Sin Theatre


 

Sur le fil d'une lame [PV Leika]

Drake Corvusia
BW |:| Troisième année
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 59
Inscription le : 15/01/2018
Né(e) le : 14/03/1997
Age : 21
Nationalité : Australien
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Celibataire
Personnage sur l'avatar : Raven "Reckless Fist" de Elsword
Péché(s) :
  •  Envie 
  •  Colère 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t79-wyverne-explosive-drake-corvusia-termine

Sam 13 Oct - 21:56
Sur le fil d'une lame
Frapper, changer de pied, frapper, changer de pied, le tout en tournant autour du sac de frappe. Inlassablement, je travaille ce mouvement en augmentant mon rythme. En théorie, c'est la chose la plus simple du monde. En pratique... eh bien, enchaîner ces mouvements lentement sont une chose. Quand on augmente le temps, ça devient tout de suite beaucoup plus compliqué, et peu sont capables de suivre le rythme.

C'est qu'une question d'habitude et d'entraînement pourtant. J'avais du mal à le suivre avant moi aussi. Alors que maintenant mon jeu de jambe est celui d'un vrai boxeur. Et les autres qui me regarde, sidéré de voir un type de ma taille bouger à cette vitesse. C'est pas compliqué, bande de tocards. Ce genre de trucs vous tombe pas dans le bac tout seul. Alors vous vous bougez le cul si vous voulez vous améliorer. Pas la peine de verrouiller votre regard sur moi. Et là, y a facile 4 paires d'yeux sur moi, peu importe que ce soit des mecs ou des filles. Et ça me soûle.

Ça fait presque trois heures que je suis là. En fait, je suis venu direct après les cours. Je sentais le besoin d'évacuer la frustration engendrée par cette journée. Comme d'habitude, elle avait été chiante à crever. Alors j'avais eu besoin d'évacuer toute l'énergie accumulée. Malheureusement, Jodie n'avait pas voulu que je la frappe, donc j'ai du frapper un truc qui avait plus de valeur, à savoir un sac de frappe.

Mais c'en est assez pour aujourd'hui. Le souffle court et en sueur je retourne vers mes affaires, buvant la moitié de ma bouteille d'une traite. J'ai bien mérité une bonne douche. Je comptais m'y diriger directement, mais je suis interrompu par un bruit plutôt inhabituel. La salle d'escrime était occupée, chose plutôt rare. Et le sifflement ininterrompu de l'air me pousse à aller voir.

Je reconnais la personne qui est en train de férocement abattre le pantin de bois (le pauvre n'a eu aucune chance). Je ne lui ai pas reparlé depuis la dernière fois, il y a une bonne semaine et demie. Pourtant je la voyais tout les jours en cours. Mais je sais pas... je me sentais pas d'aller lui parler comme ça. En mode "Eh salut, comment  ça va depuis la fois où on a failli crever puis déprimé?". Là au moins... l'approche est plus simple.

Deux lames d'un coup hein? Ça fait combien de temps que tu t’entraînes?

Je m'avance un peu de la vampire depuis le côté, main dans les poches, m'arrêtant en laissant une distance suffisante pour qu'elle puisse faire tournoyer ses lames sans aucun risque.

On rajoute des écailles et on a Drake en tenue de sport (bavez pas)

©️Gau
Revenir en haut Aller en bas
Leika Saito
BS |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 34
Inscription le : 01/10/2018
Nationalité : Japonaise
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, I1
Situation amoureuse : Aimer est une erreur
Double Compte : Lyse Ysvël / Lance Herñandez
Personnage sur l'avatar : Miyamoto Musashi (Saber) - Fate/Grand Order
Péché(s) :
  •  Gourmandise 
  •  Paresse 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t337-omae-wa-mou-shindeiru-u-c http://sin-theatre.forumactif.com/t349-give-your-blood#2280

Sam 13 Oct - 22:58
« Sur le fil d'une lame »

« Tu es pitoyable, tu n'as même pas l'étoffe d'une vampire...»
Ferme là.
« Pas étonnant que tes parents t'ont vendue, tu n'es qu'une gêne, et tu le resteras toujours »
FERME LA
« Disparaît, les créatures comme toi n'ont rien à faire dans ce monde »
Ferme là ! Ferme là ! FERME LA ! FERME LA !  

Ce pauvre mannequin de bois, était une cible bien trop immobile, trop facile pour les coups d'épée que j'abattais avec rage, comme si je n'étais qu'animer par la colère, mes yeux clignotant dangereusement. C'était probablement le dixième que je détruisais comme si cela pouvait m'apaiser ! Mais rien à faire, mon état de haine était plus qu'intense, ne faisait qu'encore plus monter les ténèbres de mon cœur, et me rendre plus bestiale ! Je dois lutter, oui je dois faire preuve de détermination et apprendre à contrôler mes nerfs. Ils sont beaucoup trop à fleur de peau en ce moment. Le cristal sur mon poignet, virait du orange, au rouge foncé, et je ne connaissais pas sa signification, mais ça m'était complètement égal. Juste, j'ai besoin de me défouler là, de relâcher toute ma frénésie.

C'est pour ça que je suis venue dans ce gymnase espérant trouver un havre de paix, et une salle d'escrime complètement vide. L'endroit parfait pour s'entrainer un peu. Tentant de reprendre mon calme, les deux katanas dégainés, telle une lame dansante, je luttais contre mon fort intérieur qui voulait détruire un mannequin de plus, jusqu'à sentir une présence, une odeur qui m'était familière. Elle s'approchait, elle allait bientôt arriver ici. Non ça ne pouvait pas être lui ! On ne s'était pas revu depuis une semaine après les évènements, alors pourquoi aujourd'hui ? Encore cette autre moi qui me disait de m'enfuir, de ne pas le revoir, seulement je ne saurais dire pourquoi...

J'en ai envie, je veux le revoir.

Il était là, dans une tenue sportive des plus classiques, mais elle le rendait tel un apollon forgé dans l'argile le plus pur qui soit, pour en faire une divinité grecque. Heu trop de soleil sur la tête ? Pourtant si j'ai choisi de passer mon temps ici ce n'était pas pour rien. Il faisait un temps ignoble dehors, un soleil de plomb rutilant, quelle météo pourrie. Si je sors de cette pièce, il n'y avait aucune impasse à ce que je ne fondes pas, vu la chaleur. Enfin bon toujours est-il que j'ai vraiment pris un coup sur la tête. Je ne me rappelle pas m'être assommée pourtant...

Une bulle apparait au dessus de sa tête, ou elle se revoit jeté cette pomme qu'elle avait pris sur la tête alors qu'elle s'endormait sous un arbre, elle l'avait jeté devant elle, mais cette dernière avait rebondie sur la fenêtre pour retourner dans sa tête et la mettre k.o....Ouais une pomme ouais, quelle indignation.

d'un coup vif, à l'agilité d'une danseuse, je découpais le mannequin en petit rondins, fins, précis et de la même taille, puis je rengainais mes lames dans leur étuis à la manière d'un samurai.  

J'ai appris à me battre depuis l'âge de 12 ans, et j'ai toujours adopté ce style, préférant l'équilibre et l'agilité à la force...

Je m'approchais de lui, à distance raisonnable pour ne pas l'effrayer et surtout pour ne pas lui sauter à la gorge.

Codage par Arwing d'Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Drake Corvusia
BW |:| Troisième année
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 59
Inscription le : 15/01/2018
Né(e) le : 14/03/1997
Age : 21
Nationalité : Australien
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Celibataire
Personnage sur l'avatar : Raven "Reckless Fist" de Elsword
Péché(s) :
  •  Envie 
  •  Colère 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t79-wyverne-explosive-drake-corvusia-termine

Dim 14 Oct - 21:23
Sur le fil d'une lame
En temps normal, j'aurais eu tendance à rester plus longtemps à m'entraîner. Mais d'habitude, il y a moins de monde, et je n'aime pas du tout avoir autant d'yeux tournés vers moi. Je décide donc pour une fois d'écourter ma séance, ignorant les regards envieux ou jaloux qu'on me lance. Je sais que je suis meilleur que vous, pas la peine de me le rappeler.

Normalement, j'aurais tracé mon chemin, mais le sifflement de l'acier qui fend l'air provenant de la salle d'escrime retient mon attention.  Je ne me rappelle pas avoir vu cette salle occupée avant... D'ailleurs, je n'avais jamais vu quelqu'un avec une lame. A part une personne... la vampire avait bien décapitée un type. Pour en avoir le cœur net, je rentre dans la salle.

Mon intuition ne m'avait pas trompé, c'est bel et bien Leika qui occupe la salle, et qui semble être parti sur un génocide vu la tronche des mannequins. Un bon paquet d'entre eux sont déjà déchiquetés, et elle en train de méticuleusement finir un autre quand j'approche et prend la parole. Ça l'interrompt l'espace d'une petite seconde avant d'achever le mannequin, le découpant en petits morceaux.

T'en a fait un carnage dis-moi. Et si ces mannequins avaient une famille?

Elle a l'air plutôt sur les nerfs. Je sais pas ce qui a pu se passer, mais ça l'a mis en rogne, et visiblement quelque chose de mignon. Une fois ses lames rengainées et ma question répondue, elle s'approche mais juste un peu. Elle a peur de venir plus proche ou quoi?

C'est possible de combiner les trois. En tout cas, c'est ce que je fais.

La boxe requiert un mix de tout ça. D'ailleurs, maintenant que je l'ai vu, je suis curieux de voir ce que ça peut donner en combat contre. Je passe juste à côté d'elle, attrapant un morceau de mannequin pour l'observer. Coupé net.

Ya pas que des mannequins que tu sais découper, ça se voit. D'ailleurs, tu me l'a montré l'autre soir.

Je revois la tête voler, tranchée nette. C'est une experte dans la matière. Note à soi-même: ne rien faire qui pourrait mener à une décapitation. Je lui lance le bout de bois, histoire de tester ses réflexes.
©️Gau
Revenir en haut Aller en bas
Leika Saito
BS |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 34
Inscription le : 01/10/2018
Nationalité : Japonaise
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, I1
Situation amoureuse : Aimer est une erreur
Double Compte : Lyse Ysvël / Lance Herñandez
Personnage sur l'avatar : Miyamoto Musashi (Saber) - Fate/Grand Order
Péché(s) :
  •  Gourmandise 
  •  Paresse 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t337-omae-wa-mou-shindeiru-u-c http://sin-theatre.forumactif.com/t349-give-your-blood#2280

Lun 15 Oct - 0:39
« Sur le fil d'une lame »

Comme si je ne l'avais pas remarqué que je m'étais un peu trop défoulé sur les mannequins d'entrainement. En même temps, tout ces gens qui font des messes basses et disent les choses qu'ils ne pensent pas. Comme s'ils n'avaient aucun secret pour moi, je pouvais lire les choses à mon sujet dans leur plus sombres pensées. Je savais pour quels yeux j'étais un monstre, ce qui se passait dans la tête des hommes qui me dévoraient du regard et qui ne rêvait qu'une chose, de savoir quel goût une vampire peut avoir. Et je l'entendais aussi, cette jalousie naissante des femmes obligée de se comparer à la beauté supérieure pour me dénigrer. Je déteste cette école, je déteste les élèves qui l'y habitent ! Pas étonnant que j'ai préféré la solitude. Encore un poil énervé, j'avais découpé le dernier mannequin sous les yeux circoncis du brun. Lui, je ne savais pas à quoi il pense, mais je connaissais ses peurs les plus secrètes, grâce au lien du sang.

Seulement si un jour, je lui dis la vérité...
Il fera comme tout les autres...


Il lança un morceau pour me tester. Erreur, car même sans mes sens de vampire, ni mes pouvoirs de crimson queen, je ne pouvais rater un coup pareil, mes réflexes sont bien plus en exergue qu'il ne le pense. Et pour le lui montrer, j'avais non seulement coupé en petit morceaux la buche de bois qu'il avait lancé, mais également mon katana qui avait fendu l'air, avait fait une entaille sur le mur derrière lui. Sans le toucher. Telle est la puissance des assassins qui décident de ce qu'ils souhaitent tuer ou non. Pour lui montrer qu'il ne fallait d'ailleurs pas me chercher, j'avais fait une très légère entaille sur le côté de sa joue. M'avait-il vu dégainer mes armes ? Hé bien non car j'avais été bien trop rapide pour le commun mortel de ses yeux, quand bien même c'est une créature ou pas. J'étais au summum de mon art, mais jamais je ne m'en suis vanté, jamais je ne l'ai exposé, car je n'en voyais ps l'utilité.  

M'approchant alors de lui, approchant mon visage du sien, je venais lécher le sang qui était tombé de sa joue entaillée, avant que celle ci par le biais de ma salive ne disparaisse. Parce que j'avais suffisamment de force maintenant pour donner un peu de mon pouvoir régénérateur juste en touchant quelqu'un de mon adn. Sauf que je ne compte pas l'utiliser sur n'importe qui ou n'importe quoi. Et encore moins l'exposer à des yeux tentateurs.
 

Je n'ai pas besoin de la force pour avoir de la valeur. J'ai le potentiel de découper ce que je souhaite sans même toucher quelqu'un si je le veux. Mais ce n'est pas donné à tout les bretteurs, ce n'est qu'une discipline secrète des samurais et des assassins.

Il vint aussi à me rappeler cet ancien statut, car il avait été témoin de mon manque de sang froid concernant avoir le pouvoir de vie et de mort sur un ennemi. En effet oui, j'avais découpé la tête de ce vampire qui nous avait attaqué, sans en ressentir le moindre remord.


De tout les vampires, je suis l'un des plus dangereux. Autrefois à mon époque dans tout le Kansai, j'étais connue comme la célèbre assasin "Hanashuiro" séparant la tête du corps de ces cibles, et les faire disparaître. Je n'ai pas de coeur, ni de pitié....c'est ce qui me rend forte.

Loin de moi l'idée de lui faire peur, juste le mettre en garde.


Codage par Arwing d'Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Drake Corvusia
BW |:| Troisième année
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 59
Inscription le : 15/01/2018
Né(e) le : 14/03/1997
Age : 21
Nationalité : Australien
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Celibataire
Personnage sur l'avatar : Raven "Reckless Fist" de Elsword
Péché(s) :
  •  Envie 
  •  Colère 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t79-wyverne-explosive-drake-corvusia-termine

Lun 15 Oct - 20:15
Sur le fil d'une lame
J'ai apparemment visé juste, c'est qu'elle m'a l'air bien énervée la petite vampire. Je me demande ce qui a bien pu se passer pour qu'elle ai envie de trucider toute une tribu de mannequins sans aucune forme de pitié. Remarque, je suis plutôt mal placé pour la juger. J'aurais très probablement fait un truc du genre, si j'étais moi aussi furax.

Je lui avais lancé un morceau du pantin, plutôt gentiment, mais elle semble l'avoir pris comme un défi. Je dois admettre que je n'ai absolument rien vu... J'ai à peine le temps de cligner des yeux que le bout de bois était tranché, et une coupure est apparue sur ma joue. C'est elle qui a fait ça? J'ai même pas eu le temps de la voir sortir sa lame. C'est plutôt impressionnant je dois l'avouer, et la vampire n'hésite pas à se vanter.

Je ne bouge pas pour autant quand elle s'approche de moi, et encore moins quand elle vient lécher ma blessure. C'est une toute autre Leika qui se présente devant moi, bien plus dangereuse. Et franchement? Ça me plait.

Sa tentative d'intimidation ne fonctionne qu'à moitié toutefois. Je suis plus intrigué et intéressé qu'autre chose. Pour le coup... c'est intéressant. Si c'est en effet une assassin, je comprends mieux pourquoi elle se débrouille aussi bien. Elle est tellement doué qu'on dirait une capacité surnaturelle. Remarque, pour ce que je sais, c'est peut être bien ça.

La vampire est toute proche de moi, et je lui adresse un sourire moqueur en me détournant d'elle. Je n'ai absolument pas peur d'elle, et je doute qu'elle me frappe dans le dos. Je ne m'arrête qu'une fois que j'ai mis de la distance, me retournant sans quitter mon sourire, montrant les crocs.

C'est vrai que tu te débrouilles contre des cibles inanimées. Mais en vrai combat?

Entre mes deux mains je fais apparaître un unique gros pie, assez gros pour servir à la fois d'arme et de protection.

Dis-moi Leika, qu'est ce que tu penserais d'un petit combat? Amical bien entendu, pas la peine de viser la carotide.

Je suis confiant, même si je me doute qu'une victoire n'est pas possible. Mais j'ai envie de voir ce dont elle est vraiment, et je pense que ça devrait lui permettre de se défouler. Si je voulais tirer pleinement partie de mes capacités, je lui proposerais d'aller dehors pour avoir la place de me transformer. Mais encore une fois, je ne cherche pas la victoire.
©️Gau
Revenir en haut Aller en bas
Leika Saito
BS |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 34
Inscription le : 01/10/2018
Nationalité : Japonaise
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, I1
Situation amoureuse : Aimer est une erreur
Double Compte : Lyse Ysvël / Lance Herñandez
Personnage sur l'avatar : Miyamoto Musashi (Saber) - Fate/Grand Order
Péché(s) :
  •  Gourmandise 
  •  Paresse 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t337-omae-wa-mou-shindeiru-u-c http://sin-theatre.forumactif.com/t349-give-your-blood#2280

Mar 16 Oct - 0:15
« Sur le fil d'une lame »

Il semblait être impressionné, fasciné serait même le terme plus exact, comme s'il n'avait jamais vu ça de sa vie. En même temps un art ancien de combat digne d'un assassin, ou d'un samurai, tu en trouveras rarement nul part. Cela dit, je ne comprends pas trop pourquoi il réagit de la sorte. Ce n'est pas comme si c'était la chose la plus merveilleuse du monde. Il faut croire qu'il aime bien tout ce qui est en rapport avec la baston, car en vue de notre première rencontre. Il avait l'air d'aimer plutôt ça taper sur les gens si je ne m'abuse ? Cela dit en m'approchant pour venir lécher sa joue, je m'attendais à une quelconque réaction plus virulente, comme me repousser ou un truc du genre, mais non rien. Il savait qui il avait en face de lui c'était surement pour ça. Enfin je vais finir par croire qu'il aime ça que je prenne son sang.

Remarque ce n'est pas pour te déplaire, sale monstre...
Ferme là toi, tu veux ? Ne gâche pas mon pur moment de plaisir.

Pourtant, je le trouvais un peu inconscient, trop même. Je veux dire par là, qu'il a pu avoir l'éloge de mes talents d’assassin, je viens de briser fissurer le mur derrière lui, en lui effleurant la joue, sans même le découper en rondelles et il ose me sous estimer ? Il avait beau ne pas bouger certes, pour moi ce serait la même bataille. Inanimée ou non, une cible reste une cible. Telle est la devise des assassins de mon temps. Amusée, je ne pouvais m'empêcher un petit rire légèrement. En vrai combat ? Serait-ce un défi ? Il me semble bien que ça en ait tout l'air. Intéressant. L'adrénaline qui coule dans mes veines. Cela fait bien longtemps que je n'avais pas ressentie cet intérêt pour quelque chose. Il me provoquait en duel dans un combat amical ! Et ma fierté de vampire, de bretteuse ne pouvait passer à côté. Le fait qu'il m'appelle par mon prénom, montre qu'il n'a pas oublié comment je m'appelle. En même temps comment aurait-il pu ?
 

Tu veux en découdre mon mignon ? hé bien soit, j'accepte...mais je te conseille très chaleureusement de ne pas me sous estimer...tu risquerais de perdre !

Mon coeur battait à une vitesse incroyable. Depuis combien de temps n'avais-je pas ressenti cette frénésie à vouloir me battre jusqu'à ne plus me relever. Amical voulait dire qu'ils ne devaient tout simplement pas se tuer non ? Ni trop de faire mal, un peu de sang n'est pas interdit. Il fait apparaître un pieu pour le transformer comme une épée. Ho à arme égales en plus ? Voilà un guerrier qui est fair-play et qui n'a qu'une parole. Avec élégance donc, je dégaine mes deux katanas, mon jeu de jambes en posture de combat, un sourire provocateur aux lèvres. Je m'élançais vers lui, commençant à croiser le fer, en faisant attention à lui laisser le moins d'ouverture possible. J'étais aux aguets, hors de question que l'une des meilleurs bretteuses du japon, perde contre un homme qui ne connait pas l'art de l'épée.

Codage par Arwing d'Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Drake Corvusia
BW |:| Troisième année
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 59
Inscription le : 15/01/2018
Né(e) le : 14/03/1997
Age : 21
Nationalité : Australien
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Celibataire
Personnage sur l'avatar : Raven "Reckless Fist" de Elsword
Péché(s) :
  •  Envie 
  •  Colère 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t79-wyverne-explosive-drake-corvusia-termine

Mar 16 Oct - 1:15
Sur le fil d'une lame
Elle avait peut être dans l'intention de m'intimider, m'impressionner ou encore me faire fuir. Malheureusement pour elle, je ne fais rien de tout ça. Bien au contraire, cette part d'elle, l'assassin visiblement sans merci, me donne envie de la connaître plus. J'ai un problème vous dites? Ouais, très sûrement. Eh, j'aime les femmes fortes.

J'ai pris une distance suffisante pour un combat, lui proposant après en matérialisant un pieu, paré pour me battre. Visiblement l'idée plait à la vampire, puisqu'elle  dégaine deux de ses quatre katanas. Pourquoi elle a autant d'ailleurs? C'est une question que je poserais plus tard.

Tâche seulement de ne pas être trop confiante aussi, ma belle.

Le surnom, elle le prend comme elle veut, une provoc ou un compliment. En apparence, j'ai l'air totalement détendu, que ce soit dans mon attitude ou ma pose. En vérité, j'ai le sang qui commence à bouillir et la fièvre du combat ne tarde pas à me prendre.

C'est la vampire qui lance la première attaque, violente. Les deux lames ricochent contre le pieu que j'envoie tournoyer, à la fois pour repousser les katanas et porter une attaque. Elle a beau avoir l'avantage de la vitesse et de l'agilité, celui de la force est de mon côté, et je sais parfaitement ce que je fais. C'est dans ces moments là que mon cerveau carbure  100 à l'heure, laissant mon instinct décider à ma place alors que j'analyse le style de mon adversaire. Pour l'instant on se contente de se jauger, sans se décider à porter de véritables attaques. Mais elle n'a encore rien vu.

Subitement j'envoie mon pieu frapper avec force le katana droit, déjouant l'attaque qui fonçait sur moi. La lame de l'autre côté va frapper, mais je l'attrape à pleine main, mes écailles prévenant tout dommage trop important. Et maintenant, sa garde est grande ouverte, un bras déséquilibré et l'autre contré. D'une impulsion je me rapproche, mon poing libre visant son ventre. Si ça touche, c'est un coup dur pour elle, vampire ou pas.

Allez, montre moi ce que tu sais faire.
©️Gau
Revenir en haut Aller en bas
Leika Saito
BS |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 34
Inscription le : 01/10/2018
Nationalité : Japonaise
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, I1
Situation amoureuse : Aimer est une erreur
Double Compte : Lyse Ysvël / Lance Herñandez
Personnage sur l'avatar : Miyamoto Musashi (Saber) - Fate/Grand Order
Péché(s) :
  •  Gourmandise 
  •  Paresse 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t337-omae-wa-mou-shindeiru-u-c http://sin-theatre.forumactif.com/t349-give-your-blood#2280

Mar 16 Oct - 20:11
« Sur le fil d'une lame »

L'assaut avait été lancé par ma première attaque, car je déteste attendre qu'un adversaire vienne à moi. Je suis une sanguine, l'offensive est ma clé. On dirait que porter le premier coup revient à se mettre en position de faiblesse! Je ne suis pas d'accord là dessus, c'est justement surprendre son adversaire qui amène la victoire. Il avait été rapide et réactif pour parer mon attaque, mais serait-ce suffisant ? Lui aussi avait le sang chaud et décida de lancer sa première action, m'obligeant à me défendre bien plus que je n'y pensais. Il me désarçonna en me mettant en position d'une ouverture, retenant l'un de mes bras, l'autre n'aura pas le temps de réagir pour parer son coup de poing. Que faire dans cette situation ? Un jeu de jambes simple mais précis pourrait m'aider, je devais réagir vite. Relâchant le katana déséquipé au sol, d'un mouvement rapide, je dégainais mon troisième katana utilisant une esquive de côté, pour éviter de justesse le coup dans le ventre, qui finit par atterrir dans mes côtés au final. Le coup avait été douloureux, mais j'étais comme un rocher, je ne me laisserais pas détruire par une si petite érosion.


Ta force est grande, mais tu ne pourras rien contre mon agilité...Tu es comme une pierre, tes mouvements sont lents, trop centrés vers les points faibles. Tes attaques sont prévisibles.

A mon tour de lui montrer ce que je sais faire ! Utilisant son corps comme appui aérien, d'une clé simple, je libérais mon bras de son emprise, obligeant à le lâcher par le déraillement du sien, puis d'une clé de jambe sur un point de tension bien appuyé, je le mettais au sol pour la première fois. Je le pointais de mon katana avant de fendre l'air avec, et de le rengainer, allant récupérer ma deuxième lame. Je l'invitais à se relever.
 

Tu dois focaliser ton esprit sur les points déstabilisants et non pas les points faibles. Ce sont ces parties qui sont mieux protégées par un adversaire de ma taille, car il connait ses imperfections et fait en sorte de ne pas les laisser à découvert. Ton jeu de jambes est trop rigide, pas assez souple, tu en as eu la preuve...Allez recommence !  

Est-ce que c'était une bonne idée de lui donner des conseils de la sorte ? C'est vrai que c'est un combat, et qu'en tant normal je n'aurais eu aucune pitié, pas de quartier, mais là il s'agissait d'un combat amical, et je pouvais l'aider à devenir un combattant hors pair dans son domaine de prédilection, si cela dit il n'est pas buté et renfrogné dans sa fierté. De nouveau les katanas dégainés, je m'élançais vers lui sur le côté, commençant à croiser le fer à l'amiable, m'obligeant à esquiver ses tentatives. les coups d'épées étaient très féroces, ils montraient la hargne des combattants, la violence avec laquelle l'un essayait de faire chuter l'autre. Virevoltant comme une lame dansante, les katanas en croix pour parer ses attaques venant de haut, et consolidées quand il attaquait par le bas. Oui j'avais beaucoup à lui apprendre. Cela dit je ne m'en sortirais pas totalement indemne et je le sais. Puis les quelques gouttes de sang que j'avais récoltées sur sa jour tout à l'heure, m'avait donné une ténacité à toute épreuves.

Codage par Arwing d'Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Drake Corvusia
BW |:| Troisième année
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 59
Inscription le : 15/01/2018
Né(e) le : 14/03/1997
Age : 21
Nationalité : Australien
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Celibataire
Personnage sur l'avatar : Raven "Reckless Fist" de Elsword
Péché(s) :
  •  Envie 
  •  Colère 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t79-wyverne-explosive-drake-corvusia-termine

Mer 17 Oct - 0:50
Sur le fil d'une lame
Les coups de la vampire étaient puissants et précis, mais j'arrivais à les tenir et à répliquer. Il est tout simplement hors de question que je me laisse faire comme ça. Ça à beau être un combat "simplement" amical, je ne vais pas me contenter de simplement parer  et esquiver.

Mon attaque aurait pu porter ses fruits, si ce n'est qu'elle est plus réactive que ce que j'avais prévu. Elle n'hésite pas à lâcher une de ses armes pour en dégainer une autre à toute vitesse et d'esquiver. A la place de son ventre je touche uniquement ses côtés, suffisamment pour qu'elle se rende compte de ma force mais pas assez pour vraiment être handicapant.

Trop lent? Elle est marrante elle, elle a pas 95 kilos à se traîner, évidemment qu'elle me sera toujours supérieure en vitesse avec sa carrure. Et elle se fait un plaisir de me le montrer, tournoyant autour de moi pour me forcer à lâcher la lame en me tordant le bras. C'est qu'elle a plus de force que prévu la gamine. Elle enchaîne en me faisant  chuter, avant de pointer sa lame sur ma gorge. Vire-moi ce sourire satisfait de mon visage, t'as encore rien vu.

Je me relève, un poil vexé par sa remarque. J'ai compris que t'étais meilleure que moi, c'est bon. Mais je suis très loin d'en avoir fini, jusque là ce n'était qu'un simple échauffement. Et je suis certain qu'elle fera déjà moins la maligne si elle devait faire face à une wyverne. J'ai encore pas mal de secrets pour toi ma belle.

Elle fait étalage de son talent à l'escrime, virevoltant autour de moi avec ses lames. Je me débrouille suffisamment pour ne pas prendre trop de coups, mais je me retrouve quand même entaillé à plusieurs endroits. Les lames et sa silhouette lui donne un très net avantage de portée, et elle arrive à facilement se glisser entre mes attaques. C'est une toute autre affaire pour moi.

Ce n'est pas pour autant que je baisse les bras, bien au contraire. Mon sang bout dans mes veines et la fièvre du combat me prend. Peu à peu, j'analyse le style de la bretteuse, je comprends comment elle réagit face à mes attaques.

Suite à une nouvelle charge je bloque les katanas qui venaient sur moi en croix, avant de violemment les repousser. Sans marquer de temps d'arrêt je fais tournoyer mon pieu à toute vitesse, le faisant frapper le plus fort possible d'un côté pour la forcer à se concentrer dessus. Et pendant qu'elle est occupée je tournoie sur moi-même, lui donnant un coup de pied rotatif dans les côtes.

Bouffe le mon jeu de jambes, tu vas voir.
©️Gau
Revenir en haut Aller en bas
Leika Saito
BS |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 34
Inscription le : 01/10/2018
Nationalité : Japonaise
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, I1
Situation amoureuse : Aimer est une erreur
Double Compte : Lyse Ysvël / Lance Herñandez
Personnage sur l'avatar : Miyamoto Musashi (Saber) - Fate/Grand Order
Péché(s) :
  •  Gourmandise 
  •  Paresse 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t337-omae-wa-mou-shindeiru-u-c http://sin-theatre.forumactif.com/t349-give-your-blood#2280

Mer 17 Oct - 12:01
« Sur le fil d'une lame »

En regardant de plus près, à voir son visage, on dirait qu'il n'apprécie pas particulièrement la leçon de morale et le fait qu'une fille lui apprenne ses faiblesses. Ho monsieur à trop de fierté à revendre pour être écrasée ? C'est bien dommage. S'il préférait le prendre ainsi...Et puis bon, c'est vrai que la provocation est un bon moteur de force et de dépassement de soi. Finalement, ce combat n'allait pas être si amical s'il n'était pas capable de contrôler sa rage. De nouveau après l'avoir mis au sol, je l'incitais à se relever pour recommencer. Comme si j'étais une feuille portée par le vent, je lui fis don d'observation de mes talents de lame dansante et de bretteuse agile.Car oui l'agilité est ma force, elle me permet à ce que mes coups soient précis, et rapides. La rapidité fasse à la dureté qui gagnerait ? Il ne faisait qu'esquiver mes attaques pour l'instant, et je savais très bien ce qu'il faisait. Tu peux analyser autant que tu souhaites, je suis à des années lumières plus puissante que toi, mon mignon...

Mais je devais prendre sur moi, plus j'agitais l'air comme des coups d'épées dans l'eau et plus je commençais à manquer d'endurance. J'ai beau être forte, déterminée, les limites de ce pauvre corps humain fragile dans lequel je suis placée ne dépendent que de ses capacités physiques, commençant à légèrement m’essouffler. Me serais-je trompée ? Il ne cherche pas à m'analyser mais à me mettre en position de fatigue, à faire retomber ma combativité ? Mon esprit lui aussi perdait de sa concentration au fur et à mesure que mes attaques ne l'atteignait pas. Arrête d'esquiver, attaque bon sang !

Comme si mes désirs étaient des ordres, il passa à l'offensive, ils bloquent mes katanas, et commença à faire tourner un pieu ! Mis en croix, je ne pouvais pas me dépaître de sa prise, et pire encore, je ne pouvais pas les lâcher sans être sûr de le blesser de trop pour prendre mes autres armes comme tout à l'heure. Que dois-je faire dans une situation pareille ? Mince il m'a eue ce sale petit... Occupée par l'attaque frontale du pieu, je ne vis pas venir son coup traite de contact, qui toucha de plein fouet mon corps et me fit valdinguer contre le mur du côté droit. Sans mentir, le coup avait été d'une force herculéenne, au point de m'en faire cracher un peu de sang. Je me relève, un filet coulant de ma bouche. Là par contre, je suis vraiment réveillée ! Un peu trop même, au point où mes yeux se mettent à clignoter du bleu, au rouge. Non calme toi le vampire qui est en moi ! On a dit amical d'accord ? Gardant ma contenance, je m'approchais de nouveau.
 

Pas mal du tout...je n'aurais en effet pas dû te sous estimer, mais tu es loin d'avoir gagné et ce combat n'est pas terminé.

Je pourrais utiliser mes pouvoirs de crimson queen, mais ce serait mettre un terme bien trop vite à un duel gagné d'avance. Et puis, ça sortirait du domaine convivial de cet affrontement. Seulement je n'allais pas pouvoir faire comme tout à l'heure, j'avais brassé trop l'air, je devais donc le terminer en trois attaques grand maximum. Réfléchis Leika, qu'est-ce qui pourrait le perturber ? Qu'est-ce qui le désarçonnerait ? Quel est son point faible ? trop de questions fusent dans ma tête et pour la première, mes lippes s'étendaient d'un sourire satisfait. Oui, j'ai retrouvé la joie de me sentir vivante, et mettre ma vie à l'épreuve. Augmentant de quelques peu ma vitesse, je fondais sur mon adversaire, tel un lion rugissant qui veut dévorer la gazelle un peu trop sûre d'elle. D'un jeu de jambes simples, mais comme si j'étais un roseau dans le sol, je le repoussais pour lui faire perdre l'équilibre. A se prend un boulet de canon, il ne peut pas rester comme le rocher qu'il est, il va forcément être en posture de déséquilibre. Je profite donc de ce moment pour lâcher mes katanas se plantant au sol, et passer sur du combat à mains nues, tournoyant de nouveau, j'enchainais les coups de pieds, tout en l'obligeant à parer mes attaques paumes. Passa dans son dos, et attrapant son bras, et le bloquant complètement, l'obligeant à mettre un genou à terre. Je le relâchais par la suite, récupérant mes armes et les rengainant.

Tu es un adversaire redoutable, je le reconnais...En combat réel, je ne pense pas que je m'en serais sortie avec juste une côte retournée.
 

Esquissant un sourire, je me préparais à l'éventualité qu'il veuille continuer, mais mes limites allaient bientôt être atteintes, car je manquais de beaucoup trop d'énergie. mes jambes tremblant un peu. De plus la blessure qu'il m'a infligée me demandait de repousser les frontières de la douleur, et n'oublions pas que même vampire, je reste une enveloppe humaine. je ne peux aller contre mes origines.

Codage par Arwing d'Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Drake Corvusia
BW |:| Troisième année
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 59
Inscription le : 15/01/2018
Né(e) le : 14/03/1997
Age : 21
Nationalité : Australien
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Celibataire
Personnage sur l'avatar : Raven "Reckless Fist" de Elsword
Péché(s) :
  •  Envie 
  •  Colère 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t79-wyverne-explosive-drake-corvusia-termine

Mer 17 Oct - 20:40
Sur le fil d'une lame
Sa remarque m'a plus agacé que réellement énervé. J'ai parfaitement conscience de mes lacunes, et c'est justement pour ça que j'y travaille. J'ai pas besoin qu'on me fasse la leçon.

Après ce petit interlude le combat reprend de plus belle, tout comme moi je pouvais deviner qu'elle n'y allait pas de main morte. Mais plus ça allait, plus je sentais ses coups faiblir, plus je la sentais moins rapide. Il semblerait que l'endurance lui fasse défaut. De mon côté, j'étais parfaitement capable de tenir. J'aurais pu faire durer ce combat et le gagner sur la durée, mais ça n'aurait été absolument pas drôle hein? Autant y aller avec panache, c'est bien mieux comme ça.

Mon assaut porte ses fruits, puisque la vampire se prend mon coup de pied de plein fouet. Peut être qu'elle va commencer à penser qu'elle n'est pas la seule menace dans la pièce, maintenant qu'elle volée dans le mur. Le coup était violent, suffisamment pour faire couler le sang. Ce n'est que justice rendue pour ce qu'elle m'a mis.

Le temps qu'elle se remette de mon coup, et elle revient à la charge. Apparemment, aucun de nous n'en a eu assez pour l'instant. Mais elle a changé de style de combat, et je galère bien plus maintenant. Je me prends son assaut de plein fouet, et même moi je ne peux pas rester de marbre devant une telle violence. Je recule, seulement de trois pas, mais ça suffit à me faire perdre suffisamment d'équilibre pour elle. Je m'attendais à une attaque au katana, sauf que cette fois elle les plante dans le sol pour m'attaquer à mains nues. Et putain, je dois dire qu'elle hyper rapide. J'ai du mal à contrer toutes ses attaques, surtout que c'est un déluge de poings et de pieds qu'elle m'envoie. Je me prends quelques coups mais ne plie pas, je ne lui laisserais pas cette satisfaction.

Malgré tout mes efforts la différence de vitesse se fait ressentir et je ne parviens pas à empêcher la vampire de passer dans mon dos, alors qu'elle me fait une clé de bras en me forçant à mettre un genou à terre. Il semblerait que cette fois, c'est fini. En véritable combat, ma tête aurait déjà roulée sur le sol. C'est un peu frustrant, mais aussi incroyablement excitant de se dire qu'il y a des adversaires de sa trempe ici. Quand elle me relâche enfin je me lève, faisant bouger mon épaule endolorie.

Ne monte pas trop rapidement sur tes grands chevaux. En combat réel, ce n'est pas un humain que tu aurais du affronter.

La situation actuelle m'empêchait de me transformer, mais en véritable bataille je n'aurais pas hésité à l'emmener sur un terrain plus favorable pour moi. Malgré ma défaite, cet affrontement m'avait fait un bien fou. Vu les légers tremblements de la vampire et ma propre fatigue, je doute qu'on aurait pu continuer encore bien longtemps, même si j'ai encore un peu de réserve.

Eh bien Leika, je dois dire que c'était un combat... enrichissant. Tu dirais quoi de s'affronter comme ça de temps à autre, histoire de se passer les nerfs l'un sur l'autre.

Je fouille dans mon sac pour prendre ma bouteille d'eau et boire. L'espace d'une seconde j'ai un mouvement vers elle pour lui tendre, mais je me souviens que c'est une vampire. Ce n'est pas de ce liquide dont elle a besoin.

Qu'est ce qui t'a donc énervé comme ça aujourd'hui? Je suis certain que ce ne sont pas les mannequins qui t'ont mis dans un état pareil.
©️Gau
Revenir en haut Aller en bas
Leika Saito
BS |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 34
Inscription le : 01/10/2018
Nationalité : Japonaise
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, I1
Situation amoureuse : Aimer est une erreur
Double Compte : Lyse Ysvël / Lance Herñandez
Personnage sur l'avatar : Miyamoto Musashi (Saber) - Fate/Grand Order
Péché(s) :
  •  Gourmandise 
  •  Paresse 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t337-omae-wa-mou-shindeiru-u-c http://sin-theatre.forumactif.com/t349-give-your-blood#2280

Jeu 18 Oct - 1:37
« Sur le fil d'une lame »

Je dois admettre qu'il a raison, ce combat était enrichissant ! Cela m'avait permis de trouver un adversaire à ma taille, et je ne doute pas qu'il ait la même pensée de son côté. Cela dit le coup qu'il m'avait porté commençait à se ressentir dans mon corps, mais je ne devais pas montrer de signes de faiblesses. Pas maintenant, et encore moins en sa présence. En plus, la dernière fois que je me suis nourrie remonte à une semaine et demi. Pas envie de boire du sang animal, et je n'arrive plus à ingérer les tablettes de sang artificiel. la dernière fois que j'ai essayé, non seulement je n'ai pas eu la sensation d'être nourrie, mais en plus j'ai été obligé de les recracher, comme si elle avait été du poison. Voilà pourquoi je me fatigue trop vite, je suis complètement sous alimentée. Et ma nature commence à prendre de plus en plus le pas sur moi, risquant à tout jamais d'emporter ma raison. Me transformant définitivement en un monstre sans foi et sans âme. Cela me terrifiait. Le jour où ça arriverait, je ne serais plus Leika. Je serais incontrôlable. Et probablement qu'on devra mettre fin à mes jours. Rien que d'y penser, ça me déprime un peu.

Enfin pour le moment, ce jour ci n'est pas arrivé, et j'ai encore la possibilité de garder mon sens humain, vampire docile. Reprenant mon souffle, je le voyais me tendre la bouteille d'eau, ce à quoi je tirais une légère grimace. Il est sérieux ou il le fait exprès ? Soupirant alors, d'un geste de secousse de main, je lui faisais comprendre que je n'en voulais pas, et me contenta de ramasser mes arme, afin de les rengainer et les mettre chacune dans leur fourreaux adéquats. Drake proposait que de temps en temps on se batte à la loyale comme ça pour passer nos nerfs sur l'autre. Je n'ai pas pu m'empêcher d'esquisser un sourire, amusée de cette initiative. Ouais enfin, si je me prends des coups comme celui de tout à l'heure, pas sûr que je reste assez en vie pour passer mes nerfs sur lui. Mais l'idée est bonne, et en plus ça nous entrainera alors que demander de plus ?


Pourquoi pas oui, de temps en temps ça ne fera aucun mal, et ça nous permettra de rester de bons combattants.

Regardant l'état des mannequins sur le sol, je me décidais à commencer à ranger la salle. M'obligeant à aller chercher de quoi jeter les pauvres pantins de bois qui avaient été les victimes de ma foudre intempestive. En parlant de colère, le brun s'intéressa soudainement au pourquoi j'étais dans cet état, comme s'il me donnait un quelconque intérêt à ses yeux. Rien que de repenser, au pourquoi je m'étais énervée, me remis dans un état passif où je fulminais. Gardant mon sel-control, je me tournais vers lui, terminant de ranger le bazar que j'avais mis.  
 

Hé bien...quand mes pouvoirs sont en exergue, j'ai tendance à entendre les pensées humaines autour de moi...et quand les gens s'adressent à moi, ils me traitent avec respect, alors qu'au fond de leur esprit, ils me traitent de monstre...L'un d'eux m'a même dit de disparaître, qu'une créature de ma trempe n'a rien à faire dans ce monde. Je me suis aussi rappelée des paroles du gérant de mon okiya...oùil disait que j'étais une gêne et que ce n'était pas étonnant que mes parents m'ait vendue.

Pensive, je baissais les yeux, ne me laissant pas acculer par la tristesse, même si je dois admettre que cela m'a un peu chamboulée quand même. Et pourquoi je lui raconte ça hein...de toute façon, ça doit lui être bien égal ce que je raconte. Alors que je tentais de faire le vide, je sentis la douleur sur mes côtes se faire plus forte, du côté de là où il m'avait frappée, en touchant le côté, je pu voir du sang...Ha, amusant ! Mon corps était donc devenu faible à ce point ? C'est d'un ridicule. Ignorant la douleur, je sentis tout de même, le tournis me prendre de peu, et la sueur perlait sur mon front, alors que mon visage se faisait un peu rouge à cause de la chaleur de la pièce et de notre précédente combativité.

Codage par Arwing d'Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Drake Corvusia
BW |:| Troisième année
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 59
Inscription le : 15/01/2018
Né(e) le : 14/03/1997
Age : 21
Nationalité : Australien
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Celibataire
Personnage sur l'avatar : Raven "Reckless Fist" de Elsword
Péché(s) :
  •  Envie 
  •  Colère 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t79-wyverne-explosive-drake-corvusia-termine

Hier à 0:39
Sur le fil d'une lame
Alors que le combat est terminé et que l'adrénaline retombe, je sens la fatigue et la douleur commencer à me prendre. Mine de rien, la vampire n'y est absolument pas allée de main morte, et j'ai récolté un bon paquet de blessures à cause de ça.

En tout cas, l'idée qu'on se batte de temps en temps n'est pas  pour lui déplaire. Ça nous permettra de nous déstresser, de nous améliorer, et assez ironiquement de mieux nous connaître. Quoi de meilleur que se frapper pour se rapprocher de quelqu'un après tout? Paradoxal quand on y pense, mais ça peut étonnamment être efficace.

En me voyant esquisser un mouvement avec la bouteille elle se contente d'un regard blasé et d'un signe de la main. Ouais.. c'est ce qu'on appelle un faux pas dans le milieu. Elle va ensuite pour ramasser les bouts de mannequins qui traînent, et décide de lui filer un coup de main. Faut dire qu'il y en a un bon paquet après tout, elle en a fait des petits bouts.

Je ne m'attendais pas forcément à ce qu'elle réponde à ma question concernant sa colère de tout à l'heure, mais pourtant elle le fait, et ce sans trop de réserve. Encore une fois, il semble qu'on a pas trop de mal à se confier l'un à l'autre, alors que je suis presque certain qu'en temps normal elle est au moins aussi réticente que moi. Curieux phénomène... Peut être que c'est parce qu'on se ressemble, en un sens, et qu'on a arrive à comprendre ce que pense l'autre. Je peux sans problème comprendre ce que ça fait, que d'être rejeté comme ça par tout le monde.

Toutefois, mon regard se ferme un peu. Alors comme ça elle peut lire dans les pensées, ou au moins à une capacité qui y ressemble. Dieu sait que je hais ce genre de truc. Ma tête, c'est un peu mon dernier bastion, alors personne n'est invité à y entrer, en tout cas pas sans ma permission. Mais par respect pour elle, j'essaie de le cacher du mieux que je peux.

Qu'ils le pensent ou non, tout le monde essaie de faire le plus de mal possible aux autres. Franchement, quand tu n'y prêtes plus attention, t'as la vie bien plus facile.

Même si je sais pertinemment que c'est bien plus facile à dire qu'à faire. Je suis un peu dans la même situation. J'ai tendance à n'en avoir rien à faire, de ce qu'on dit de moi, mais quelquefois t'as juste envie d'en avoir quelque chose à foutre. Que pour une fois, les autres ne te voient pas comme la pire des saloperies.

Je finis de ramasser les cadavres de mannequins en laissant tomber le dernier bout dans une caisse en bois, avant de me retourner vers la vampire pour la voir vaciller sur ses jambes. Je m'approche d'elle pour attraper son bras, et la faire s'asseoir sur le banc à côté.

Force pas, ça sert à rien. J'y suis peut être allé un peu fort... fais moi voir.

Je m'agenouille à côté d'elle et prend le risque de soulever son haut, pour voir la blessure. Tant pis si je me fais frapper. Effectivement, elle saigne. J'avais pas réalisé que j'avais frappé aussi fort. Je viens doucement tâter le blessure, et vu sa réaction j'en déduis qu'elle au moins une côte fêlée.

Hum... désolé. Évite de forcer le temps que ça soigne. Si je ne me trompe pas, ça devrait être rapide.

Après tout, ses blessures de l'autre fois s'étaient soignées extrêmement vite. Alors que moi, j'étais pas encore tout à fait remis. Alors pour un truc comme ça, elle devrait être sur pied en un rien de temps.
©️Gau
Revenir en haut Aller en bas
Leika Saito
BS |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 34
Inscription le : 01/10/2018
Nationalité : Japonaise
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, I1
Situation amoureuse : Aimer est une erreur
Double Compte : Lyse Ysvël / Lance Herñandez
Personnage sur l'avatar : Miyamoto Musashi (Saber) - Fate/Grand Order
Péché(s) :
  •  Gourmandise 
  •  Paresse 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t337-omae-wa-mou-shindeiru-u-c http://sin-theatre.forumactif.com/t349-give-your-blood#2280

Hier à 1:56
« Sur le fil d'une lame »

Ce qu'il me disait m'amenait à une réflexion bien trop connue. J'ai été moi même parmi les humains, je connais leur pensées les plus secrètes, leur défauts, ce qui les rendent esclave de leur propre corps, l'esprit qui les domine. Au fond, ils sont comme des monstres eux aussi, ils blessent, iles détruisent, ils le sont juste à leur manière. Me resituant dans mon passé, je ne pouvais m'empêcher de serrer le poing jusqu'à ce que mes jointures en soient blanches. Ce monde m'a tout volé, et qu'est-ce que je dois faire en retour ? Me cacher d'un fléau qui m'empoisonne, parce qu'il n'est pas dans la norme. Pourquoi n'ais-je pas le droit de vivre ? Pourquoi est-ce que les vampires sont traquées comme la dernière espèce qui devrait exister sur terre. Sommes-nous vraiment un danger pour les autres...? En faites, nous sommes surtout un danger pour nous même, car notre soif de sang corromps notre humanité affligeante. Un jour, je deviendrais comme eux. Je ne pourrais pas contrôler ma nature, elle prendra le dessus sur les pas de ma raison, et sera le rideau de ma déchéance.

Ne pas faire attention à ce que disent les autres, juste parfois ignorer tout simplement, les laisser parler...ne rien ressentir. Quand avais-je réellement arrêter de ne plus faire attention à ce qui m'entoure ? Quand avais-je laisser mon cœur prendre le dessus sur mes états d’âme. Moi qui était cette enveloppe forgée dans le fer, incassable. Je ne me comprends plus. Je savais que rencontrer des personnes me mèneraient en soi à ma perte. La solitude était partie, une amie qui s'est envolée comme si elle n'avait jamais existé. Drake lui, m'avait dit à notre rencontre qu'il était toujours accompagné de la solitude et qu'à un moment on ne la supporte plus. Je me sens proche de lui, comme s'il était mon double, mon jumeau, comme si nous étions deux âmes synchrones. Un faible sourire apparait sur mon visage, alors que je tentais de faire pas sur pas de mes émotions. Le coeur un peu battant durement dans une cage de verre complexifiée.

Ce monde...quel enfer...à se demander pourquoi nous devons vivre dans des conditions pareilles...

Mon sourire se transforma très rapidement en grimace de douleur, alors qu'il s'agenouillait devant moi, en me demandant de ne pas forcer, et de le laisser regarder...Heu comment ça le laisser regarder...Il...Il fait quoi là ? Non attends, tu ! Arrête je ne suis pas...Il venait de soulever une partie de mon haut pour regarder la blessure. La conscience qui était présente en ce moment s'adressa à moi...

Tu veux que je le frappe ?

N...non c'est bon, il n'est pas...

Il est vrai qu'une gifle aurait pu partir ! On a pas idée de déshabiller une fille comme ça et ce sans sa permission. Cela lui donne des attitudes de pervers alors que je sais très bien qu'il n'est pas comme ça. Il me dit par la suite que cela devrait rapidement se remettre, que mon pouvoir de régénération ferait ce qu'il faut...ouais enfin, il y a quand même un problème dans l'équation.  
 

Je ne pense pas non...cela fait une semaine et demi que je suis sous alimentée....cela ne va se remettre de si tôt...

Autant dire les choses franchement, même si je ne lui donnais pas tout les détails et que je me refusais de le faire pour ne pas avoir le droit à une leçon de discipline et de morale.  

Codage par Arwing d'Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sin Theatre :: Extérieur et annexes :: Gymnase-
Sauter vers: