Sin Theatre


 
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs

Définissez "payer" [Krystal]

Caindell Madrevan
BS |:| Première année
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 26
Inscription le : 21/06/2018
Né(e) le : 16/06/2002
Age : 16
Nationalité : Anglaise (originaire d'Ylveria)
Niveau d'études/Métier : Première année
Classe : 1°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Marié... euh... virtuellement ?
Double Compte : Martel, Naomi, Jodie, Niels
Personnage sur l'avatar : Kirigaya Kazuto - SAO
Commentaire/citation : Ce monde est... compliqué.
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t233-am-i-a-hero-now

Jeu 23 Aoû - 17:07
Krystal Hamilton16 ans


Artémis


Crossing-over
15/07/2018
Définissez "payer"
Cela faisait un mois déjà qu'il avait été transporté dans ce monde. Un mois qu'il devait s'habituer à toutes ces coutumes étranges, à tous ces nouveaux besoins physiologiques, à ces objets qui ne réagissaient pas comme dans son monde. Beaucoup de points restaient flous, mais il commençait à s'habituer aux choses essentielles : manger, dormir, boire, franchir des portes - même si les réflexes avaient toujours la vie dure pour ce dernier point. Au final, en lui faisant promettre de ne pas dégainer ses épées, on l'avait autorisé à aller en ville. Il avait découvert les voitures, d'étranges carrioles sans cheveux, et tout un tas de choses vraiment très, très différentes de son univers. Il ne s'attendait pas à ce que tout soit aussi anormal, à ses yeux. Mais il s'était tenu à sa promesse. Il avait gardé ses armes bien au chaud dans son inventaire malgré les nombreuses choses qui l'avaient fait sursauter et les gens qui s'étaient un peu trop brusquement saisi de son bras pour lui demander de quoi manger.

Une fois qu'il eut assimilé le principe des "feux rouges" et cessé de traverser n'importe comment les étranges sentiers de terre grise, c'est à dire après sa troisième ou quatrième sortie de l'école, on l'avait autorisé à sortir seul à condition qu'il n'aille pas trop loin, et quelqu'un lui avait donné une carte des quartiers au nord de l'immense cité, rangée précieusement dans son inventaire. Cain ne s'était pas vraiment éloigné. Enfin, il n'en était pas sûr, mais il arrivait encore à savoir où il était sur cette étrange map, bien plus encombrante que ce qu'il avait dans son monde d'origine puisqu'il devait la prendre en main pour la regarder. Il s'arrêta pour regarder l'heure sur un des clochers de la ville - apparemment, les bâtiments religieux de cet univers. Quatre heures. On lui avait dit de rentrer avant huit, il lui restait donc un moment avant de devoir faire demi-tour.
Son regard accrocha la devanture d'une boutique sur laquelle il reconnut le mot "café". Parmi les boissons qu'il avait goûtées depuis son arrivée, c'était celle qui lui faisait le plus apprécier le sens du goût, tout nouveau pour lui. Il décida de s'accorder une pause. Après tout, il n'était pas attendu : Craig avait toujours du mal à le regarder en face, et Malon...

Il soupira en s'approchant de la porte, espérant qu'elle serait l'une de celles qui s'ouvrent automatiquement, mais ce n'était pas le cas. Caindell longea la vitre du regard avant de trouver un gros carré de métal avec une inscription "tirez". Pratique, ça, de donner des indications sur comment ouvrir leurs portes. la preuve qu'il ne devait pas être le seul à avoir du mal avec ce concept. Il tira donc avant de s'engouffrer dans le café. L'endroit était calme, il n'y avait pas grand monde. Quelques petits groupes, quelques gens seuls, mais il trouverait facilement un endroit où s'asseoir et boire - lentement, il en avait déjà fait les frais - ce qu'il trouverait à commander. Il s'approcha donc de la première personne qu'il vit avec le nom de l'endroit inscrit sur sa casquette. Sûrement le vendeur.

- Bonjour. Je peux avoir un macchiato, s'il vous plaît ? 

C'était le nom que lui avait donné la personne de la... cafétéria de l'école quand il lui avait demandé ce qu'était cette boisson. Un café macchiato. il n'avait pas la moindre idée de ce que voulait dire ce mot, il ne connaissait que le café et l'effet que ça avait sur l'énergie, mais il était à peu près sûr qu'il aimait ça. Quitte à acheter quelque chose dans une boutique, autant ne pas avoir à le jeter. La fille à la casquette releva la tête un instant, le temps de le fixer - il ne réagit pas, il avait l'habitude qu'on le regarde comme ça - puis elle hocha la tête et l'indiqua à quelqu'un derrière elle. Sans doute la personne qui s'occupait de fabriquer les cafés.

Finalement, on lui posa un verre avec couvercle, différent des tasses dont il avait pris l'habitude dans son monde et dans l'école, sur le comptoir devant lui, et on lui indiqua un chiffre - sans doute ce que ça lui avait coûté. Il remercia la personne et prit le café avant d'aller s'asseoir.
Sauf que la jeune fille l'arrêta avant. Il se retourna en l'entendant crier.

- Oh, vous n'avez pas payé !

Le reproche et l'agressivité qui se dégageait dans la voix de la vendeuse le firent sursauter. Le prenait-elle pour un voleur ? Il sentit une pointe d'indignation à l'idée qu'on puisse le soupçonner ainsi.

- Comment ça, pas payé ?
- Votre café, là, il va pas se payer tout seul
- Ah ? Euh... je croyais... que c'était automatique.

Comment ça, ça ne se faisait pas tout seul ? Il ne comprenait pas. Chez lui, dès qu'on choisissait un objet, on l'obtenait et on perdait la somme équivalente. Ce n'était pas le cas, ici ? Personne ne lui avait expliqué, et vu qu'on le nourrissait sans qu'il ait quoi que ce soit d'autre à faire que de prendre son repas.
Il ne comprenait pas. Son regard alternait entre le café dans sa main et la fille de plus en plus agacée qui lui faisait face. Il était peut-être trop étranger dans ce monde pour sortir seul, finalement. Il ne voulait pas se faire arrêter pour un vol qu'il n'avait pas commis...
#336699
©️ Cain

Revenir en haut Aller en bas
Krystal Hamilton
BL |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 118
Inscription le : 30/06/2018
Né(e) le : 10/01/2002
Age : 16
Nationalité : Américaine
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, D2 + Adaptation
Situation amoureuse : .... 8D
Double Compte : Edelweiss L. Wintenberger
Personnage sur l'avatar : OC personnel
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 
  •  Luxure 

Commentaire/citation : « Au fait, sache que je suis riche ! »
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t256-salut-mon-chou-tu-veux-me-connaitre-que-c-est-mignon http://sin-theatre.forumactif.com/t354-don-t-be-jealous-of-my-fabulous-life http://sin-theatre.forumactif.com/t398-call-me-baby

Jeu 23 Aoû - 19:15
Définissez "payer"En milieu d'été qu'avons nous à faire à part s'ennuyer, patauger ou essayer de chopper du beau gosse? Si la réponse ne vous paraît pas évidente, votre vie est bien triste. Ou bien votre sens des priorités est à revoir. Enfin, vous faites bien ce que vous voulez de vos journées, ce n'est pas comme si j'avais du temps à perdre à m'intéresser de vos activités. Comme exposé plus haut, j'ai bien mieux à faire! Alors, du beau gosse...

Je flânai dans les rues de Londres dans un tenue légère, permettant de souligner mes formes, les cheveux lâchés passant par dessus mon épaule, le regard baladeur. Si l'on pouvait me voir seule dans l'heure actuelle c'est bien grâce à un habile stratagème qui me permit de fausser compagnie aux molosses qui me servent de garde du corps. Croyaient-ils sincèrement que je resterai à légumer dans la piscine d'un hôtel -aussi luxueux soit-il ? Moi, Krystal Hamilton? Jamais. Je renvoie mes cheveux en arrière alors qu'un adolescent se retourne sur mon sillage, un petit sourire suffisant accroché aux lèvres. Ah, comme c'est agréable de se sentir admirer par les passants! Soit à cause de mon nom, soit à cause de mon physique. Dans les deux cas, ça me va. Allez-y, flatter ma richesse, flatter ma beauté, ça fait du bien à mon ego. Moi prétentieuse? Hum... Je dirai plutôt réaliste.

Au coin d'une rue, un petit café-bar capte mon regard. Oh, il ne semble pas bien riche mais j'ai pour politique de me fondre de temps en temps aux gens du peuple. De plus, je commence à avoir une certain envie de manger ou boire sans compter que les lieux publiques de ce style sont de véritables nid à drague. J'ouvre la porte et entre d'une démarche me donnant des airs de messie avant de balayer la pièce des yeux. Oh... Quand je parlais de beau gosse, je ne m'attendais pas à en trouver aussi facilement... Je pose mon regard sur le petit brun près du comptoir. Il est mignon. Et mes oreilles traînantes m'alertent qu'il a un problème. Diantre! Un damoiseau en détresse qui me donne l'occasion de voler à son secours! Sexy comme première rencontre..

- Ah ? Euh... je croyais... que c'était automatique, répondit le garçon pour s'expliquer.

Allons bon, mais d'où sort ce drôle d'oiseau? Je comprends rapidement que la vendeuse réclame son argent mais que ce jeune homme pense que le paiement est automatique c'est... Intéressant. Je devrai m'amuser avec lui.

Je m'avance d'un pas décidé me fendant d'un sourire mielleux à l'attention de la dame.

- Hé bien, que se passe-t-il donc ici?

Tiens, amusant. Quand j'entre dans son champ de vision j'ai bien l'impression qu'elle reste une instant figée avant de déglutir.

- Vous... Vous ne seriez pas..
- Krystal Hamilton, pour le servir, Lançai-je en adressant un clin d’œil à ma "cible".

Ah la célébrité, que voulez-vous. C'est toujours plus de satisfaction lorsque j'apparais à des endroits improbables sans prévenir. J'adore ça. L'expression des gens est délicieuse, j'en viendrai presque à oublier mon envie de boire un bon cocktail.

- Son addition est pour moi et je vous demanderez de m'envoyer un Mojito pendant que vous y êtes, dis-je à la vendeuse avant de me tourner vers le garçon, Tu m'attends dehors chaton?

A vrai dire je ne lui donne pas vraiment le choix. Si ce jeune homme à le sens de la gratitude, il ferra ce que je lui demande sans broncher. En attendant, je m'appuie sur le comptoir, observant ma commande se préparer tandis que je laisse ce beau gosse rejoindre la sortie. Les cocktails ne sont pas à emporte apparemment, bon. Tant pis! Ils perdront un verre.
Je paie nos deux commandes avec un gros billet, disant de garder la monnaie pour le verre. Je ne donne pas plus d'explications avant de tourner les talons, boisson en main, et de sortir telle une ombre ou un rêve bientôt oublié.  

Je constate avec plaisir que le garçon ne m'a pas posé de lapin! Un peu de galanterie, ça ne peut pas faire de mal!

- Alors? Comment dois-je t'appeler p'tit chou?

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Caindell Madrevan
BS |:| Première année
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 26
Inscription le : 21/06/2018
Né(e) le : 16/06/2002
Age : 16
Nationalité : Anglaise (originaire d'Ylveria)
Niveau d'études/Métier : Première année
Classe : 1°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Marié... euh... virtuellement ?
Double Compte : Martel, Naomi, Jodie, Niels
Personnage sur l'avatar : Kirigaya Kazuto - SAO
Commentaire/citation : Ce monde est... compliqué.
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t233-am-i-a-hero-now

Lun 17 Sep - 16:23
Krystal Hamilton16 ans


Artémis


Crossing-over
15/07/2018
Définissez "payer"
La vendeuse semblait furieuse. Méfiante. Il ne parvenait pas à trouver les mots pour lui expliquer qu'il n'avait jamais eu l'intention de la voler. Alors qu'il désespérait de trouver une solution à un problème qu'il n'aurait jamais dû avoir, une jeune fille se présenta au comptoir, telle une sauveuse providentielle. Surpris qu'on vienne à son aide en dehors des murs de l'école, Cain resta un moment à la dévisager. D'autant plus quand l'expression de la vendeuse passa de la colère à une reconnaissance intimidée. Qui que soit cette personne, elle était visiblement connue et important, ce qui rendait d'autant plus surprenant qu'elle vienne à son aide.

Il mit quelques secondes à réagir à son injonction, le temps de vraiment réaliser ce qui venait de se passer. Venait-elle de payer pour lui ? Son besoin d'indépendance en prenait un coup, mais il préférait ça que se faire arrêter ; il finit par hocher la tête et se diriger vers la porte après un regard désolée à la vendeuse, qui ne semblait déjà plus le voir. Il tira sur la porte comme il l'avait fait en entrant, soupira quand elle resta désespérément immobile, chercha les instructions sur les poignées et la poussa vers l'extérieur. L'attendre, avait-elle dit ? C'était le moins qu'il puisse faire, avec ce qu'elle venait de lui éviter. Cain s'adossa au mur en attendant qu'elle sorte avec son "mojito", quoi que ça puisse être.

La jeune fille finit par franchir les portes à son tour, avec une facilité décourageante. Il devait bien être le seul de ce monde à avoir du mal à assimiler ce concept. Elle le rejoignit et commença par lui demander son nom – la moindre des choses, vu qu'il avait entendu le sien quelques minutes plus tôt.

- Je m’appelle Caindell Madrevan, répondit-il avant de baisser une seconde les yeux vers son café puis de les relever. Merci pour ça. J'ai encore un peut de mal avec...

"Avec votre monde", faillit-il dire avant de se rappeler de l'indication de ceux qui l'avaient recueillis, comme quoi la magie et donc les autres monde n'était pas de notoriété publique. Il en savait pas si elle était au courant, et il n'eut pas le réflexe d'activer son pouvoir pour le savoir.

- … avec certaines choses, dit-il finalement.

Ce monde lui donnait parfois mal à la tête – encore une sensation nouvelle – et devoir mentir ou omettre des choses faisait un peu mal à ses principes. Mais il avait entendu des phrases comme "se faire étudier" ou "enquête qui pourrait déterminer notre extermination", et ça lui avait fait assez froid dans le dos pour qu'il laisse sa franchise au placard sur ce sujet.

La question qu'il s'était posée à l'entrée de la jeune fille lui revint soudain en mémoire. Dans son monde, seuls les grands aventuriers ou la royauté suscitaient ce genre de réaction lorsqu'ils entraient dans un endroit, mais il avait cru comprendre que les héros étaient rares dans celui-ci, voire inexistants. Apparemment, personne ne se lançait dans des quêtes pour exterminer des bandits et des monstres. Donc si elle était aussi célèbre...

- Tu es... une princesse, ou quelque chose comme ça ? Cette femme t'a reconnue instantanément...

Caindell réalisa un peu tard que si c'était vraiment le cas, il venait de lui manquer de respect de façon magistrale en la tutoyant et en lui parlant comme à une personne "normale". Comme quoi il était vraiment déboussolé, car ça ne lui arrivait jamais. Il accordait trop d'importance au respect pour ça. 
#336699
©️ Cain

Revenir en haut Aller en bas
Krystal Hamilton
BL |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 118
Inscription le : 30/06/2018
Né(e) le : 10/01/2002
Age : 16
Nationalité : Américaine
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, D2 + Adaptation
Situation amoureuse : .... 8D
Double Compte : Edelweiss L. Wintenberger
Personnage sur l'avatar : OC personnel
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 
  •  Luxure 

Commentaire/citation : « Au fait, sache que je suis riche ! »
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t256-salut-mon-chou-tu-veux-me-connaitre-que-c-est-mignon http://sin-theatre.forumactif.com/t354-don-t-be-jealous-of-my-fabulous-life http://sin-theatre.forumactif.com/t398-call-me-baby

Ven 21 Sep - 0:17
Définissez "payer"Il est mignon. Il est vraiment mignon. Je ne suis pas déçue d'être passée par là. En plus de récolter les fleurs de la célébrité, je gagne la reconnaissance d'une beau garçon. C'est très plaisant! Enfin j'ai l'impression d'être en vacance. On dirait que j'ai bien fait de venir à Londres pour cette école, on ne s'ennuie jamais ici, visiblement. Même si j'avoue être plus intéressée par ce p'tit bout de chou que par un loup-garou. Quoi que... Il était pas mal non plus une fois humain. J'espère qu'il a gardé le costume et qu'il y fait honneur! Hum... Maintenant que j'y pense, le costard cravate irait bien à ce petit jeune. Enfin, "petit" est un bien grand mot, il a l'air d'avoir mon âge. Et il est plus grand que moi. Une dizaine de centimètres je dirai. Mais c'est parfait ça! On va déjà bien ensemble au niveau de la taille, le reste ira tout seul. J'esquisse un petit sourire en le regardant de haut en bas sans m'en cacher alors qu'il me répond.

- Je m’appelle Caindell Madrevan. Merci pour ça. J'ai encore un peut de mal avec...

Il s’interrompt, regarde son café pendant que je hausse un sourcil. Du mal avec...?

- … avec certaines choses, conclue-t-il.

Hum? Oh, c'est intriguant tout ça. Et je pense pouvoir l'utiliser à mon avantage. J'ai comme l'impression qu'il réfléchit alors je vais lui laisser un petit moment pour cogiter avant de répondre. Et puis ça me permettra de prendre ma première gorgée de mojito. Ah! C'est bon. C'est très bon. Je valide donc ce bar-café.

- Tu es... une princesse, ou quelque chose comme ça ? Cette femme t'a reconnue instantanément...

Je ne sais pas si c'est le plaisir de boire mon cocktail ou sa phrase mais mon sourire s'est élargi. Moi? Une princesse? Évidemment! N'oublions pas que je suis riche. Et que je suis fabulous.
J'émets un petit rire avant de me rapprocher du garçon pour le regarder dans les yeux, un petit air charmeur accroché au visage.

- Est-ce que ça te plairait?

Je laisse planer un petit silence. Juste le temps de capter les réactions du garçon et les savourer avant de me redresser en renvoyant mes cheveux vers l'arrière.

- Enfin, j'espère que tu ne t'attends pas à des manières de princesse, cela dit, mon rang est similaire. Donc oui, j'en suis une.

Je sirote tranquillement une nouvelle gorgée de mojito en souriant avant de faire un petit signe pour l'inviter à me suivre. Je n'ai absolument aucune envie de continuer notre conversation, plantés devant un café comme deux idiots. Donc, mon objectif: trouver un endroit plus calme pour m'assurer que je pourrai le draguer sans être dérangée.

- Et sinon, tu as dit avoir du mal avec "certaines choses"? Bon, je suis d'humeur généreuse aujourd'hui donc si tu as besoin, je pourrai être ton professeur. Qu'est-ce que tu en dis p'tit chou?

Ça, c'est un bon point d'accroche et une bonne technique pour le revoir. Je ne peux décemment pas laisser filer cette opportunité. D'autant plus que, selon les choses avec lesquelles il a du mal, on pourrait se retrouver dans des situations... intéressantes. Je me demande comment je vais pouvoir exploiter ça... Et j'ai surtout hâte. J'ai vraiment hâte. Ce brun capte mon attention et je ne compte pas lutter contre mon attirance.

- Normalement, pour me contacter, on doit passer pas la secrétaire de mon père ou par mon majordome mais pour toi mon chou je t'autoriserai à m'appeler sur mon portable si tu as un problème.

J'ai ponctué ma phrase d'un petit clin d’œil complice. S'il se sent privilégié par une princesse, il devrait mordre à l'hameçon.

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Caindell Madrevan
BS |:| Première année
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 26
Inscription le : 21/06/2018
Né(e) le : 16/06/2002
Age : 16
Nationalité : Anglaise (originaire d'Ylveria)
Niveau d'études/Métier : Première année
Classe : 1°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Marié... euh... virtuellement ?
Double Compte : Martel, Naomi, Jodie, Niels
Personnage sur l'avatar : Kirigaya Kazuto - SAO
Commentaire/citation : Ce monde est... compliqué.
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t233-am-i-a-hero-now

Jeu 4 Oct - 18:55
Krystal Hamilton16 ans


Artémis


Crossing-over
15/07/2018
Définissez "payer"
Sa question, légitime du point de vue de Caindell, sembla tirer un sourire fier à la jeune fille. L'était-elle vraiment, dans ce cas ? Son petit rire lui laissa un doute sur la question. Peut-être qu'il s'était trompé et qu'il avait dit une énormité – ça ne serait pas la première fois depuis qu'il s'était retrouvé catapulté dans ce monde. Mais...
Mais elle s'approcha de lui, très près, pour planter son regard dans le sien avec un sourire qu'il eut du mal à déchiffrer. Tout ce qu'il savait, c'était qu'elle lui avait tiré un frémissement et qu'il ne savait pas, mais alors pas du tout, comment l'interpréter. Ça faisait sûrement partie des nouvelles réactions qu'il ne connaissait pas encore...
Il ne savait pas du tout comment répondre à sa question. Comment ça, est-ce que ça lui plairait ? Ce n'était pas... vraiment à lui de décider, si ?

- Enfin, j'espère que tu ne t'attends pas à des manières de princesse, cela dit, mon rang est similaire. Donc oui, j'en suis une.

Caindell fronça les sourcils. Similaire ? Ça n'en était donc pas une, mais presque. Il ne connaissait pas trop les statuts sociaux dans ce monde, alors il devrait sûrement se contenter de cette réponse... pour l'instant. Après tout, si elle avait vraiment un statut si élevé que ça, il n'aurait qu'à demander à quelqu'un. Krystal Hamilton, c'était bien le nom qu'avait prononcé la serveuse ? Il poserait la question à Craig, s'il daignait lui répondre, ou à un membre du personnel.

- Mon professeur ? Je n'ai pas...

Pas besoin d'un professeur ? Ce n'était pas totalement vrai, c'était plutôt l'inverse, mais il avait déjà une partie des gens travaillant à S'Indarë qui s'évertuaient à lui faire comprendre le fonctionnement du monde. Mais est-ce qu'il pouvait vraiment refuser l'offre d'une fille aussi haut placé ? Elle connaissait peut-être des choses que d'autres personnes n'auraient pas pu lui apprendre. Même si, de son point de vue, tant qu'on lui expliquait déjà les bases comme le fonctionnement de l'argent dans ce monde, il s'estimerait heureux.

- Enfin... peut-être.

Sa phrase suivante le laissa perplexe. Le mot "secrétaire" lui évoquait quelque chose de familier, il y en avait une à S'Indarë qui lui avait globalement expliqué que son travail consistait à enregistrer des dossiers et d'autres choses. Il connaissait les majordomes sans trop de problème, il en avait un dans son monde qui s'occupait de gérer globalement tout quand il s'engageait dans son aventure, mais...

- T'appeler sur quoi ?

Son portable. Il n'avait pas la moindre idée de ce que ça pouvait être. Sûrement un truc de ce monde dont on ne lui avait pas appris l'existence. Pourtant, si ça permettait d'appeler les gens, ça devait bien être utile, non ?
#336699
©️ Cain

Revenir en haut Aller en bas
Krystal Hamilton
BL |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 118
Inscription le : 30/06/2018
Né(e) le : 10/01/2002
Age : 16
Nationalité : Américaine
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, D2 + Adaptation
Situation amoureuse : .... 8D
Double Compte : Edelweiss L. Wintenberger
Personnage sur l'avatar : OC personnel
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 
  •  Luxure 

Commentaire/citation : « Au fait, sache que je suis riche ! »
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t256-salut-mon-chou-tu-veux-me-connaitre-que-c-est-mignon http://sin-theatre.forumactif.com/t354-don-t-be-jealous-of-my-fabulous-life http://sin-theatre.forumactif.com/t398-call-me-baby

Jeu 4 Oct - 21:07
Définissez "payer"Le soleil brille, les oiseaux chantent et le ciel est encore plus bleu que ce matin. Ces trois petites affirmations me confortent dans l'idée que c'est une journée parfaite pour draguer du beau gosse. J'ai tout de même cette impression que ce garçon est un peu perdu face à moi. Perturbé devant mon aura, peut-être? Enfin, je ne peux pas lui en vouloir. Au delà de mon statut social, j'ai effectivement hérité de la beauté de ma mère et de l'aisance orale de mon père sans compter beaucoup d'autres petits détails anodins mais qui, mis tous ensembles, forment un tout des plus charismatique.

J'esquisse un petit sourire en le regardant du coin de l’œil, portant mon verre à mes lèvres tandis qu'il me répond. Je sens une hésitation dans sa voix avant qu'il ne marque carrément un temps de pause dans sa phrase pour réfléchir. Peser le pour et le contre, peut-être? En tout cas c'est l'impression qu'il me donne.  

- Enfin... peut-être.

Je ferme les yeux alors que mon sourire s'élargit, affichant un air satisfait suite à sa réponse positive. Je n'en attendais pas moins. Au vu de son attitude une peu perdue, j'imagine bien qu'il doit apprécier cette offre. Après tout je ne suis pas n'importe qui! De plus, je suis une fille de parole. Alors il peut être sûre que je prendrai grand soin de lui. A tout les sens du terme.
Bien, le contrat étant passé, j'aborde notre moyen de communication qui semble faire grimacer sa compréhension. Comment ça "m'appeler sur quoi"? Allons bon... Lorsqu'il disait avoir du mal avec certaines choses je ne pensais pas que ça pouvait aller aussi loin. J'espère qu'il n'a pas comprit plutôt qu'il ne connaissent pas du tout. Mais si tel est le cas, les choses sont de l'ordre du tragique! Dans notre société, qui ne connaît pas les téléphones portables si ce n'est les peuples minoritaires? Y a pas à dire, il faut vraiment faire quelqu'un chose pour son éducation! Ah, heureusement que je suis là, décidément.

- Sur mon portable. Mon téléphone.

Je stoppe ma marche juste à côté d'un banc pour glisser ma main dans ma poche et récupérer l'objet en question.

- Est-ce que cette chose te parle?

J'agite doucement l'appareil sous son nez avant de m'asseoir, croisant naturellement l'une de mes jambes sur la seconde. Je l'invite ensuite à me rejoindre en tapotant la place à côté de moi tout en l'encourageant d'un sourire. Je vais y aller en douceur ou faire appel à ma patience pour le mettre en confiance. J'ai bien l'impression que je l'intimide, ça serait dommage de le faire fuir si rapidement. C'est pourquoi, je me concentre sur ma première mission d'enseignement. En tant que bon professeur, je ne peux ignorer la détresse de mon élève face à cet objet technologique visiblement inconnu au bataillon. Faisant attention à ce qu'il ait une vu sur mon écran, je glisse le doigt dans mes contacts pour appeler Aydan avant de mettre en haut parleur pour lui montrer le fonctionnement.

- "Mademoiselle Hamilton, bonjour. Que puis-je faire pour vous?"

- Bonjour Aydan. Je suis avec un ami qui a ardemment besoin d'un téléphone. Auriez-vous l'obligeance d'aller en acheter un et de me rejoindre quand ce sera fait?

- "Certainement Mademoiselle."

J’échange quelques dernières politesses avant de raccrocher pour me tourner vers le jeune homme. Avant toute chose, je prends une nouvelle gorgée de mon cocktail puis le pose sur le banc et le regarde. J'essaye à peine de déceler une éventuelle compréhension dans son regard que j’enchaîne déjà pour lui expliquer la théorie après lui avoir montré la pratique.

- Voilà comment ça marche. Si tu as un soucis tu pourras m'appeler de la même manière que je l'ai fait avec mon majordome. Pour cela, il te suffira d'avoir mon numéro. Mais je t'expliquerai mieux une fois qu'Aydan aura apporter ton futur téléphone.

De nouveau, je lui fais un petit clin d’œil. J'avoue que je suis curieuse de voir le modèle choisit par les soins de mon majordome. C'est un homme de goût, j'ai confiance en lui. Et en attendant de pouvoir commencer la pratique avec mon élève, je compte bien apprendre à le connaître un peu.

- Alors? Tu te plais à Londres? Je n'y suis que depuis l'été mais je trouve la ville charmante, qu'en dis-tu?

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Caindell Madrevan
BS |:| Première année
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 26
Inscription le : 21/06/2018
Né(e) le : 16/06/2002
Age : 16
Nationalité : Anglaise (originaire d'Ylveria)
Niveau d'études/Métier : Première année
Classe : 1°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Marié... euh... virtuellement ?
Double Compte : Martel, Naomi, Jodie, Niels
Personnage sur l'avatar : Kirigaya Kazuto - SAO
Commentaire/citation : Ce monde est... compliqué.
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t233-am-i-a-hero-now

Mer 10 Oct - 2:12
Krystal Hamilton16 ans


Artémis


Crossing-over
15/07/2018
Définissez "payer"
Elle semblait extrêmement choquée qu'il ne comprenne pas ce qu'était ce fameux "portable", et il fronça les sourcils. S'il y avait bien un truc qu'il trouvait désagréable dans ce monde, c'était de se retrouver en permanence confronté à des choses inconnues et d'une complexité non-nécessaire. Par rapport à la simplicité d'Ylveria, tout semblait... ridiculement plus laborieux. Elle expliqua son mot inconnu par un autre mot inconnu et il haussa un sourcil dubitatif. Ça ne l'aidait pas, mais alors pas du tout, à comprendre. Quand elle s'arrêta de marcher, il l'imita par réflexe, avant qu'elle lui tende un objet.
Ah, il connaissait. Vaguement. Ça ressemblait un peu à son interface et Craig en avait un, il le lui avait montré rapidement quand il avait essayé de lui expliquer qu'il avait changé de monde.

- Quelqu'un que je connais en a un. Et c'est là qu'était Ylveria.

Craig le lui avait montré : sa maison, son univers, contenu dans une toute petite interface. Sa femme, aussi, seule, sans lui, car il avait franchi l'étrange barrière invisible qui le séparait de ce monde. Et puis il l'avait croisée dans les couloirs et il s'était dit qu'elle l'avait franchie elle aussi, avant qu'elle ne le reconnaisse pas. Mais c'était sur un de ces objets qu'il avait vu le jour. Un téléphone, alors ? Ou un portable ? Comme il ne savait pas lequel des deux mots utiliser, il décida de garder les deux mots en mémoire. Il verrait bien lequel se ferait entendre plus souvent.

Le jeune homme s'installa à côté de Krystal et observa l'interface tandis qu'elle sélectionnait un nom parmi une liste avant d'appuyer dessus. Amusant, cela fonctionnait comme son inventaire, mais... mais cela semblait permettre d'entrer en contact avec des gens plutôt que de stocker des objets. Ingénieuse idée... il regretta presque de ne pas posséder cette fonction. Il écouta la conversation avec un air sceptique. Était-elle en train de lui fournir un de ces... téléphones ? Il n'était pas sûr d'en avoir l'utilité, mais il avait déjà assimilé le fonctionnement : ça n'était pas bien différent de ce qu'il connaissait – sûrement parce que son monde venait d'un de ces objets. Ils stockaient donc les gens par numéros afin de pouvoir leur parler sans être avec eux. Il avait souvent commenté le côté peu pratique des humains de ce monde, mais il devait admettre que cette invention était utile.

- Je n'ai pas vraiment eu l'occasion de passer beaucoup de temps en ville.

La confrontation avec quelque chose de presque un peu plus commun à ses yeux lui avait rendu une partie de son assurance naturelle. Ça ne lui ressemblait pas vraiment de bafouiller et de chercher ses mots, mais cette histoire de paiement l'avait tellement déconcerté qu'il en avait perdu son aisance naturelle l'espace d'un long, trop long moment. Il se sentait plus lui-même lorsqu'il arrivait à construire des phrases complètes sans se couper toutes les secondes.

- J'avais beaucoup de choses à comprendre, avant ça. C'est très... différent de là d'où je viens. Les villes ne sont pas comme ça, chez moi.

Il s'aventurait sur une pente glissante, il en avait conscience. D'après Craig, le "jeu" dont venait son monde était assez connu, mentionner Ylveria au détour d'une conversation revenait donc à courir le risque d'exposer ses origines trop peu humaines. Alors malgré tout ce qu'il pourrait dire, il se promit de ne pas donner le nom de son pays natal et de rester flou à ce sujet. Il avait déjà failli faire une gaffe en le nommant lorsqu'il avait reconnu le "téléphone", c'était le moment de faire profil bas à ce sujet.
#336699
©️ Cain

Revenir en haut Aller en bas
Krystal Hamilton
BL |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 118
Inscription le : 30/06/2018
Né(e) le : 10/01/2002
Age : 16
Nationalité : Américaine
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, D2 + Adaptation
Situation amoureuse : .... 8D
Double Compte : Edelweiss L. Wintenberger
Personnage sur l'avatar : OC personnel
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 
  •  Luxure 

Commentaire/citation : « Au fait, sache que je suis riche ! »
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t256-salut-mon-chou-tu-veux-me-connaitre-que-c-est-mignon http://sin-theatre.forumactif.com/t354-don-t-be-jealous-of-my-fabulous-life http://sin-theatre.forumactif.com/t398-call-me-baby

Dim 21 Oct - 12:43
Définissez "payer"Il a l'air un petit peu sceptique ce p'tit gars. Hum. Plutôt mignon quand il ne comprend pas quelque chose avec ça. J'avoue que, rien que pour ça, je suis contente d'être son professeur et d'avoir le privilège d'observer ses réactions. Les yeux qui cherchent dans le vide, les petites hésitations dans ses phrases, les sourcils qui se froncent puis se haussent. Un panel d'expression assez nuancé pour mimer l'incompréhension! Je suis sûre qu'en faisant une photo par tête qu'il fait, je pourrai avoir une petite BD amusante. Enfin, je vais éviter de prendre un cliché sous l'impulsion du moment.
Tout de même, j'ai l'impression qu'il reprend un peu contenance depuis que je lui ai montré le téléphone. Peut-être qu'il en avait déjà vu, finalement. Mais je m'y fais pas, sérieux. Comment ne peut-on pas connaitre les portables? Une incroyable performance...

- Je n'ai pas vraiment eu l'occasion de passer beaucoup de temps en ville.

Merveilleux, nous sommes deux! Et je constate qu'il parle avec plus d'assurance. Ah ben enfin! Là, il commence à devenir un homme. Avant il ressemblait plutôt à un bébé mouton tout laineux avec des p'tits yeux tout rond. Hm... Bon, disons qu'il devient un mouton adulte plutôt qu'un homme pour le moment. Je ne sais pas, il a un truc sur son visage qui me fait vraiment penser à cet animal. Mais un animal des villes visiblement. De villes apparemment très différentes des notre qui plus est, mais ça reste de la civilisation. Sachant cela, je trouve encore plus aberrant qu'il ne connaisse pas les téléphones. Mais bon, il a dit que son pays d'origine était bien différent du lieu actuel. Soit. Il va falloir éclaircir quelques points.

- Et d'où peut donc bien venir un aussi joli garçon?

Je le regarde, un petit sourire aux lèvres tandis que ma jambe se balance doucement dans le vide. En tout cas, s'il n'y a que des beaux gosses ou des belles gosses à choper chez lui, je veux l'adresse pour la rajouter à mes destinations de vacances. Enfin! Pour le moment, ce petit chou moutonneux me va très bien. C'est amusant, plus je le regarde et plus j'ai l'impression que ses traits sont parfaits. Un peu comme s'il n'était pas né d'un couple mais d'un coup de crayon expert. Hm. Y a pas à dire, je suis douée pour repérer les plus belles proies. Sans vouloir le vexer.

A vrai dire, j'attends à peine sa réponse que je prends son visage dans mes mains pour le tourner vers moi et commencer à l'étudier.

- Fais pas attention. Je t'en prie continue, je t'écoute.

Facilement déstabilisable? Peut-être. Je crois bien qu'il a amorcé un élément de réponse avant que sa parole ne dégringole tandis que je touche. Je l'écoute mais si je peux l'observer sous tout les angles en même temps, pourquoi m'en priver? Mais avec tout ça, j'ai faillis oublier!

- Sinon, puisque nous sommes deux à ne pas bien connaître la ville, autant la visiter ensemble de temps en temps. Qu'en dis-tu? Oh tes joues sont extensibles...

J'ai parlé moins fort sur la dernière phrase comme si je me faisais la réflexion de mon observation tandis que j'étirais sa peau vers les côtés. Et puis je la ramène à sa place d'origine avant de le lâcher, sourire, et échapper un petit rire.
Toujours plus de choupitude.

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Caindell Madrevan
BS |:| Première année
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 26
Inscription le : 21/06/2018
Né(e) le : 16/06/2002
Age : 16
Nationalité : Anglaise (originaire d'Ylveria)
Niveau d'études/Métier : Première année
Classe : 1°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Marié... euh... virtuellement ?
Double Compte : Martel, Naomi, Jodie, Niels
Personnage sur l'avatar : Kirigaya Kazuto - SAO
Commentaire/citation : Ce monde est... compliqué.
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t233-am-i-a-hero-now

Mer 24 Oct - 17:34
Krystal Hamilton16 ans


Artémis


Crossing-over
15/07/2018
Définissez "payer"
Elle le regardait... bizarrement. Bon, ok, il avait compris qu'elle trouvait étrange qu'il ne connaisse pas les téléphones, portables ou quel que soit le nom officiel de cet objet, mais elle avait une façon de le dévisager qui était un peu inquiétante. Il avait l'impression qu'elle cherchait à lire dans ses pensées, ou bien qu'elle avait l'intention de le manger ; il n'était pas sûr de l’interprétation à avoir. Elle finit par lui poser la question qu'il redoutait. Comment répondre à ça ? On lui avait dit de ne pas mentionner le nom de son pays d'origine car il était assez connu et que ça risquait de poser problème, mais il ne se voyait pas garder le silence à cette question. Étrangement, il la sentait capable d'insister jusqu'à ce qu'il lui donne une véritable réponse. Mais il ne pouvait pas dire Ylveria. Alors quoi ?

- De loin d'ici. Vraiment très loin.

Réponse trop vague, il était à peu près sûr qu'elle ne s'en contenterait pas. Mais il n'eut pas le loisir de trop s'inquiéter à ce sujet qu'elle prenait son visage dans ses mains comme si elle cherchait à voir quelque chose, ce qui aurait pu le couper dans sa phrase s'il n'avait pas eu une question un peu plus illogique présentée devant lui un peu plus tôt avec cette histoire de paiement. Il termina juste se phrase avant de hausser un sourcil.

- Qu'est-ce que tu fais ?

Mais elle enchaîna en lui proposant de visiter la ville ensemble, avant d'ajouter quelque chose qui lui fit froncer les sourcils. Comment ça, ses joues étaient extensibles ? Pourquoi est-ce qu'elle lui tirait sur le visage comme ça ?
Ce monde était vraiment, vraiment peuplé de gens étrange. Quand elle le lâcha, il se massa doucement la joue sans parvenir à chasser l'air perplexe de son visage. Est-ce que tout le monde était comme ça, dans ce pays ? Ou bien venait-elle d'un autre endroit où il était normal de tirer sur le visage des gens en leur parlant ? Peut-être un truc de princesse.

- Si tu arrêtes de faire ça, pourquoi pas.

Il n'y avait pas de froideur dans sa voix, juste une espèce de constatation teinté d'incompréhension. Non, franchement, les derniers événements lui échappaient complètement. Pourquoi est-ce qu'elle lui avait pris le visage dans les mains pour l'observer comme s'il était un objet rare ? Il n'y avait rien de spécial dans son apparence pour justifier ce genre d'attitude, ni les regards insistants qu'elle posait sur lui depuis un moment. Il était... normal, non ? Bon, certes, on lui avait fait la remarque que ses vêtements étaient particuliers, mais en dehors de ça il était assez banal. Décidément, trop de choses lui échappaient dans le comportement de cette fille.

Maintenant qu'elle l'avait lâché, il pouvait boire son café tranquillement. Elle, par contre, il devait admettre qu'il y avait un petit quelque chose. C'était logique vu son rang et sa condition, mais elle était assez jolie. Comme la plupart des princesses – même si elle n'en était pas exactement - donc ça n'avait rien de spécialement surprenant.
#336699
©️ Cain

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sin Theatre :: 
North London
 :: La City & Westminster
-
Sauter vers: