Sin Theatre


 

Nina Abdelkhafir [Terminé]

Nina Abdelkhafir
T |:| Education sportive
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 7
Inscription le : 08/10/2018
Né(e) le : 24/03/1980
Age : 38
Nationalité : Britannico-Afghane
Niveau d'études/Métier : Professeur de Sport
Situation amoureuse : Célibataire
Double Compte : Aucun
Personnage sur l'avatar : Sarah du Manga "Mother Sarah"
Péché(s) :
  •  Luxure 
  •  Colère 

Voir le profil de l'utilisateur

Mar 9 Oct - 16:02
Nina Abdelkhafir

Surnom(s) : Nina Abdelkhafir
Véritable identité : Sahar Abd el Azim
Âge : 38 ans
Date de naissance : 24 Juillet 1980
Lieu de naissance : Afghanistan
Nationalité : Britannique
Orientation sexuelle : Pansexuelle  

Race : Surhumaine
Pouvoir : Contrôle de la puissance cinétique

Classification : Teacher
Études et diplôme(s) : Diplôme de professeur de sport
Habitation : Appartement à Londres
Poste à S'Indarë : Professeur de Sport
Date de prise de fonction : Début Septembre 2018
PhysiqueYeux :  Gris (avec une légère nuance au blanc)
Cheveux : Noir
Taille : 1 mètre 99
Poids : 82KG
Corpulence : Robuste et Athlétique
Vêtements et/ou style : Vêtement d’homme
Tatouages/piercings ? Tatouage au niveau des bras représentant des serpents
Signe distinctif : Plusieurs cicatrices sur le corps, dont une au niveau de la joue droite
Caractéristiques raciales : Aucune
Autre chose ? :  

Une silhouette féminine, mais dont l’allure semble au loin s’apparenter plutôt à celui d’un homme bien robuste et athlétique. Une chevelure noire écarlate flottant dans les airs, un torse musculeux, des bras et des jambes athlétiques, ainsi qu’un regard blanc à couper le souffle. Nina semble ressembler à l’un de ces héros et héroïnes sortis des récits mythologiques ou fantasy. Sa corpulence est pratiquement surprenante et inhabituelle pour une femme « normale. »

Facilement reconnaissable, Nina ne porte que très peu d’habilles évoquant une quelconque féminité. À vrai dire, elle porte habituellement que des vêtements à connotations masculins. Les élèves et ses collègues ne la voient pratiquement jamais porté une robe, des talons ou encore des collants. Notre institutrice privilégiera toujours les jeans, ainsi que les tee-shirts simples, les manteaux, les survêtements, dont elle estime plus pratique pour les déplacements.

Bien que ses yeux et sa corpulence peuvent donner froid dans le dos. On peut étrangement sentir un parfum, mais surtout une aura bien étrange qui n’inspire pas réellement une forme d’attirance, mais une certaine crainte et une forme de respect mêlé plus ou moins à de l’admiration, (selon les points de vus et la personnalité des personnes qui l’entourent).
CaractèreL’institutrice navigue en réalité entre deux mondes et deux tempéraments différents. Le jour, elle devient la professeure « modèle » qui se montre plutôt mâture, déterminée, discipliné, voir intransigeante et sévère. Mais qui peut tout de même se montrer à certains moments souriante, ouverte, voir joviale et assez protectrice en particulier envers ses élèves. Cependant, bien que l’institutrice ait au plus profond de son être un bon fond. Elle cache également sa part d’ombre comme tous les individus et les êtres « pensants » de cette planète. Même s’il est vrai que l’institutrice se montre discipliné et intransigeante à l’école, notamment devant ses élèves. Il n’est pas rare qu’elle fasse preuve de refus d’obéissance, voir même de rébellion auprès de toute forme d’autorité qu’elle juge déplaisante, ce qui est tout de même paradoxale.

À vrai dire, elle pratique la discipline non pas pour imposer une certaine volonté ou morale auprès de ses élèves, mais plus pour faire en sorte que ceux-ci arrivent finalement à leur fin et à leur objectif. Indirectement et de manière plutôt discrète, elle encourage même parfois ses élèves à désobéir à ses ordres et parfois ceux de ses collègues, tant qu’ils réussissent et qu’ils ne mettent pas en danger leurs camarades. Concernant, la jovialité auprès des élèves, Nina (ou Sahar) est certes quelqu’un qui possède plus ou moins un étrange « sens maternel », elle souhaite et espère que chaque membre de la nouvelle génération puisse réussir dans leur rêve et objectif, afin qu’ils puissent surpasser les anciens et peut-être construire un monde un peu plus meilleur que le précédent.

Toutefois, lorsqu’elle prend sa véritable identité, Nina n’hésite pas à pratiquer et à user de tous les moyens pour parvenir à ses fins, notamment dans son objectif de démanteler le Cartel House et de retrouver son enfant perdu. Entrainé depuis son adolescence à être une tueuse experte, Sahar de son vrai nom, n’est pas une psychopathe, mais plutôt une prédatrice qui use de tous les moyens nécessaires. Ainsi, elle n’a aucun remord à tuer ou à pratiquer la torture ou les pires vices pour arriver à ses objectifs, la fin justifie les moyens selon elle (surtout contre les membres du Cartel House et leurs collaborateurs).
Déterminé, ferme, discipliné, tueuse qui n’hésite pas à se salir les mains pour parvenir à ses fins, mais qui peut tout de même se montrer souriante, ouverte d’esprit et jovial envers ses élèves. Voici le portrait de Nina Abdelkhafir ou plutôt de son véritable nom, Sahar Abd el Azim.

Race
Les Surhumain sont physiquement et anatomiquement très proches de l’être humain. À vrai, ce sont même des homos sapiens à part entières, peu de gênes et d’ADN ne les distinguent de la vaste humanité.  Mais, bien qu’ils en font parties, il faut garder à l’esprit qu’ils sont « sur »-humains avant tout, leurs squelettes sont beaucoup plus résistants que la normale, leur musculature bien plus athlétique que la « norme » et leur taille est bien plus grande que la moyenne. Mise à part le physique, deux éléments importants les distinguent du reste de l’humanité.

Dans un premier temps, les Surhumains disposent d’un deuxième cœur, ce second cœur plus petit que le premier, leur permet non seulement d’être plus endurants et plus vigoureux que « la normale. » Mais, également de survivre dans des milieux toxiques que la moyenne humaine ne pourrait supporter (en supportant bien plus la radiation par exemple), en ingérant à peu près n'importe quelle nourriture, qui serait immangeable par les êtres vivants normaux. Cependant, ce qui les démarque est surtout un gène en particulier que les Surhumains transmettent de générations en génération, le gène nommé par les scientifique « Astart G8 », plus couramment connu comme la faculté de régénération. Cette faculté permet à un Surhumain de régénérer « lentement, mais sûrement » ses blessures. Ainsi, des cicatrices sévères et profondes ou encore des côtes cassées peuvent se régénérer au bout de quelques jours, voire quelques semaines. Là où un être humain mettrait plusieurs long mois.

Pouvoir Nina (ou Sahar) possède la capacité de contrôler l’énergie et la puissance cinétique de son corps, en particulier à travers ses bras et ses jambes. En effet, Nina peut plus ou moins augmenter la puissance cinétique sur une partie de son corps, c’est-à-dire la puissance de choc comme par exemple à l’intérieur d’un seul coup de poing pour multiplier les effets de frappe par dix, cent, etc. Ainsi, un simple coup de poing de Nina peut s’avérer être aussi mortel que celui-ci d’un coup de canon, voire de la charge d’un poids lourd. Cependant, elle peut non seulement multiplier l’énergie cinétique sur une ou plusieurs parties de son corps, mais également à travers un objet (comme une arme blanche par exemple). De plus, elle peut partager et augmenter la puissance cinétique d’un allié pendant un court instant.
Cependant, en fonction de la puissance que Nina mettrait, celle-ci lui peut lui coûter plus ou moins de l’énergie. Les effets en retour peuvent varier, cela peut aller à la fatigue, à une vive douleur, en passant par la paralysie, (si elle augmente trop la puissance d’une manière répétitive).

Histoire
Famille
Prénom Nom, Lien familial : Description de votre relation avec ce personnage
  Difficile de raconter le passé de Nina Abdelkhafir ou plutôt de sa véritable identité  Sahar Abd el Azim, à vrai dire, nous ne connaissons que très peu de choses sur elle, son passé est assez obscur et voilé de mystères. On sait en revanche que la jeune femme fut originaire de l’Afghanistan, un pays qui malheureusement a connu et connaît encore la guerre depuis la fin des années 70. Bien que nous n’ayons que très peu de sources concernant son enfance et son adolescence dans son pays d’origine, on sait que la vie fut très rude pour l’afghane, notamment dans un pays constamment dans une situation de guerre civile et régit par des règles très stricts, en particulier à l’égard des femmes. Bien que son passé reste assez flou, l’institutrice a pu nous dire que pour survivre dans son pays, elle a dû très souvent se faire passer pour un garçon pour pouvoir se déplacer librement sans attirer le regard des talibans et des oulémas régissant les lois et les règles du pays.
Concernant sa famille d’origine, peu d’éléments nous sont parvenus, si ce n’est que ses parents furent assassinés par les talibans au milieu des années 90, alors qu’elle n’avait que dix ans. Les raisons invoqués de cette exécution furent « l’idolâtrie », « l’hérésie », la « perversion de l’âme » et la « sorcellerie », les parents de Nina (ou Sahar) étaient à l’origine des sorciers religieux soufis, une branche de l’islam considéré comme une hérésie par les talibans. En effet, la jeune fille avait déjà dès à sa naissance, un lien plus ou moins étroit avec la magie et ce monde bien mystérieux. A la suite de la mort de ses parents, on sait qu’elle fut placée dans une sorte de pensionnat à Kaboul (la capitale de l’Afghanistan) par ses ravisseurs et les assassins de ses parents. Il est très rare que Sahar évoque son enfance dans son ancien pensionnat, mais d’après ces dires, elle comparait ce lieu à une prison, un camp de concentration où des dizaines de jeunes filles étaient placées et forcées de travailler pour les talibans et à les satisfaire dans certains de leurs désirs.

Ces événements furent un véritable traumatise dont Sahar préfère largement oublier dans les tréfonds de sa mémoire. Néanmoins, si elle a pu devenir institutrice à Sin, cela signifie bien qu’elle a pu parvenir à s’enfuir. Durant un après-midi en plein été, alors que Sahar avait pour habitude de se déguiser en garçon pour pouvoir ne serait-ce profiter de la vie de temps en temps, (lorsque ces ravisseurs étaient absents ou trop préoccupés). Ce qui devait finalement arriver finit par apparaître, se rendant compte de ses absences régulières et averties par des vigiles, ses geôliers la surprirent, alors qu’elle était entrain de jouer au foot avec ses amis, des garçons des quartiers défavorisés de Kaboul (alors qu’elle était travestie pour pouvoir se cacher).Comprenant que sa vie était en jeu, la jeune fille âgé alors à peine de treize ans décida de fuir, malgré les blessures et une difficile course-poursuite, elle réussit finalement à s’enfuir et à quitter la capitale, notamment grâce à sa faible maîtrise de la magie qu’elle a pu parvenir à camoufler pendant de longues années à ces ravisseurs.

La suite de l’histoire de Sahar est bien obscur, on sait que pendant près de trois ans, la jeune fille vagabonda tout le long du pays telle une roturière, avant d’entamer une longue marche vers l’occident dans l’espoir peut-être de trouver un nouvel avenir. Trois ans plus tard, après un long voyage, elle finit par arriver à Istanbul, la capitale de la Turquie, porte d’entrée obligatoire pour les migrants voulant passer en Occident. Alors qu’elle mendiait dans une ruelle sombre de la capitale Turque, on raconte c’est à ce moment-là que de mystérieux étrangers vêtus tel de mystérieux agents firent sa raconte. L’institutrice ne se rappel plus comment s’est passé l’entretient avec ses hommes, mais elle se souvient néanmoins qu’elle a accepté de passer un pacte avec eux dans l’espoir de quitter sa situation infernale. Finalement, elle décida de suivre ses sauveurs qui l’emmenèrent au sein d’un nouveau refuge à Londres.
Les mystérieux sauveurs étaient en réalités les membres d’une mystérieuse organisation internationale, le Cartel House. Lorsqu’elle arriva à Londres, on lui apprit à beaucoup mieux maîtriser la magie et les arts arcanes, grâce aux enseignements de son école, l’institution Sindarë, mais également par les entrainements rudes qu’elles subissaient par le Cartel House. En parallèle de sa vie d’étudiante à Sin, elle avait une autre identité, par le pacte qu’elle avait signé avec l’organisation, elle devait être une future agente de l’organisation. Vers l’âge de 18 ans et lorsque ses études prirent fin à Sin, elle devint officiellement une agente de l’organisation qui fut prêt à être envoyé sur le terrain. On raconte que c’est vers le début de la vingtaine qu’elle eut un enfant. Cependant, malgré l’accouchement, elle donna la garde de son enfant au cartel, pendant qu’elle continuait à servir le Cartel en espionnant, enquêtant et assassinant pour leur compte. Cependant, au fil du temps, le doute commença s’insinuer en elle. On ne sait pas quand et la raison principale, mais celle-ci décida de déserter les rangs du Cartel vers le milieu de la vingtaine. Bien qu’elle savait déjà que le Cartel était une organisation criminelle pratiquant des méthodes inhumaines pour arriver à leur fin, on peut supposer que quelque chose au cœur de l’organisation a dû sans doute tellement la dégoûter qu’elle a fini par prendre la décision de déserter.

La suite reste mystérieux, les professeurs et l’administration de Sin se souvient juste qu’elle est parti mystérieusement un soir d’Hiver. Elle put reprendre son enfant, on ne sait pas exactement ce qu’il s’est passé, mais il semblerait que la jeune femme à cette époque décida de confier son enfant à des personnes qu’elle jugeait digne de confiance pour que celui-ci ne soit jamais retrouvé par le cartel. D’ailleurs, il semblerait qu’elle ait pu sans doute effacer la mémoire de son enfant pour effacer toute trace, avant de disparaître. Pendant, près de dix longues années, Sahar dû se cacher, se battre et tuer contre ses anciens collègues devenues des ennemis. Elle voyagea dans de nombreux pays, principalement ceux du Tiers Monde et dans des contrées magiques longtemps oubliés, même par les sorciers eux-mêmes.

Puis, un jour, le 11 Août 2018, elle décida de revenir à Londres sous une nouvelle identité, « Nina Abdelkhafir. » Elle s’engagea en tant que professeur de sport dans son ancienne institution Sindarë, en présentant un diplôme de sport, (dont la véracité en réalité est sans doute à douter).  Pendant qu’en parallèle, elle continue sa lutte secrète contre le Cartel House. Les raisons de son retour à Londres reste mystérieux, mais on comprend très vite qu’elle souhaite en finir avec cette organisation, mais surtout elle espère pouvoir à nouveau son enfant après un très long moment de séparation …


Derrière l'écran
Prénom/Pseudo : Evan (ou Davian)
Age : 19 ans
Tu nous viens d'où ? : Indarë
Un commentaire ? : Selon votre inspiration ou à la gloire des points de suspension
Accès aux rps -18 ? Oui

Revenir en haut Aller en bas
Elina Al Aouli
BW |:| Deuxième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 34
Inscription le : 17/09/2018
Né(e) le : 03/07/2002
Age : 16
Nationalité : Saoudienne
Niveau d'études/Métier : 2ème année
Classe : 2°A, D3 + Adaptation
Situation amoureuse : célibataire
Double Compte : Daniel et Tsume
Personnage sur l'avatar : Fanart
Péché(s) :
  •  Avarice 
  •  Luxure 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t318-elina-la-danse-est-la http://sin-theatre.forumactif.com/t320-al-aouli-elina#2022

Mar 9 Oct - 16:18
Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Jodie Cravery
BS |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 67
Inscription le : 01/04/2018
Né(e) le : 16/12/2000
Age : 17
Nationalité : Anglo-Irlandaise
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, I1 / GS Faire face au harcèlement
Situation amoureuse : Dégage
Double Compte : Martel, Naomi, Caindell
Personnage sur l'avatar : Izumi Akazawa
Péché(s) :
  •  Envie 
  •  Colère 

Commentaire/citation : (bonne chance, pour les blessures létales)
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t132-fuck-off http://sin-theatre.forumactif.com/t143-if-you-ve-got-something-to-prove http://sin-theatre.forumactif.com/t185-dossier-scolaire-jodie-cravery

Mar 9 Oct - 16:29
Bienvenue sur Sin ~

Je tiens juste à souligner qu'un diplôme de professeur de magie ça n'existe pas, car la magie n'est pas dévoilée aux yeux du monde .o.
Revenir en haut Aller en bas
Dana O'Neill
T |:| Santé et Arts visuels
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 46
Inscription le : 13/08/2018
Né(e) le : 07/10/1975
Age : 43
Nationalité : Irlandaise
Niveau d'études/Métier : Prof de santé - oui je sais on dirait pas
Classe : GS Faire face au harcèlement et Troubles émotionnels
Situation amoureuse : Célibataire
Double Compte : /
Personnage sur l'avatar : Sans nom.
Péché(s) :
  •  Luxure 
  •  Gourmandise 

Commentaire/citation : ~ ~ Dana parle en #ff0033.
Milo en #009900 ~ ~
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t274-d-abord-on-boit-ensuite-on-discute http://sin-theatre.forumactif.com/t280-la-terre-irlandaise-absorbe-la-pluie-comme-les-irlandais-absorbent-whiskey-et-biere#1661

Mar 9 Oct - 17:53
Hellow ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Nina Abdelkhafir
T |:| Education sportive
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 7
Inscription le : 08/10/2018
Né(e) le : 24/03/1980
Age : 38
Nationalité : Britannico-Afghane
Niveau d'études/Métier : Professeur de Sport
Situation amoureuse : Célibataire
Double Compte : Aucun
Personnage sur l'avatar : Sarah du Manga "Mother Sarah"
Péché(s) :
  •  Luxure 
  •  Colère 

Voir le profil de l'utilisateur

Ven 12 Oct - 20:54
Salutation, c'est pour vous annoncer que j'ai enfin terminé ma fiche de personnage owo.
Revenir en haut Aller en bas
Andrew Rehrin
PNJ |:| Directeur
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 148
Inscription le : 08/08/2017
Né(e) le : 07/04/1898
Age : 120
Nationalité : Britannique
Niveau d'études/Métier : Directeur de S'Indare
Personnage sur l'avatar : O.C.
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 
  •  Gourmandise 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com

Sam 13 Oct - 21:51
Bienvenue à S'Indarë. Un cristal est apparu sur votre corps lors de votre arrivée dans l'école. Quelle qu'ait été sa couleur à l'époque, il est désormais de couleur rouge sombre, signifiant votre appartenance au groupe Wrath. Il prend parfois les reflets rouges un peu plus clairs des Lust, notamment en cas de rébellion ou d'incitation à la rébellion. Définitif ou appelé à changer ? Cela dépendra de votre évolution.

Voici les détails de votre année de travail :
- Vous enseignerez aux classes A de tous les niveaux.
- Votre emploi du temps vous a été transmis.
- Comme chaque année, nous rappelons à tout notre personnel que les relations avec les élèves sont interdites par la loi britannique.


Il te reste à :
- Terminer ton profil
- Ajouter le lien de ta présentation à ton profil
- Remplir ta fiche de personnage
- T'enregistrer dans les listings
Et tu peux dès à présent :
- Demander un rp, un lieu ou un club
- Ouvrir une fiche de relations / récap rps
- Créer des pnjs ou des prédéfinis
- Créer un compte speach ou un site internet, téléphone, etc
- Ouvrir ton compte-rendu professionnel pour ta liste d'élèves et tes horaires de disponibilité
Et évidemment, rp ;)

Nous espérons que vous vous plairez dans notre école,
Andrew Rehrin, directeur de S'Indarë
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sin Theatre :: Présentations :: Présentations des employés-
Sauter vers: