Sin Theatre


 

La goutte d'eau qui fait déborder le vase [Ft. Léandre Laverny]

Edelweiss L. Wintenberger
BB |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 343
Inscription le : 05/03/2018
Né(e) le : 22/12/2002
Age : 15
Nationalité : Allemande / Française
Niveau d'études/Métier : Troisième année / Déléguée de classe des 3°A
Classe : 3°A, D2 + Adaptation
Situation amoureuse : Célibataire
Double Compte : Krystal Hamilton
Personnage sur l'avatar : Dessin de la joueuse
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 

Commentaire/citation : « Du siehst aus wie Juwelen... »
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t99-une-fleur-vous-ouvre-ses-petals#325 http://sin-theatre.forumactif.com/t161-fleurir-pour-s-epanouir http://sin-theatre.forumactif.com/t205-dossier-scolaire-d-edelweiss-l-wintenberger

Mer 6 Juin - 2:15
Edelweiss L. Wintenberger
Pâques 2018 - Event "Magical"





La goutte d'eau qui fait déborder le vase




Un long soupire s'échappa des lèvres de la jeune fille. Ces derniers jours avaient été particulièrement anarchiques et d'une certaine façon, cela agaçait véritablement Edelweiss. Impossible de passer une journée de cours normale, impossible de dormir sereine à cause des ravages de ces créatures, impossible de souffler quelques minutes. Il y avait toujours quelque chose qui n'allait pas. Si ce n'était pas l'organisation administrative qui devenait soudainement chaotique à cause d'une attaque de monstre c'était ces créatures elles-mêmes qu'il fallait affronter directement. Impossible d'y échapper étant donné ce sentiment étrange qui naissait en elle à chaque fois qu'une situation dangereuse se présentait face à elle. C'est terriblement... énervant. Se sentir incapable de décider de combattre ou non ces monstres mutants la plupart du temps loufoques et parfaitement désagréables en plus d'être perturbants.
Edelweiss se redressa un peu sur sa chaise de bureau, pensive devant ses stylos qu'elle avait étalé sur la table. Consciencieusement, elle les alignait par taille puis recommençait en les rangeant par couleur alors qu'elle ressassait les récents événements dans sa tête. Bien qu'étrange, cette occupation lui permettait de réfléchir. A l'image de ses pensées, les stylos étaient d'abord désordonnés pour finalement prendre forme dans sa tête de façon logique. Actuellement, elle essayait de trouver une réponse à cette question qu'elle s'était posée lors de cette rencontre inattendu avec ce petit cygne blanc: quel était le but de tout ceci? Cette silhouette qui lui était passée à côté sans qu'elle ne puisse voir son visage lui avait donné une sensation étrange... Indescriptible.. Elle en avait encore des frissons. Elle était sûrement la responsable de ce carnage... A moins qu'elle ne soit qu'un sbire ou un subalterne... Cette hypothèse aurait du sens. L'instigateur de tout ceci n'allait pas se déplacer en personne sous peine d'être facilement à la porté de la main et de la vue. Décidément... Cette enquête dans laquelle elle s'était lancée tournait en rond pour le moment... Tant qu'elle n'aurait pas plus d'éléments, elle ne pourrait rien en déduire. Ainsi, elle enfila ses bottines, disant à Melody qu'elle se rendait au CDI pour travailler. C'est mal de mentir... Très mal.. Mais elle ne voulait pas entraîner sa colocataire dans cette histoire saugrenue alors elle prit sur elle, descendant les escaliers de sa petite démarche nerveuse pour rejoindre la cour.

Une petite brise fraîche lui caressa le visage avec nonchalance tandis qu'un soleil timide laissait seulement voir quelque uns de ses rayons filtrer à travers les nuages. Si les dégâts causés aux bâtiments ne se voyaient pas, l'on pourrait trouver la journée agréable. Le vent était calme, faisant bruisser les feuilles des arbres. Les nuages blancs, pas assez menaçants pour annoncer de le pluie et la température douce. Cependant, la plupart des cours avaient été annulée à cause de problème administratif sans compter tout cet attroupement d'élèves sans occupations rodant dans les couloirs ou dans la cour. La foule est si déplaisante... Mais ce qui intéressait la jeune fille n'était ni le météo, ni les soucis d'organisation. Plus tôt, dans la matinée, elle avait entendu parler d'un problème de canalisation aux résidences surveillées. Des rumeurs de couloirs mais depuis le début de son enquête, elle avait apprit à récolter chaque information potentiellement utile. Et même si elle devait ressembler à une pauvre adolescente paranoïaque, toutes rumeurs comportant un "problème" quelque part pouvaient s’apparenter aux prémisses de l'apparition d'un monstre. Il suffisait maintenant de vérifier l'hypothèse, tel une scientifique devant une expérience. Sans perdre de temps, elle tourna les talons pour se rendre à sa destination. Bien que sûre de son itinéraire, elle n'en restait pas moins hésitante... Et si elle tombait encore sur une créatures à combattre? Depuis sa rencontre avec la chèvre boite aux lettres, elle ne s'était toujours pas remise de certaines douleurs même si la plupart de ses bleus s'étaient déjà résorbés.

Arrivée aux résidences surveillées, deux nouvelles survinrent. La bonne: elle n'aurait pas à trouver d'excuse pour s'infiltrer dans les douches. La mauvaise: est-ce qu'elle devait sincèrement l'exposer?
Deux créatures humanoïdes marchaient lentement autour du bâtiment, cherchant... quelque chose? Ils semblaient concentrés, scrutant l'intérieur par les fenêtres alors que de petits poissons flottaient autour d'eux, en sentinelles. Un homme et une femme? Un mâle et une femelle? Difficile à dire... En effet, si leur corps avait des formes de parfaits humains, leur peau bleue donnait assez peu de crédibilité quant à leur appartenance à cette race. Mais le plus surprenant était leur tête en forme de goutte d'eau, relativement cartoonesque sans compter ces oreilles et cette queue de chats frétillant à chaque bruissement d'air. Et malheureusement, le simple fait de marcher avait attiré leur attention avant même que la jeune fille ne puisse faire demi-tour pour prendre la fuite. Malgré sa forte envie de replis, quelque chose l'empêchait de bouger. Ce sentiment si pénible qui revenait s'immiscer dans sa poitrine.. Mais pourquoi donc? Personne n'est à proximité, ils ne semblent avoir fait aucunes victimes ni dommages matériels. Alors pourquoi cette envie de protéger s'infusait dans tout son être? Parce que peu importe s'ils n'avaient encore rien fait, ils finiraient par causer des dégâts, comme tout les autres. A moins que ça ne soit déjà fait? Peut-être ont-ils fait des victimes dans les résidences surveillées?

Edelweiss tira son cadran étoilé de son sac pour le brandir devant elle, prête à entamer sa transformation. C'est alors qu'une élément inattendu survint puisqu'un garçon arriva sur les lieux. Des cheveux bruns, des yeux bleus et un visage familier...

- Léandre ? s'écria-t-elle, étonnée de le voir ici.

Mais la discussion ne s’étendit pas plus en justification puisqu'elle tourna ses yeux vers les créatures avant de lancer un regard entendu à son partenaire. Le temps n'était pas aux bavardages. Si elle ne se transformait pas maintenant, elle serait vite débordée par les événements et il en allait de même pour le garçon. Bien que ne l'ayant jamais vu arborer une tenue à paillette, elle se doutait qu'il avait subit le même sort qu'elle en touchant un objet étrange puisqu'il avait perdu ses caractéristiques raciales.
De nouveau, elle brandit son cadrant, se rapprochant machinalement de Léandre.

- Touch the stars en get powerful!
- By the power of Stargazer, transform me!

Une lumière aveuglante émana des deux jeunes gens pour effacer leur vêtements et les remplacer par de nouveaux dans une sorte de danse chorégraphiée. Après quoi la lumière s'estompa tandis qu'ils se collaient dos à dos, tournant la tête vers leurs adversaires.

- Pour les étoiles que vous avez éteintes... entama-t-elle en haussant la voix.
- Par les pouvoirs qui nous consument... continua-t-il, autoritaire.

Une dernière inspiration avant de croiser leurs sceptres et les brandir fièrement vers ces immondes créatures, en signe de défi.

- Nos pas arrêterons les votre!
- Nos pas arrêterons les votre!

Ils finirent en parfaite harmonie,menaçant encore un peu leurs adversaires dans cette position avant qu'Edelweiss ne reprenne ses esprits. Que venait-elle de dire à l'instant? Elle n'en était pas sûre elle-même et ça l'intriguait.. Elle n'avait jamais était autant en phase avec quelqu'un lors de sa transformation ou du moins, pas au point de compléter leurs phrases comme leurs gestes. Était-ce un restant de leur lien? Instinctivement, elle s'écarta de son partenaire pour retrouver sa liberté de mouvement tout en tirant légèrement sur la bas de sa jupe. Que Léandre la voit dans une tenue si... indécente la mettait sérieusement mal à l'aise. Elle se mit à rougir, détournant le regard pour le poser sur ces hommes poissons. Il est temps de se concentrer..


Codage par Nika L. Iélanov sur Pensionnat Immortalia


Fiche du monstre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Léandre Laverny
BB |:| Troisième année
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 212
Inscription le : 05/03/2018
Né(e) le : 10/02/2002
Age : 16
Nationalité : Français-Finlandais
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, D2 + Adaptation
Situation amoureuse : Célibataire
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t96-la-musique-est-la-langue-des-emotions http://sin-theatre.forumactif.com/t98-je-me-souviendrais-de-ton-visage#323 http://sin-theatre.forumactif.com/t204-bulletin-de-leandre http://sin-theatre.forumactif.com/t131-le-club-de-musique#528

Mer 6 Juin - 12:56
Léandre Laverny
Pâques 2018 - Event "Magical"




La goutte d'eau qui fait déborder le vase
Avec
Weiss



Une journée de plus dans cette école où, lorsque vous n’étiez pas transformé en une créature imaginaire, vous deviez combattre des créatures imaginaires. Léandre aurait pu s’en plaindre, mais il était beaucoup moins affecté que lorsqu’il s’était transformé en Muse. Bien qu’il risquait sa vie à combattre des monstres plus ou moins étranges et loufoques, le fait d’être redevenu humain avait quelque chose de plaisant. Evidemment, il n’arrivait plus à jouer de tous les instruments de musique, ça lui manquait un peu, mais ce n’était pas une qualité indispensable pour réussir dans sa matière. Les cours de magie ne lui manquaient pas, les cours raciaux non plus.

Le jeune homme marchait tranquillement dans la cours, lisant ses cours, le regard vagabondant parfois vers son petit compagnon qui s’amusait comme il pouvait, toujours à quelques mètres de lui. Léandre ne comprenait pas pourquoi sa mascotte restait toujours avec lui, il avait vu qu’il y avait d’autres boules de poil dans son genre mais Gõu restait toujours à mois de cinq mètres du jeune homme. Serait-il lié à lui ? Bien que cela semble différent de son (ancienne ?) partenaire, Léandre eut une pensée pour cette dernière.

_Tu l’aimais bien ?

La voix du petit chient fit lever la tête du jeune homme vers lui. Gõu avait la méchante manie de lire dans ses pensées. Encore heureux qui n’arrivaient pas à lire dans ses souvenirs, il en aurait fais tout un fromage de cette histoire de « lien magique », lui qui semble vouloir que le finlandais se sociabilise.

_Je pense que cela ne te regarde pas. Et de toute façon, maintenant nous ne sommes plus liés.

_Oh mais tu sais, lorsque le grand Méchant aura disparut, tu retrouveras ce que tu as perdu.

Léandre resta silencieux.
Comment ça ? Il allait redevenir une Muse ? Et Gõu s’en ira ? Peut-être que s’il restait hors de l’école à ce moment, il perdrait pour toujours sa race magique ?
En guise de réponse, le petit animal hocha la tête de gauche à droite avant de répondre :

_Non, tu n’as pas compris. Tout redeviendra comme avant que tu ais touché ton pendentif de Stargazer. Ça veut donc dire que tu redeviendras une Muse et que je m’en irais, oui.

Léandre prit une mine froide sans dire plus de mots. Il n’allait pas clamer haut et fort qu’il s’était attaché à sa mascotte, et il n’en avait pas besoin puisse que ce dernier pouvait lire ses pensées. Le finlandais ferma son manuel et se mit à marcher d’un pas vif vers le bâtiment alors que la boule de poil essaya de le rassurer et de l’encourager à se faire des amis, comme toujours. Léandre se demandais si Gõu n’avait pas deviné cela depuis le début et c’était pour cela qu’il persister à ce que le jeune homme se fasse des amis. Mais les amis, ça finit toujours par vous abandonner, ce petit chien en était la preuve.

Soudain, Léandre sentit quelque chose au fond de son cœur. Il s’arrêta net et porta sa main à son torse. Cette sensation n’était jamais bon signe, elle signifiait qu’un monstre n’était pas loin. Sans une ni deux, Gõu conduisit Léandre au fameux monstre, comme un radar.

Sur les lieux, le jeune homme vit deux monstres aqueux avec des poissons volants. Entre ça et un papillon-humanoïde géant, certaines bestioles étaient vraiment étranges. Les araignées mutantes avec les scarabées enragés semblaient tout à fait normaux à coté.

_Léandre ?

Le jeune homme tourna la tête vers l’autre personne présente.
Edelweiss ? Que faisait-elle ici ?
Bien que le passage du portail ne l’avait pas transformé physiquement, le finlandais pouvait aisément deviner que l’allemande avait également perdu sa race magique pour le troquer d’un objet qui lui conférait des pouvoirs. Il ne savait pas vraiment si c’était une bonne ou une mauvaise chose.

_Oh c’est elle, Edelweiss ? Elle est mimi ♥️

Léandre se demanda tout d’abord comment sa mascotte pouvait connaitre l’allemande, et se souvent rapidement qu’il arrivait à lire dans ses pensées. Et apparemment il a vite compris qu’Edelweiss était sa partenaire avant la disparition de leur magie et de leur race.
Léandre eut un soupir intérieur. Généralement Gõu était plutôt sérieux lorsqu’il y avait un monstre en face de lui, il avait même ce coté « petit chef », mais là, il venait de comprendre que le destin avait rassemblé un duo pour vaincre un autre duo et ça semblait le mettre en joie.
Les deux adolescents allèrent naturellement l’un vers l’autre, prenant chacun leur bijou magique pour se transformer.

_ Touch the stars en get powerful!
_ By the power of Stargazer, transform me!

Leur lumière se mélangèrent, des rayons astraux entourèrent Léandre et virent disparaitre sur Edelweiss. Des étoiles bleues apparurent des mains de la demoiselle pour aller se loger dans les yeux du jeune homme. Leur magie semblait se compléter, comme si cela a toujours été ainsi, comme si leur lien magique, existait toujours à travers les étoiles, à travers leur âme.
Les adolescents se retrouvèrent dos à dos, le visage tourné vers leur adversaires. Inconsciemment, des mots s’échappèrent de leur bouche, complétant la phrase l’un de l’autre :

_ Pour les étoiles que vous avez éteintes...
_ Par les pouvoirs qui nous consument...

Leurs armes se croisèrent, marquant leur unité, complétée par une phrase qu’ils expirèrent en chœur :

_ Nos pas arrêterons les votre!
_ Nos pas arrêterons les votre!

… Que venait-il de se passer ? Léandre resta figer quelques instants dans cette position qui se voulait « menaçante » ou « téméraire », il ne savait pas vraiment. Ce fut Edelweiss qui reprit ses esprits la première. Le jeune home se doutait qu’elle aussi, semblait avoir été détachée de son propre corps durant leur transformation.

_Edelweiiiiss !

La petite boule de poil qui suivait le finlandais partout alla se coller sur la joue de la demoiselle et lui offrit des petites léchouilles sur la joue de la jeune fille.
Le jeune homme scruta rapidement a tenue de l’allemande. Elle tirait sur sa jupe avec gêne. Et à vrai dire, le finlandais sen fichait, il avait déjà vu plus court. Dans le monde du show, il avait déjà fais une prestation avec des danseuses vêtues de simple bodies ou en maillots pour apprécier plus aisément le mouvement de leur corps. Ce n’était donc pas une mini jupe qui allait lui donner quelque excitation que ce soit.

_Tu es vraiment trop jolie ! J’espère que Léandre est gentil avec toi, on dirait pas comme ça mais il est très sympa dans le fond, je pense qu’il t’ap-

Ledit Léandre agrippa les ailes de son compagnon minuscule avec son pouce et son index pour le tirer vers lui et lui faire comprendre qu’il ne voulait pas ce dernier exprime ses sentiments et pensées ainsi. C’était déjà très malaisant qu’une créature puisse lire dans ses pensées, il ne voulait pas non plus que le monde entier soit au courant.

_La discussion est terminée.

Gõu adressa un regard au jeune homme, des yeux de chien battus trônaient sur sa face, mais Léandre était impassible. Il lâcha tout de même la boule de poil pour se tourner vers les monstres.
Léandre attrapa son arme des deux mains et commença à avancer vers les monstres. Il avait plutôt des attaques à distance, il n’était pas assez agile pour aller au corps à corps, cependant, Edelweiss ne semblait pas avoir d’arme pour s’y rendre non plus. Deux combattants à distances, ce n’était pas la meilleure équipe qui soit mais ils allaient devoir faire avec ça.

Les étranges monstres avaient des dizaines de poissons volants autour d’eux. Léandre analysa rapidement. Les poissons ne semblaient pas si forts mais il était évident que le couple composé d’eau allait les envoyer pour évaluer la force du duo opposé. Il fallait donc s’attendre à recevoir un assaut de poissons volant-au-visage-humain. Etrange d’ailleurs. Ce pourrait-il que ces visages appartiennent à des personnes ? Ont été volé à des humains ? Quel horreur.

L’analyse du jeune homme du se terminer ici puisqu’en effet, le coupe envoya une poignée de poisson à sa rencontre.
Léandre frappa le sol de son arme et murmura : « Shooting Star ». Là, des dizaines de sphères de lumières apparurent autour de lui, grossissant pour faire la taille d’un poing et filèrent tout droit vers les poissons, tel des étoiles filantes, les tranchants en deux. Un poisson esquiva tout les filets de lumières est fonça droit sur le jeune homme.
Mais Léandre ne pouvait pas bouger tant que son pouvoir était actif, s’il retirait son arme du sol son attaque disparaitrait aussitôt. Il aurait dû le dire à Edelweiss, il allait vite le regretter …




(c) Bethany sur Sin Theatre
Revenir en haut Aller en bas
Edelweiss L. Wintenberger
BB |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 343
Inscription le : 05/03/2018
Né(e) le : 22/12/2002
Age : 15
Nationalité : Allemande / Française
Niveau d'études/Métier : Troisième année / Déléguée de classe des 3°A
Classe : 3°A, D2 + Adaptation
Situation amoureuse : Célibataire
Double Compte : Krystal Hamilton
Personnage sur l'avatar : Dessin de la joueuse
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 

Commentaire/citation : « Du siehst aus wie Juwelen... »
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t99-une-fleur-vous-ouvre-ses-petals#325 http://sin-theatre.forumactif.com/t161-fleurir-pour-s-epanouir http://sin-theatre.forumactif.com/t205-dossier-scolaire-d-edelweiss-l-wintenberger

Sam 9 Juin - 18:49
Edelweiss L. Wintenberger
Pâques 2018 - Event "Magical"





La goutte d'eau qui fait déborder le vase




Sa concentration avait du mal à se stabiliser. Bien que remarquant le stoïcisme de son partenaire quant à sa tenue, elle ne pouvait s'empêcher d'être mal à l'aise. Heureusement qu'il ne détaillait pas son costume de haut en bas... Cela avait le mérite de laisser à Weiss le temps de faire abstraction et de le trouver d'autant plus délicat. Un gentil garçon... Vraiment, c'est un gentil garçon.
Elle reporta alors tout le début d'attention qu'elle avait pour se concentrer sur leurs adversaires mais c'est alors qu'elle fut à nouveau interpellée par une petite voix aiguë, criant son prénom en prolongeant la dernière syllabe, avant de sentit quelque chose s’aplatir contre sa joue pour se frotter à elle.

- Hein? Oh.. S-Salut, dit-elle un peu hésitante à l'attention de ce petit être.

L'étonnement l'obligea même à incliner la tête sur le côté comme pour supporter le poids du petit accompagnateur de Léandre qui avait la forme d'un petit chien. Voilà qu'il lui léchait le visage! La jeune fille se crispa légèrement sur son arme, la repliant devant elle tandis que le rougissement la prenait à nouveau aux joues.

- Tu es vraiment trop jolie ! J’espère que Léandre est gentil avec toi, on dirait pas comme ça mais il est très sympa dans le fond, je pense qu’il t’ap-

Il l'a trouve jolie? Et disait que Léandre est gentil? Évidemment qu'il est attentionnée. Elle n'en avait jamais douté. Mais les paroles du petit chien la prise de court et elle ne réussit qu'à balbutier une réponse assez bancale pour remercier son compliment avant que son partenaire ne l'attrape en lui pinçant les ailes de son pouce et son index, mettant fin à cette discussion. Cette petite mascotte ne semblait pas tout à fait d'accord pour être arrêté dans son élan d'excitation à tel point qu'elle adressa un regard de chien battu au jeune homme qui finit par la lâcher tandis que la jeune fille s'essuyait discrètement la joue. Il était mignon ce petit chien mais... voilà pourquoi elle préfère les chats. Faisant écho à l'attitude de son partenaire, elle se reconcentra finalement, donnant toute son attention à ces hommes bleus entourés de poissons flottant. Un tableau vraiment étrange et un parfait parallèle. Une fille pour une fille et un garçon pour un garçon. Le seul déséquilibre résidait en l'armée que leurs adversaires possédaient tandis qu'eux avait... une seule mascotte.

Soit, ça devrait suffire. Ce petit chien à le mérite d'être mignon. Même si un chat aurait été plus approprié pour manger ces poissons étranges... N'attendant pas une seconde de plus, leurs adversaires envoyèrent une bonne dizaine de membre de leur armée droit sur eux, sans doute dans le but de mesurer leurs capacités. Léandre fit un pas en avant, cognant le bout de son sceptre contre le sol en murmurant un nom d'attaque. C'est alors que des sphères de lumières se matérialisèrent autour de lui, gonflant légèrement avant de fondre telles des étoiles filantes vers les poissons, tranchant en deux la plupart.
De son côté, Edelweiss dut esquiver un assaut d'un bond de côté mais une intuition lui souffla qu'elle n'en avait pas fini avec ces créatures. Elle se retourna donc, faisant pivoter son bassin alors qu'elle était en plein saut, suivant parfaitement le mouvement avec son bras d'armes pour trancher l'air. Son cadran se mit à briller, créant un début de flamme orange suivant toute la trajectoire de son mouvement jusqu'à ce qu'elle s'allonge et se détache du sceptre pour fendre les poissons qui commençaient déjà à faire marche arrière pour tenter une attaque dans le dos. A l'image d'une éruption solaire, son attaque élimina ses petites choses vicieuses tandis qu'Edelweiss reposait ses pieds sur le sol dans une réception claquante à cause de ses talons. Puis elle se tourna vers Léandre, voulant vérifier qu'il s'en sortait de son côté. Visiblement il avait réussit à éliminer tous ses adversaires... Sauf un. Qui lui fonçait dessus qui plus est. Mais le jeune homme ne bougeait pas. Qu'est-ce que..? Pas le temps de se poser des questions inutiles. Il reste immobile et ce poisson se rapproche bien trop vite de son visage. Il l'aura atteint d'ici quelques secondes si elle ne fait rien.

- Léandre! Ne bouge pas! intima-t-elle alors qu'elle braquait son sceptre dans la trajectoire du poisson.

Il serait extrêmement contre-productif qu'il décide de se mouvoir et que sa future attaque ne le touche également. Un jet d’énergie solaire se dégagea du cadrant incandescent pour aller happer au vol cette menace juste devant le nez de Léandre. Ce n'est pas passé loin.. Heureusement qu'elle avait visé correctement et qu'elle ne s'était pas décalée de quelques centimètres...
Stable sur ses jambes, elle constata avec plaisir qu'elle maîtrisait enfin le recule de son arme. Il était temps! D'un mouvement vif, elle se retourna pour faire à nouveau face au duo. Étrangement, elle avait la sensation qu'ils attaqueraient plutôt au corps à corps au vue de leur musculature... Il suffisait donc de ne pas les laisser approcher tout en gérant leurs attaques à distance, les poissons, pour gagner... La jeune fille se rapprocha légèrement de son partenaire, hésitant à lui faire part de cette information assez claire de son point de vu. Elle devrait simplement attendre d'avoir un plan avant de parler pour exposer des évidences. Bientôt elle allait lui apprendre que l'eau ça mouille... L'eau ça mouille? Ses sourcils s'arquèrent un instant, méditant sur cette pensée. Oui, elle trouvera un plan en prenant en compte cet élément. Ces créatures ont des têtes en formes de gouttes d'eau. Il y a forcément quelque chose à faire avec ça, non?

Profitant de son moment de réflexion, la créature femelle fit un bon en avant dans l'optique de s'approcher de Weiss, suivit d'un petit groupe de poisson tandis que le mâle faisait de même, avec son propre groupe de projectiles, visant Léandre. Ils comptaient séparer leur travail d'équipe et les prendre en un contre un?


Codage par Nika L. Iélanov sur Pensionnat Immortalia
Revenir en haut Aller en bas
Léandre Laverny
BB |:| Troisième année
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 212
Inscription le : 05/03/2018
Né(e) le : 10/02/2002
Age : 16
Nationalité : Français-Finlandais
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, D2 + Adaptation
Situation amoureuse : Célibataire
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t96-la-musique-est-la-langue-des-emotions http://sin-theatre.forumactif.com/t98-je-me-souviendrais-de-ton-visage#323 http://sin-theatre.forumactif.com/t204-bulletin-de-leandre http://sin-theatre.forumactif.com/t131-le-club-de-musique#528

Sam 11 Aoû - 19:24
Léandre Laverny
Pâques 2018 - Event "Magical"




La goutte d'eau qui fait déborder le vase
Avec
Weiss



_Léandre! Ne bouge pas!

Le jeune homme ne disait rien et n’allait pas lui hurler qu’il ne pouvait pas de toute façon, ses flèches de lumières n’avaient pas terminées leur cheminement. Bien qu’il ait détruit les poissons, c’était les bosses qu’il visait et il devrait encaisser le coup de ce poisson s’il voulait réussir.
Heureusement pour lui, sa partenaire était aux aguets et une boule d’énergie vint exploser le poisson qui allait assommer le jeune homme.

Les flèches lumineuses de Léandre arrivèrent finalement à leur cible, mais les deux humanoïdes d’eaux esquivèrent avec facilité, laissant leurs sbires prendre l’attaque à leur place.
Zut.
Au moins, une bonne poignée de petits monstres était hors d’état de nuire, mais il en restait encore pas mal qui suivit chacun un des leaders.

Le jeune homme sentit la présence de la demoiselle venir à lui, mais la créature au corps féminin bondit vers Edelweiss à ce moment. L’adolescent eut un mouvement vers sa partenaire, voulant lui éviter l’assaut, mais de son coté, le monstre mâle semblait l’avoir prit pour cible. Cependant, le finlandais voulait vraiment aider l’allemande.

Que faire ?

Gõu à ses cotés, ce dernier lui hurla :

_Léandre, ne t’interpose pas ou tu vas te faire massacrer ! Mort, tu ne lui sers à rien !

La boule de poil avait bien vu dans le regard perdu du jeune homme qu’il ne savait pas quoi faire, tirailler entre sa propre survie et celle de la demoiselle. Mais sa mascotte avait raison, mort, il ne pourrait pas aider Edelweiss. Le cœur lourd, la rage montante, il fit une sorte de roulade de dernière minute en arrière pour esquiver le monstre mâle, s’éloignant de sa partenaire.
Les deux êtres aquatiques les avaient bien séparés.

_Mais ils sont séparés également.

Bonne analyse. Mais peut-être que leur force ne résidait pas dans leur équipe alors cela ne les touchait pas. Pour sa part, le jeune homme était un combattant à distance et ses pouvoirs semblaient être faits pour attaquer et protéger en masse. Chose qu’il ne comprenait pas d’ailleurs. Lui, un grand solitaire, avait des pouvoirs qui n’étaient avantagés qu’en équipe.

_Je sais que c’est ironique, mais là reprend toi vite, il te fonce dessus !


Encore perturbé par ce que pouvait devenir Edelweiss, le jeune homme reprit ses esprits et vit le monstre venir à lui avec une vitesse folle, plus vite que ses poissons.
Ne sachant pas quoi faire, prit de court, le jeune finlandais pointa son bâton et invoqua la première chose qui lui venait aux lèvres, son bouclier :

_ Moonli-

Mais il ne fut pas assez rapide.
Le leader lui donna un violent coup de poing dans le ventre, le projetant à deux mètres, au vol, ses poissons créèrent une nuée qui l’assainir de coups sur leur passage.
Le jeune homme tomba au sol, assommé par ce qu’il venait de subir. Il entendit vaguement la voix de Gõu lui hurler de se relever. Ouvrant les yeux avec faiblesse, sentant son corps mou par ce qu’il venait de prendre, il sentit une présence au dessus de lui.
Vif, animé par l’instinct de survis et la colère qui montait en lui, Léandre donna un violent coup de sceptre au monstre qui se tenait fièrement au dessus de lui. La vue de Léandre était encore brouillé mais il en démenti pas. Il cogna son sceptre sur le sol

_ Moonlight !

Un tapis de lune apparut sous son corps, le monstre et ses acolytes se heurtèrent à une barrière grisâtre et se firent propulser loin du jeune homme. Ce dernier prit appuie sur son sceptre, ses yeux bleu azur regorgeait de colère, presque de haine.
Sous ses cheveux devenus blond, son cristal brillait d’une intense lueur rouge sombre, comme le sang. Ce même sang qui bouillonnait en lui, déformant son visage pourtant si calme.

_Tu l’auras cherché !

Il ne fallait pas être sorcier pour comprendre que Léandre n’écoutait plus que la colère qui le consumait. Sa mascotte voulait le calmer, mais ne savait pas quoi faire, il n’avait jamais vu son compagnon aussi en colère, il ne comprenait pas comment un être aussi calme et inoffensif que l’adolescent pouvait avoir autant de colère et de rancœur dans le cœur. Il ne savait pas non plus si cette colère allait devenir force ou faiblesse ….

Le monstre envoya tout ses poissons sur le jeune homme. Grosses erreurs.

_ Sundial !

Un immense cadran solaire apparut sous la nuée de poisson et les enchaina. Léandre fit tourner son bâton et les chaine broya les poissons jusqu’à ce qu’ils disparaissent en flaque.
Toujours aussi en colère, le regard haineux, Léandre toisa le monstre,  pointant son arme vers lui.

_Voyons voir ce que tu vaux sans tes sbires !

Le monstre semblait amusé. Il fallait avouer que sa tête de chat le rendait peu crédible. Mais il semblait tout de même trouver cela amusant, de se faire provoquer par un petit humain à moitié massacré. Il se jeta sur Léandre. Il était bien trop rapide pour une invocation du jeune homme, il allait devoir l’avoir à coup de sphères d’énergies. Léandre envoya deux, trois sphères, sans succès, le monstre les esquiva toute avant de se retrouver à la hauteur de l’adolescent et lui assainir un coup au visage, l’envoyant valser une nouvelle fois à cinq mètres plus loin.
Léandre roula plusieurs fois sur lui-même, perdant son arme.

Gõu arriva au niveau du magical et l’encouragea à se relever et reprendre son arme. Ce n’était pas la volonté qui lui manquait, loin de là, mais Léandre était clairement à moitié assommé. Il releva la tête, vit son sceptre devant lui. Il tendit la main. Il lui manquait seulement cinq centimètres pour l’attraper. Seulement quatre …
Le monstre arriva et botta négligemment le sceptre sur le coté, ne laissant plus aucune chance au jeune homme de pouvoir se défendre. L’adversaire agrippa le finlandais par le cou et le souleva. Ce dernier ne sentit plus le sol sous ses pieds. Cependant, il sentait bien la prise du monstre autour de son cou. Il serrait d’une seule main, mais il serrait vraiment fort.

Léandre porta ses deux mains à celle si grande de son ennemi, essayant de dégager sa prise. Mais ça semblait vain, il n’était pas assez fort.
Gõu arriva près de Léandre. Il ne pouvait rien pour lui, il était minuscule, il n’avait pas de pouvoir. Mais il pouvait lui parler et l’encourager. C’était pour cela qu’il était ici après tout.

_Léandre reprend toi ! Tu es plus fort que lui !

Non … c’est faux …

_Tu n’es pas faible ! Et tu n’es pas seul ! N’abandonne pas ! Bat toi !

Mais je me bats …

_Si tu ne l’arrêtes pas, il va s’attaquer aux gens que tu aimes ! Bat toi pour eux ! Je sais que tu es assez fort pour les protéger !


Le jeune homme serra les dents, continuant d’essayer de se libérer, mais il sentait également ses forces le quitter et sa tête tourner. Il allait certainement bientôt perdre connaissance.

_Edelweiss n’a aucune chance toute seule !


Utilisant tout ce qui lui restait de force, Léandre tendit le bras. Il ne savait pas si ça allait marcher mais il devait essayer.
Sa main était tendu vers son bâton, comme s’il l’appelait à lui, comme si son arme et lui étaient connectés et lui reviendrait. Elle devait revenir … Elle l’avait appelé sur sa table de chevet. Elle l’appelait à chaque fois qu’un monstre apparaissait. Elle devait revenir !
Et elle revient.
Son sceptre alla se loger dans sa main, à la surprise générale. Léandre eut un léger sourire.

_Moon…light.

Cette fois, le tapis de lune apparut sur le torse du finlandais et l’enveloppa tel une bulle, propulsant de nouveau le monstre comme si Léandre avait lâché une aura protectrice. Le jeune homme retomba à terre, reprenant toute l’air qu’il pouvait, essayant tant bien que mal à se relever alors que sa bulle avait aussitôt disparut que son corps toucha le sol.
Léandre était à bout, chaque pore de sa peau lui faisait mal, ses poumons et sa gorge le brulaient, mais il se releva.

Il n’avait peut-être pas autant de muscle que ce monstre, mais il avait de la volonté et du courage. Deux choses qui pourraient peut-être le sauver dans ce combat. Gou arriva de nouveau à a hauteur, mais avant qu’il ne lui parle, Léandre le coupa, le souffle court :

_Est-ce qu’elle s’en sort ?

_Pas plus que toi.

_Je dois la rejoindre. On sera plus fort à deux. On a toujours été plus fort à deux …

Léandre l’avait bien réalisé avant. Depuis qu’il a franchis les portes de cette école, il a toujours été lié à Edelweiss, et c’était ensemble qu’ils avançaient, qu’il le voulait ou non c’était ainsi. Ils avaient commencé ce combat à deux, ils devaient l’achever à deux.

_Mais il est plus rapide que toi, tu ne l’atteindras jamais avant qu’il ne te massacre !

_Peut-être pour le moment …

Le jeune homme se redressa de tout son long avant de planter son sceptre sur le sol. Le monstre contracta tout ses muscles, prêt à esquiver l’assaut minable de son adversaire.
Mais contrairement à lui, la boule de poil pouvait lire dans les pensées de Léandre et connaitre ses intentions.

_Léandre, tu as déjà utilisé beaucoup de pouvoir, tu vas te vider de ton énergie !

_Je n’ai pas vraiment le choix si je veux rejoindre Edelweiss … Star Racers !

Un énorme cadran victorien apparut sous ses pieds, éblouissante. Puis, les aiguilles du cadran se mirent à tourner à une vitesse folle dans le sens des aiguille d’une montre avant de disparaitre en poussière lumineuse comme des étoiles.
Cette capacité lui donnait une vitesse cinq fois plus grande. A Présent il était assez rapide pour rejoindre sa partenaire !

Vif, rapide, Léandre se dirigea à l’endroit où les filles se battaient, ignorant son propre adversaire et son corps qui souffrait des blessures de leur affrontement. En effet, Edelweiss ne s’en sortait pas mieux que lui. Le jeune homme lança une boulle d’énergie vers la femelle, l’obligeant à s’éloigner d’Edelweiss pour l’esquiver. Ainsi, Léandre arriva à la hauteur de la demoiselle, se mettant entre elle et son ennemie aqueuse. Il prit une posture défensive en fixant la femelle d’un œil furieux.

_Stop time …

Son pouvoir d’accélération s’arrêta. Léandre se sentait vide d’énergie. Gõu avait raison, il en avait trop consommé depuis tout à l’heure et il s’épuisait. Mais la solution pour vaincre était là ; leur duo. Et il savait au fond de lui que cet essoufflement allait en valoir la peine. Il devait juste tenir encore une petit peu … Juste un peu …

Léandre se tourna vers sa partenaire, alors que le Mâle rejoignait la sienne. Il lui demanda, dans leur langue commune :

_Ça va aller ?





(c) Bethany sur Sin Theatre
Revenir en haut Aller en bas
Edelweiss L. Wintenberger
BB |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 343
Inscription le : 05/03/2018
Né(e) le : 22/12/2002
Age : 15
Nationalité : Allemande / Française
Niveau d'études/Métier : Troisième année / Déléguée de classe des 3°A
Classe : 3°A, D2 + Adaptation
Situation amoureuse : Célibataire
Double Compte : Krystal Hamilton
Personnage sur l'avatar : Dessin de la joueuse
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 

Commentaire/citation : « Du siehst aus wie Juwelen... »
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t99-une-fleur-vous-ouvre-ses-petals#325 http://sin-theatre.forumactif.com/t161-fleurir-pour-s-epanouir http://sin-theatre.forumactif.com/t205-dossier-scolaire-d-edelweiss-l-wintenberger

Lun 13 Aoû - 0:40
Edelweiss L. Wintenberger
Pâques 2018 - Event "Magical"





La goutte d'eau qui fait déborder le vase




Une première pensée alla à son partenaire qui se faisait prendre pour cible mais elle n'eut pas le temps d'aller plus loin. En effet, à peine la jeune fille eut-elle le temps de tourner la tête pour adresser un regard à Léandre que la femelle bleue s'était retrouvée à sa hauteur. Dans un réflexe, Edelweiss croisa ses avant-bras devant son visage pour parer le premier coup. La puissance de frappe de son adversaire la fit reculer de quelques mètres malgré sa protection improvisée tandis qu'elle fermait un œil. A la fois surprise et décontenancée par cette attaque, elle faillit se prendre un nouveau coup droit mais parvint à l'esquiver en un saut vers l'arrière. Malheureusement, faisant cela, elle s'éloignait de son partenaire et perdait en marge de manœuvre. Une poignée de secondes avait suffit à lui faire perdre l'ascendant dans la bataille, chose très peu appréciable... La créature en face d'elle la scrutait, la toisait presque alors qu'elle ne faisait aucun effort défensifs. Debout, les mains sur les hanches, un petit déhanché nonchalant et un sourire en coin. On dirait presque qu'elle attend une initiative de la jeune fille pour reprendre le combat.

Elle se moque de moi...

Naturellement, la petit allemande renforça sa posture défensive en levant son sceptre devant elle. Devait-elle contre-attaquer en première ou était-ce plus judicieux de se défendre? Peut-être pouvait-elle utiliser le désintérêt de son adversaire pour rejoindre son partenaire? Oui, il faut absolument qu'elle le rejoigne. Visiblement, ces monstres étaient spécialisés dans le corps à corps tandis qu'eux étaient fait pour le soutient ou l'attaque à distance. Ils n'avaient donc aucunes chances en un contre un... Furtivement, elle jeta un coup d’œil à Léandre. Il n'a pas l'air en bonne posture.. Un moment de déconcentration, un bond de la part de son adversaire pour atterrir derrière la jeune fille et un coup de pied d'une force phénoménal dans le dos. Edelweiss fut projetée vers l'avant, parcourant une dizaines de mètres dans les airs avant de tomber au sol, roulant encore un peu avant de s'arrêter. Mais comment..? En un seul coup..

La nuée de poisson se rua sur la jeune fille alors qu'elle était encore au sol, s'écrasant de plein fouet pour provoquer un nuage de fumée. Elle n'avait même pas eu le temps de bouger ou de tenter de se relever que l'attaque l'avait clouée au sol. Les projectiles se dispersèrent pour rejoindre leur maîtresse tandis que la jeune fille ouvrit à peine les yeux. Une sensation de douleur traversait tout son corps et en même temps, elle se sentait comme anesthésiée. Elle doit être sonnée... Ces chocs successifs aurait du lui faire perdre connaissance en temps normal mais sa transformation augmentait considérablement sa résistance. C'est une bonne chose en théorie mais là... Elle se sent vraiment dans un état entre-deux. Il faut qu'elle reprenne ses esprits rapidement sinon elle sera à la merci de cette.. chose. Ses doigts resserrèrent leur prise sur son arme alors qu'elle essayait de se relever, s'aidant de ses bras pour redresser son buste avant de poser une main sur son genoux pour se mettre debout.

Et la femelle attend. Elle attend toujours avec sa position nonchalante. Ce sourire suffisant accroché au visage. Ses poissons flottant autour d'elle. Et une colère silencieuse commençait à s'infuser dans la poitrine de la demoiselle. Rapidement, elle retrouva de la contenance, prenant son sceptre des deux mains pour mieux le pointer vers cette agaçante créature. Resserrant sa prise, ordonnant à l'énergie astrale de lui venir en aide, le cadrant étoilé devint incandescent avant de relâcher une boule de feu et de lumière. L'attaque fondit sur son adversaire qui esquiva avec une facilité déconcertante. Elle ne perd rien pour attendre. Edelweiss serra les dents, fronçant les sourcils de concentration et d'énervement pour ordonner à la sphère d'exploser. Oh..? Tient c'est.. étrange. Pendant un court instant, le halo d'explosion sembla surprendre les créatures voire même les inquiéter. La maîtresse comme ses poissons avaient d'ailleurs prit énormément de distance dans un semblant de panique. A moins qu'elle n'hallucine? Mais le temps n'était pas à la réflexion puisque les projectiles se lancèrent à l'assaut de la jeune fille qui dut reculer d'un saut pour prendre un espace de sécurité. Quoi que... Peut-être qu'elle pourrait utiliser cette attaque pour détruire ses sbires? Tenant fermement son sceptre devant son visage, elle ferma les yeux pour appeler sa concentration et rassembler silencieusement sa magie dans son arme. Il faut qu'elle la contienne et qu'elle attende jusqu'à ce qu'ils arrivent sur elle.. Maintenant! Elle rouvrit les yeux alors qu'une bulle gonfla autour d'elle, telle un soleil flamboyant. Et les poissons, dans leur élan, virent s'écraser sur cette lumière immense, cette chaleur indescriptible et ces flammes agitées. Et puis ils s'évaporèrent en une fumée blanchâtre.

Edelweiss relâcha son énergie en même temps que tous ses muscles puis récupéra un peu d'air comme si elle avait été en apnée pendant tout ce temps. Son bras d'arme pendait le long de son flanc tandis qu'elle portait une main à sa poitrine comme si ce geste l'aiderait à récupérer de l'énergie. Sincèrement, elle ne pensait pas utiliser autant de magie pour cette attaque... La gestion de ses pouvoirs est a revoir. Rapidement, elle releva les yeux vers son adversaire pour constater une certaine colère sur son visage et se redressa pour lui faire face convenablement.

- Léandre reprend toi ! Tu es plus fort que lui !

La voix de Gõu interpella la jeune fille qui tourna la tête pour chercher son partenaire des yeux. Il était prit à la gorge, en train de lutter pour se libérer sans succès. Il faut qu'elle l'aide. Il faut qu'elle fasse quelque chose! Si elle ne fait rien, le garçon va suffoquer. Il va.. Il va mourir..! Dans un geste désespéré, elle brandit son sceptre dans la direction du mâle en le rendant crépitant, sur le point de cracher une éruption de flammes.

L'instant d’inattention de trop... Sans même qu'elle ne la voit arriver, la femelle se retrouva à sa hauteur, finissant sa course en un salto pour que l'arrière de son talon retombe sur le crâne de la jeune fille. Sonnée et dans la continuité du coup, elle se retrouva pliée en deux alors qu'un carré noir recouvrit son esprit. Mais elle n'eut droit à aucun répit puisque son adversaire prit appuis sur le sol avant de mettre ses mains sur ses épaules et la maintenir penchée.
Et son genoux s'enfonça violemment dans son ventre. Tellement violemment qu'elle eu l'impression que son estomac se déchirait. Son arme glissa de sa main tandis que le coup la projeta à quelques mètres du monstre. Elle resta à terre, repliant ses jambes devant sa poitrine, courbant le dos et pressant le plus fort possible ses mains contre le point d'impact. Elle serrait les dents mais des larmes de douleur lui montaient déjà aux yeux...

Son adversaire posa son pied sur son épaule, la forçant à se tourner pour qu'elle soit sur le dos avant d'écraser son talon sur sa blessure. Un petit cris plaintif s'échappa des lèvres de la jeune fille. La douleur l'empêchait même d'ouvrir les yeux tant ses muscles étaient contractés. Il faut qu'elle se batte.. Qu'elle sorte de là.. Qu'elle.. Qu'elle lutte contre l'inconscience... Où est son sceptre..? Elle en a besoin... Difficilement, elle parvint à ouvrir un œil, voyant en premier lieu le visage flou de la femelle bleue avant de chercher vaguement son arme du regard.

J'ai besoin d'aide..

Doucement, elle cru voir une lueur sur le sol un peu plus loin. Et puis une chaleur douce l'envahit avant qu'un son ne monte à son oreille. Comme un tintement. Et la pression sur sa blessure s'estompa. Qu'est-ce que...? Oh..? Son sceptre diffuse de la chaleur on dirait.. Il avait répondu à son appel et avait fait s'éloigner son adversaire. Mais la magie s'évapora rapidement. Un réflexe, un instinct de survie et une montée d'adrénaline força Edelweiss à donner une impulsion sur le sol pour faire un saut de côté. Ainsi, elle avait pu esquiver une descente en piquée et était de nouveau sur ses pieds. Mais ses jambes tremblaient légèrement et cette douleur au ventre la força à se pencher. Une main appuyée sur sa blessure, elle porta l'autre à sa bouche alors qu'elle fut prise d'une violente toux. Heureusement qu'elle n'a pas beaucoup mangé ces derniers jours...

Doucement, elle rouvrit un œil pour regarder en face d'elle puis à ses pieds où se trouvait son sceptre. Elle n'a qu'à tendre la main mais... si elle perd de vu son adversaire, non seulement elle ne pourra pas récupérer son arme mais en plus elle se prendra encore un coup. Elle ne pourra pas encaisser...

Sans avoir le temps de réfléchir plus longtemps, son adversaire se jeta en avant pour repartir à l'attaque. Les muscles de la jeune fille se crispèrent vaguement pour essayer de répondre à cet assaut lorsqu'une boule d'énergie fondit sur la créature femelle, la forçant à reculer. Et, en seulement quelques tiers de seconde, Léandre s'interposa entre elle et son adversaire, provisoirement déstabilisée, délaissant ainsi le sien.

- Ça va aller ? demanda-t-il en français alors que les créatures se retrouvaient.

Encore incapable de parler à cause des restants du coup, elle ne parvint qu'à hocher positivement la tête, sa main toujours sur sa bouche, son corps pliés en deux. Doucement, elle se pencha pour ramasser son arme, rassurée de la protection que lui offrait Léandre. Puis elle se redressa, reprenant lentement son souffle pour essayer de calmer la douleur avant de se rapprocher de lui.

- Et toi, ça ira? le questionna-t-elle, inquiète de son état avant de poursuivre, Écoute je.. je pense avoir une idée..

Elle observa un court instant son partenaire puis leurs adversaires pour finir sur son sceptre.

- Je crois qu'ils sont fait d'eau.. du moins en partie. Et que fait l'eau au soleil?

Question récurrente. Elle ne doute pas de l'intelligence de son partenaire et savait très bien qu'il aura la réponse, qu'il comprenait bien son intention de vouloir les faire s'évaporer. Pour le moment le plan était assez peu définit, mais leur symbiose avait quelque chose de magique sous cette forme. Il trouveront forcément la combinaison idéale pour venir à bout de ces monstres.


Codage par Nika L. Iélanov sur Pensionnat Immortalia
Revenir en haut Aller en bas
Léandre Laverny
BB |:| Troisième année
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 212
Inscription le : 05/03/2018
Né(e) le : 10/02/2002
Age : 16
Nationalité : Français-Finlandais
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, D2 + Adaptation
Situation amoureuse : Célibataire
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t96-la-musique-est-la-langue-des-emotions http://sin-theatre.forumactif.com/t98-je-me-souviendrais-de-ton-visage#323 http://sin-theatre.forumactif.com/t204-bulletin-de-leandre http://sin-theatre.forumactif.com/t131-le-club-de-musique#528

Jeu 23 Aoû - 14:48
Léandre Laverny
Pâques 2018 - Event "Magical"




La goutte d'eau qui fait déborder le vase
Avec
Weiss




_Ça va aller ?

Question stupide. Tous les deux avaient mangés la poussière. Malgré leur transformation qui leur octroyait plus de force et de résistance, ils restaient humains derrière leur costume, ressentait la douleur et la mort certainement.
Mais la question était plus pour savoir si la demoiselle pouvait encore se battre ou il était préférable que Léandre tente un combat solitaire. Bien que cette idée était complètement suicidaire. Et sa ténacité l’empêchait de vouloir se replier.
Le finlandais sentit la présence de la demoiselle venir à ses cotés.

_ Et toi, ça ira? Écoute je ... je pense avoir une idée …

Eh bien, c’était le bon moment, parce que lui n’en avait pas. La colère lui faisait faire des choses sur des coups de tête et lorsqu’il arrivait à reprendre son calme, il ne voyait que la force supérieure de son adversaire. Durant son combat contre le papillon géant, Léandre était plus serein, même s’il était seul au début du combat, mais là il ne savait pas. Peut-être que le fait d’être avec une personne qu’il … appréciait ( ?) le rendait plus sécuritaire et moins téméraire ?

Léandre ne regardait aucunement Edelweiss, préférant fixer leurs ennemies au cas où il leur viendrait l’idée de leur sauter au cou. Au moins, le magical savait que sa barrière était efficace et pourrait parfaitement les protéger. Il sentit tout de même le regard de l’allemande se poser sur lui un court instant.

_ Je crois qu'ils sont fait d'eau... du moins en partie. Et que fait l'eau au soleil?

Léandre esquissa un sourire sur le coté. Il avait peut-être leur chance au final.

_De la vapeur … Parfait.

Parfait oui, mais comment pouvait-il vaporiser ces monstres ? Ils n’allaient pas attendre sagement qu’on vienne les sécher et il semblerait qu’ils étaient bien plus rapide que le duo, il fallait juste voir l’œil au beurre noir de Léandre et les bleus d’Edelweiss. Bien que la transformation atténuait la douleur, augmentait la résistance, cela prouvait bien qu’en situation « normal » ils seraient tout deux morts.
D’ailleurs, le couple aquatique semblait s’apprêter à foncer sur eux. Le contraire aurait été étonnant, quel ennemi laisserait un répit lorsque la cible était affaiblie ?

_Edelweiss, je vais les distraire pendant qu’on monte un plan. Je compte sur toi pour surveiller mes arrières. Gõu et moi avons un lien télépathique, en parlant avec lui ça sera comme si tu parlais avec moi. On pourra communiquer ainsi.

Ne laissant aucun choix à la demoiselle, le finlandais s’avança au pas vers les monstres. Il ne savait pas comment il allait faire pour les distraire sans mourir, mais ils n’avaient pas vraiment le choix, s’il était de nouveau séparer de sa partenaire leur perte serait inévitable. Et il ne pouvait pas s’enfermer dans un bouclier éternellement, les monstres finiraient par se lasser et partir pour semer la pagaille.
La mascotte arriva rapidement vers le jeune homme qui marchait encore.

_Léandre, Léandre ! Tu n’en avais jamais eut besoin avant, mais si tu te concentre, ton sceptre peut devenir une lance que tu peux utiliser au corps à corps comme une épée.

Le jeune homme regardait du coin sa mascotte. Il acquiesça en s’avançant vers les ennemis, tandis que la boule de poil revint vers la demoiselle. Léandre devait se concentrer, respirer lentement pour appréhender ce qu’il allait faire.

_Vite Edelweiss, réfléchissons ! As-tu un pouvoir assez chaud pour les vaporiser rapidement ?

Léandre ne savait pas comment faisait sa mascotte, mais chaque mot qu’il disait à la demoiselle ressortait dans son esprit en un petit écho, comme s’il était près de lui, dans sa tête. Est-ce que l’allemande avait la même sensation avec son oiseau ? C’était si étrange. Mais une chose avait changé par rapport à d’habitude, cette fois il avait l’impression d’également entendre la respiration de la demoiselle dans sa tête, comme si elle était près de lui, bien qu’il était certain qu’elle ne le soit pas.

Le jeune homme agrippa son arme des deux mains. Comment pouvait-il le transformer en lance ? S’il le demandait, comme ses pouvoirs ? Ça semblait bien plus compliqué que cela, mais il ne fallait pas oublier que cet objet était lié à lui. Il saurait quoi faire, comme lorsqu’il utilisait sa magie, tout cela lui venait instinctivement, comme s’il avait fait cela depuis des années. Ma magie était une chose beaucoup trop abstraite pour demander une concentration. Alors, Léandre arrêta de se poser mille questions et continua à avancer, se disant qu’il devait simplement être plus rapide.
Oui, plus rapide. Aller au contact. Etre le bouclier et Edelweiss le soutient. Il ne devait pas craindre la proximité, puisse qu’il n’allait pas perdre !

Le cadran sur le sceptre de Léandre se désassembla, flottant dans l’air en centaine de morceaux avant de venir se former au bout du bâton en une flèche dorée aux motifs rappelant sa forme d’origine.
Léandre semblait serein derrière son cache, continuant de marcher à une allure assurée, confiant. Confiant en lui ou en eux ?
Intéressant …
Cela lui serait bien utile même s’il n’était pas du tout à l’aise au corps à corps, au moins il pourrait gagner du temps, assez pour monter un plan avec sa partenaire.
Léandre s’arrêta à quelques mètres du duo et se mit en position de combat, son arme était légère et il pouvait le tenir à une main, ses jambes fléchis pour se déplacer plus rapidement, le corps légèrement pivoté et le bras libre devant pour faire balancier. Son regard azur perçait ses ennemis avec force et calme.

Les monstres aqueux eurent l’air amusé, se disant certainement qu’ils n’allaient faire qu’une bouchée de ce mollusque bleu et s’élancèrent sur lui. Mais contrairement à tout à l’heure, Léandre les voyait arriver et esquiva leur premier assaut avec une souplesse et une agilité dont il ignorait l’existence. Dans son élan, il ne pensa pas à leur retourner leur coup mais reprit la même position, narguant à son tour ces immondices.
Le duo se regarda, interloqué, avant de revenir à la charge. Leur mouvement était désynchronisé. Il n’y avait pas d’harmonie entre eux, tout semblaient être dans leur force.
Léandre regardant leur mouvement et esquiva de nouveau, utilisant sa lance cette fois pour donner un croche patte à la femelle et trancher le mâle qui esquiva de justesse. La femelle à terre, Léandre fit passer sa lance derrière lui avec rapidité pour lui donner un coup mortel mais elle roula sur le coté, se relevant rapidement pour esquiver à son tour.

*J’ai l’impression d’être plus rapide*

*Le changement de ton arme change également ta condition. A distance tu es un soutient, tu apportes ton aide mais tu es limité dans tes mouvements. Alors qu’avec ta lance tu passe en offensif alors tu gagnes en agilité.*

*Bon sang, tu auras pu me le dire avant que je me fasse massacrer tout à l’heure !*

*Tu avais à peine le temps d’utiliser tes pouvoirs, tu n’aurais pas pu changer d’arme.*

Léandre esquiva un autre coup. Il appréciait bien cette faculté que sa mascotte lui avait cachée. Mais il se rendait bien compte que dans cette phase, il n’avait absolument pas le temps d’utiliser ses pouvoirs. Il ne pouvait que frapper et esquiver, faire office de diversion, et le changement en offensif n’augmentait pas sa force physique alors ses coups semblaient peu efficace contre le mâle et il était assez retissent, voir honteux, lorsqu’il repoussait la femelle, bien qu’elle était un monstre, ce n’était pas dans ses habitudes de frapper les dames.
Alors qu’il faisait son travail, Léandre parla dans sa tête et Gõu répéta mots pour mots :

_Edelweiss, as-tu un pouvoir assez brûlant pour les vaporiser rapidement ? J’imagine qu’on n’aura pas de seconde chance ou si on nous l’offre ça sera très risqué. Je possède un pouvoir capable de les enchaîner, mais ils sont trop rapides pour ça. J’ai également un pouvoir que je n’ai jamais utilisé mais qui a la puissance d’un soleil.

Léandre esquiva un coup et fit plusieurs roulade en arrière, sans vraiment savoir par quel miracle il avait réussit à faire ça, se retrouvant près de sa partenaire de sa mascotte, en position de combat. Il se fatiguait beaucoup moins que s’il utilisait ses pouvoirs. Malgré son combat, il était peu essoufflé. Le magical pourrait tenir encore un peu comme ça, mais il était tout de même préférable que le trio trouve une solution rapidement.
La mascotte réalisa finalement et s’écria pour se faire entendre des humains :

_Attendez ! Léandre perdra sa transformation s’il l’utilise. Si vous comptez utiliser son pouvoir ultime il faudra être sûr de vous et adieu la deuxième chance.

Ah … ça s’annonçait plutôt mal. Léandre aimait bien avoir un plan B, un plan C et minimum un plan D, mais lorsqu’il faut sauver sa vie, ça devenait compliqué.
Le jeune homme regarda sa partenaire du coin de l’œil, sans tourner le dos à ses ennemis qu’il semblait avoir commencé à fatiguer. Il savait qu’Edelweiss n’aimait pas non plus ne pas pouvoir rebondir sur ses pieds. Mais si Léandre avait apprit quelque chose de ses castings et de ses shows en direct, c’était qu’on pouvait toujours rebondir, même lorsque le monde entier avait vu votre erreur. Ici ça serait certainement l’erreur qui pourrait causer leur perte, mais il avait appris à connaitre l’allemande et elle s’en sortait toujours dans ses entreprises.

_Ce n’est pas grave si on n’a pas de deuxième chance. On peut le faire. Je te suivrais.

Etait-ce de la confiance qui se lisait à travers sa voix ? Ou le désespoir ?
Léandre regarda le duo ennemi, prêt à les faire valser de nouveau si sa partenaire n’avait pas de plan sous la main.





(c) Bethany sur Sin Theatre
Revenir en haut Aller en bas
Edelweiss L. Wintenberger
BB |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 343
Inscription le : 05/03/2018
Né(e) le : 22/12/2002
Age : 15
Nationalité : Allemande / Française
Niveau d'études/Métier : Troisième année / Déléguée de classe des 3°A
Classe : 3°A, D2 + Adaptation
Situation amoureuse : Célibataire
Double Compte : Krystal Hamilton
Personnage sur l'avatar : Dessin de la joueuse
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 

Commentaire/citation : « Du siehst aus wie Juwelen... »
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t99-une-fleur-vous-ouvre-ses-petals#325 http://sin-theatre.forumactif.com/t161-fleurir-pour-s-epanouir http://sin-theatre.forumactif.com/t205-dossier-scolaire-d-edelweiss-l-wintenberger

Mer 29 Aoû - 17:24
Edelweiss L. Wintenberger
Pâques 2018 - Event "Magical"





La goutte d'eau qui fait déborder le vase




Visiblement, son partenaire avait compris son plan d'une rapidité d'esprit à toute épreuve. Du moins, la finalité de son plan... En effet, elle n'avait pas tout à fait réfléchit aux différentes étapes qui pourraient le composer sans compter le fait que leurs adversaires semblaient trop agiles pour se laisser faire si facilement. Alors quoi? Il faudrait les immobiliser et déchaîner leurs magies contre eux? La jeune fille n'avait malheureusement pas vu les pouvoirs de Léandre en action, du moins, pas entièrement. Elle ne pouvait donc pas savoir s'il possédait un sort d'immobilisation. Et elle ne savait pas si elle serait capable de générer assez de chaleur avec son sceptre. Dans leur situation, le problème de son pouvoir est qu'il demandera un peu de temps pour évaporer leurs adversaires.. Devrait-elle toucher les créatures à bout portant? La source de chaleur la plus puissante provenait de son sceptre après tout. Mais elle ne pourrait certainement pas les approcher. Le corps à corps ne lui seyait que très peu, de plus, elle ne pouvait pas se permettre de donner tout le travail de couverture à Léandre. Il ne pourrait pas s'occuper des deux créatures en même temps.

- Edelweiss, je vais les distraire pendant qu’on monte un plan. Je compte sur toi pour surveiller mes arrières. Gõu et moi avons un lien télépathique, en parlant avec lui ça sera comme si tu parlais avec moi. On pourra communiquer ainsi.

La jeune fille ne pouvait qu'acquiescer aux paroles du garçon puisque de toute façon il ne lui donnait pas le choix et commençait déjà à s'avancer. Bien, elle serait donc son soutient tandis que lui serait l'arme. Immédiatement, elle brandit son sceptre vers l'avant pour mieux anticiper les mouvements et attaques de leurs adversaires. Durant sa marche, sa petite mascotte rejoint Léandre pour lui glisser des indications à l'oreille. Malheureusement, la jeune fille ne put pas les capter à cause de la distance qui les séparait désormais. Elle se contenta de ne pas baisser sa garde et de faire confiance au petit chien. De tout façon, il ne donnerait jamais aucun conseil qui pourrait leur nuire puisqu'il s'agissait d'un guide.

- Vite Edelweiss, réfléchissons ! As-tu un pouvoir assez chaud pour les vaporiser rapidement ? questionna Gõu en revenant vers la demoiselle.

Une intense réflexion la prit alors qu'elle gardait les yeux rivés sur son partenaire. Sa vigilance à son paroxysme.

- Je... Normalement oui. Mais je ne suis pas sûre d'avoir encore assez de magie pour les deux.

C'est vrai... Tout à l'heure, elle avait ressentit cette intense fatigue lui comprimer les poumons après avoir recréé un soleil autour d'elle. Depuis cette instant, elle se sentait plus faible. Comme si ses pouvoirs avaient considérablement baissé. Elle lança un furtif coup d’œil à son arme avant de reporter son regard sur leurs adversaires. Décidément, elle aimerait se tromper et pouvoir dire qu'elle aurait assez de force pour en venir à bout mais elle ne pouvait pas se voiler la face. Elle n'aurait une magie suffisante que pour une seule des créatures. Nerveuse, elle se mordit la lèvre inférieure en suivant des yeux la marche de Léandre. C'est là qu'elle remarqua la faible lueur autour de son arme avant qu'elle ne se scinde en une myriade de morceaux pour se rassembler en forme de lance. Qu'est-ce que...? Au vu de sa démarche décidée et volontaire, elle avait deviné qu'il souhaitait les distraire au corps à corps mais ne s'attendait pas à voir son arme se modifier. En espérant qu'il puisse faire pencher la balance de cette façon...

Si les monstres aqueux semblèrent amusés dans un premier lieu, il perdirent bien vite leur sourire en voyant les nouvelles capacités de combat de leur adversaire. Plus rapide, plus souple, plus précis. Léandre semblait avoir subit des modifications qui laissa un instant la jeune fille sans voix. Mais elle se reprit bien vite pour lancer un jet de flamme sur le mâle. Son rôle était d'assurer ses arrières, il lui fallait le mener à bien.

- Edelweiss, as-tu un pouvoir assez brûlant pour les vaporiser rapidement ? J’imagine qu’on n’aura pas de seconde chance ou si on nous l’offre ça sera très risqué. Je possède un pouvoir capable de les enchaîner, mais ils sont trop rapides pour ça. J’ai également un pouvoir que je n’ai jamais utilisé mais qui a la puissance d’un soleil.

La jeune fille traita rapidement les informations données sans perdre sa concentration sur le combat, lançant de temps à autre des attaques pour alléger le travail de son partenaire. Un pouvoir assez brûlant, oui. Mais il commençait à s'estomper à mesure qu'elle l'utilisait, elle le sentait. Cela dit, il a raison, le mieux serait de ne pas faire appel à une seconde chance sous peine de faire baisser considérablement leurs chances de réussite. Que pouvaient-ils donc faire pour être les plus efficaces possibles? Léandre ne pouvait apparemment pas les enchaîner à cause de leur vitesse mais il possédait la puissance d'un soleil. L'information la plus intéressante du lot, incontestablement.

Un léger temps de réflexion lui suffit à trouver une solution qui lui paraissait être la plus ergonomique. Jusque là, elle avait pensé qu'elle devrait donner le coup de grâce étant donné la nature de ses pouvoirs tandis que Léandre immobiliserait leurs adversaires. Cependant, au vu des dernières informations, l'évidence lui sauta aux yeux. Si son partenaire ne pouvait pas les retenir avec ses chaînes, c'était à elle de tenir le rôle de la guillotine et lui du bourreau.  
Un enchaînement de roulade fit atterrir Léandre aux côtes d'Edelweiss et de Gõu. Toujours en position de combat, le souffle assez lent, le jeune homme ne semblait pas trop éprouvé par son combat récent, contrairement aux monstres bleus. Et la demoiselle avait leur plan en tête ce qui la fit avancer d'un pas vers son partenaire pour le lui exposer avant d'être stoppée dans son élan par la petite mascotte.

- Attendez ! Léandre perdra sa transformation s’il l’utilise. Si vous comptez utiliser son pouvoir ultime il faudra être sûr de vous et adieu la deuxième chance.

Oh ça c'est... embêtant. Très embêtant même. S'ils échouaient, cela voudrait dire qu'elle serait la seule encore transformée mais rien ne garantissait que ses pouvoirs tiendraient encore longtemps par la suite... Elle n'aimait vraiment pas se retrouver au pied du mur et il devait en aller de même pour Léandre malgré son incroyable impassibilité.
Son cerveau en ébullition derrière son visage sérieux, Edelweiss tentait de trouver des sorties de secours. Des plan B voire C. Mais rien ne lui venait dans l'urgence de leur situation. Maintenant que le garçon avait fatigué leurs adversaires, il fallait agir très vite pour ne pas perdre cet avantage alors...

- Ce n’est pas grave si on n’a pas de deuxième chance. On peut le faire. Je te suivrais.

Léandre lui faisait assez confiance pour lui laisser le soin de prendre la décision? Dans un sens cela lui faisait plaisir mais elle se sentait assez terrifiée à l'idée de rater. Une erreur de jugement et elle les entraînerait dans une situation irréversible... Cela étant, l'heure n'était pas à l'hésitation. Elle le regarda d'un air déterminé avant de tourner les yeux et tendre son sceptre sur leurs adversaires.

- Prépare ton attaque finale. Je serai leur entrave et ton soutien.

Une grande inspiration précéda son ordre silencieux et le cadran étoilé se mit à briller d'une lueur rouge. Là, un dôme de feu se forma au dessus des deux créatures, les empêchant de s'enfuir. Elle aurait pu les achever avec cette attaque mais ses pouvoirs avaient bien trop perdu en efficacité et la finesse de sa prison dégageait tout juste assez de chaleur pour les affaiblir sans les faire s'évaporer.

Edelweiss n'avait jamais était aussi concentrée. En effet, leur attaque finale devrait être effectuée dans la plus grande des synchronisations. Avec un timing chirurgicale. Dès que Léandre serait près, elle les relâcherait et croiserait son sceptre au sien pour lancer le coup de grâce. Cela dit... Une seconde de retard pourrait donner à leurs adversaires le loisir d'esquiver. Espérons que sa prison les affaiblisse assez pour ne pas prendre ce risque...


Codage par Nika L. Iélanov sur Pensionnat Immortalia
Revenir en haut Aller en bas
Léandre Laverny
BB |:| Troisième année
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 212
Inscription le : 05/03/2018
Né(e) le : 10/02/2002
Age : 16
Nationalité : Français-Finlandais
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, D2 + Adaptation
Situation amoureuse : Célibataire
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t96-la-musique-est-la-langue-des-emotions http://sin-theatre.forumactif.com/t98-je-me-souviendrais-de-ton-visage#323 http://sin-theatre.forumactif.com/t204-bulletin-de-leandre http://sin-theatre.forumactif.com/t131-le-club-de-musique#528

Sam 1 Sep - 13:58
Léandre Laverny
Pâques 2018 - Event "Magical"




La goutte d'eau qui fait déborder le vase
Avec
Weiss






_Prépare ton attaque finale. Je serai leur entrave et ton soutien.

Léandre ne savait pas pourquoi mais il avait l’étrange sentiment que leur lien magique était encore là, au fond de lui, même si c’était impossible puisse qu’ils avaient perdus race et magie. Cependant il y avait cette étrange étincelle dans sa poitrine qui ne s’expliquait pas. Mais était-ce réellement leur lien ? Ou était-ce un sentiment qui n’appartenait qu’à lui ? …

Edelweiss créa un dôme de feu entourant les deux adversaires. Léandre pouvait sentir que ce dôme n’était pas salvateur, seulement là pour gagner du temps, il était brulant mais pas ardent. Pas assez pour vaporiser de l’eau en tout cas.

Léandre respira doucement en regardant son arme.
Pas de seconde chance.
Pas de temps à perdre.

Gõu se rapprocha du magical et posa une de ses pattes avant sur la main qui tenait la lance. Bien que les expressions faciales des animaux étaient difficiles à distinguer, Léandre compris que son petit compagnon était souriant. La boule de poil se voulait rassurante.

*J’ai confiance en toi. Et Edelweiss aussi. C’est toi-même qui l’a dit. Ensemble, vous pouvez les vaincre.*

Léandre le regarda un instant avant d’inspirer profondément de nouveau.
Très bien.

L’arme du jeune homme revint à sa forme initiale dans une poussière d’étoile. Il avait l’impression d’avoir retrouvé un peu de force depuis tout à l’heure, sans savoir vraiment pourquoi.
Léandre pointa son arme vers les deux monstres, sa bouche à demi clos inspirait et expirait lentement l’air autour de lui. Il essayait de faire abstraction de tout ce qui l’entourait pour se concentrer. Contrairement à ses autres pouvoirs, celui là ne pouvait pas venir instinctivement, il demandait à être appeler, un appel au fond de lui, comme puiser dans ses dernières ressources. Puisé dans son ultime force.
Toutes les sphères azur sur son costume se mirent à briller. Son arme si mit à briller également. Léandre sentait sa force croitre encore, encore, si bien et si fort qu’il avait l’impression de bruler à l’intérieur de lui et que ce feu devait sortit. Son feu devait sortir !
Le magical ne devait pas se retenir, c’était son attaque ultime, il devait donner tout ce qu’il avait, donner toute sa force, sa puissance et sa précision dans ce sort.
Alors que le jeune homme étincelait de bleu de part et d’autre de ses vêtements et son arme d’argent, ses yeux prirent une teinte dorée et une aura incandescente y sortait comme des flammes portées par le vent. Ses sourcils froncés et le visage sévère, il était prêt. Son pouvoir était si concentré que des ondes émanaient violemment de sa personne, faisait voler ses vêtements et fissurant le béton sous ses pieds, se propageant à un rayon de plusieurs mètres autour de lui. Léandre ne s’était jamais senti aussi fort …

Se sentant fin prêt, Léandre fit un geste de sa main armée vers l’avant, propulsant un rayon aveuglant vers les monstres. Au même moment, Edelweiss retira son dôme de feu et croisa son arme avec le sien. Ce rayon aveuglant se mit à luire de filet rouge comme si un puissant dragon filait vers les monstres. La puissance de ce rayon était si intense qu’il poussait les magicals vers l’arrière mais aucun des deux ne lâchèrent leur arme, tenant fermement leur moyen de vaincre. Tenant tout deux ce qui les unissaient et unissaient leur pouvoirs.

Les deux monstres n’eurent pas le temps de fuir, poussés en arrière par le puissant rayon, ils se vaporisaient durant leur envole jusqu’à disparaitre totalement.

Doucement, le rayon diminua et disparut après celle des monstres aqueux. Laissant sur son passage un trou trainant béant dans le bitume jusqu’au mur entourant l’école. Le mur avait une grande trace de suit mais avait survécu, certainement par la magie indestructible qui entourait l’école.

Léandre fut le premier à réagir. Ses doigts ne tenaient plus et il lâcha son arme. Tout comme ses bras, ses jambes se mirent à trembler légèrement, incapable de le tenir plus longtemps debout. Le jeune homme expira un grand coup avant de tomber sur ses genoux malgré sa veine tentative de rester stable. A ce moment, son costume se mit à luire avant de disparaitre dans une poussière d’étoile, le pendentif azur autour de son coup brillait ardemment sous sa chemise encore quelque seconde avant que « tout redevienne normal ». Léandre se redressa pour poser ses fesses sur le sol, ses jambes légèrement recroquevillé et s’appuyant sur ses mains, il laissa sa tête basculé en arrière, les yeux clos vers le ciel, les mèches de son front quittèrent son visage. Il expira profondément, comme s’il venait de courir le marathon le plus long de sa vie.

Gõu vint s’allonger sur son genoux, les ailes tombantes, comme si lui aussi avait traversé une dure épreuve. Léandre semblait avoir moins de séquelles que lors de sa transformation, les ecchymoses sur son visage avait diminué mais étaient tout de même présentes. Ça devait être certainement le cas pour le reste de son corps.

Léandre redressa sa tête et regarda sa boule de poil aussi fatigué que lui. Le jeune homme esquissa un sourire avant de venir gratouiller de son index, gentiment, le ventre de sa minuscule mascotte. Content, le petit chien se retourna, étendant son dos sur le genou du finlandais pour qu’il lui gratte le ventre, donnant des petits coups de patte affectueux à son magical. Même s’il ne l’exprimait pas, Léandre aimait bien ce ventre sur patte un peu trop bavard et affectueux.

Le jeune homme finit par se tourner vers Edelweiss, ses mèches brunes collant sur son visage en sueur. Un sentiment étrange le parcourus maintenant que leur combat était terminé.
Terminé …
Il ne savait pas vraiment ce qu’il ressentait mais revoir l’allemande lui avait apporté une sorte de bien-être et se dire qu’il allait la quitter une sorte de creux. Ils ne s’étaient pas revus depuis sa transformation en magical. Peut-être parce qu’il s’y était finalement habitué ? Habitué à la voir, à s’asseoir à ses cotés dans certains cours, à lui adresser des regards silencieux mais entendu. Oui, c’était de l’habitude, n’est-ce pas ? C’était pour cela qu’il n’avait pas envie que cela se termine ?
Etait-ce vraiment de l’habitude ? …

Léandre prit sa mascotte et la posa sur son épaule pour qu’il continue à se reposer alors que le jeune homme se releva, tant bien que mal, les os craquant à certain endroit, avant de s’avancer vers Edelweiss. Il tapa dans ses mains pour retirer les saletés du sol, appréciant toujours de voir le hâle de sa peau d’origine.
Edelweiss venait à peine de découvrir la « nouvelle » apparence de Léandre tout à l’heure mais elle ne semblait pas si perdue que ça. Avait-elle le souvenir de son physique d’origine lors de leur entrée à l’école, même si cela doit se compter en secondes ?
Son regard uni d’un bleu profond alla rencontrer ceux de pluie de la petite fleur.

_Je pense qu’on a mérité de se détendre, qu’en penses-tu ? On pourrait retourner à ce café près de la fontaine ?

Même si Léandre n’était pas certain que ça soit « l’habitude » qui animait ce sentiment au fond de lui, il ne voulait pas quitter sa camarade simplement parce que le combat était terminé. Gõu aurait certainement approuvé, s’il n’était pas à moitié décédé sur son épaule.
Le finlandais passa sa main opposée sur son visage, sentant la bosse de son bleu près de son œil, ses cheveux collant et la douleur à certaine partie de son corps.
Sur un ton léger, presque amusé, Léandre exprima :

_Mais avant … J’aimerais bien faire un « plongeon » à l’infirmerie … et sous la douche.

La petite mascotte ouvrit un œil avers l’allemande puis vers le brun avant de redresser sa petite bouille vers Léandre, les yeux brillants.

_Et moi, je peux venir ?

Léandre se baladait avec des vêtements victoriens et la première fois il était en Muse, alors se promener avec une peluche sur l’épaule … il n’était plus à ça près.
L’air stoïque, mais l’esprit serein, il acquiesça à sa boule de poile qui promit d’être sage.
Même si le duo avait gagné, même si le reste de la journée s’annonçait ensoleillé dans le ciel et dans leur cœur, Léandre se demanda tout de même ce que pouvait être cet étrange sentiment que lui créait son ancienne partenaire …





(c) Bethany sur Sin Theatre
Revenir en haut Aller en bas
Edelweiss L. Wintenberger
BB |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 343
Inscription le : 05/03/2018
Né(e) le : 22/12/2002
Age : 15
Nationalité : Allemande / Française
Niveau d'études/Métier : Troisième année / Déléguée de classe des 3°A
Classe : 3°A, D2 + Adaptation
Situation amoureuse : Célibataire
Double Compte : Krystal Hamilton
Personnage sur l'avatar : Dessin de la joueuse
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 

Commentaire/citation : « Du siehst aus wie Juwelen... »
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t99-une-fleur-vous-ouvre-ses-petals#325 http://sin-theatre.forumactif.com/t161-fleurir-pour-s-epanouir http://sin-theatre.forumactif.com/t205-dossier-scolaire-d-edelweiss-l-wintenberger

Sam 1 Sep - 20:32
Edelweiss L. Wintenberger
Pâques 2018 - Event "Magical"





La goutte d'eau qui fait déborder le vase




La jeune fille avait emprisonné leurs adversaires dans un dôme bancale. Un dernier rempart avant d'appliquer leur plan. Son visage se crispa légèrement sous sa concentration pour ne pas prendre le risque de perdre leur ultime chance de gagner. La douleur à son estomac la lançait atrocement mais il fallait qu'elle fasse abstraction. Son rôle était de les empêcher de fuir et c'est ce qu'elle ferra. Puisqu'elle avait validé le plan, il fallait qu'elle l'assume. Pour une fois que sa détermination était à la hauteur de sa résolution...

Une intense énergie semblait se rassembler autour de son partenaire. Des éclats de lumières jaillissaient des demi-sphères azur qui parsemaient son vêtement alors qu'une petite brise tournoyait à ses pieds, faisant se soulever un peu de poussière. Son arme était plus brillante que jamais alors qu'une sorte de chaleur s'imposa dans l'air. Edelweiss ferma même un œil en sentant autant d'énergie la transpercer alors qu'elle renforçait sa concentration pour ne surtout pas la perdre. Mais plus Léandre accumulait de la puissance, plus sa tâche semblait se compliquer. C'est alors que de petites flammes dorées s'accrochèrent au regard du garçon, laissant une traînée incandescente derrière lui tandis que son sceptre prit une teinte argentée. De fortes salves d'énergie semblaient émaner de lui à tel point que la jeune fille dut plier son bras entre le garçon et son visage tout en fermant les yeux pour se protéger avant d'être repoussée sur le côté. Presque immédiatement, elle fit en sorte de prendre un meilleur appui sur ses jambes pour ne pas aller plus loin ou perdre l'équilibre alors que ses paupières se rouvraient difficilement afin ne pas perdre de vu son dôme de feu. Elle ne pouvait pas se permettre d'être déstabilisée. Même si les ondes qu'envoyait Léandre exerçaient une intense pression sur son corps. Même si le sol se fissurait sous leurs pieds.

Se crispant sur son arme, elle adressa un rapide coup d’œil à son partenaire et constata grâce à son expression si sérieuse qu'il était prêt. Alors elle se rapprocha de lui, aussi difficile soit-il, pour enfin relâcher son pouvoir. Au même moment, le garçon leva son bras armé pour libérer son attaque ultime. La plus puissante qu'il avait. Un immense rayon flamboyant d'une lumière blanche entama sa route vers leurs adversaires. Edelweiss tendit le bras pour croiser son arme à celle de son partenaire et, sans qu'elle n'ait besoin de rien faire mis à part une demande silencieuse, sa magie restante fut aspirée par le sceptre de Léandre. Comme si elle se faisait intégrer pour ensuite être recrachée autour du rayon. Des filets de flammes écarlates se mirent à courir le long du laser pour le couvrir petit à petit et intensifier sa force, sa chaleur, sa capacité de destruction.

La puissance contenue dans cette attaque était telle que les deux adolescents étaient poussés vers l'arrière, glissant sur le sol, tentant de rester solides sur leurs jambes pour ne pas se faire emporter par le recule du tir. Crispant leurs mains sur leurs armes, fermant un œil pour mieux contenir toute cette puissance. La barrière d'Edelweiss semblait avoir marché. Leurs adversaires n'eurent pas le temps et étaient trop affaiblis pour fuir ou esquiver, ainsi, ils se retrouvèrent prit dans la force du rayon. Repoussés par les dernières ressources des magicals. Évaporés par la chaleur insupportable et la puissance surdimensionnée de cette ultime attaque.

Doucement, le rayon perdit de l'énergie pour diminuer progressivement jusqu'à disparaître totalement, laissant une petite traînée d'étincelle sur sa route en plus d'un sillon énorme creusant le sol, allant jusqu'à mur entourant l'établissement. Il était légèrement enfoncé à l'endroit de l'impact en plus d'avoir subit quelques fissures et une teinture noire charbon mais il avait survécu et pouvait presque sembler intacte.  

C'est finit?

La jeune fille regardait la tranchée qu'ils avaient créé dans l'école, le souffle court. Une petite brume s'accrochait encore un sol mais rien de plus. Ils avaient vaincu. Enfin..
Léandre avait lâché son arme, la laissant tinter contre le béton alors qu'il se laissait aller sur ses genoux. La jeune fille, quant à elle, ressentit un vertige alors que sa vision se floutait une seconde. Elle fit quelques pas en arrière, déstabilisée, avant de tomber sur les fesses, portant une main incertaine à son front. Elle se sentait soudainement extrêmement fatiguée comme si toutes ses forces avaient été aspirées sans qu'elle ne s'en rende réellement compte. C'est à peu près à ce moment que son costume prit une teinte lumineuse alors qu'elle ressentit un nouveau vertige et qu'elle se laissa tomber vers l'arrière. Au même instant, le lueur couvrant son accoutrement explosa dans une myriade d'éclats scintillants s'envolant dans la continuité de sa chute pour lui rendre ses vêtements initiaux.

Les yeux légèrement dans le vague, une main posée sur son plexus, la respiration désespérément lente, elle regarda les derniers fragments  étincelants de sa détransformation danser sur le ciel bleu. L'esprit presque vide, uniquement capté par ces scintillements et sur leur victoire. Ils ont vraiment réussi... Pendant un instant, elle aurait cru qu'ils ne s'en sortiraient pas. Mais leur travail d'équipe et la confiance dont ils avait fait preuve l'un envers l'autre avaient transcender la force dévastatrice de leurs adversaires. Comme si leur lien ne les avait jamais quitté...

Et puis, le visage si familier de Léandre vint se pencher au dessus d'elle, masquant le ciel et le soleil pour ne voir plus que lui. Bien qu'elle ne l'avait connu que très peu avec son apparence humaine, il lui semblait que rien ne changeait vraiment pour elle. Comme si elle serait capable de le reconnaître peu importe sa forme. Et qu'elle le trouverait toujours aussi charismatique. Toujours aussi... beau..

- Je pense qu’on a mérité de se détendre, qu’en penses-tu ? On pourrait retourner à ce café près de la fontaine ? demanda-t-il, la voix encore un peu fatiguée par leur combat.

La jeune fille le regarda en parvenant à sortir de son état légèrement ensommeillé par l'épuisement et parvint même à esquisser un petit sourire.

- Ce sera avec plaisir.

Effectivement, la proposition de Léandre était très appréciée. Ils avaient bien mérité de se changer les idées avec un peu de repos après tout. Alors la jeune fille entreprit de se relever tout doucement mais se rendit compte qu'elle n'avait pas encore récupéré ses forces. Et la douleur à son estomac la fit grimacer faiblement alors qu'elle porta sa main au point douloureux.

- Mais avant … J’aimerais bien faire un « plongeon » à l’infirmerie … et sous la douche.

Le petit jeu de mot entre le plongeon et leurs récents adversaires d'eau amusa la demoiselle. Elle ne pensait pas que Léandre puisse faire de l'esprit dans une situation comme celle là mais cela avait le mérite de redonner un peu de légèreté aux événements. Elle se mit à rigoler doucement avant d'être immédiatement rappelée à l'ordre par sa blessure qui lui tira une nouvelle grimace. Dans un souffle fatiguée, elle finit par conclure.

- Ce sera avec plaisir...


Codage par Nika L. Iélanov sur Pensionnat Immortalia
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sin Theatre :: 
Au sol
 :: Résidences surveillées
-
Sauter vers: