Sin Theatre


 

Définissez "payer" [Krystal]

Caindell Madrevan
BS |:| Première année
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 14
Inscription le : 21/06/2018
Né(e) le : 16/06/2002
Age : 16
Nationalité : Anglaise
Niveau d'études/Métier : Première année
Classe : 1°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Marié... euh... virtuellement ?
Double Compte : Martel, Naomi, Jodie
Personnage sur l'avatar : Kirigaya Kazuto - SAO
Commentaire/citation : Ce monde est... compliqué.
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t233-am-i-a-hero-now

Jeu 23 Aoû - 17:07
© Cain
avec Krystal
15 juillet 2018
parle en #336699
Définissez "payer"

Cela faisait un mois déjà qu'il avait été transporté dans ce monde. Un mois qu'il devait s'habituer à toutes ces coutumes étranges, à tous ces nouveaux besoins physiologiques, à ces objets qui ne réagissaient pas comme dans son monde. Beaucoup de points restaient flous, mais il commençait à s'habituer aux choses essentielles : manger, dormir, boire, franchir des portes - même si les réflexes avaient toujours la vie dure pour ce dernier point. Au final, en lui faisant promettre de ne pas dégainer ses épées, on l'avait autorisé à aller en ville. Il avait découvert les voitures, d'étranges carrioles sans cheveux, et tout un tas de choses vraiment très, très différentes de son univers. Il ne s'attendait pas à ce que tout soit aussi anormal, à ses yeux. Mais il s'était tenu à sa promesse. Il avait gardé ses armes bien au chaud dans son inventaire malgré les nombreuses choses qui l'avaient fait sursauter et les gens qui s'étaient un peu trop brusquement saisi de son bras pour lui demander de quoi manger.

Une fois qu'il eut assimilé le principe des "feux rouges" et cessé de traverser n'importe comment les étranges sentiers de terre grise, c'est à dire après sa troisième ou quatrième sortie de l'école, on l'avait autorisé à sortir seul à condition qu'il n'aille pas trop loin, et quelqu'un lui avait donné une carte des quartiers au nord de l'immense cité, rangée précieusement dans son inventaire. Cain ne s'était pas vraiment éloigné. Enfin, il n'en était pas sûr, mais il arrivait encore à savoir où il était sur cette étrange map, bien plus encombrante que ce qu'il avait dans son monde d'origine puisqu'il devait la prendre en main pour la regarder. Il s'arrêta pour regarder l'heure sur un des clochers de la ville - apparemment, les bâtiments religieux de cet univers. Quatre heures. On lui avait dit de rentrer avant huit, il lui restait donc un moment avant de devoir faire demi-tour.
Son regard accrocha la devanture d'une boutique sur laquelle il reconnut le mot "café". Parmi les boissons qu'il avait goûtées depuis son arrivée, c'était celle qui lui faisait le plus apprécier le sens du goût, tout nouveau pour lui. Il décida de s'accorder une pause. Après tout, il n'était pas attendu : Craig avait toujours du mal à le regarder en face, et Malon...

Il soupira en s'approchant de la porte, espérant qu'elle serait l'une de celles qui s'ouvrent automatiquement, mais ce n'était pas le cas. Caindell longea la vitre du regard avant de trouver un gros carré de métal avec une inscription "tirez". Pratique, ça, de donner des indications sur comment ouvrir leurs portes. la preuve qu'il ne devait pas être le seul à avoir du mal avec ce concept. Il tira donc avant de s'engouffrer dans le café. L'endroit était calme, il n'y avait pas grand monde. Quelques petits groupes, quelques gens seuls, mais il trouverait facilement un endroit où s'asseoir et boire - lentement, il en avait déjà fait les frais - ce qu'il trouverait à commander. Il s'approcha donc de la première personne qu'il vit avec le nom de l'endroit inscrit sur sa casquette. Sûrement le vendeur.

- Bonjour. Je peux avoir un macchiato, s'il vous plaît ? 

C'était le nom que lui avait donné la personne de la... cafétéria de l'école quand il lui avait demandé ce qu'était cette boisson. Un café macchiato. il n'avait pas la moindre idée de ce que voulait dire ce mot, il ne connaissait que le café et l'effet que ça avait sur l'énergie, mais il était à peu près sûr qu'il aimait ça. Quitte à acheter quelque chose dans une boutique, autant ne pas avoir à le jeter. La fille à la casquette releva la tête un instant, le temps de le fixer - il ne réagit pas, il avait l'habitude qu'on le regarde comme ça - puis elle hocha la tête et l'indiqua à quelqu'un derrière elle. Sans doute la personne qui s'occupait de fabriquer les cafés.

Finalement, on lui posa un verre avec couvercle, différent des tasses dont il avait pris l'habitude dans son monde et dans l'école, sur le comptoir devant lui, et on lui indiqua un chiffre - sans doute ce que ça lui avait coûté. Il remercia la personne et prit le café avant d'aller s'asseoir.
Sauf que la jeune fille l'arrêta avant. Il se retourna en l'entendant crier.

- Oh, vous n'avez pas payé !

Le reproche et l'agressivité qui se dégageait dans la voix de la vendeuse le firent sursauter. Le prenait-elle pour un voleur ? Il sentit une pointe d'indignation à l'idée qu'on puisse le soupçonner ainsi.

- Comment ça, pas payé ?
- Votre café, là, il va pas se payer tout seul
- Ah ? Euh... je croyais... que c'était automatique.

Comment ça, ça ne se faisait pas tout seul ? Il ne comprenait pas. Chez lui, dès qu'on choisissait un objet, on l'obtenait et on perdait la somme équivalente. Ce n'était pas le cas, ici ? Personne ne lui avait expliqué, et vu qu'on le nourrissait sans qu'il ait quoi que ce soit d'autre à faire que de prendre son repas.
Il ne comprenait pas. Son regard alternait entre le café dans sa main et la fille de plus en plus agacée qui lui faisait face. Il était peut-être trop étranger dans ce monde pour sortir seul, finalement. Il ne voulait pas se faire arrêter pour un vol qu'il n'avait pas commis... 
Revenir en haut Aller en bas
Krystal Hamilton
BL |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 29
Inscription le : 30/06/2018
Né(e) le : 10/01/2002
Age : 16
Nationalité : Américaine
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, D2 + Adaptation
Situation amoureuse : .... 8D
Double Compte : Edelweiss L. Wintenberger
Personnage sur l'avatar : OC personnel
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 
  •  Luxure 

Commentaire/citation : « Au fait, sache que je suis riche ! »
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t256-salut-mon-chou-tu-veux-me-connaitre-que-c-est-mignon

Jeu 23 Aoû - 19:15
Définissez "payer"En milieu d'été qu'avons nous à faire à part s'ennuyer, patauger ou essayer de chopper du beau gosse? Si la réponse ne vous paraît pas évidente, votre vie est bien triste. Ou bien votre sens des priorités est à revoir. Enfin, vous faites bien ce que vous voulez de vos journées, ce n'est pas comme si j'avais du temps à perdre à m'intéresser de vos activités. Comme exposé plus haut, j'ai bien mieux à faire! Alors, du beau gosse...

Je flânai dans les rues de Londres dans un tenue légère, permettant de souligner mes formes, les cheveux lâchés passant par dessus mon épaule, le regard baladeur. Si l'on pouvait me voir seule dans l'heure actuelle c'est bien grâce à un habile stratagème qui me permit de fausser compagnie aux molosses qui me servent de garde du corps. Croyaient-ils sincèrement que je resterai à légumer dans la piscine d'un hôtel -aussi luxueux soit-il ? Moi, Krystal Hamilton? Jamais. Je renvoie mes cheveux en arrière alors qu'un adolescent se retourne sur mon sillage, un petit sourire suffisant accroché aux lèvres. Ah, comme c'est agréable de se sentir admirer par les passants! Soit à cause de mon nom, soit à cause de mon physique. Dans les deux cas, ça me va. Allez-y, flatter ma richesse, flatter ma beauté, ça fait du bien à mon ego. Moi prétentieuse? Hum... Je dirai plutôt réaliste.

Au coin d'une rue, un petit café-bar capte mon regard. Oh, il ne semble pas bien riche mais j'ai pour politique de me fondre de temps en temps aux gens du peuple. De plus, je commence à avoir une certain envie de manger ou boire sans compter que les lieux publiques de ce style sont de véritables nid à drague. J'ouvre la porte et entre d'une démarche me donnant des airs de messie avant de balayer la pièce des yeux. Oh... Quand je parlais de beau gosse, je ne m'attendais pas à en trouver aussi facilement... Je pose mon regard sur le petit brun près du comptoir. Il est mignon. Et mes oreilles traînantes m'alertent qu'il a un problème. Diantre! Un damoiseau en détresse qui me donne l'occasion de voler à son secours! Sexy comme première rencontre..

- Ah ? Euh... je croyais... que c'était automatique, répondit le garçon pour s'expliquer.

Allons bon, mais d'où sort ce drôle d'oiseau? Je comprends rapidement que la vendeuse réclame son argent mais que ce jeune homme pense que le paiement est automatique c'est... Intéressant. Je devrai m'amuser avec lui.

Je m'avance d'un pas décidé me fendant d'un sourire mielleux à l'attention de la dame.

- Hé bien, que se passe-t-il donc ici?

Tiens, amusant. Quand j'entre dans son champ de vision j'ai bien l'impression qu'elle reste une instant figée avant de déglutir.

- Vous... Vous ne seriez pas..
- Krystal Hamilton, pour le servir, Lançai-je en adressant un clin d’œil à ma "cible".

Ah la célébrité, que voulez-vous. C'est toujours plus de satisfaction lorsque j'apparais à des endroits improbables sans prévenir. J'adore ça. L'expression des gens est délicieuse, j'en viendrai presque à oublier mon envie de boire un bon cocktail.

- Son addition est pour moi et je vous demanderez de m'envoyer un Mojito pendant que vous y êtes, dis-je à la vendeuse avant de me tourner vers le garçon, Tu m'attends dehors chaton?

A vrai dire je ne lui donne pas vraiment le choix. Si ce jeune homme à le sens de la gratitude, il ferra ce que je lui demande sans broncher. En attendant, je m'appuie sur le comptoir, observant ma commande se préparer tandis que je laisse ce beau gosse rejoindre la sortie. Les cocktails ne sont pas à emporte apparemment, bon. Tant pis! Ils perdront un verre.
Je paie nos deux commandes avec un gros billet, disant de garder la monnaie pour le verre. Je ne donne pas plus d'explications avant de tourner les talons, boisson en main, et de sortir telle une ombre ou un rêve bientôt oublié.  

Je constate avec plaisir que le garçon ne m'a pas posé de lapin! Un peu de galanterie, ça ne peut pas faire de mal!

- Alors? Comment dois-je t'appeler p'tit chou?

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Caindell Madrevan
BS |:| Première année
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 14
Inscription le : 21/06/2018
Né(e) le : 16/06/2002
Age : 16
Nationalité : Anglaise
Niveau d'études/Métier : Première année
Classe : 1°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Marié... euh... virtuellement ?
Double Compte : Martel, Naomi, Jodie
Personnage sur l'avatar : Kirigaya Kazuto - SAO
Commentaire/citation : Ce monde est... compliqué.
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t233-am-i-a-hero-now

Lun 17 Sep - 16:23
© Cain
avec Krystal
15 juillet 2018
parle en #336699
Définissez "payer"

La vendeuse semblait furieuse. Méfiante. Il ne parvenait pas à trouver les mots pour lui expliquer qu'il n'avait jamais eu l'intention de la voler. Alors qu'il désespérait de trouver une solution à un problème qu'il n'aurait jamais dû avoir, une jeune fille se présenta au comptoir, telle une sauveuse providentielle. Surpris qu'on vienne à son aide en dehors des murs de l'école, Cain resta un moment à la dévisager. D'autant plus quand l'expression de la vendeuse passa de la colère à une reconnaissance intimidée. Qui que soit cette personne, elle était visiblement connue et important, ce qui rendait d'autant plus surprenant qu'elle vienne à son aide.

Il mit quelques secondes à réagir à son injonction, le temps de vraiment réaliser ce qui venait de se passer. Venait-elle de payer pour lui ? Son besoin d'indépendance en prenait un coup, mais il préférait ça que se faire arrêter ; il finit par hocher la tête et se diriger vers la porte après un regard désolée à la vendeuse, qui ne semblait déjà plus le voir. Il tira sur la porte comme il l'avait fait en entrant, soupira quand elle resta désespérément immobile, chercha les instructions sur les poignées et la poussa vers l'extérieur. L'attendre, avait-elle dit ? C'était le moins qu'il puisse faire, avec ce qu'elle venait de lui éviter. Cain s'adossa au mur en attendant qu'elle sorte avec son "mojito", quoi que ça puisse être.

La jeune fille finit par franchir les portes à son tour, avec une facilité décourageante. Il devait bien être le seul de ce monde à avoir du mal à assimiler ce concept. Elle le rejoignit et commença par lui demander son nom – la moindre des choses, vu qu'il avait entendu le sien quelques minutes plus tôt.

- Je m’appelle Caindell Madrevan, répondit-il avant de baisser une seconde les yeux vers son café puis de les relever. Merci pour ça. J'ai encore un peut de mal avec...

"Avec votre monde", faillit-il dire avant de se rappeler de l'indication de ceux qui l'avaient recueillis, comme quoi la magie et donc les autres monde n'était pas de notoriété publique. Il en savait pas si elle était au courant, et il n'eut pas le réflexe d'activer son pouvoir pour le savoir.

- … avec certaines choses, dit-il finalement.

Ce monde lui donnait parfois mal à la tête – encore une sensation nouvelle – et devoir mentir ou omettre des choses faisait un peu mal à ses principes. Mais il avait entendu des phrases comme "se faire étudier" ou "enquête qui pourrait déterminer notre extermination", et ça lui avait fait assez froid dans le dos pour qu'il laisse sa franchise au placard sur ce sujet.

La question qu'il s'était posée à l'entrée de la jeune fille lui revint soudain en mémoire. Dans son monde, seuls les grands aventuriers ou la royauté suscitaient ce genre de réaction lorsqu'ils entraient dans un endroit, mais il avait cru comprendre que les héros étaient rares dans celui-ci, voire inexistants. Apparemment, personne ne se lançait dans des quêtes pour exterminer des bandits et des monstres. Donc si elle était aussi célèbre...

- Tu es... une princesse, ou quelque chose comme ça ? Cette femme t'a reconnue instantanément...

Caindell réalisa un peu tard que si c'était vraiment le cas, il venait de lui manquer de respect de façon magistrale en la tutoyant et en lui parlant comme à une personne "normale". Comme quoi il était vraiment déboussolé, car ça ne lui arrivait jamais. Il accordait trop d'importance au respect pour ça. 
Revenir en haut Aller en bas
Krystal Hamilton
BL |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 29
Inscription le : 30/06/2018
Né(e) le : 10/01/2002
Age : 16
Nationalité : Américaine
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, D2 + Adaptation
Situation amoureuse : .... 8D
Double Compte : Edelweiss L. Wintenberger
Personnage sur l'avatar : OC personnel
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 
  •  Luxure 

Commentaire/citation : « Au fait, sache que je suis riche ! »
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t256-salut-mon-chou-tu-veux-me-connaitre-que-c-est-mignon

Ven 21 Sep - 0:17
Définissez "payer"Il est mignon. Il est vraiment mignon. Je ne suis pas déçue d'être passée par là. En plus de récolter les fleurs de la célébrité, je gagne la reconnaissance d'une beau garçon. C'est très plaisant! Enfin j'ai l'impression d'être en vacance. On dirait que j'ai bien fait de venir à Londres pour cette école, on ne s'ennuie jamais ici, visiblement. Même si j'avoue être plus intéressée par ce p'tit bout de chou que par un loup-garou. Quoi que... Il était pas mal non plus une fois humain. J'espère qu'il a gardé le costume et qu'il y fait honneur! Hum... Maintenant que j'y pense, le costard cravate irait bien à ce petit jeune. Enfin, "petit" est un bien grand mot, il a l'air d'avoir mon âge. Et il est plus grand que moi. Une dizaine de centimètres je dirai. Mais c'est parfait ça! On va déjà bien ensemble au niveau de la taille, le reste ira tout seul. J'esquisse un petit sourire en le regardant de haut en bas sans m'en cacher alors qu'il me répond.

- Je m’appelle Caindell Madrevan. Merci pour ça. J'ai encore un peut de mal avec...

Il s’interrompt, regarde son café pendant que je hausse un sourcil. Du mal avec...?

- … avec certaines choses, conclue-t-il.

Hum? Oh, c'est intriguant tout ça. Et je pense pouvoir l'utiliser à mon avantage. J'ai comme l'impression qu'il réfléchit alors je vais lui laisser un petit moment pour cogiter avant de répondre. Et puis ça me permettra de prendre ma première gorgée de mojito. Ah! C'est bon. C'est très bon. Je valide donc ce bar-café.

- Tu es... une princesse, ou quelque chose comme ça ? Cette femme t'a reconnue instantanément...

Je ne sais pas si c'est le plaisir de boire mon cocktail ou sa phrase mais mon sourire s'est élargi. Moi? Une princesse? Évidemment! N'oublions pas que je suis riche. Et que je suis fabulous.
J'émets un petit rire avant de me rapprocher du garçon pour le regarder dans les yeux, un petit air charmeur accroché au visage.

- Est-ce que ça te plairait?

Je laisse planer un petit silence. Juste le temps de capter les réactions du garçon et les savourer avant de me redresser en renvoyant mes cheveux vers l'arrière.

- Enfin, j'espère que tu ne t'attends pas à des manières de princesse, cela dit, mon rang est similaire. Donc oui, j'en suis une.

Je sirote tranquillement une nouvelle gorgée de mojito en souriant avant de faire un petit signe pour l'inviter à me suivre. Je n'ai absolument aucune envie de continuer notre conversation, plantés devant un café comme deux idiots. Donc, mon objectif: trouver un endroit plus calme pour m'assurer que je pourrai le draguer sans être dérangée.

- Et sinon, tu as dit avoir du mal avec "certaines choses"? Bon, je suis d'humeur généreuse aujourd'hui donc si tu as besoin, je pourrai être ton professeur. Qu'est-ce que tu en dis p'tit chou?

Ça, c'est un bon point d'accroche et une bonne technique pour le revoir. Je ne peux décemment pas laisser filer cette opportunité. D'autant plus que, selon les choses avec lesquelles il a du mal, on pourrait se retrouver dans des situations... intéressantes. Je me demande comment je vais pouvoir exploiter ça... Et j'ai surtout hâte. J'ai vraiment hâte. Ce brun capte mon attention et je ne compte pas lutter contre mon attirance.

- Normalement, pour me contacter, on doit passer pas la secrétaire de mon père ou par mon majordome mais pour toi mon chou je t'autoriserai à m'appeler sur mon portable si tu as un problème.

J'ai ponctué ma phrase d'un petit clin d’œil complice. S'il se sent privilégié par une princesse, il devrait mordre à l'hameçon.

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sin Theatre :: 
North London
 :: La City & Westminster
-
Sauter vers: