L'aînée Lawford

Naomi Lawford
BL |:| Troisième année
Sexe : Femme
Genre : Féminin
Apparitions : 47
Inscription le : 26/11/2017
Né(e) le : 25/01/2001
Age : 17
Nationalité : Anglaise
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Classe : 3°A, D2 + Adaptation
Situation amoureuse : I'm sexy and I know it ?
Double Compte : Martel Raykin, Jodie Cravery
Personnage sur l'avatar : Hoshii Miki
Péché(s) :
  •  Orgueil 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t36-l-ainee-lawford

Lun 27 Nov - 17:16
Naomi A. Lawford

Surnom : Nao (deuxième prénom : Allena)
Âge : 17 ans (presque)
Date de naissance : 25 janvier 2001

Lieu de naissance : Londres
Nationalité : Anglaise même si elle se considère plutôt Canadienne
Orientation sexuelle : Bisexuelle

Race : Caméléon
Pouvoir : Manipulation spatiale (jumelé avec celui de Melody)
Race de naissance : Humaine

Classification : Blooming Lion
Année scolaire : Troisième année
Date d'arrivée à S'indarë : Septembre 2017
Statut : Demi-pensionnaire
PhysiqueYeux : Verts de naissance
Cheveux : Blonds de naissance
Taille : 1m63
Poids : 58kg
Corpulence : Mince et légèrement musclée
Vêtements et/ou style : Tout ce qui lui passe sous la main tant qu’elle n’est pas habillée comme tout le monde
Signe distinctif : Vous le saurez bien assez tôt
Caractéristiques raciales : Elle change tout le temps de couleurs, alors essayez de retenir d'autres détails de son apparence si vous voulez la reconnaître
Autre chose ? : N’achetez jamais les mêmes vêtements qu’elle. Vraiment.

Naomi est une jolie fille. Elle le sait, et ce n’est pas la peine d’essayer de lui faire croire le contraire.
Pas très grande sans être petite pour autant avec son mètre soixante-trois, elle a une silhouette qu’elle appelle "à échelle humaine", c’est à dire qu’elle a des hanches féminines, de longues jambes et un 90C sans rembourrage, mais qu’elle met un point d’honneur à ne pas faire retoucher sur ses photos même quand elle porte un pantalon taille basse qui laisse un peu trop dépasser son ventre, pas toujours aussi lisse que le voudrait la mode. Et elle a beau faire des abdos régulièrement, ça arrive plutôt souvent "parce qu’elle n’est pas en plastique". Et parce qu’elle n’est pas mannequin, non plus. Enfin bon, elle est quand même plus "plastique" (en fait juste plus musclée) que le commun des mortels.
Mais ce qui la démarque, c’est son joli minois. Loin de se fondre dans la masse, elle laisse peu de monde indifférent. Elle a des yeux en amande surmontés de cils naturellement longs qui ne font que souligner le vert profond de son regard. Elle les maquille rarement, à peine un demi-trait de crayon de temps en temps. Elle a un petit nez en trompette, des pommettes légèrement saillantes et un sourire ravageur qu’elle ne se prive pas d’utiliser. Ajoutez à ça la blondeur naturelle de ses cheveux dont elle prend énormément soin, et il n’est pas difficile de comprendre comment elle s’est retrouvée en poster dans la chambre de beaucoup d’adolescentes. Et d’adolescents aussi, sans doute.
Naomi s’habille de façon aléatoire. Elle est totalement persuadée que n’importe quel vêtement peut avoir la classe si on l’arrange et qu’on l’assortit bien et, la plupart du temps, elle s’en sort plutôt pas mal. Son mot d’ordre, c’est de ne pas ressembler aux autres : si vous achetez le même pull qu’elle pour lui ressembler, vous pouvez être sûr de ne plus jamais le revoir sur elle. Par habitude, elle porte souvent des chapeaux et ses fidèles lunettes de soleil. Elle n’a qu’une vague notion de la pudeur. Même si on voit la moitié de ses cuisses, une partie de ses fesses ou la quasi-totalité de sa poitrine, si ça lui plaît, elle le porte. Autant dire qu’elle ne s’est pas fait que des amis côté profs, surtout qu’elle a tendance à oublier de mettre son uniforme. Ou son T-shirt.

Depuis qu'elle est entrée ici et a découvert sa nature de caméléon, et même si elle reste le plus souvent blonde aux yeux verts parce qu'elle tient à ces caractéristiques physiques, Naomi expérimente tout et n'importe quoi niveau couleur de peau, d'yeux, de cheveux ou de vêtements. Sa nature changeante adore la possibilité de pouvoir faire ce genre d’expérience sans qu'elle ne soient jamais définitives ou longue durée. Ne vous étonnez donc pas si vous la croisez avec les cheveux bleus le matin puis roses le soir.  
CaractèreNaomi est un peu spéciale, parce que c’est son choix de vie. Elle a décidé très jeune que la normalité était ennuyeuse, tout en rentrant malgré elle dans des moules qu’elle rejette. Comme celui de la petite princesse populaire, par exemple. Même si elle ne peut pas être riche avant ses dix-huit ans, elle est déjà habituée aux photos, à l’attention et à la reconnaissance, et aux cadeaux de sa sœur qui, elle, n'a pas eu cette limitation financière. Elle sait qu’elle est célèbre et elle ne se verrait plus vivre autrement, tant ça lui offre la liberté d’être folle et imprévisible tout en restant populaire. Heureusement, ayant eu une enfance à l’opposé total de celle d’une princesse, elle ne jette pas l’argent par les fenêtres et elle ne méprise pas ceux qui ont eu moins de chance qu’elle (à l’exception de ceux qui ont lancé les hostilités – il faut bien leur retourner la politesse).

Lancer les hostilités, pour elle, peut avoir beaucoup de sens. Elle ne supporterait pas de ne plus être le plus belle, la plus intelligente, la plus douée ou la plus cool et si vous lui lancez un défi, attendez-vous à trouver une pomme empoisonnée dans votre assiette car personne ne détrône la reine. Et même si la presse à scandales l’a rendue à peu près imperméable aux critiques sur son attitude (à force de s’entendre dire qu’on se comporte comme une salope, comme une garce ou comme une bimbo, on apprend à ignorer), elle n’apprécie toujours pas les critiques sur son physique, son intelligence ou ses capacités et elle est assez douée en distribution de baffes si on ne la respecte pas. La seule personne au monde chez qui elle tolère une légère supériorité sur plusieurs points, selon son état d'esprit, c'est Melody. Parfois, en regardant sa sœur, elle se dit qu'elle est quand même vachement plus jolie, parfois ça ne lui vient pas à  l'esprit, mais elle prend chacune des réussites de l'aoranne pour les siennes malgré tout. Aucune jalousie n'a réussi à s'infiltrer entre elle, ou en tout cas ça fait longtemps qu'elle a disparu.

Naomi est atteinte d'une version légère du TDA. C’est un trouble neurobiologique qui, entre autre, l’empêche de se concentrer de façon normale : soit elle ne se concentre pas du tout et un rien la déconcentre, que ce soit un oiseau qui passe ou ses propres pensées (et elles sont absolument bordéliques), soit elle "hyperfocalise", ce qui veut globalement dire qu’un fois concentrée à fond sur quelque chose, elle oublie tout : vous, le monde, son propre corps. Ne paniquez pas si elle vous dit qu’elle n’a rien mangé de la journée et qu’elle ne s’en rend compte qu’à 22h : si elle travaillait sur quelque chose qui lui tenait à cœur, c’est tout à fait normal. Même chose pour le sommeil. Qu’elle soit hyper concentrée ou non, elle dort mal. Les pensées qui se succèdent dans son crâne sont un flot ininterrompu : pour s’endormir, elle est obligée de prendre une douche glacée ou de s’épuiser le plus possible dans la journée – et elle ne dit pas non à un bon livre ennuyeux, selon ses critères, pour faciliter le processus. Et quand le sommeil ne veut vraiment pas venir, elle se relève pour faire du zapping sur internet, et son historique de navigation est un véritable bordel de pages parfois sans aucun lien logique les unes avec les autres, de lien en lien et de question en question. Elle n'a cependant pas hérité du comportement instable et hyperactif qui va avec les versions les plus ancrées de ce trouble : elle a certes un peu de mal à faire toujours la même chose, mais elle aime quand même garder quelques constantes.

Elle a toujours été considérée comme une rêveuse. Celle qui dessine sur ses cahiers pendant les cours ou qui arrête de vous écouter au bout d’un quart de secondes parce qu’elle a vu passer un mouton de poussière et qu’elle a commencé à se demander comment ça se formait, c’est elle – et c’est aussi elle qui va soudainement changer de sujet de conversation parce que, dans sa tête, les pensées sont allées tellement vite que si si, il y a un lien logique. Pour elle. C’est aussi à cause de ça qu’elle est la personne la moins organisée de la Terre. Elle retourne dans sa chambre deux à trois fois après avoir fait un mètre dans le couloir parce qu’elle a oublié son téléphone, ou son portefeuille, ou son livre de cours. Et malgré tout, ça ne l’empêche pas d’oublier QUAND MÊME quelque chose, qu’elle aurait pu récupérer en un quatrième aller-retour si son esprit y avait pensé.

Naomi va vous interrompre. Souvent. pas qu'elle ne soit pas intéressée par ce que vous dites, quoi que ça dépend des fois, mais elle a toujours envie d'enchérir sur une de vos paroles pour lancer un débat ou mentionner une anecdote, ce qui rend ses conversations assez décousues. Et quand elle ne peut pas en placer une, elle trépigne, elel se perd dans ses pensées et elle oublie de vous écouter.  Elle a une notion du temps très aléatoire et elle peut avoir l’impression que vous parlez depuis des heures alors que vous venez d’ouvrir la bouche, et ça la soûle vite. C’est à cause de cette même notion du temps désastreuse que la jeune fille est souvent en retard (quoi ? Vingt minutes ? Oh ouais j’ai le temps de me laver et de me sécher les cheveux, tranquille !).

Deux derniers traits de caractère qui ont été fortement influencés par son trouble : sa très grosse tendance à l’ennui et sa créativité. Naomi se lasse vite, Naomi s’ennuie vite, il lui faut de la nouveauté, de l’original. Elle déteste la routine et il lui arrive souvent de jeter quelque chose auquel elle tenait juste parce qu’elle s’est lassée (et qu’elle n’est pas du tout capable de s'attacher aux objets). Quant à sa créativité, c’est un talent assez commun chez ceux étant atteint d’un TDA et depuis qu’on lui a diagnostiqué et expliqué son trouble neurobiologique, elle n’a eu de cesse que de trouver son "talent". Visiblement, il est dans le théâtre et l’acting : elle a un talent fou pour créer de l’émotion, de la crédibilité et tout ce qu’on lui demande de faire, et ses faibles capacités d’organisation et de mémoire semblent s’effacer complètement quand elle doit apprendre un script et le jouer. C'est d'autant plus surprenant que dans la vie de tous les jours, c'est plutôt le genre de fille qui ne prend pas la peine de mentir. Pas parce qu'elle ne sait pas le faire, c'est une actrice après tout, mais parce que c'est un effort trop long à tenir au quotidien. Elle le réserve aux caméras.

Facilement colérique, Naomi a aussi pris de nombreux cours dans de multiples techniques de relaxation pour maîtriser sa colère, chose qu’elle fait plutôt bien maintenant. paradoxalement, elle a beaucoup de mal à comprendre et gérer toutes les autres émotions, valsant entre l'insensibilité la plus totale et l'hypersensisbilité, selon le niveau de dopamine dans son cerveau. Une chose est sûre, elle ne saura jamais gérer les vôtres : que ça la mette en panique ou qu'elle s'en fiche, chacune de vos émotions se heurtera à un mur de mystère et d'incompréhension. Mieux vaut aller voir quelqu'un d'autre si vous cherchez un réconfort autre que de simplement voir chacune de vos auto-critiques se faire contredire.

Mais plus que tout ça, Naomi c’est quelqu’un qui est absolument sûre d’elle. Pas très prétentieuse (enfin ça dépend où vous situez la barre) mais profondément optimiste et confiante en ses capacités, elle est capable de se persuader sans aucune difficulté que tout est à sa porté et, plus elle s’en persuade, plus elle a de chances d’y arriver. Elle ne supporte pas l’échec et, pour elle, de nombreuses choses peuvent être qualifiées d’échec, que ce soit la perte d’un point dans un sport d’équipe ou une légère diminution de ses notes (autant dire que quand elle se fait refuser pour un rôle, son oreiller est content de ne pas avoir d’oreilles, justement). Et à ses yeux, personne n’est plus cool ou plus intelligent qu’elle, et inutile d’agiter votre 100/100 sous son nez pour la convaincre, elle serait bien capable de déchirer la feuille.

Elle aime être la star dans la pièce – et justement, ça tombe bien, parce que c’est assez rare qu’il y ait une autre star, au sens propre du terme, Melody mise à part. Elle attirera toujours l’attention, plus volontairement qu’involontairement, et si vous ne l’aimez pas, c’est que vous êtes stupide. Voilà, c’est dit, c’est comme ça qu’elle pense.
Naomi est aussi d’une franchise à toute épreuve. Elle dit ce qu’elle pense de vous sans y aller par quatre chemins. Si elle ne vous aime pas, ne vous en faites pas, elle ne fera pas semblant d’être votre amie. Elle n’est pas spécialement méchante, et il faut vraiment faire quelque chose de très désagréable pour qu’elle vous insulte, mais si vous faites quelque chose de stupide sous ses yeux, elle ne se privera pas de le dire.

En somme, Naomi est une adolescente passionnée qui a trouvé un but à son existence, qui a réussi à obtenir la reconnaissance dont elle a toujours eu un besoin vital. C’est une fille qui aime prendre des risques, parfois trop dangereux pour être raisonnables, et qui a toujours la sensation absolue qu’elle va s’en sortir et que tout va bien se passer, parce qu’elle est inconsciente du stress qui s’amasse dans son corps et qui la fait craquer de temps en temps. Si elle échoue, passée sa phase de frustration parfois violente, elle va repartir sur de bonnes bases en s’auto-persuadant qu’elle réussira mieux la prochaine fois, même si ça a l’air perdu d’avance. Mais il lui arrive parfois d’avoir des phases dépressives ou "de démotivation" qui lui attribuent un comportement proche de la bipolarité, entre son attitude normale assez positive et très énergique, et les moments où elle est incapables de bouger en orteil tant les pensées qui se bousculent sous son crâne sont envahissantes et omniprésente.
RaceNaomi est un caméléon. Son besoin constant de changer d'identité pour ses rôles lui a conféré la capacité de changer les couleurs de son corps et de ce qu'elle touche. Cheveux, yeux, peau, dents ou n'importe quoi d'autre, mais aussi ses vêtements - et la même chose chez les autres. Elle ne peut pas rendre les choses transparentes mais elle peut utiliser ses capacités de camouflage pour se fondre dans le décor. Même si quelqu'un qui la cherche la repérera, elle peut quand même espérer échapper à des regards inattentifs.
PouvoirNaomi peut légèrement manipuler l'espace et la gravité. Lorsqu'elle est seule, elle peut simplement déplacer les objets proches de quelques centimètres ou léviter légèrement pendant quelques minutes. Avec le catalyseur qu’elle s'est fabriqué depuis une mèche de cheveux de sa sœur, elle peut repousser assez fort quelque chose ou quelqu'un de proche d'elle, déplacer des objets plus lointains sur de plus longues distances, faire léviter tout ce qui l'entoure et se téléporter sur moins d'une dizaine de mètres. Quand elle est en contact direct avec Melody, étant donné que leurs pouvoirs sont jumeaux, elle obtient la pleine puissance de ses capacités : altération de la gravité, téléportation et déplacement d'objets et de personnes que ce soit par télékinésie ou en les téléportant directement où elle veut qu'ils se trouvent, dans un rayon de cinquante kilomètres pour chaque capacité.
Histoire
Famille
Tamara Lawford, Mère : Contrairement à ses deux filles, Tamara est très mal à l'aise avec l'attention populaire, ce qui fait qu'elle est extrêmement contente que la célébrité de ses filles ne se soit pas reportée sur elle. Elle s'entend bien avec ses enfants sans préférence, à sa manière. Et si sa gentillesse est à l'aune de celle de ses filles, elle est beaucoup plus stable que l'aînée et beaucoup plus humble que la cadette.

Harry Williams, Père : Homme très calme et d'une douceur réconfortante, surtout quand il a dû gérer l'hyperactivité de sa fille aînée, Harry a été le principal responsable de l'éducation des deux enfants, leur apprenant aussi bien à être fières de leurs capacités et de leurs talents qu'à accepter les échecs. Il n'est pas certains que ça ait marché comme il l'escomptait, mais ça ne l'empêche pas d'être très proche de ses filles comme de leur mère.

Melody Lawford, Sœur : Là, ça devient plus compliquée. L'affection qu'a Naomi pour sa sœur tangue dangereusement sur l'infime ligne qui sépare la relation fusionnelle de quelque chose d'encore plus fort. Seule personne à éveiller des sentiments en elle quand le sujet a commencé à apparaître dans leurs cours d'école, Melody est un peu un mystère à ses yeux. Nao ne sait pas vraiment où elle en est.
 Tamara Lawford est une fille unique issue d’une famille modeste, qui a vécu une enfance somme toutes normale malgré une classe sautée en primaire et qui n’a, en vérité, rien de très exceptionnel. Même son visage n’est pas une beauté "parfaite", pas de traits spécialement magnifiques, même si les candidats pour se perdre dans ses yeux verts ont été nombreux, et un nez légèrement disgracieux depuis une chute à vélo qui le lui a cassé.  Elle n'était pas destinée à avoir le moindre lien avec S'Indarë, mais de nombreuses circonstances en ont décidé autrement.

Son premier petit ami, Chris Lindley, y était élève, dans le programme Blue Bird. Beau gosse populaire de l'école voisine, elle ne comprend toujours pas comment ni pourquoi elle lui avait tapé dans l'oeil, il avait visiblement craqué sur une partie de sa beauté qu’elle ignorait et, désespérément amoureuse, elle a accepté de sortir avec lui. C'était cependant un garçon assez instable, et ils se sont séparés quelques jours avant le bal de fin d'année de S'Indarë où il l'avait invitée. Un bon point pour elle, qui n'a par conséquent jamais mis les pieds dans l'école et a conservé son humanité. Bien qu'ils en aient discuté plusieurs fois, Tamara n'a jamais osé franchir le pas et coucher avec lui, chose dont elle se félicite maintenant.

Elle a aussi rencontré Martel pendant cette période. Amie de Chris, et plus si affinité quand il était célibataire, elle est vite devenue l'amie de Tamara, le restant après la rupture de ses amis. C'est Martel qui a rencontré Harry la première mais qui, devant l'affection évidente qu'il portait à sa meilleure amie, le lui a cédé de bon cœur, d'autant qu'elle était à quelques mois de son mariage et que Nate, nettement moins libertin qu'elle, grinçait des dents à chaque fois qu'il la voyait un peu trop près d'un autre. C'est donc la jeune lézarde qui a permis à Mara et Harry de se rapprocher, et l'un comme l'autre lui en sont extrêmement reconnaissant.

Tamara est tombée enceinte bien plu tôt que ce qu'elle aurait pu prévoir ou imaginer, à l'âge de dix-neuf ans. Portée par l'amour et le soutien de son petit-ami, elle a pris la décision de le garder et de l'élever, malgré le regard méprisant de ses parents très religieux qui n'appréciaient pas cet enfant hors mariage. Et qui n'appréciaient pas plus que leur fille épouse un homme qu'ils n'estimaient pas digne d'elle, laissant tout le monde dans une impasse. Tamara a choisi la voie la plus simple pour en sortir : ne plus parler à ses parents. Et elle a eu Naomi à dix-neuf ans, avec Harry qu'elle n'a jamais épousé mais avec qui elle s'est installée dans une petite maison d'une ville voisine.

Melody est née exactement neuf mois après sa grande sœur, ce qui les a rendu naturellement très proches, presque comme des jumelles. Elles ont eu une enfance assez banale malgré les problèmes liés au trouble de Naomi qui ont fini par apparaître. Très vite, Naomi s’est distinguée par sa franchise à la limite de l’insolence mais a rapidement soulevé quelques questions de ses professeurs par rapport à son attitude distraite constante et ses difficultés d’apprentissage. Les deux ont été attribués à la dyslexie qui lui a été découverte assez vite, et son attitude de battante a fait le reste : refusant d’être moins bonne que les autres et voulant impressionner sa soeur, elle a forcé du mieux qu’elle pouvait pour contourner ses difficultés, n’hésitant pas à tricher quand elle estimait n’avoir pas d’autre choix. Malgré ses difficultés de concentration, Naomi a donc progressé en école primaire sans jamais redoubler ou se retrouver devant un mur insurmontable. Et en guise de bonus pour ses notes, il y avait le sport.

Inscrite dans l’équipe de volley junior locale et ultra présente dans ses cours de sport (sans compter la cour de récréation qui lui offrait panier de basket et buts de foot sur un plateau), Naomi a dépensé son énergie phénoménale jour après jour, souffrant de plus en plus rarement d’insomnies. Le sport a aussi contribué à mettre en valeur, un peu plus tard, le TDA qui influençait son comportement, quand le médecin scolaire a fini par remarquer qu’elle déprimait les jours où elle n’avait pas possibilité d’en faire. C’est à dix ans qu’on lui a finalement diagnostiqué son trouble, et la panique de ses parents a l'idée que leur aînée puisse avoir encore plus de difficulté à s’intégrer a convaincu Naomi d’utiliser ce trouble comme une force.  
Elle s’est essayée à tout : danse, musique, peinture, écriture même, et elle s’est révélée un peu plus douée que la moyenne dans la plupart des activités artistiques, mais la lassitude l’a frappée trop vite à chaque fois, et elle peinait à tenir un an dans les activités auxquelles elle s’inscrivait. Par respect pour ses parents, qui dépensaient de l’argent pour l’inscrire à des cours, elle a néanmoins continué chaque activité jusqu’à la fin malgré son ennui.

C'est la carrière de Melody qui les a finalement propulsées hors de l'Angleterre, à Ottawa. Melody avait onze ans, Naomi douze, et c'est d'être coupée de leurs anciens amis qui les a d'autant plus rapprochées; C'est sûrement la période à laquelle cela s'est fait qui a joué dans le regard un peu perdu que Nao pose parfois sur sa petite sœur.
En effet, si Naomi a démontré une capacité impressionnante à se faire des amis, elle en est rapidement venue à discuter avec eux de choses portant sur les sentiments, d'autant plus lorsque sa sœur travaillait. Ces discussions additionnées avec sa proximité grandissante avec sa sœur ont fini par lui faire découvrir des sentiments qu'elle a très vite cachés et gardé pour elle, préférant valser d'une histoire éphémère à l'autre que de s'imaginer que sa proximité avec Melody pouvait être plus qu'un simple amour fraternel. Si elle fait quelques blagues là-dessus de temps en temps, comme si elle tâtait le terrain pour détectait une possible réciprocité, Naomi a plus ou moins bien vécu son adolescence en ne laissant pas cette affection influencer trop son quotidien.

C’est seulement à la fin du collège qu’elle a découvert le théâtre, quand un apprenti écrivain de son école a décidé de créer un club et d’écrire une pièce pour la fin de l’année. Contrairement à d’autres activités, celle-ci ne la lassa jamais tant elle se renouvelait régulièrement, toujours différente et originale en fonction de la personne aux commandes – ce qui a pas mal soulagé sa mère, car cela avait en plus l’avantage d’être gratuit.
À quatorze ans, Naomi enchaînait les casting pour de la figuration jusqu’à être repérée totalement par hasard par une série locale, qui se déroulait dans un lycée et cherchait de vrais adolescents pour jouer le rôle de ses personnages, et non des acteurs plus âgés. Elle a sauté sur l’occasion pour devenir une star adolescente, acceptant un rôle qu’elle a beaucoup influencé de mois en mois et d’année en année.

À ses seize ans, elle a eu un accrochage assez violent avec le réalisateur de la série qui a failli lui coûter son rôle, à propos d’un scène qu’elle trouvait assez dérangeante à jouer – où son personnage se faisait agresser sexuellement à une soirée. Malgré ses protestations, elle a été obligée de jouer la scène. Ce qui la dérangeait en soi n’était pas le concept ni l’action en elle-même, mais la personne avec qui elle le jouait.
Car il lui était impossible de le laisser la toucher. Le gars en question était à l’origine un fan de la série qui l’avait rejointe en tant que "nouvel élève très mal dans sa peau" au début de la saison. Sauf qu’elle le connaissait déjà avant, et qu’elle n’appréciait pas sa présence.

Quelques semaines avant son arrivée dans la série, elle était tombée sur lui au coin d’une ruelle. Enfin "tombée", c’était vite dit, vu que c’était un stalker qui collectionnait les photos d’elle et qui la suivit depuis un bon mois, notant toutes ses habitudes. Et ce qui la dérangeait dans l’idée de jouer cette scène avec lui, c’est qu’il avait vraiment essayé de l’agresser ce jour-là. Elle avait réussi à s’enfuir de justesse, non sans lui coller un coup de poing dans le nez et un spray au poivre dans les yeux au passage mais, trop effrayée pour porter plainte, elle l’avait vu avec effroi apparaître dans la série. Pour être avec elle. Pour la suivre.

Ce stalker a été la réalisation pour elle que la célébrité avait aussi des côtés horribles et après avoir tourné la scène, elle a fini par en parler à sa mère. Horrifiés, Tamara et Harry, mis au courant, l’ont forcée à quitter la série et à prendre une année de repos, symbolisée par le départ de son personnage pour un pays étranger. Et ils ont porté plainte eux-même, en éloignant leur fille le plus possible de son agresseur – cas qu’elle a perdu à cause du tournage de la scène, trop similaire à son témoignage pour que les juges n’y voient pas une confusion de la fiction et du réel.

Bizarrement, Naomi s’est plutôt bien remise de son agression – sans doute parce qu’elle en a réchappé avant que ça aille trop loin. Elle en est même ressortie avec la certitude absolue qu’elle pouvait s’en sortir si ça lui arrivait à nouveau, ne sortant plus de chez elle sans avoir de quoi se défendre. Et puis, l'inquiétude de sa sœur à son sujet lui permettait d'être un peu plus proche d'elle, ce qui ne lui déplaisait pas du tout. Ça n'a pas empêché toute la famille de retourner en Angleterre, à Londres, pour s’assurer qu'elle s'en remettait vraiment, loin des mauvais souvenirs. Et même si elle avait conscience des changements que ça risquait d'opérer, Tamara les a inscrites toutes les deux à S'Indarë. Et si Naomi aurait pu être en Blue Bird, elle a refusé elle-même, n'appréciant pas l'idée de manquer certains cours, même si c'était pour se consacrer à sa passion. Comme elle avait manqué pas mal de cours à cause des tournages, et que sa petite sœur a accepté d'utiliser ses gages de mannequinat pour payer son année scolaire, leurs parents ont fini par accepter qu'elle entre en Blooming Lion.

Melody est la seule des deux à être interne, à cause de ses visibles transformations physiques. Naomi, elle, rentre chez elle tous les soirs en bus, même si elle déteste être séparée aussi longtemps de sa sœur. Une décision qui a été très vite approuvée par la direction, quand ils ont vu la puissance que pouvaient avoir leurs pouvoirs quand elels étaient réunies.

Derrière l'écran
Prénom/Pseudo : Nao
Age : 23
Tu nous viens d'où ? : De moi-même ~
Accès aux rps -18 ? Oui

Revenir en haut Aller en bas
Andrew Rehrin
PNJ |:| Directeur
Sexe : Homme
Genre : Masculin
Apparitions : 99
Inscription le : 08/08/2017
Né(e) le : 07/04/1898
Age : 120
Nationalité : Britannique
Niveau d'études/Métier : Directeur de S'Indare
Personnage sur l'avatar : O.C.
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 
  •  Gourmandise 
  •  Colère 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com

Lun 4 Déc - 15:17
Bienvenue à S'Indarë. Un cristal de couleur violette est apparu sur votre corps pour signifier votre appartenance au groupe Pride. Définitif ou appelé à changer ? Cela dépendra de votre évolution.

Voici les détails de ton inscription :
- Vous n'êtes pas autorisées à accéder aux étages des dortoirs.
- Vous assisterez au cours de magie de niveau Débutant pour comprendre les implications et les limites de votre pouvoir, sans votre sœur pour le moment.
- Vous avez été inscrite aux cours d'adaptation raciale, premièrement pour identifier des caractéristiques raciales potentielles et découvrir vos changements, et secondement pour mieux les appréhender.
- Vos frais de scolarité pour les deux années à venir ont été entièrement payés.


Il te reste à :
- Ajouter le lien de ta présentation à ton profil
- T'enregistrer dans les listings
Et tu peux dès à présent :
- Demander un rp, un lieu ou un club
- Ouvrir une fiche de relations / récap rps
- Créer des pnjs ou des prédéfinis
- Créer un compte speach ou un site internet, téléphone, etc
- Ouvrir ton dossier scolaire si tu as des choses à y mettre
Et évidemment, rp Wink

Nous espérons que notre école saura vous aider à exploiter votre potentiel
Andrew Rehrin, directeur de S'Indarë
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Présentations :: Présentations des élèves-
Sauter vers: