidant de ne pas en faire part à Bethany au risque d'amorcer une situation encore plus embarrassante. Quel ne fut pas son soulagement lorsqu'elle sentit les caresses cesser.

- Je n’ai rien fait de plus que me précipiter sur toi sans savoir quoi faire. C’est à peine si j'ai été utile. Alors, arrête ton char et va plutôt remercier Léandre, répondit la jeune fille d'un ton froid.

Weiss tourna la tête vers elle en lui adressant un regard d'incompréhension. Comment ça "arrête ton char" ? Il valait bien la peine de la remercier si c'était de cette façon qu'elle le prenait. Sincèrement, elle avait l'air agacée alors que Weiss avait fait une effort. Cette fois, elle ne pu empêcher de laisser filtrer un soupire.

- Très bien, dit-elle en se levant, tu as parfaitement raison, je vais donc y aller...

Elle s'adressa ensuite à Juwelen, légèrement plus autoritaire parce qu'énervée d'avoir écouté ses conseils pour récolter ce genre de dialogue.

- Komm, Juwelen, wir gehen1.


_____________________________Notes______________________________

1. « Allez, Juwelen. On s'en va.»


Codage par Nika L. Iélanov sur Pensionnat Immortalia
Revenir en haut Aller en bas
Bethany Williams
BS |:| Première année
Sexe : Femme
Genre : Féminin
Apparitions : 41
Inscription le : 25/03/2018
Né(e) le : 13/04/2004
Age : 14
Nationalité : Anglaise
Niveau d'études/Métier : Première année
Classe : 1°A, D2 + Adaptation
Situation amoureuse : Célibataire
Personnage sur l'avatar : https://pikabu.ru/story/anime_art_4818579
Péché(s) :
  •  Paresse 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t118-bethany-williams-la-kamkal-termine#449 http://sin-theatre.forumactif.com/t122-la-vie-de-bethany#462 http://sin-theatre.forumactif.com/t123-dossier-scolaire-bethany-williams#463

Sam 12 Mai - 18:38



Un oiseau et des souvenirs pour liens

Avec

Edelweiss L. Wintenberger


Suite à ma réponse, qui n'était pas très amicale, fallait le dire, la jeune femme ne sembla pas comprendre. En même temps, fallait comprendre. L’amabilité n’était vraiment pas au rendez-vous malgré ses remerciements, qu’ils soient justifiés ou non. M’en voulais-je pour ça ? Non, pas vraiment. Moins on m'appréciait, moins on me ferait du mal par la suite tant que les relations n’empiraient pas. Étais-je dans le faux ? Non. Certainement que non.

En tous les cas, je la regardai froidement, comme si je m’en fichais totalement, se lever en me disant qu’elle allait y aller avant de parler en une langue étrangère. Est-ce que tout ça me laissait indifférente ? Non. Pas totalement. Mais je l’avais volontairement cherché. Les regrets n'étaient donc pas de mise. Alors, une fois qu'elle fut partie, sans possibilité qu'elle se retourne, je me levai à mon tour et décidai que j'avais assez “profité” de l’extérieur. Il était désormais temps pour moi de retrouver le confort de mes coussins colorés.

La chance étant avec moi, je n’eue aucun problème avec les surveillants. N’en ayant rencontré aucun en chemin, ce ne fut pas bien difficile. Alors, lorsque j’eu atteint ma chambre, j’otai mon jogging pour enfiler un pantalon jean et un maillot confortable, prendre mon ordinateur avant de m’installer confortablement.

Le reste de ma journée fut très tranquille et confortable malgré mes pensées parasites.
(c) Bethany Williams sur Sin Theatre
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Gestion des rps :: Mini-rps-
Sauter vers: