Sin Theatre


 

Scale and Blood [PV Leika] [Terminé]

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Drake Corvusia
BW |:| Troisième année
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 80
Inscription le : 15/01/2018
Né(e) le : 14/03/1997
Age : 21
Nationalité : Australien
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Celibataire
Personnage sur l'avatar : Raven "Reckless Fist" de Elsword
Péché(s) :
  •  Envie 
  •  Colère 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t79-wyverne-explosive-drake-corvusia-termine

Lun 8 Oct - 1:25
Scale and Blood
Une soirée de plus à traîner dans les rues de Londres, sans aucun but ou motivation. Seul dans la fraîcheur de la nuit, mes écailles cachées par des bandages faisant la totalité de mon bras et mes yeux planqués derrière des lentilles vertes, pour ne pas qu'on remarque mes pupilles verticales. J'ai pris l'habitude de faire attention à mon apparence quand je sors chez les humains, juste pour éviter des ennuis inutiles. A moi, comme aux autres non-humains. Je deviens trop sympa. Putain.

Une part de moi aurait bien voulu noyer ma morosité et cette soirée dans l'alcool, mais ma raison m'en a empêché. La dernière fois que j'ai fini bourré, c'était au bal, et disons qu'il y a eu un...  regrettable accident. Je crois que Fantômette préfère oublier tout autant que moi le fait qu'on ai couché ensemble. Pour ce soir, je me suis donc contenté de deux simples verres, avant d'aller me balader sans aucun but précis, les mains dans les poches. Comme tout les week-ends, c'est la fête, ça boit, ça drague,ça rigole. Ou bien ça déprime dans son coin, chez soi ou dehors. Et enfin, il y en a qui cherchent la merde. C'est exactement ce que cherche les trois types qui m'ont bousculés dans la rue, avant de m'interpeller.

Eh tocard, tu peux pas faire attention où tu marches? Tu m'écoutes quand je te parle, connard?!

J'avais à la base juste l'intention de passer mon chemin et de les ignorer, mais eux voulaient apparemment plus. Le plus proche, et visiblement pas le plus sobre, décide de m'arrêter en m'attrapant par l'épaule et en me collant un droite en pleine mâchoire, trop lent, la tête ailleurs, je n'avais pas eu le temps de le voir venir et je titube, alors que les quatre m'entourent et que les quelques autres personnes présentes se mettent à distance respectable, non sans sortir leur téléphone au passage. La violence fait des vues sur internet.

Alors, t'as perdu ta langue? Tu flippes trop pour répondre?

Celui-là parle trop à mon goût. Je fonce sur lui en premier, profitant de sa surprise pour lui asséner un crochet du droit en pleine face qui fait craquer son nez et crier de douleur. Il va être calmé, il en reste trois, et je leur fait face.

Si vous voulez vous battre, fermez là. J'ai pas que ça à foutre.

Assez étonnamment, je ne suis pas vraiment en colère. Plus soûlé de cette histoire qu'autre chose. Alors j'aimerais bien en finir rapidement. Les trois restants sont visiblement plus méfiants, mais encore confiant. Tout ça à cause de leur supériorité numérique. Je vais vite les faire déchanter.

Je vois leur attaque arriver, mais je suis bien plus rapide qu'eux. A cause de mon entraînement de boxeur, ou même du simple fait que je ne suis pas humain. Ils ne font juste pas le poids. Mais ça, ils ne s'en rendent compte qu'à partir du moment où je passe à travers la garde du premier à venir, mon poing gauche le frappant droit à l'estomac et l'envoyant droit au sol. Les écailles, mêmes cachées par des bandages, font office de poing américain naturel. Le type a du le sentir passer. Et les deux derniers ont tout à coup beaucoup moins envie de se battre, ils commencent déjà à reculer, avant de bien vite dégager, laissant leur deux potes en plan. Quel bande d'enfoirés.

J'avais baissé ma garde, pensant que j'en avais fini, et c'était une belle erreur. J'ai à peine le temps d'entendre le sifflement de l'air et le cri d'alerte d'un passant que je me retourne, la lame d'un couteau manquant de peu mon œil pour venir à la place entailler bien correctement mon front. J'ai sous-estimé le premier type que j'ai frappé, il était encore en état de se battre, et je l'ai apparemment énervé. Je suis forcé de battre en retraite, le sang coulant sur mon œil gêne ma vision. Ok, maintenant je suis énervé.

Je lui laisse pas le temps de s'approcher ou de repasser à l'attaque, je suis sur lui bien trop vite. Attrapant son poignet et le tordant pour lui faire lâcher l'arme, j'enchaîne plusieurs coups au visage pour être certain que cette fois il ne me refasse plus chier, avant de le laisser tomber au sol, le nez pété, et la mâchoire déboîtée. Je vois du coin de l'oeil un des passants au téléphone... sûrement pour appeler la police. Bordel de merde, fais chier. J'ai tout sauf envie de passer ma nuit au poste de police. Je me dépêche d'évacuer la zone, sous les regards craintifs du petit attroupement. Evidemment, c'est moi le sale type maintenant. Autant pour ma soirée tranquille.

Je marche d'un pas rapide sans direction précise, du moment que je m'éloigne du lieu de la bagarre. Je ne m'arrête qu'après 30 bonnes minutes de marche, pour me poser sur le banc d'un parc. Le sang sur mon front n'a toujours pas arrêté de couler, et bordel ça me fait chier. Je vois rien d'un côté, même pas la peine d'ouvrir l’œil.

Soirée de merde.

©️Gau
Revenir en haut Aller en bas
Leika Saito
BS |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 69
Inscription le : 01/10/2018
Nationalité : Japonaise
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, I1
Situation amoureuse : Aimer est une erreur
Double Compte : Lyse Ysvël / Lance Herñandez
Personnage sur l'avatar : Miyamoto Musashi (Saber) - Fate/Grand Order
Péché(s) :
  •  Gourmandise 
  •  Paresse 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t337-omae-wa-mou-shindeiru-u-c http://sin-theatre.forumactif.com/t349-give-your-blood#2280

Lun 8 Oct - 2:59
« Scale and Blood »

Plénitude nocturne ? ou bien débauche exaltante ?
Je n'avais pas pour habitude d'aller côtoyer le monde des humains, me sentant bien trop instable de mon état, et pourtant ma curiosité m'avait poussé à l'excès des lois et des interdits. Ce que je fais ici, je ne saurais vraiment l'expliquer. Mais le mal était ainsi fait et je demeurais donc dans cette ville que je ne connaissais pas vraiment, attirant sur moi les regards trop tentateurs. Voir tout ce sang couler dans leur veines, entendre cette mélopée fantastique de leur flux de vie. Si ça continuait, j'allais devenir folle.

A présent oui, je sais pourquoi je suis là ! Du haut de ma fenêtre de dortoir, je voyais les lumières de la ville, je regardais ce peuple aussi minuscule qu'une fourmi, en me disant que l'extérieur avait un attrait singulier. Et pourtant la psychologue me l'avait déconseillée. Et je comprenais ainsi pourquoi maintenant.
Depuis trop de temps, je me nourrissais de ces capsules de sang artificiel qui sont censé assouvir ma faim. Ou bien parfois une chasse en forêt pour aller y boire du sang animalier. C'était la seule chose qui me maintenait en vie.

Seulement...

Plus le temps passait et plus ma soif n'était plus étanchée. Je rêvais de quelque chose d'autre, de ressentir le goût du sang humain véritable. Je signerais mon arrêt de mort si je faisais un impair...et pire encore, je serais bannie, traitée de monstre, regardée comme un animal de foire.

Non ils ne doivent pas savoir ce que nous sommes...
Silencieusement, comme une ombre, je marchais au milieu d'eux comme si j'étais leur semblable, ma tenue préférée traditionnelle portée, les katanas ne quittant jamais mon obi. J'étais à leur yeux, une équation inconnue puisque nous nous trouvions à Londres et non pas au Japon. Beaucoup me dévisageait parce que j'étais ce qu'ils appelaient « une étrangère »

Maudits soient-ils, tout ces humains qui me donne la migraine. Alors que je continuais de marcher dans les rues de cette immense ville, une odeur forte vint me chatouiller les narines m'absorbant au point d'ignorer les yeux fixés sur moi. Un type un peu dragueur sur les bords s'adressa à moi, et me proposa d'aller boire un verre à lui. Le dévisageant à mon tour, impassible, froide.

Ecarte toi de mon chemin, j'ai bien mieux à faire que de perdre mon temps avec un homme de ton espèce.

Un simple sifflement, mais il ne chercha pas plus loin. Il avait beau m'insulter, je restais neutre, bien trop occupée à suivre comme un jeu de piste le parfum délicat qui flottait dans les airs. Avais-je déjà humée pareille effluve ? Non, je suis certaine que c'est la première fois ! C'est divin, c'est raffiné et à la fois violent. Qu'est-ce que ça peut être, d'où ça vient ? Je veux absolument savoir !

J'avais fait une halte dans une ruelle où gisaient des corps amochés, qui avaient de la difficulté à se relever. Mettant un genoux à terre, j'épongeais de mes doigts les quelques gouttes à l'odeur bien distinctive. Le sang était frais, le combat avait eu lieu récemment et il n'était pas difficile de deviner que la personne qui possède cette hémoglobine soit blessée. Mon regard vira du rouge au bleu, alors que je me rapprochais dangereusement. L’arôme était de plus en plus fort, me faisant accélérer le mouvement et arriver dans un parc. J'avais appris avec le temps que ça s'appelait ainsi. Un jeune homme était assis sur un banc. Oui c'était lui il n'y avait aucun doute possible. Me pointant alors devant, sans y avoir été invitée, ni autorisée, j'approchais dangereusement, avant de déchirer un pan de ma robe et d'essuyer le sang qui bouchait probablement sa vue, sans dire un seul mot. Ce geste était particulièrement difficile car je sentais mon endurance et ma ténacité faiblir à vue. J'étais assoiffée, je ne sais pas si je pourrais résister, mais je ferais mon possible.

Je devais vite partir loin d'ici...le camaïeu de mes yeux me trahissait. Il avait du le voir puisque nos regards s'étaient vaguement croisés.

Codage par Arwing d'Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Drake Corvusia
BW |:| Troisième année
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 80
Inscription le : 15/01/2018
Né(e) le : 14/03/1997
Age : 21
Nationalité : Australien
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Celibataire
Personnage sur l'avatar : Raven "Reckless Fist" de Elsword
Péché(s) :
  •  Envie 
  •  Colère 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t79-wyverne-explosive-drake-corvusia-termine

Lun 8 Oct - 12:23
Scale and Blood
Autant pour ma soirée tranquille. Je vais devoir à la place me dépêcher de rentrer dans le dortoir, histoire d'éviter les flics. Pas moyen que je reste là, pas avec le visage ensanglanté comme il est. La blessure n'est pourtant pas très grave, mais ça saigne pas mal. Et avec ces conneries, je suis forcé de retirer la lentille sur mon œil, avant que du sang s'infiltre.

Je comptais pas rester longtemps assis, juste quelques minutes. Bordel, pourquoi j'ai pas vu venir le coup? Je suis bien plus réactif que ça d'habitude. Je crois que je commence à être vraiment épuisé mentalement. Je suis sur les nerfs, bien plus que d'habitude. Le bal est vraiment ce qui m'a achevé. Boire autant, et surtout coucher avec Jodie... une grosse erreur que je n'ai pas pu contrôler. Ça me fait drastiquement diminuer ma consommation d'alcool.

Je comptais repartir quand j'entends du bruit, des pas très légers qui viennent dans ma direction. Je reste donc où je suis, baissant la tête pour masquer le saignement. Personne ne s'arrête pour parler à un inconnu en pleine nuit, nan? Et pourtant, je sens l'imbécile se planter devant moi. Allez, dégage de là, j'ai pas que ça à faire. Mais non, il faut que cet abruti.. déchire un pan de ses fringues avant de le passer sur ma blessure. J'en sursaute carrément en relevant la tête. C'est une jeune femme devant moi, mais qui n'a pas l'air d'aller très bien non plus. Mais ce que je capte en premier, c'est ses yeux qui font gyrophare. Et ensuite, son odeur, qui me met aussitôt en alerte. Pas une humaine. Je saurais pas dire ce qu'elle est par contre, mais mon instinct me dit de me méfier. Au bout de quelques secondes j'écarte sa main, parlant d'un ton moins agressif que ce que j'aurais voulu.

C'est bon, c'est rien. Je vais pas me vider de mon sang, et une meute de loups affamés va pas débarquer pour me bouffer sur place.

J'avais dans l'idée de la chasser ou bien de me barrer moi-même. Pourtant, je le fais pas. C'est quoi mon problème? Son petit geste d'attention n'est pas sensé me toucher. J'ai pas besoin d'aide. Et pourtant, la pierre qui me sert de cœur s'est un peu emballé suite à son geste attentionné. Ça fait tellement longtemps qu'on se contente de me frapper. Et même moi, j'ai parfois besoin d'un peu de chaleur. Aussi difficile soit-il de l'admettre.

C'est dangereux pour une demoiselle seule d'aborder des inconnus blessés dans un coin désert, en pleine nuit. T'as le goût du risque où t'es inconsciente?

J'essuie de la main le sang sur mon œil, le temps de la détailler. Elle à l'air plutôt jeune, plus que moi. En fait, elle semble avoir l'âge d'être à l'école. Mais étant donné son absence d'humanité, elle pourrait très bien avoir le quadruple de mon âge, pour ce que j'en sais.

Je reste sur mon banc, croisant les bras en posant mon dos sur le dossier. Je sais pas trop que penser de son intervention, ou ce que je dois faire? Je me barre, je reste, bordel, je sais même pas ce que je veux. Ça me soûle.

©️Gau
Revenir en haut Aller en bas
Leika Saito
BS |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 69
Inscription le : 01/10/2018
Nationalité : Japonaise
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, I1
Situation amoureuse : Aimer est une erreur
Double Compte : Lyse Ysvël / Lance Herñandez
Personnage sur l'avatar : Miyamoto Musashi (Saber) - Fate/Grand Order
Péché(s) :
  •  Gourmandise 
  •  Paresse 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t337-omae-wa-mou-shindeiru-u-c http://sin-theatre.forumactif.com/t349-give-your-blood#2280

Lun 8 Oct - 15:43
« Scale and Blood »

Si je me nois dans ton regard, ce sera la plus doucereuse des morts

Une alchimie étrange venait de se créer, se forme alors que pour quelques brèves secondes nos regards se sont croisés. Je ne saurais expliquer comment ni pourquoi, mais je n'ai pas eu le courage de quitter ses yeux. Faible moi ? Quelle ironie. Enfin, ces derniers temps je l'étais oui, j'étais en proie à moi même, en combat intérieur avec le vampire qui est en moi. J'avais soif, terriblement...Je devais faire quelque chose, sinon j'allais finir par mordre quelqu'un. Et l'odeur du sang de cet inconnu n'arrangeait pas les choses. Un peu plaintif, il m'expliquait qu'il n'était pas mourant et que ce n'était pas la peine. Un simple zéphyr de vent, fit soulever ma chevelure légèrement, alors que j'enlevais mon chapeau traditionnel pour le laisser sur le côté du banc. Je n'avais pas pour habitude de parler aux inconnus, mais il ne m'inspirait aucune animosité. Et puis si je restais solitaire, fermée dans mon coin, que je ne m'ouvrais à personne, j'allais en effet finir par faire une erreur de calcul.


Une meute de loups peut être pas oui...mais des créatures attirées par le sang, bien plus féroces et dangereuses, ça c'est une certitude.

Finissant cela dit quand même de l'aider un peu, je laissais le pan déchiré au dessus de mon chapeau, alors que je regardais autour de moi. Je me savais ne pas être la seule vampire existante, et s'il n'était encore jamais tombé sur des morts vivants de ce style, il allait probablement très vite déchanter. Il s'adressa de nouveau à moi en me faisant comprendre qu'une femme seule dans un endroit sombre en compagnie d'un homme inconnu blessé était dangereux. En effet oui, mais étant moi même un danger pour les autres, je faisais toujours fi de ma propre sécurité. Déconcertant.

Un peu des deux...et qui te dit que je suis seule ?


Mon instinct vampirique était aux aguets, déjà parce que ma soif faisait redoubler tout mes sens, mais aussi parce qu'essayant de maitriser un peu plus mes compétences, j'avais tendance à détecter le danger autour de moi. Devrais-je donc être surprise de sentir 4 âmes approcher ? Le serais-je encore plus de savoir qu'elles ne sont pas humaines ? Après tout, il avait un sang bien trop attirant, pas étonnant que je ne sois pas la seule à en avoir suivi la trace. Me retournant, posant ma main sur le manche de mon katana, des bruissements de pas dans l'herbe et voilà que sortait de la pénombre trois hommes et une femme. L'un d'entre eux s'adressa à nous, sa carnation étant cadavérique.


Bien le bonsoir, jeune homme et jeune fille...

Il ne m'avait pas fallut une seconde de plus pour porter ma lame en acier contre sa carotide. C'était un vampire, et je savais parfaitement ce qu'il recherchait. A dire vrai j'ignorais de quelle race pouvait être le brun, mais il était hors de question de l'impliquer dans cette affaire. Une histoire d'assoiffés ne regarde que les suceurs de sang. Il voyait que j'étais sérieuse dans mon regard, il me suffisait d'une simple geste pour lui découper la tête et le faire disparaître. C'est une des méthodes qui permet de tuer un vampire.

Intéressant, en voilà une femme avec un fort caractère...Tu n'oserais pas tuer un de tes semblables ma jolie...?
Tu veux parier ?
 
Il ricana légèrement, mais je ne comptais pas baisser ma garde, cela signifierait notre mort à tout les deux.

Tu veux du sang ? Alors prend le mien...
 
D'un geste rapide et vif, je faisais une incision sur le revers de ma main, qui se mit à saigner automatiquement. Et les effluves de ma propre hémoglobine vinrent par dessus celui du jeune homme, venant de ce fait l'écarter de l'envie du vampire. Il attrapa ma main avant d'en lécher les pourtours, récupérant chaque gouttelettes. Un simple « divin » sifflé entre ses lèvres, alors qu'il s'apprêtait à planter ses crocs.



Codage par Arwing d'Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Drake Corvusia
BW |:| Troisième année
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 80
Inscription le : 15/01/2018
Né(e) le : 14/03/1997
Age : 21
Nationalité : Australien
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Celibataire
Personnage sur l'avatar : Raven "Reckless Fist" de Elsword
Péché(s) :
  •  Envie 
  •  Colère 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t79-wyverne-explosive-drake-corvusia-termine

Lun 8 Oct - 18:00
Scale and Blood
Depuis que cette fille était arrivée, j'éprouvais une sensation de malaise. Comme si un danger était proche. J'ai tendance à croire en mon instinct, alors je reste sur mes gardes. C'est elle le danger, ou autre chose? Pour le moment elle ne fait rien d'autre qu'enlever son chapeau pour le déposer à côté de moi, alors que je surveille le moindre de ses gestes, prêt à réagir au moindre mouvement un peu trop suspect. D'autant plus que je ne sais toujours pas ce qu'elle est.

Peu m'importe leur dangerosité. Rien ne m'empêche de devenir e chasseur.

Même si je ne sais pas trop de quel genre de créatures elle parle, je pense quand même être capable de me défendre. Mais je n'apprécie pas trop ce qu'elle dit. Ça confirme le fait qu'il y a un danger dans le coin. Je me lève donc en m'étirant, un geste en apparence innocent, alors qu'en vérité je suis aux, cherchant le moindre mouvement, le moindre son, la moindre effluve.

Et ça ne rate pas. Au moins deux personnes qui approchent, ce qui me fait montrer les dents, ils sont avec elle? Si c'est un piège qu'elle m'a tendu... Sauf que je la vois se retourner vers les arrivants, trois hommes et une femme au teint carrément cadavérique, et qui sentent un peu comme celle qui avait voulu m'aider. Mais en a peine une seconde, dans un mouvement bien trop rapide pour elle naturel, elle a posé une lame d'acier sur la gorge du type qui s'était adressé à nous. Aucune chance que cette histoire se finisse bien.

Pourtant, il y a un petit délai avant que ça parte en couilles. La fille s'entaille la main et la présente au type, qui... le goûte? Putain de merde. Je crois que je commence à piger. S'ils sont des semblables, alors ces 5 là ont été attirés par l'odeur de mon sang. Des vampires. Bordel, pas moyen d'être tranquille ce soir. Par anticipation, j'enlève ma veste qui va accompagner le chapeau de la demoiselle et défait les bandages de mon bras. J'ai très clairement remarqué le regard envieux des autres.

Alors mon gars, tu te joins pas à la fête?

Mon attention est entièrement tournée vers ceux qui ne sont pas en train de boire. Doucement, la femme et un gars s'approche. Ils ont pas intérêt à essayer. Et je sais pas non plus pourquoi l'autre se soumet aussi facilement. Ya une hiérarchie chez eux. Pas mon problème remarque. Tout mes muscles sont tendus, prêts à passer à l'action. L'attaque viendra, je le sais.

Pas très coopératif, ni très bavard. Allez, fais pas ta vierge effarouchée.

Je vois le mouvement dès l'instant où les muscles du type se détendent. Sauf qu'il est TRES rapide. J'ai à peine le temps de m'écarter de se trajectoire qu'il s'écrase sur le banc, pas très longtemps malheureusement. Il repasse rapidement à l'attaque, cette fois avec sa "compagne". En gérer un, j'aurais pas dit. Mais deux, ça commence à faire juste pour mes poings seuls.

Mon pieu de métal apparaît pile au bon moment pour bloquer l'attaque d'un des vampire, le repoussant temporairement, et cette distraction me permet de contre-attaquer  celle qui suivait, évitant in extremis les griffes pour le frapper en plein dans le torse de mon bras gauche. Largement pas assez pour la mettre KO, quand n'importe quel humain aurait eu le souffle coupé. En plus des deux qui me font face, je dois pas oublier qu'il y a trois autres vampires sur le terrain. Dont une qui peut être une alliée aussi bien qu'une autre menace.

Les lèvres retroussées sur mes crocs, je laisse échapper un grondement sourd, digne de ma véritable nature. Au pire des cas, je peux toujours me transformer. Mais une wyverne en plein Londres, ça risque de faire du bruit.
©️Gau
Revenir en haut Aller en bas
Leika Saito
BS |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 69
Inscription le : 01/10/2018
Nationalité : Japonaise
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, I1
Situation amoureuse : Aimer est une erreur
Double Compte : Lyse Ysvël / Lance Herñandez
Personnage sur l'avatar : Miyamoto Musashi (Saber) - Fate/Grand Order
Péché(s) :
  •  Gourmandise 
  •  Paresse 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t337-omae-wa-mou-shindeiru-u-c http://sin-theatre.forumactif.com/t349-give-your-blood#2280

Lun 8 Oct - 18:44
« Scale and Blood »

Crains moi parce que je suis un mal.

Pendant que l'autre tenait ma main, prêt à y planter ses canines retroussées, les deux autres vampires vinrent s'attaquer au jeune homme. Mince, j'essayais de sortir de sa prise, mais il était tenace. Que devais-je faire ? Il avait l'air de s'en sortir, mais contre deux vampires, ils ne feraient pas le poids. Je regardais l'individu face à moi avant de sentir ses crocs se planter dans ma main, m'arrachant un léger gémissement plaintif. Je sentais mon flux de vie me quitter, j'entendais mon hémoglobine au fond de sa gorge, et je me sentais de plus en plus mal. L'impression que mes jambes allait céder sous mon poids. D'un mouvement brusque, je retirais ma main de ses crocs, cette dernière saignant de plus belle, dégaine mon deuxième katana et lui coupa la tête nette en abattant mes lames en croix

Cela eut pour don d'instaurer la peur auprès de ses autres congénères. Qui se mirent à cracher comme le ferait des chats. Des animaux sauvages. Voilà ce qu'étaient des vampires sans foi, ni loi. J’avançais cette fois vers eux, mais ils s'écartèrent, allant vers le corps démuni de sa tête. Et comme des cannibales, afin de se repaître, ils vinrent vider de leur sang le cadavre. Je regardais le brun, et sans même prononcer un seul mot, d'un regard je l'invitais à me suivre plus loin. Loin de toute l'agitation. Récupérant mon chapeau, nous nous éloignons sur le banc voisin à plusieurs kilomètres d'ici. Alors que nous arrivions à destination, les lampadaires amorçant gentiment un scintillement, mon corps commença à ressentir ses propres faiblesses, et je tombais à genoux, ma vision se troublant.

Pas étonnant en même temps ! J'étais complètement sous anémie, et j'avais perdu une grosse quantité de sang, alors c'est normal que mon corps n'en puisse plus. Avant même que je ne comprenne ce qui m'arrive, je tombais au sol, complètement évanouie. Mon âme flottant dans les méandres d'un passé qui me ronge. Une part de ténèbres faisant voile sur mon intelligence.

Allais-je mourir ? Probablement.
Au bout du compte, cet inconnu avait eu raison j'ai été inconsciente. J'ignore pourquoi je me suis démenée pour lui sauver la mise, alors que j'aurais pu juste le laisser se faire bouffer par tout ces vampires, mais au fond dans mon coeur, quelque chose m'interdisait de le laisser tomber. L'odeur de son sang ? Non pas que. De toute façon qu'importe à présent... J'avais accompli mon devoir, j'avais donné ma vie pour sauver celle de quelqu'un, ne serait-ce pas la plus courageuse des morts ?


Codage par Arwing d'Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Drake Corvusia
BW |:| Troisième année
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 80
Inscription le : 15/01/2018
Né(e) le : 14/03/1997
Age : 21
Nationalité : Australien
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Celibataire
Personnage sur l'avatar : Raven "Reckless Fist" de Elsword
Péché(s) :
  •  Envie 
  •  Colère 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t79-wyverne-explosive-drake-corvusia-termine

Lun 8 Oct - 19:52
Scale and Blood
C'était évident que les vampires n'allaient être bien gentils et me foutre la paix. C'est exactement pour cette raison que je me suis préparé à l'attaque, et c'est sûrement pour ça que je ne suis pas mort. Parce que vu comment l'autre m'est arrivé dessus comme un bolide, il m'aurait ouvert la gorge comme un rien, voire carrément décapité.

Gérer deux vampires en même temps, croyez-moi que c'est pas une chose facile. Si j'avais été moins réactif, je serais sans aucun doute mort. Je dois ma seule survie à mes réflexes purs et mon instinct, qui me permet d'esquiver ou contrer les attaques, que ce soit à l'aide des mes écailles ou de mon pieu. Ces deux éléments semblent avoir perturbés les suceurs de sang, malheureusement pas assez pour que je puisse porter un coup suffisant pour les mettre au sol. Et à ce rythme, je vais pas tarder à véritablement me transformer pour me barrer.

Heureusement pour moi, j'ai pas besoin de faire ça. L'autre vampire qui m'avait abordée seule en a apparemment eu marre, et je vois une tête voler. Celle du type qui avait visiblement eu envie de son sang. Dans un premier temps, c'est la peur qui brouille le regard des autres. Le mort était peut être bien leur chef ou un truc du genre. Mais bien rapidement... les trois survivants se désintéressent de tout pour se jeter sur le cadavre sanguinolent et se repaître de lui. Urgh... je les toise avec mépris, on dirait juste des animaux sauvages comme ça. Ils sont tous comme ça? Mon regard glisse vers la tueuse aux katanas, qui me fait signe de la suivre. Hum, certains sont peut être plus civilisés que d'autres. Mais j'ai beau m'en être sorti grâce à elle, je ne lui fait pas totalement confiance.

On marche pas mal sans s'arrêter, pour mettre le plus de distance possible. Comme les vampires ne sont pas revenus à la charge, j'en déduis que leur repas a suffit à les rassasier et qu'ils nous foutront la paix pour le moment.

On arrive vers un banc, quand je vois l'autre vaciller avant de tomber à genoux. Par pur instinct, je vais vers elle pour m'assurer qu'elle va bien. Et visiblement non. Elle a le teint plus que cireux, carrément gris, et la respiration apparemment difficile. En fait, elle est un peu dans le même état que ceux qui nous ont attaqués. Elle était donc bien venu à la base pour se nourrir.

En soi, je pourrais la laisser là. Qu'elle vive ou qu'elle crève, je m'en fous en soit. C'est pas mon problème. Et pourtant...

Le petit garçon qui pleure le sort de sa mère en suivant le même chemin que son père, les poings d'abord et les mots ensuite. A quel point vas-tu lui ressembler ?  

Ces mots me reviennent à l'esprit et me font serrer les poings. Non, je ne suis pas comme lui. Je ne lui ressemblerais pas. D'une griffe, j'entaille mon poignet, faisant couler le sang, avant de maintenir la tête de la vampire et d'approcher mon bras ensanglanté de sa bouche.

T'es une vampire nan? Alors bois, si tu veux pas clamser.
©️Gau
Revenir en haut Aller en bas
Leika Saito
BS |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 69
Inscription le : 01/10/2018
Nationalité : Japonaise
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, I1
Situation amoureuse : Aimer est une erreur
Double Compte : Lyse Ysvël / Lance Herñandez
Personnage sur l'avatar : Miyamoto Musashi (Saber) - Fate/Grand Order
Péché(s) :
  •  Gourmandise 
  •  Paresse 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t337-omae-wa-mou-shindeiru-u-c http://sin-theatre.forumactif.com/t349-give-your-blood#2280

Lun 8 Oct - 20:41
« Scale and Blood »

Ce qui doit vivre par le sang, doit mourir par le sang

Tuer quelqu'un n'avait pas été difficile. En tant qu’assassin de l'époque, j'étais professionnelle dans la décapitation puisque c'était ma marque de fabrique. La grande Hanashuiro, le légendaire assassin qui sépare les têtes de leur corps. Sauf qu'ici, on est plus au Japon féodal, on n'est plus dans l'ère d'Edo. Ce que je venais de faire, restait un crime, et punissable de mort. Après tout, ça ne serait qu'échapper à quelques chasseurs de vampires de plus non ? Aucun doute que certains allaient se pointer ce soir même. C'est bien pour cela que je ne sors jamais. Que je ne me rend jamais vers le monde extérieur, loin de la protection que m'offre Sin'dare. Car je savais que j'étais en danger. C'est un peu comme une chasse aux sorcières.  

J'entendais la voix du jeune homme que j'avais aidé, et sentit de nouveau l'odeur du sang humer dans mes narines. Mais bon sang, il est inconscient lui aussi ? Il n'a pas compris la leçon ? Il veut nous ramener une émeute c'est ça ? Il croit que ce sont les seuls vampires sauvages ? Si j'avais eu assez de force pour le gifler, je l'aurais probablement fait, mais là je suis plus que mal en point. Pire, je suis mourante. C'est ironique pas vrai ? Un être semi-immortel qui meurt de faim et non pas par les méthodes qu'il déteste. Je me maudis d'être aussi faible, aussi impuissante face à mes instincts animaux. Je ne vaux pas mieux que ceux que l'on a croisé au bout du compte. Mais je ne pouvais faire un impair. Il proposait un marché équitable, celle de me sauver la vie afin que l'on soit quittes. Léchant alors le sang avec avidité, alors que la sueur sur mon front se fit plus épongeante, et mon regard plus clignotant encore. Je plantais mes crocs dans son poignet pour venir me délecter de son sang.

Chaque gorgée était un pur délice, non que dis-je c'était probablement encore plus fort.  Cela était un peu fort, un peu violent même, mais ça n'avait rien à voir avec mes capsules, ni même le sang d'une biche, ou même d'un renard...Je ne saurais le décrire, mais je regagnais toute ma force, comme si juste une seule goutte arrivait à me maintenir. Qu'est-ce qui se passe enfin ? J'allais en devenir accroc, je n'allais plus arriver à m'arrêter. Ce qui me fit revenir à la raison, c'est ma conscience. Si je continuais, j'allais le tuer, et c'était une raison suffisante pour retirer mes crocs de son poignet.

Alors que je me redressais encore un peu sonnée, ayant eu l'impression d'avoir bu des litres d'alcool, je sentis de l'eau sur mes joues. Mon regard se porta alors vers le ciel...non pas de nuages, pas la moindre pluie, alors pourquoi mes joues étaient mouillées ? Tout simplement parce que boire le sang d'un individu, ne revient pas qu'à se nourrir...Cela te rapproche de la personne, tu peux y voir ses peurs, ses craintes, et surtout voir ce qu'il cache au plus profond de lui. Le sang est lié à l'âme. Pendant un instant, j'avais ressentis ses propres sentiments. De la rancoeur, une colère maladive contre un père qu'il déteste au plus haut point...Et surtout, un appel à l'aide.

Essuyant mes yeux alors, je déchirais de nouveau un pan de ma robe pour venir faire un garrot à son poignet. Premièrement pour pas qu'il n'ait une hémorragie et deuxièmement pour couvrir les effluves...Car il ne fait aucun doute que le parfum allait attirer d'autres vampires sauvages...ou pire encore. Lorsque je me tournais vers lui, je remarquais qu'il était un peu proche...ce qui fit s'emballer mon coeur...de panique sans doute ? Je détournais le visage, les joues empourprées. Je devrais peut être le remercier non ? Mais c'est comment qu'on doit faire pour remercier ?...

Je....Merci....

Un faible sourire esquissé...Un simple regard
C'est que je sais pas trop comment on sourit, ça m'est jamais arrivé auparavant, alors j'imagine que ce sera suffisant.




Codage par Arwing d'Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Drake Corvusia
BW |:| Troisième année
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 80
Inscription le : 15/01/2018
Né(e) le : 14/03/1997
Age : 21
Nationalité : Australien
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Celibataire
Personnage sur l'avatar : Raven "Reckless Fist" de Elsword
Péché(s) :
  •  Envie 
  •  Colère 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t79-wyverne-explosive-drake-corvusia-termine

Lun 8 Oct - 21:05
Scale and Blood
Le combat s'est terminé plus rapidement que prévu, à cause de la mort d'un des vampires. Les voir se nourrir sur le cadavre d'un de leur compagnon, la façon dont il se jettent dessus comme de vulgaires bêtes sauvages... ça a quelque chose de dégoûtant.

Je me détourne de ce spectacle macabre pour suivre la trancheuse de tête, mais on ne va pas suffisamment loin à mon goût. L'autre s'écroule, visiblement à bout de forces. En comparant son état à celui de nos agresseurs, j'en déduis qu'elle est aussi affamée. Et qui aurait cru que je me dévouerais pour servir de nourriture? Ya quelques temps, ça aurait juste été hors de question. Mais maintenant... je sais pas en fait. Je suis paumé.

Quand les crocs de la vampire se plante dans ma chair, je m'attendais bien évidemment à avoir mal, mais la douleur est bien plus vive que ce que j'imaginais. Je suis obligé de serrer les dents pour ne pas faire de bruit , la laissant boire. Et elle le fait longtemps, elle se gêne pas. Tellement que je sens que ma tête commence à tourner, et j'allais moi-même la détacher de mon poignet quand elle le fait elle-même. Je ferme les yeux, pour calmer l'impression que le monde autour de moi est en train de tourner. J'imaginais qu'elle prendrait suffisamment de sang pour que ça ait un réel impact... La prochaine fois, je me rappellerais que les vampires sont particulièrement voraces.

Quelle prochaine fois? Il n'y en aura pas d'autres. Cette fille, soit je ne la recroise plus jamais, soit c'est sans aucun mot, sans aucun regard. Comme toujours. Les rencontres vont et viennent, sans jamais durer. C'est ce que ma solitude m'a appris. Mais pour une fois, j'ai été sympa Je lui ai peut être même sauvé la vie. Comme elle l'a fait pour moi, remarque. Ce que j'ai fais, c'est pas un acte de charité ou quoi. J'ai juste expié ma dette.

Je m'écarte d'elle, m'asseyant par terre, frissonnant. J'ai bien plus froid d'un coup. Rien d'étonnant. Quand ma vision arrête enfin de tournoyer, je jette un coup d’œil vers la vampire. Elle... pleure? C'est quoi son problème?

C'est bon, pas de quoi en faire tout un plat. Tu m'as sauvé la vie, et j'ai payé ma dette.

Je lui dois plus rien comme ça. Ça vaut mieux pour tout le monde. Elle pourra bien vite m'oublier comme ça. Au fond de moi, cette pensée me serre le cœur. Mais ça, ça reste cloîtré derrière les murs d'acier de ma conscience.

Elle a la gentillesse de déchirer un nouveau pan de sa robe (a force elle va plus avoir grand chose sur le dos) pour faire arrêter le sang de couler. Je ne peux m'empêcher de remarquer son air soucieux.

Tires pas cette tronche. Si le moindre vampire rapplique, je ferais plus dans la dentelle, et je l'explose.

En fait, ça vaut pour n'importe quoi qui viendrais me faire chier. Ma patience est un peu à bout, et la wyverne a envie de casser des trucs.

Prudemment je me relève, le monde a arrêté de tournoyer, même si je suis grelottant. Je sais pas combien en volume de sang elle m'a pris, mais c'est sûrement un peu trop pour ma propre santé.

Tu connaissais ces types? Ou bien comme toi, ils ont été attirés par mon sang?

D'une main, j'essuie le sang que j'ai encore sur le visage. Au moins, ça a arrêté de couler ici, et j'y vois un peu plus clair. Par contre, va falloir pas trop traîner dans le coin. J'ai plus qu'une lentille, et surtout les écailles complètement visibles. Suffit qu'un passant décide de se balader et c'est grillé.
©️Gau
Revenir en haut Aller en bas
Leika Saito
BS |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 69
Inscription le : 01/10/2018
Nationalité : Japonaise
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, I1
Situation amoureuse : Aimer est une erreur
Double Compte : Lyse Ysvël / Lance Herñandez
Personnage sur l'avatar : Miyamoto Musashi (Saber) - Fate/Grand Order
Péché(s) :
  •  Gourmandise 
  •  Paresse 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t337-omae-wa-mou-shindeiru-u-c http://sin-theatre.forumactif.com/t349-give-your-blood#2280

Lun 8 Oct - 21:45
« Scale and Blood »

Que la chasse commence...

Il n'avait clairement pas idée de ce qu'il faisait, il ne comprenait pas la valeur de son acte. Donner son sang à un vampire pour le sauver, c'est quelque chose d'honorable, mais en le faisant il avait établi entre nous une sorte de contrat, de liens par le sang qui avait été bu. Je connaissais chaque sentiment qu'il éprouvait, comme si je lisais en lui comme un livre ouvert, et c'est cela qui m'avait fait....pleurer ? Je ne sais pas trop si c'est vraiment des larmes, mais en tout cas d'un point de vue humain, ça y ressemblerait. Sans compter que maintenant que j'avais goûté à l'excellence, j'aurais du mal à faire des concessions. Essuyant ma bouche du sang laissé sur mes lèvres. Je me relevais à mon tour, voyant qu'il frissonnait. Je m'en voulais un peu d'avoir bu autant, mais c'était tellement difficile de m'arrêter....J'ai failli être incontrôlable. Sans dire un mot, parce que je suis du genre pas très expressive, je me rendis dans le bâtiments derrière, sortant du parc. Je crois qu'il y a des machines à cet endroit. Y mettant une pièce de monnaie, je faisais mon choix, et attendit que la boisson fut prête. Il allait surement penser que j'avais pris la fuite, et rien que cette idée m'exaspéra au plus haut point. Surement qu'à ses yeux, je ne valais pas plus que les autres vampires. Que j'étais un être incapable de se maitriser.

Cela me répugne de m'imaginer de la sorte. Revenant alors sur mes pas, je regagnais l'endroit où il se trouvait assis sur le banc et lui tendit un café tout juste sortie de sa création. Il était encore chaud, et probablement qu'il lui ferait du bien, car il aurait moins froid. Et surement aussi que ça l'aidera à ne pas sombrer, le temps de se remettre de son anémie passagère. Ce qu'il avait dit tout à l'heure me revint à l'esprit. Ce n'est pas le fait que des vampires se rapplique qui me fait peur non...C'est plus l'arrivée de chasseurs qui savent être de très fin pisteurs. Je ne devrais pas rester ici, je ne suis pas en sûreté ! Mais je ne peux décemment pas le laisser seul et encore moins dans cet état ! Ce serait malhonnête de ma part, même si sa dette était payée comme il disait. Tant pis, si je me mets en danger ce sera mon problème, et je m'en sortirais par un tour de passe-passe comme toujours.
   
Prenant place à côté de lui, je regardais le ciel. Aujourd'hui c'était la pleine lune, et les astres du ciel scintillaient comme des milliers d'éclats de diamants. Je ne sais pas trop si ce spectacle me fascine, mais je n'arrivais pas à en décrocher mon regard. Était-ce de la fascination ? Est-ce que quelque chose arrivait à me rendre émotive ?
 

Personnellement non...mais il existe deux catégories de vampires, les sauvages et les civilisés. Ceux là ne vivent que par leur instinct, ils sont marionnettes de leur propre nature. Pour ma part, je ne sauterais pas à la gorge du premier venu. Avant que tu ne me donnes le tien, je me nourrissais de sang diaphane, des capsules artificielles. Seulement....mon espèce est en train de me dominer ces temps-ci...Je n'ai pas été toujours une vampire...alors c'est difficile...

J'en ai probablement trop dit, et je devrais vite songer à partir d'ici, si je ne veux pas avoir d'ennuis, mais je n'ai tout simplement pas envie. j'avais l'impression que si je m'éloignais de lui, je serais comme morte. Alors c'est cette force que donne le pacte du sang ?

Ton sang est très spécial...pas étonnant que ça en donne des spasmes de faim aux vampires sauvages...C'est la première fois que tu te retrouves confronté à des vampires ?

Je ne sais toujours pas comment il s'appelle, mais est-ce le plus important...?


Codage par Arwing d'Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Drake Corvusia
BW |:| Troisième année
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 80
Inscription le : 15/01/2018
Né(e) le : 14/03/1997
Age : 21
Nationalité : Australien
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Celibataire
Personnage sur l'avatar : Raven "Reckless Fist" de Elsword
Péché(s) :
  •  Envie 
  •  Colère 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t79-wyverne-explosive-drake-corvusia-termine

Lun 8 Oct - 22:31
Scale and Blood
Le fait d'avoir perdu autant de sang m'a frigorifié, et je songe à rentrer le plus tôt possible. Et c'est sûrement le meilleur choix pour la vampire aussi. Qui sait, vu comment est partie la nuit, il pourrait sans problème y avoir une autre attaque. Si ça arrive, je bouffe la première personne qui veut se battre.

Sans aucun mot, elle se relève et s'éloigne sans me décocher un mot. Un soupir s'échappe de mes lèvres alors que je m’assois sur le banc. Evidemment, je m'attendais à quoi? On est quittes, elle n'a aucune raison de rester. Qu'est ce que j'espérais au juste? Qu'elle me tienne compagnie? Quelle connerie. C'est pas demain la veille que ça arrivera.

Et pourtant... pourtant, alors que je m'étais résigné à la solitude, je la sens qui reviens avant de l'entendre. Et une autre odeur, celle du café, qui me fait froncer les sourcils. Elle vient de boire nan? Mais le café n'est pas pour elle.. elle me le tend, puis s'asseoit à côté de moi quand je l'ai en main. Pour le coup, je suis... décontenancé. J'ai du mal à la comprendre. Déjà, pourquoi venir en aide à un inconnu? Pourquoi rester alors qu'il n'y a absolument aucune raison? Vraiment, je... je pige pas. Mais j'accepte le breuvage, rien que la chaleur qui s'en dégage me fait du bien.

Je l'écoute répondre à ma question, et sirote le café quand elle dérive un peu du sujet. Mais je ne l'arrête pas. Je peux comprendre son sentiment. Au départ, j'étais perdu aussi. Difficile de se reconnaître dans un miroir quand une semaine avant, on avait pas d'écailles, pas de crocs et des yeux normaux. Alors être transformée en vampire... J'imagine que le choc est plus tout autre.

Et je l'écoute encore quand elle parle de mon sang... comment ça il est spécial? J'ai rien de plus que d'autres pourtant. J'imagine... que c'est simplement un hasard.

A part en cours, j'ai jamais entendu parler de vampires... Alors en croiser 4 en un seul soir? C'est bien ma veine ça.

Je sais pas trop quoi penser de cette race. Les autres m'avaient l'air sauvage, mais celle à côté de moi est bien différente. A moins que ce ne soit qu'un masque destiné à me tromper.... Pour le moment, je préfère tout de même rester sur mes gardes.

T'es à l'école là-bas nan? Ya pas 36 000 endroits pour des gens... comme nous dans le coin.

Mon regard se baisse sur mes écailles, c'est clair que comparé aux simples humains on sort du lot. Pas toujours en bien. Bah... on me traitait déjà comme un monstre et un moins-que-rien avant ma transformation. Au final, ça change quoi?
©️Gau
Revenir en haut Aller en bas
Leika Saito
BS |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 69
Inscription le : 01/10/2018
Nationalité : Japonaise
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, I1
Situation amoureuse : Aimer est une erreur
Double Compte : Lyse Ysvël / Lance Herñandez
Personnage sur l'avatar : Miyamoto Musashi (Saber) - Fate/Grand Order
Péché(s) :
  •  Gourmandise 
  •  Paresse 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t337-omae-wa-mou-shindeiru-u-c http://sin-theatre.forumactif.com/t349-give-your-blood#2280

Lun 8 Oct - 23:11
« Scale and Blood »

Fuis si tu ne veux pas mourir...

Voir son visage interloqué sur la boisson me fit me demander si je ne m'étais pas trompée sur le choix. Peut être n'aimait-il pas le café ? Il me semblait pourtant que dans les conversations de passage - car mon ouïe est indétrônable - c'est ce que j'ai entendu...? Peut être qu'il était plus spécial que je ne le pense. Me mordillant la lèvre inférieure, je me mis une gifle interne. Depuis quand est-ce que ce genre de choses c'est censé m'inquiéter ? Je veux dire, je suis déjà bien gentille de lui ramener quelque chose alors qu'il aime, ou qu'il aime pas...je m'en moque non ? Faut croire que boire son sang, ça me retourne complètement le cerveau. D'ailleurs depuis,je me sentais étrange...comme si j'avais vidé à mois seule trois bouteilles d'alcool. Et autant dire que ça ne m'était jamais arrivée vu que je ne bois pas beaucoup...ou pas du tout serait plus précis.

Au final, il porta le breuvage à ses lèvres, un léger froncement de sourcils. Ouais bon, ça va c'est amer, et alors ? c'est à mon tour de plisser le regard là...Cela m'apprendra à être gentille tiens...Il me confirma l'évidence même, il n'avait jamais croisé de vampires ! Comme on dit, il y a un début à tout. En tout cas il semblait surpris que je lui dise que son sang est spécial. Moi même je suis étonnée, car je n'ai jamais senti pareil parfum. C'est tout nouveau, c'est vraiment exquis...et c'est surtout unique en son genre. Peut être était-ce lié au fait qu'il n'était pas humain lui même ? Je pourrais lui poser la question, mais j'ai peur de me prendre un revers de froideur dans sa voix. Et en plus il allait croire que je m'intéresse à lui...Comme si ça suffisait pas qu'on soit liés par son sang déjà... Dans quel pétrin je m'étais encore mise...

C'est bien ma "veine"
C'est qu'il a le sens de l'humour au moins.
 

Je suis étudiante à Sin'dare oui...mais je n'ai pas pour habitude de sortir à cause des chasseurs. Ils sont comme de la brume dans une brocéliande. Leur mode de vie, c'est de tuer et faire souffrir les vampires jusqu'à ce que ces derniers les supplient de les tuer.

Rien que d'y penser, ça me faisait froid dans le dos. Je n'ai jamais eu à faire à eux, mais je savais que nombreux vampires sauvages avaient péris de leurs mains. Comme si ces hunters prenaient un malin plaisir à être des sadiques. Si un jour j'en croise, je doute pouvoir en réchapper. Je suis forte il est vrai, mais leur armes équipées de balles en argent sont une de mes plus grande faiblesse. Il n'y a que celles ci qui peuvent nous mettre à mal, qui peuvent nous blesser, nous qui sommes quasi-immortels.

Au faites...je ne sais pas comment tu t'appelles, c'est quoi ton....

Interrompue dans ma demande, je sentis une vive douleur sur l'épaule gauche, quelque chose venait de la transpercer, une balle...tirée par une arme à feu dont le coup avait été très silencieux. Bordel ! Une balle en argent ! Sentant une vive douleur me traverser, alors que cela m'en faisait trembler. j'étais immobilisée, tenant mon bras comme si ce dernier allait s'arracher de mon corps ! C'est hyper douloureux. Trois chasseurs nous accostèrent, l'autre sa cigarette à la bouche, se permit de recracher sa bouffée, nonchalant.

Bien le bonsoir petits monstres, vous savez qui nous sommes n'est-ce pas ? En même temps qui ne le saurait pas...

Il pointe son flingue sur moi et le pose sur ma tempe.


Acte de vampirisme et meurtre prémédité, par décret de la confrérie des chasseurs, je te condamne à mort, vampire...

Je ne devais pas montrer ma peur, je ne le devais pas, mais si je ne faisais rien, j'allais prendre une balle entre les deux yeux et dire adieu à ma piètre existence.



Codage par Arwing d'Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Drake Corvusia
BW |:| Troisième année
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 80
Inscription le : 15/01/2018
Né(e) le : 14/03/1997
Age : 21
Nationalité : Australien
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Celibataire
Personnage sur l'avatar : Raven "Reckless Fist" de Elsword
Péché(s) :
  •  Envie 
  •  Colère 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t79-wyverne-explosive-drake-corvusia-termine

Lun 8 Oct - 23:39
Scale and Blood
Je sais pas pourquoi je reste en fait. A cause de sa gentillesse? Du fait qu'elle apporte un peu de chaleur? Un peu des deux? Putain... ça me ressemble pas. J'ai jamais eu besoin de personne, j'ai toujours fait sans. Alors pourquoi? Pourquoi maintenant, j'ai l'impression d'avoir besoin de parler à quelqu'un, ou juste d'avoir de la compagnie?

Peut être parce que la solitude n'est un bon compagnon de voyage.

Je cache mon agacement et mon irritation dans le gobelet de café que je finis bien vite. Pendant ce temps, elle me confirme qu'elle est bien à S'in, comme moi. Soit j'ai pas fais gaffe, soit elle est nouvelle, parce que j'ai pas souvenir de l'avoir déjà vu quelque part. Bah, c'est pas comme si c'est réellement important. Je la verrais sûrement plus jamais après cette soirée.

Apparemment, des types s'amusent à chasser les vampires pour vivre. Je peux comprendre qu'ils veulent éliminer ceux qui représentent une menace. Mais pour les autres, ils peuvent pas leur foutre la paix. Même selon mes critères, c'est des enfoirés. C'est dire. Mais ces types sont humains, non? Donc faible, facilement brisable ou manipulable. Rien d'extraordinaire.

Quand je pensais que ça allait être une soirée de merde, j'avais quand même un peu dans l'espoir qu'on me foute la paix à présent. Mais noooooon, ça aurait été trop simple. Je n'entends rien, pas même le déclic de l'arme ou le sifflement de l'air. Le seul son qui parvient à mes oreilles, c'est le bruit sourd de la balle qui pénètre la chair de la vampire, rapidement suivi par ses cris de douleur. Et de l'ombre émergent trois types, tous armés. Des humains, mais qui semblent focalisés sur la fille a côté de moi. Chasseurs.

Mon esprit me dit que ce n'est pas mon problème, que je n'ai pas à intervenir. Mais déjà, si j'essaie de partir maintenant, c'est certain que je me prend une balle aussi. Et puis... un des types a maintenant le flingue sur la tempe de la vampire, et les autres nous tiennent en joue pour s'assurer qu'on ne fasse de pas gestes suspects. Je peux vraiment les laisser la tuer à côté de moi, comme ça?

Bien sûr que non. Mais mon visage exprime l'indifférence la plus totale, comme si cette histoire ne me concerne pas. Ce qui en soit n'est pas faux. Je me contente d'un simple "Adieu" quand le type presse la détente. Mais le coup ne part jamais.

Sans même qu'il ne s'en rende compte, le doit posé sur la gâchette s'envole, détaché du reste de la main. Sectionné net par un petit pieu que j'ai fait apparaître, caché dans la nuit. Sans laisser le temps au type de réagir je bondis de ma place, l'attrapant au cou avant de le projeter droit sur ses compères. Puis j'avance dans leur direction, formant un bouclier humain entre la blessée et ces types.

Je les toise d'en haut, en apparence extrêmement calme. Trop même, signe que quelque chose ne va pas. En vérité, je suis à deux doigts d'exploser. Et je sens que ces types vont en faire les frais.

A tirer comme ça, vous risquez d'énerver le mauvais monstre. Vous avez 5 secondes pour dégager. Sinon, croyez-moi que vous allez préférer vous faire bouffer par un vampire.

©️Gau
Revenir en haut Aller en bas
Leika Saito
BS |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 69
Inscription le : 01/10/2018
Nationalité : Japonaise
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, I1
Situation amoureuse : Aimer est une erreur
Double Compte : Lyse Ysvël / Lance Herñandez
Personnage sur l'avatar : Miyamoto Musashi (Saber) - Fate/Grand Order
Péché(s) :
  •  Gourmandise 
  •  Paresse 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t337-omae-wa-mou-shindeiru-u-c http://sin-theatre.forumactif.com/t349-give-your-blood#2280

Mar 9 Oct - 0:19
« Scale and Blood »

Ne laisse pas la peur t'envahir...

Au fond de moi, je savais pertinemment que s'il tirait je n'en sortirais pas indemne. Car une balle en argent dans la tête nous est fatal. Alors pourquoi est-ce que je ne bougeais pas ? Était-ce mon côté humain à rester docile, et tétanisé par la peur qui reprenait le dessus. Ou bien est-ce que j'espérais qu'il m'épargne ? Que le jeune homme à côté de moi ferait quelque chose ? Non si je devais compter sur l'aide de quelqu'un, je préférais que ça soit que de moi même. Je ne fais confiance à personne, car elle a été brisée bien trop de fois. Par mes propres parents, c'est pour dire. Tout comme le son de la tête qui quittait son habitable de tout à l'heure, un bruit fendant l'air, puis un cri de douleur simple, précis, mais déchirant la nuit. Puis le brun se décida à le dégager en le jetant l'un sur les autres, comme une épreuve des jeux olympiques de lancer de poids. Il se mit en suite entre moi et eux. Comme pour me protéger.

Hé mais qui lui dit que j'ai besoin d'aide d'abord ! J'aurais très bien pu m'en débarrasser toute seule. Du moins....j'essayais de m'en convaincre...car je savais pertinemment que c'était faux. Pourtant cela ne fit pas reculer les chasseurs, ça avait sonné les deux autres certes, mais celui qui venait de se faire sectionner le doigt, se relevait comme si de rien n'était. Pire encore, il regarda sa main, et son doigt se régénéra automatiquement comme s'il était surhumain. Ou juste une créature comme moi et l'autre bourrin. Je connaissais parfaitement ces facultés de régénération, mais si ce n'était pas un vampire alors cela ne pouvait être qu'une seule chose : une hydre. Car comme dans les légendes mythologiques lié au personnage Hercule, coupe la tête à une hydre et cette dernière repoussera et en verra pousser de nouvelles. Il ricana avant de sortir comme une espèce de grenade et l'exploser sur le sol, laissant s'échappant un gaz soporifique. J'avais grandement sommeil tout d'un coup, il n'en fallut pas quelques minutes, que je tombais dans les pommes. Le brun probablement un peu après à moi. On s'était fait prendre, et on allait très certainement passer un sale quart d'heure. Le plus indemne aida ses collègues avant de leur ordonner de les emmener  

• • •

A mon réveil, je sentis mes poignets me brûler enserrés par des menottes d'argent qui me tuait à petit feu. J'avais beau bouger, je ne pouvais rien faire. Et pire encore, quand je faisais objet de visualisation, je me rendis compte que j'étais complètement sous l'emprise de tout ce qui me fait peur. Me fait trembler d'effroi. Les pires choses qu'un vampire puisse imaginer à sa portée. Il y avait du feu tout autour de moi, comme des colonnes, un pentacle dessiné au sol, une chaine me retenant par le haut alors que j'étais à genoux. C'est donc ça les méthodes de tortures des chasseurs ? Celui qui avait la qualification d'une hydre tenait une gourde transparente dans laquelle y flottait un liquide. Mon coeur s'accéléra dans ma poitrine. La peur commença à m'envahir, moi qui pensais ne jamais vraiment la connaître.


Enfin réveillée, c'est toujours plus agréable de torturer des vampires quand ils sont conscients.

Inutile de leur répondre, je savais pertinemment qu'il ne me laisserait pas tranquille même si je le suppliais, il s'avançait et allumait une grosse lampe aux rayons forts, pointée sur moi. Serrant les dents, je sentis ma chair hurler à l'agonie, alors que celle ci fondait à vue d'oeil, comme si j'allais me transformer en poussière. C'était la fin...Je devais me faire une raison. Mais jusqu'au bout, je ne céderais pas...Je garderais ma fierté et ma dignité.


Supplie moi de t'épargner allez ! Je t'écoute...

En réponse, alors qu'il saisissait mon menton de ses doigts porcins, je lui crachais au visage, un air provocateur.

Tu peux toujours rêver...
On verra si tu tiendras le même discours dans une heure, après avoir subit toutes les plaies que ta condition vampirique ne puisse supporter.

Pour donner acte à ses paroles, il ouvrit la gourde, et commença à verser lentement du liquide sur moi, me faisant hurler à la mort ! Qu'est-ce que c'est pourquoi ça fait putain de mal ! A l'aide !

N'est-ce pas agréable une douche à l'eau bénite ?

La douleur est insoutenable, obligée de me mordre les lèvres jusqu'au sang.



Codage par Arwing d'Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Drake Corvusia
BW |:| Troisième année
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 80
Inscription le : 15/01/2018
Né(e) le : 14/03/1997
Age : 21
Nationalité : Australien
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Celibataire
Personnage sur l'avatar : Raven "Reckless Fist" de Elsword
Péché(s) :
  •  Envie 
  •  Colère 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t79-wyverne-explosive-drake-corvusia-termine

Mar 9 Oct - 1:18
Scale and Blood
Les invités indésirables commencent sérieusement à me taper sur le système. Et en plus, elle leur a fait quoi la vampire? Plus par réflexe que par action réfléchie je m'interpose, se servant de mon corps pour la protéger. Au moins, le lancer de connard a apparemment calmé leurs ardeurs. Pas à tous cela dit. Étonnamment, c'est celui avec un doigt en moins qui se relève le plus vite... Ya un truc qui va pas. Notamment le fait que son doigt repousse. C'est pas sensé fonctionner comme ça un humain, il a pas lu le mémo?

Je montre les crocs, tout de suite bien sur mes garde. Trois humains, c'est facile à gérer. Mais si je dois prendre en compte des capacités inconnues, ça change la donne. Pour le coup, je suis fortement tenté d'évacuer la zone en emportant la vampire avec moi, mais avant que j'ai le temps de transformer monsieur pas-si-humain jette une grenade au sol, qui libère... un gaz? J'ai pas le temps de me couvrir le nez assez vite, j'en ai déjà respiré. Et son truc puissant... Je me sens rapidement vaciller et tomber, avant que le noir m'emporte.

*****************

Quand je me réveille, c'est... bien trop agréable pour ce que c'est sensé être. Je veux dire, je suis menotté, mais sur un matelas. En fait, je crois que je suis dans un lit. La tête me tourne pas mal pendant quelques instants, un effet secondaire du gaz qui m'as mis HS. Je suis où là?

Alors mon gars, tu te réveilles enfin? Pas trop tôt.

Je tourne la tête en direction de la voix, pour reconnaître un des types présent lors de l'agression.

Eh oh, pas la peine de m'assassiner du regard. On avait pas l'intention de t'emmener ici, mais..  t'étais sur la trajectoire. On peut dire que t'es un dommage collatéral.

C'est sa mâchoire qui va finir en dommage collatéral. Mais je fais taire ma colère pour parler, d'une voix un peu pâteuse.

Je peux savoir où je suis et pourquoi je suis attaché au juste, si j'étais juste dans la trajectoire

Le gars lance un sourire espiègle que j'ai envie d'exploser.

Ah, heureux de savoir que tu t'intéresses à nous! Vois-tu, tu es dans une de nos planques, à nous autres les chasseurs. On a été mis au courant que quelques vampires traînaient dans le coin, mais quand on est arrivé il y avait juste un cadavre. Mais dis-moi, tes blessures ne se sont pas faites seules, non?

Je garde le silence quelques instants. Il pense que je suis celui qui a buté le vampire? Eh... je peux marcher dans son sens pour le moment, si ça peut me permettre de me barrer.

J'ai pas vraiment apprécié l'attaque à laquelle j'ai eu droit. Donc ouais, je l'ai buté. Et sans votre gaz à la con, vous y passiez aussi.

Allons, pas la peine d'être de si mauvaise humeur. Notre objectif c'est d'éliminer les monstres, comme les vampires. Je peux comprendre que celle là t'ai charmé pour que tu l'aide, c'est vrai qu'elle est plutôt...

Mon regard assassin lui fait comprendre qu'il n'a pas intérêt à finir sa phrase.

Et donc, vous me gardez attaché ici longtemps? Que je sache, j'ai rien à faire avec les vampires

Pour l'instant. En fait, si Jacob a décidé de t'emmener, c'est justement parce que t'as buté un vampire. Ça te dirait pas de nous rejoindre?

Attends... il est vraiment sérieux cet abruti? Les rejoindre. Il est un peu con je crois. Je dois vraiment faire un gros effort pour ne pas laisser ma colère éclater.

Non merci. Les vampires et autres conneries du genre, j'en ai rien à foutre. Je pête la gueule à tout ce qui me fait chier, point.

Ah... fais chier. Enfin je comprend, tout le monde veut pas passer sa vie à chasser comme ça. Mais c'est dommage, je suis sûr que t'aurais été hyper effica...

La fin de sa phrase est coupée par des hurlements de douleur féminins, qui ne semblent pas réellement le perturber. Comme s'il avait l'habitude.

Ah, Jacob s'y ai mis. Je vais devoir aller le rejoindre. Bon écoute, on va faire comme ça. Comme tu l'as dit, tu veux juste qu'on te foute la paix. Alors c'est ce qu'on va faire à condition que tu fasses pareil. Par contre, si tu t'en prends à un seul de nous t'es dans la merde. Deal?

.... Deal.

Le gars me lance un autre sourire avant de s'approcher du lit et de défaire les liens. Il est vachement confiant ce connard. C'est sa menace qui lui donne autant d'assurance? Dommage pour lui, parce que j'en ai absolument rien à foutre. Dès l'instant où je suis debout j'attrape son visage pour littéralement l'exploser contre le mur, lui cassant probablement le nez et le mettant KO sur le coup. Voilà ce qui arrive quand on est trop sûr de soi. Je prend le temps d'attacher le mec là ou j'étais et d'agrémenter le tout par un baillon, pour pas qu'il gêne. Et pendant ce temps, les cris ne s'arrêtent pas. Bordel, mais il lui fait quoi?

Au moins, c'est pas très dur de la trouver. La vampire est attachée et visiblement pas en bon état. Je sais pas ce que "Jacob" lui verse sur le corps, mais ça fait comme de l'acide. En fait, ce type j'ai très envie de le percuter sous ma forme de wyverne, mais ici j'ai pas la place. Alors qu'il est occupé à sa séance de torture j'en profite pour lui foncer dessus, lui balançant un coup de pied en plein visage qui le fait dégager de la fille. Mais s'il est capable de faire repousser un doigt, c'est sûrement pas suffisant. J'ai quand même quelques secondes devant moi.

En voyant l'état de la vampire, je me dis tout de suite que j'ai pas le temps de me battre. Il faut au moins que je la libère. J'attrape l'instrument le plus proche de moi, qui s'avère être un pied-de-biche, avant de faire sauter les menottes avant que l'autre type ne se relève.

Et maintenant, faut que je protège une vampire en train de crever.

©️Gau
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sin Theatre :: 
North London
 :: La City & Westminster :: Hyde Park & Kensington Gardens
-
Sauter vers: