Sin Theatre


 

Protège-moi et je te protégerais [Niels]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Maëlys Jørgensen
SC |:| Classe Delta
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 72
Inscription le : 23/09/2018
Né(e) le : 01/04/2002
Age : 17
Taille / Poids : 1m65 / 58 kg
Nationalité : Danoise
Classe : Delta
Situation amoureuse : Célibataire
Double Compte : Dana O'Neill - Amenââ / Méhényt Khousou
Personnage sur l'avatar : Sanae Kochiya
Commentaire/citation : "Les Muses sont comme les Succubes. Leur rôle est d'inspirer et de faire que les Hommes transpercent tout pour elles. La différence est que les Muses viennent avec peu d'habits mais les garde quand la Succube s'évertue à les enlever"
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t328-je-peux-ou-dois-donner-de-l-inspiration#2062 http://sin-theatre.forumactif.com/t331-mes-aventures-et-mes-copains-maelys http://sin-theatre.forumactif.com/t490-bulletins-de-mae

Mar 16 Oct - 1:41



Protège-moi et je te protégerais



“Un secret a toujours la forme d'une oreille.”
[Jean Cocteau]

feat. Niels

16 octobre 2018




Je me haïs. Trouvez-moi une personne qui déteste les succubes et je vous parie mon serpent que je les haïs plus que lui. Le pire étant que je n'ai pas le choix que de les apprécier un peu. J'en suis une il paraît. Et j'ai pas envie. J'ai pas envie. Je veux pas ! Nom de nom ! Je suis une Muse ! Je dois rester une gentille et douce Muse ! Je ne veux pas être... Ça ! Jamais. Plus jamais. Cependant... Cependant j'ai faim. Tout le temps. Horriblement faim. Je ne fais que manger et j'ai quand même faim. On m'a dit que c'était parce que je ne contrôlais rien. Mais évidemment que je ne veux pas contrôler ! Ce n'est pas parce que ma race actuelle fait de moi une horrible chose que je ne redeviendrais jamais une Muse ! Je trouverais le moyen de le redevenir ! Je trouverais ! Je le promets !

Seulement en attendant, me voilà exclue, à l'écart pendant une de mes heures de pause, au fond de la cours, coincée entre deux arbres. J'essaie de faire sortir ce que je devrais avoir. Des ailes. Je suis censée en avoir non ? Bon. Bah sortons les. Plus vite je maîtriserais cette race de m... de crotte, plus vite je pourrais ne plus avoir faim et vivre normalement. Ce serait génial. Ce serait trop bien ! De pouvoir être de nouveau une Muse. Ma mère pourrait enfin me laisser tranquille et ma meilleure amie reviendrait. Je récupérerais ma vie d'avant... Mais avant ça ! Je dois sortir ses fichues ailes !

Les cours d'adaptation raciale m'ont apprit bien plus de choses que ce que j'espérais concernant ma « race ». Je savais ce que, normalement, je devrais avoir. Et je savais aussi – et surtout – ce que je ne voulais pas avoir. Sauf qu'encore une fois, on ne me laisse pas le choix. Alors autant les ailes ça avait l'air très intéressant. Autant absorber l'énergie « sensuelle ou sexuelle » ne m'intéressait absolument pas ! J'avais trouvé des moyens détournés pour ne pas tuer de personnes. D'abord sur des garçons qui, j'espère, ne me reverront jamais. C'était des simples baisers. Rien de bien fou. Ici les baisers sont pris comme des preuves d'amour. Mais chez moi, un baiser veut dire beaucoup plus. Qu'on s'inquiète, qu'on dit bonjour. Ou qu'on veut simplement se montrer notre affection. Et puis il y a Lance. Le surveillant. J'avais...

Mon visage rougit violemment alors que je m'en mordais les lèvres. Chut Maëlys. Tout va bien. Il sait pourquoi. Il ne dira rien. Hein il ne dira rien, hein ? J'espère vraiment... Je ne veux pas que les gens l'apprennent. On va me fuir ! On va me détester ! Et je veux pas ! Allez les ailes ! Faut sortir ! Vite vite vite !

Et... un craquement. Mon corps se retourne rapidement et je reste là, immobile, observant la personne qui se tient devant moi avec le regard d'un lapin qui observe les phares qui se rapprochent bien trop vite.



Hrp
//
(c) Bethant Williams/Yasushi Lelph sur Sin Theatre
Revenir en haut Aller en bas
Niels Äkning
Ho |:| A Londres
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 69
Inscription le : 06/10/2018
Né(e) le : 24/06/2001
Age : 18
Taille / Poids : 1m86 / 75kg
Nationalité : Suédois
Situation amoureuse : *sourit*
Double Compte : Martel, Naomi, Jodie, Caindell
Personnage sur l'avatar : Aohitsugi Samatoki
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 
  •  Luxure 
  •  Envie 
  •  Gourmandise 
  •  Paresse 
  •  Colère 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t343- http://sin-theatre.forumactif.com/t357- http://sin-theatre.forumactif.com/t406-dossier-scolaire-de-niels-akning

Mer 17 Oct - 2:02

Niels et Maëlys

Protège-moi et je teprotégerai16 octobre 2018


Couleurs
Suédois #85AC80
Anglais #336633
Draconique #3386AE
Le mardi était une longue journée. Niels soupira. Trop d'heures de cours, pas assez de temps en extérieur pour noyer ses poumons. 15 minutes le matin et une pause déjeuner qu'il devait passer à moitié en intérieur, c'était trop peu. Heureusement qu'il y avait l'heure avant la bio. Et puis c'était une journée avec sport. Les journées avec sport étaient rarement des bonnes journées, il préférait mille fois une heure de philo ou une heure de maths. Il s'installa tranquillement sur le dossier de son banc. Vide, puisque le seul gars qui avait plus ou moins pris le partie de lui servir d'ami cette année avait changé d'avis. D'ordinaire, il avait toujours pas mal de personnes dans son entourage, le "contrecoup' de la popularité, mais ce n'était pas le cas aujourd'hui. Et de manière générale, vu qu'il avait tendance à repousser les gens qui s'approchaient par peur de leur refiler une quelconque maladie mortelle, ce n'était plus le cas depuis un moment. Et ça lui manquait atrocement.
Il avait beaucoup trop perdu avec ce changement de condition. Des amis, des possibilités d'occuper son temps autrement qu'en fumant clope sur clope et en envoyant des sms à ses anciens potes, qui vivaient leur vie tranquille au-dessus des nuages ou sous terre, avec leurs écailles ou leur transformation en dragon. Rien que cette pensée lui tira un grognement de frustration qui cassa sa cigarette en deux, et il la balança d'un geste rageur. Il en ressortit une de son paquet presque aussitôt en rangeant son téléphone. Il avait assez communiqué avec ses anciens potes pour aujourd'hui, ça lui tapait sur les nerfs. Pourquoi avait-il été le seul assez malchanceux pour changer ? Il aurait donné n'importe quoi pour récupérer ses écailles, ses cornes, sa queue, et sa taille.

Il se leva de son banc avec un soupir, rangea finalement sa cigarette sans l'allumer. Errer dans la cour un moment lui ferait plus de bien au moral que de continuer à descendre un paquet déjà trop vide. Il marcha donc en traînant plus ou moins les pieds, tirant une maigre satisfaction en entendant les feuilles craquer sous ses pieds. C'était un son qu'il appréciait beaucoup, sans trop savoir pourquoi. Écraser des feuilles mortes le détendait toujours un peu ; l'automne restait sa saison préférée, ça faisait au moins une chose qui ne changeait pas. Même si voir les arbres, et de manière générale tout ce que l'entourait, d'aussi bas était frustrant.

Une distraction bienvenue lui offrit la possibilité de se sortir de ces pensées. Il entendit un bruit alors qu'il passait près de deux arbres et tourna aussitôt la tête dans cette direction, repérant une jeune fille aux cheveux verts qui le regardait comme s'il venait de se mettre à danser nu dans la neige.
Sans neige, du coup.

- Euh... tu... tu vas bien ?

Pourquoi elle le fixait comme ça ? Soyons honnête : il avait l'habitude qu'on le dévisage, c'était une grande part de son quotidien, mais pas de cette façon. Pas avec un air mi-choqué, mi-apeuré (surtout apeuré). Est-ce qu'il l'avait surprise au milieu de quelque chose de gênant ? Elle n'avait pas l'air en train de faire quelque chose de suspect mais bon. Dans cette école, on ne savait jamais vraiment.
© Niels
Revenir en haut Aller en bas
Maëlys Jørgensen
SC |:| Classe Delta
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 72
Inscription le : 23/09/2018
Né(e) le : 01/04/2002
Age : 17
Taille / Poids : 1m65 / 58 kg
Nationalité : Danoise
Classe : Delta
Situation amoureuse : Célibataire
Double Compte : Dana O'Neill - Amenââ / Méhényt Khousou
Personnage sur l'avatar : Sanae Kochiya
Commentaire/citation : "Les Muses sont comme les Succubes. Leur rôle est d'inspirer et de faire que les Hommes transpercent tout pour elles. La différence est que les Muses viennent avec peu d'habits mais les garde quand la Succube s'évertue à les enlever"
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t328-je-peux-ou-dois-donner-de-l-inspiration#2062 http://sin-theatre.forumactif.com/t331-mes-aventures-et-mes-copains-maelys http://sin-theatre.forumactif.com/t490-bulletins-de-mae

Jeu 18 Oct - 1:25



Protège-moi et je te protégerais



“Un secret a toujours la forme d'une oreille.”
[Jean Cocteau]

feat. Niels

16 octobre 2018




Il avait l'air... En colère. Contre moi ? Peut-être. Après tout les êtres comme moi n'avaient pas vocation d'être bien appréciées en dehors des « services » qu'elles proposaient. Brrrr. L'idée était déplaisante à souhait. Je ne voulais proposer ce genre de service. Quelle horreur. J'avais retenu la leçon. Le sexe séparait les gens. Très bien. Il me suffisait de m'en tenir suffisamment éloignée pour que personne n'ait envie de se séparer de moi. C'était logique non ? Et puis... J'étais mauvaise en ce qui concernait la nature humaine. Je passais souvent à côté de blagues, de références que mes camarades faisaient. Souvent je me donnais l'impression d'être une potiche, à écouter, sourire et ne rien faire. Rien ressentir. J'étais si lasse... Seize ans et j'étais déjà lasse. Quel enfer...

Pour l'instant, j'observais le jeune homme en face de moi. Il ouvrit les lèvres, questionnant sur ma santé. J'ai hoché la tête. Faiblement, sans le quitter des yeux. Il avait tout vu hein ? Il allait le dire ? Non... NON ! Non non non ! Il devait se taire. Il ne devait rien dire. Jamais. À personne. Ce serait atroce ! Affreux ! Oh que non ! Il ne devait rien dire. Jamais. Non non non. Impossible que je laisse ÇA fuiter. On m'embêtait déjà bien assez avec. Alors s'il allait leur dire que je m'entraînais à... Rien que d'y penser, un frisson me prit. Rapidement, ignorant le livre ouvert en face de moi, je me retrouvais près de lui. Mes mains se sont plaquées sur sa bouche, mon regard se plantant dans le sien.

Maëlys ∞ "Tu...Vous... Tu n'as rien vu ! Tu ne dis rien à personne. Jamais ! Promet-le et... Et je ne te ferais rien ! "


Est-ce que j'avais l'air crédible ? Non. Sûrement pas. Est-ce que j'étais apeurée ? Bien sûr que oui. Est-ce que j'étais sérieuse ? Tout autant que j'étais en panique. Assez pour que je le dévisage juste après. Mes mains se décalèrent doucement pour attraper son visage. Mon regard l'observait longuement avant que je ne questionne, hésitante.

Maëlys ∞ "Je te reconnais... T...Vous êtes dans ma classe non ? Niels... Äkning n'est-ce pas ?"


Mon accent danois ressortait sur les sonorités du Nord. Je dévisageais son visage. Le regard aussi rouge que le sang, les cheveux aussi blancs qu'une matinée d'hiver. Il y avait quelque chose de beau et de terrifiant chez lui. Quelque chose que je ne comprenais pas. Comme s'il y avait quelque chose que je n'arriverais jamais à comprendre. C'était... frustrant. Et mon visage se crispa alors que mon serpent me mordait. Mes sourcils se froncèrent alors que je savais qu'il prenait une teinte verte. Un fourmillement me prit au bout des doigts. Et je ne comprenais pas. Je secouais longuement la tête pour resserrer ma prise sur lui. Je me tenais sur la pointe des pieds pour ne pas trop fatiguer mes bras. Je plantais de nouveau mon regard dans le sien.

Maëlys ∞ "Vous devez promettre de ne jamais rien dire sur ce que vous avez vu ! Jamais. À personne ! Ce doit être un secret ! Un secret que PER-SONNE ne doit connaître. Vraiment ! Je ne rigole pas. Promettez-le !"


Ma voix tremblait. Je l'entendais. J'étais terrifiée. S'il ne m'écoutait pas. S'il allait le dire à tout le monde … Qu'est-ce que j'allais devenir ? Les gens me demanderaient un peu plus de coucher avec moi. Edwan reviendrait. Je ne voulais pas. Si j'en étais une pour tout le monde... Déjà que je refusais cette possibilité... Alors je serais... obligée de retourner chez moi... Lentement, mes yeux s'embrumèrent. Non. Par pitié. Tout sauf ça. Faites qu'il se taise. Qu'il garde mon secret. Qu'il l'emporte dans la tombe.



Hrp
//
(c) Bethant Williams/Yasushi Lelph sur Sin Theatre
Revenir en haut Aller en bas
Niels Äkning
Ho |:| A Londres
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 69
Inscription le : 06/10/2018
Né(e) le : 24/06/2001
Age : 18
Taille / Poids : 1m86 / 75kg
Nationalité : Suédois
Situation amoureuse : *sourit*
Double Compte : Martel, Naomi, Jodie, Caindell
Personnage sur l'avatar : Aohitsugi Samatoki
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 
  •  Luxure 
  •  Envie 
  •  Gourmandise 
  •  Paresse 
  •  Colère 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t343- http://sin-theatre.forumactif.com/t357- http://sin-theatre.forumactif.com/t406-dossier-scolaire-de-niels-akning

Ven 19 Oct - 0:09

Niels et Maëlys

Protège-moi et je teprotégerai16 octobre 2018


Couleurs
Suédois #85AC80
Anglais #336633
Draconique #3386AE
Plus il la regardait, plus elle avait l'air d'avoir été surprise dans un truc qui lui faisait honte. Allons bon, qu'est-ce qu'elle pouvait bien être en train de faire derrière ces arbres ? Elle semblait totalement paniqué et elle le fixait toujours avec des yeux ronds, sans répondre à sa question.
Puis avant qu'il ait le temps de réagir ou de reculer, elle était près de lui, les deux mains plaquées sur sa bouche. Ce fut à son tour d'ouvrir de grands yeux paniqués, yeux qui virèrent au vert l'espace d'un instant. Il ne le vit pas, bien sûr, mais il le savait. Il se crispa, voulut reculer, mais elle prit son visage dans ses mains. Le réflexe de fuite avait été si rapide dans sa tête qu'il n'avait pas entendu ce qu'elle avait dit. Elle l'avait touché. Elle l'avait... Pourquoi avait-elle fait ça ?

Elle était dans sa classe, elle venait de le dire. Mais elle ne le connaissait pas. Si elle le connaissait, elle n'aurait pas eu ce réflexe fou de le toucher. Et s'il lui avait donné une maladie grave ? Le tétanos ? Un cancer ? Une maladie infectieuse ? Elle n'avait pas mérité ça – personne ne le méritait. Crispé par la peur de l'avoir blessée sans le vouloir, il ne put répondre que d'un hochement de tête sec quand elle lui demanda de confirmer son nom.

- Ne me touche pas ! parvint-il à articuler d'une voix marquée par la peur.

Mais il n'arrivait pas à avoir le réflexe de dégager son visage. Son corps était tétanisé par l'angoisse de lui faire du mal. Enfin... de lui avoir déjà fait du mal. La seule chose qui lui permit de retrouver ses facultés de mouvements fut de voir soudain le serpent accroché aux cheveux de la jeune fille s'allumer et virer au vert après l'avoir mordue. Qu'est-ce que c'était que ça, encore ? Lentement, même si c'était trop tard, il posa ses mains sur celles de la jeune fille et les écarta de son visage, tandis qu'il cherchait à se rappeler son prénom. Son nom de famille lui venait sans trop de difficulté mais son prénom... Ah, oui.

- Calme-toi, Maëlys. De quoi tu parles?

Elle avait l'air terrifiée, et lui n'avait pas la moindre idée de ce qu'elle était en train de faire avant qu'il débarque. Il aperçut un livre un peu plus loin et fronça les sourcils, mais il reporta rapidement son attention sur elle. Elle n'avait pas l'air trop mal en point. Est-ce qu'elle avait attrapé un simple rhume ? Ou une maladie discrète et silencieuse ? Quelque chose qui la blesserait à petit feu ? Niels secoua la tête pour chasser cette idée. Non, non, il fallait réfléchir posément. Elle n'avait pas de symptôme visible, mais il savait qu'elle avait été atteinte. Il avait senti sa capacité agir, fourmiller sur sa peau. Elle était malade.

- Est-ce que tu te sens bizarre ? Faible ? Quelque chose ?

Pour l'instant, elle semblait surtout en panique, alors il préféra la rassurer une bonne fois pour toutes.

- Je ne sais pas ce que tu penses que j'ai vu. Je ne peux pas parler de quelque chose que j'ignore.

Et même s'il avait eu la faculté de comprendre, il était trop en panique pour y réfléchir. Réfléchir à ce qui était dans ce livre, réfléchir à ce qu'elle pouvait bien être en train de faire. Non, tout ce qu'il pouvait penser, c'était une solution pour la débarrasser de la maladie qu'il lui avait refilée.
© Niels
Revenir en haut Aller en bas
Maëlys Jørgensen
SC |:| Classe Delta
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 72
Inscription le : 23/09/2018
Né(e) le : 01/04/2002
Age : 17
Taille / Poids : 1m65 / 58 kg
Nationalité : Danoise
Classe : Delta
Situation amoureuse : Célibataire
Double Compte : Dana O'Neill - Amenââ / Méhényt Khousou
Personnage sur l'avatar : Sanae Kochiya
Commentaire/citation : "Les Muses sont comme les Succubes. Leur rôle est d'inspirer et de faire que les Hommes transpercent tout pour elles. La différence est que les Muses viennent avec peu d'habits mais les garde quand la Succube s'évertue à les enlever"
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t328-je-peux-ou-dois-donner-de-l-inspiration#2062 http://sin-theatre.forumactif.com/t331-mes-aventures-et-mes-copains-maelys http://sin-theatre.forumactif.com/t490-bulletins-de-mae

Lun 22 Oct - 1:45



Protège-moi et je te protégerais



“Un secret a toujours la forme d'une oreille.”
[Jean Cocteau]

feat. Niels

16 octobre 2018




Niels ∞ "Ne me touche pas !"


Mon visage se pencha alors que je notais la terreur dans son ton. Je lui avais fais peur ? Impossible. Je suis trop petite, trop légère pour ça. Et … il se reprit. Il m'appela par mon prénom, me demandant de me calmer. Je n'y arriverais pas. S'il m'avait vu... Ma vie était encore plus fichue que maintenant. Il ne devait rien voir ou tout oublier. Je ne voulais pas avoir de problèmes. J'en avais déjà bien assez sans que je ne les désire... Et je n'étais pas du genre à aller les chercher.

Pourtant, lui m'interloqua. Il avait peur. Puis s'inquiétait pour moi. Re-la peur. L'inquiétude. Je ne comprenais pas.  Mes sourcils se froncèrent alors que je le dévisageais longuement. Je lisais plein d'émotions dans ses yeux. Beaucoup trop rapides pour que j'arrive à les analyser. Ne serait-ce que les reconnaître. Je me mordis la lèvre en remuant, serrant et desserrant les doigts. Je fis une petite moue en secouant la tête.

Maëlys ∞ "Je vais bien. Je suis en parfaite santé ! Pourquoi vous vous en inquiétez ? J'ai l'air malade ? "


Je m'éloignais de lui avant de retourner près de mon sac. J'en sortis un petit miroir, m'observant avant de détailler mon serpent. Un sourire me prit alors que je lui caressais le haut du crâne, attendrie.

Maëlys ∞ "Merci lille slange (petit serpent)"
 

Je me retournais vers le jeune homme, lui montrant mon amie en souriant. Je pensais comprendre un peu.

Maëlys ∞ "Je suppose que vous avez du mal à contrôler votre magie... Ne vous inquiétez pas. Mon serpent me protège. Il s'active lorsqu'on tente de m'empoisonner ou de m'envoûter. Vous ne me ferez aucun mal. "


J'étais sûrement un peu trop pessimiste sur les capacités de mes serpents. Mais s'il y en a un que je connaissais... C'était le vert. Les autres pouvaient dormir pendant des années. Mais pas lui. Lui était indépendant. Enfin, il me semblait indépendant. Sous le soulagement, sûrement d'avoir émit ce que j'estimais être une hypothèse qui avait au moins le mérite d'être réfléchi. Je crois. Si ? Non ? Je me laissais retirer mes mains de son visage, souriante. Il a la peau douce, c'est rassurant je trouve...

Maëlys ∞ "Je suis désolée de vous avoir touché sans votre accord... J'ai perdu mon sang-froid. Je vous prie de bien vouloir ne pas m'en tenir rigueur et de me pardonner cet affront. "


Je baissais la tête sous mes mots, m'inclinant doucement alors que mon accent ressortait bien trop. J'avais plus ou moins appris à le cacher pour éviter les problèmes de compréhension. Mais lorsque le stress me prenait, lorsque je n'arrivais pas à me calmer... Il revenait, me ramenant dans un endroit qui avait perdu de sa superbe. Enfin à mes yeux. Mon regard évita le sien, préférant détailler les feuilles automnales autour de nous. Jusqu'à voir mon livre. Rapidement, je me laissais presque tomber pour le ramasser, le ranger rapidement. Mes pupilles se mirent à observer frénétiquement les alentours. Je n'avais rien oublié. Mais... Mais la certitude qu'il l'ait vu me prit.

Maëlys ∞ "Je... Je vais y aller. Je vous serez reconnaissante de ne pas ébruiter... tout ça. "


Je n'allais pas le menacer... Remarquez que, quelque part, je l'avais déjà fais. Je soupirais en me relavant. Mon corps tremblait d'imaginer mon lendemain. Surtout s'il le disait... Et ma voix supplia, murmurant faiblement

Maëlys ∞ "Må gudene hjælpe mig ... Jeg vil ikke ændre ... (Que les Dieux me viennent en aide... Je n'ai pas envie de changer... )"



Hrp
//
(c) Bethant Williams/Yasushi Lelph sur Sin Theatre
Revenir en haut Aller en bas
Niels Äkning
Ho |:| A Londres
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 69
Inscription le : 06/10/2018
Né(e) le : 24/06/2001
Age : 18
Taille / Poids : 1m86 / 75kg
Nationalité : Suédois
Situation amoureuse : *sourit*
Double Compte : Martel, Naomi, Jodie, Caindell
Personnage sur l'avatar : Aohitsugi Samatoki
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 
  •  Luxure 
  •  Envie 
  •  Gourmandise 
  •  Paresse 
  •  Colère 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t343- http://sin-theatre.forumactif.com/t357- http://sin-theatre.forumactif.com/t406-dossier-scolaire-de-niels-akning

Mar 23 Oct - 2:31

Niels et Maëlys

Protège-moi et je teprotégerai16 octobre 2018


Couleurs
Suédois #85AC80
Anglais #336633
Draconique #3386AE
Oui. Oui elle avait l'air malade, et il n'arrivait pas à lui expliquer pourquoi. Enfin non. Elle n'avait pas l'air malade, mais il savait qu'elle l'était. Qu'elle le serait. Elle l'avait touché. Il avait senti le pouvoir la frapper, s'infiltrer sur sa peau et probablement dans ses veines. Elle devait être malade. Il serra les dents en hochant la tête. Mais au lieu de se préoccuper de lui, elle récupéra un miroir dans son sac avant de caresser la tête du serpent devenu vert sur son épaule. Niels fronça les sourcils.

Un... pouvoir de résistance au poison et aux maladies ? D'où pouvait bien venir ce serpent ? Il n'avait jamais entendu parler de serpents qui pouvaient absorber les poisons, ils avaient tendance à faire l'inverse en temps normal. Contaminer les gens, pas jouer les antidotes. Mais elle avait effectivement l'air bien portante, et ça expliquait pourquoi le serpent s'était coloré en vert quand il l'avait touchée. C'était la deuxième fois cette semaine qu'il rencontrait une camarade capable de résister à ses capacités. Étrangement, ça lui donnerait presque un peu d'espoir : cette histoire de maladie ne le condamnait peut-être pas tant à la solitude qu'il ne l'imaginait. Il poussa un léger soupir de soulagement. Bon, au moins, il était rassuré : elle n'avait attrapé aucun mal potentiellement mortel, il ne provoquerait pas de catastrophe.

- Tout va bien alors... lâcha-t-il dans un souffle.

Ensuite de quoi elle s'excusa. Maintenant que la peur avait cessé de lui brouiller la raison, Niels secoua la tête. Ce n'était pas la peine de s'excuser pour ça. Elle ne pouvait pas savoir qu'il était dangereux d'entrer en contact avec lui. Il ferma les yeux.

- Ce n'est rien. Tu ne pouvais pas savoir.

C'est en disant cela qu'il réalisa qu'elle le vouvoyait depuis le début. Ça lui semblait... vraiment perturbant. Il avait l'habitude d'être très proche des gens, du moins jusqu'à ce que ce stupide pouvoir vienne lui mettre des bâtons dans les roues. Tutoyer tout le monde en permanence et leur parler globalement comme s'ils se connaissaient, même à quelqu'un qui n'avait jamais vu de sa vie, était trop naturel pour lui pour que ce vouvoiement ne lui fasse pas hausser un sourcil intrigué. Il la regarda ramasser et ranger frénétiquement son livre en regardant autour d'elle d'un air paniqué. Qu'est-ce qu'il pouvait y avoir de si grave, dans ces pages ? Quel secret craignait-elle tant de voir ébruité ?

- Attends...

Partir ? Maintenant ? Avait-elle si peur que ça de ce qu'elle pensait lui avoir montré ? Elle prononça quelques mots, sûrement pour elle-même, et il fronça les sourcils. Ça ressemblait un peu à du suédois... non, il y avait quelque chose dans la langue, et il ne comprenait pas le dernier mot mais... c'était clairement une langue nordique, il l'avait comprise beaucoup trop facilement pour qu'il en soit autrement. Ne pas comprendre le dernier mot était un peu frustrant, mais il avait au moins saisi une partie de la phrase.

- Te venir en aide ? Pourquoi ? Il t'est arrivé quelque chose ? Je peux t'aider, si...

Si quoi ? Il ne savait pas, mais alors pas du tout, ce qu'était son problème. Il savait qu'elle n'avait pas envie de quelque chose mais ce mot, ce dernier mot, ne ressemblait pas à quelque chose dans sa langue. Est-ce que quelqu'un la forçait à quoi que ce soit ? Ou est-ce que c'était autre chose ? Il n'arrivait pas à imaginer quoi.

- Si tu as besoin... Je ne suis pas un dieu mais je peux faire l'affaire, je n'en suis pas loin après tout.

Il afficha un petit sourire. Était-ce vraiment une tentative d'humour ? À vrai dire, oui, il l'avait dit sur un ton qui n'était clairement pas sérieux. S'il le pensait ? Non, quand même pas. Ou peut-être très légèrement.
© Niels
Revenir en haut Aller en bas
Maëlys Jørgensen
SC |:| Classe Delta
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 72
Inscription le : 23/09/2018
Né(e) le : 01/04/2002
Age : 17
Taille / Poids : 1m65 / 58 kg
Nationalité : Danoise
Classe : Delta
Situation amoureuse : Célibataire
Double Compte : Dana O'Neill - Amenââ / Méhényt Khousou
Personnage sur l'avatar : Sanae Kochiya
Commentaire/citation : "Les Muses sont comme les Succubes. Leur rôle est d'inspirer et de faire que les Hommes transpercent tout pour elles. La différence est que les Muses viennent avec peu d'habits mais les garde quand la Succube s'évertue à les enlever"
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t328-je-peux-ou-dois-donner-de-l-inspiration#2062 http://sin-theatre.forumactif.com/t331-mes-aventures-et-mes-copains-maelys http://sin-theatre.forumactif.com/t490-bulletins-de-mae

Mar 30 Oct - 1:59



Protège-moi et je te protégerais



“Un secret a toujours la forme d'une oreille.”
[Jean Cocteau]

feat. Niels

16 octobre 2018




Je l'observais, longuement. Mon sourcil se haussa sous son soupir. Tout va bien ? Bah euh... Oui. Je suis en parfaite santé, pourquoi a-t-il imaginé l'inverse ? C'est un peu bizarre non ? Je n'arrivais pas à vraiment tout comprendre. J'étais vraiment... en retard non ? Une seconde je gardais le visage bas alors que je tentais de partir.

Niels ∞ "Attends..."


Mon corps s'arrêta alors que je me tournais vers lui, évitant son regard. Je penser savoir ce qu'il voulait me dire. Et je ne voulais pas l'entendre. Je ne voulais pas que lui aussi me rappelle ma condition désastreuse et déplorable. Je ne voulais pas qu'une nouvelle personne l'apprenne. J'avais essayé avec ma mère. Pour ce que ça a donné, je préférais m'en passer. Rien de bon n'arrivait lorsque je parlais de ma race. De mon changement. Provisoire ! Ce changement sera provisoire. Je ferais en sorte que ça soit le cas ! Je n'allais pas rester comme ça toute ma vie ! Ce n'était pas possible. Impossible... Non non non je n'allais pas rester ainsi. Jamais. Je refusais ! Et il poursuivit. Il se laissait proposer de m'aider. Il semblait s'inquiéter... Pourquoi ? Pourquoi s'inquiétait-il pour moi ?  Il se coupait lui-même. « Si tu le souhaites ». Cela devrait être la fin de sa phrase. Mais même si je savais ce que je voulais... Comment voulait-il m'aider ? À moins qu'il ne puisse me retirer cette tare que j'étais devenue... Je ne voyais pas comment il allait pouvoir faire quoi que ce soit. Il y avait trop de soucis, de problèmes, de gens. Il ne pouvait rien faire...

Niels ∞ "Si tu as besoin... Je ne suis pas un dieu mais je peux faire l'affaire, je n'en suis pas loin après tout. "


Mon sourcil se haussa sous ses mots. Et je sentis me pencher en avant. Il se comparait... à Dieu ? Il se comparait vraiment à Dieu ! Il ne pouvait pas... Pas aussi calme et assuré. Il se pensait proche de Dieu... De cette façon ? C'était... Inédit. Incroyablement stupide ou exceptionnellement génial. Je m'entendis pouffer, ma main venant cacher ma bouche. Mes yeux me piquèrent rapidement et je me mis à pleurer faiblement de rire. Je n'avais jamais vu de garçons comme lui. C'était un fait. Jamais il n'aura pu être une Muse ! Il y avait ce côté franc et ce côté évident qui ressortait de sa posture.

Maëlys ∞ "Så seriøst … Så seriøst ! Du er så seriøs, når du singer det...  (Si sérieux... Si sérieux... Tu es tellement sérieux quand tu dis ça...)"


Mon corps se pencha en avance pendant que je riais. Longuement, incapable de marcher, entre ce jeune homme et mon éducation, les deux me forcèrent à rire comme rarement je n'avais ris depuis mon arrivée dans cette école. Après tout, il n'avait pas l'air comme tout le monde. Et moi je devais sûrement bien trop ressembler à tout le monde.. Je finis par me calmer, après de longues secondes de rire incontrôlé. Je me relève, m'essuyant les yeux lentement avant de le regarder. Quelques pouffements s'entendirent encore avant que je ne lui sourisse, calmée.

Maëlys ∞ "C'est gentil à vous de vous proposez de m'aider même sans connaître les raisons de mon soucis... Néanmoins... "


Je me mordis doucement la lèvre intérieure avant de reprendre, remettant mon sac en place.

Maëlys ∞ "Néanmoins je suis au regret de vous annoncer que même avec toute la bonne volonté du monde, vous ne pourriez m'aider. "


Le Docteur Birthe faisait déjà ce qu'il fallait pour me retirer cette race du Diable, il ne pourrait rien faire de plus que lui qui était diplômé et spécialisé non ? Ma voix conclut doucement, entre la résignation et l'envie de me battre, entre la lassitude et cette joie que je me forçais à faire ressortir. Ce n'était pas le moment d'être déprimée et malheureuse. Je pourrais l'être plus tard. D'abord... D'abord lui. Moi... On verra.

Maëlys ∞ "Mais je retiens que vous êtes gentil Monsieur Äkning. Néanmoins je me doute que votre fanclub ne doit pas être loin. Peut-être devrais-je m'éloigner et vous laisser seul ? "





Hrp
//
(c) Bethant Williams/Yasushi Lelph sur Sin Theatre
Revenir en haut Aller en bas
Niels Äkning
Ho |:| A Londres
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 69
Inscription le : 06/10/2018
Né(e) le : 24/06/2001
Age : 18
Taille / Poids : 1m86 / 75kg
Nationalité : Suédois
Situation amoureuse : *sourit*
Double Compte : Martel, Naomi, Jodie, Caindell
Personnage sur l'avatar : Aohitsugi Samatoki
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 
  •  Luxure 
  •  Envie 
  •  Gourmandise 
  •  Paresse 
  •  Colère 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t343- http://sin-theatre.forumactif.com/t357- http://sin-theatre.forumactif.com/t406-dossier-scolaire-de-niels-akning

Dim 4 Nov - 19:10

Niels et Maëlys

Protège-moi et je teprotégerai16 octobre 2018


Couleurs
Suédois #85AC80
Anglais #336633
Draconique #3386AE
Demi-plaisanterie ou non, elle eut l'effet escompté : détendre pour un moment la jeune fille en face de lui. Et en guise de détendre, elle se mit surtout à rire. À vraiment, vraiment beaucoup rire. Il esquissa un sourire mi-amusé, mi-satisfait. Il lui laissa le temps de se calmer, content d'avoir réussi à la dérider un peu et à la sortir de ses soucis, quels qu'ils soient, même l'espace de quelques secondes. Comme quoi, il n'avait finalement pas tort quand il se disait capable de l'aider. Il devrait peut-être considérer plus sérieusement cette histoire de dieu, ne venait-il pas de répondre à sa prière.
En prime, elle venait de le tutoyer, et il n'arrivait pas à savoir si c'était simplement parce qu'elle était plus à l'aise dans ce qui semblait être sa langue natale qu'en anglais.

Comme elle repassa au vouvoiement dès qu'elle eut fini de rire et de torturer ses abdos et ses poumons, il estima que ça venait sûrement de la langue. Ou bien elle rigolait trop pour s'apercevoir qu'elle avait, l'espace d'un instant, osé le tutoyer.
Étant donné qu'il était rassuré sur sa possibilité de la toucher, il posa doucement une main sur sa tête avant de la contredire.

- Il y a d'autres façons d'aider les gens que de résoudre leurs problèmes. Comme les leur faire oublier quelques instants. Je t'ai fait rire, non ? Ça t'a détourné de tes soucis un instant.

Il sourit doucement. Bien sûr, qu'il était gentil. Un peu prétentieux peut-être, mais il fallait savoir reconnaître ses propres qualités. Quant à son fan-club... Hm, il en avait sûrement un, mais les filles préféraient le regarder de loin, pour l'instant. Ce qui était mieux pour elles, quand on y pense, vu que ça lui évitait de créer des épidémies dans l'école.

- Ne t'en fais pas. S'il y a vraiment un fan-club caché dans les buissons, tu n'as pas à t'éloigner pour eux.

Il glissa ses mains dans ses poches en secouant doucement la tête. Elle avait l'air tellement en panique et dans une situation désagréable qu'il rechignait à la laisser repartir. Et si elle rencontrait quelqu'un de moins sympathique ensuite ? Et puis surtout, une part de lui était curieuse de savoir ce qu'était cette fameuse situation inextricable au point qu'elle en appelle aux dieux. Il ne lui poserait pas la question, bien sûr, il disposait d'assez de tact pour éviter ce genre de comportement.

- Ce que je te propose, c'est de vraiment te changer les idées. Détourner ton esprit de toutes ces pensées torturées.

En disant cela, il posa un doigt sur son front l'espace d'un instant, puis il sourit.

- Viens boire un verre avec moi. Ou manger quelque chose.

Ça faisait très rencard, ou mec lourd qui invite une fille au hasard sur un coup de tête, mais il était déterminé à la voir à nouveau rire et penser à autre chose qu'à ses problèmes. Au pire elle lui dirait non, ou qu'il était bizarre de proposer ce genre de choses à une inconnue, et tant pis. Même si l'idée de se prendre un râteau – même si son invitation était purement amicale – n'était jamais plaisant, surtout pour lui qui n'avait que très peu d'expérience de ce genre de situation. Parce que lui dire non, ça restait rare.
© Niels
Revenir en haut Aller en bas
Maëlys Jørgensen
SC |:| Classe Delta
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 72
Inscription le : 23/09/2018
Né(e) le : 01/04/2002
Age : 17
Taille / Poids : 1m65 / 58 kg
Nationalité : Danoise
Classe : Delta
Situation amoureuse : Célibataire
Double Compte : Dana O'Neill - Amenââ / Méhényt Khousou
Personnage sur l'avatar : Sanae Kochiya
Commentaire/citation : "Les Muses sont comme les Succubes. Leur rôle est d'inspirer et de faire que les Hommes transpercent tout pour elles. La différence est que les Muses viennent avec peu d'habits mais les garde quand la Succube s'évertue à les enlever"
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t328-je-peux-ou-dois-donner-de-l-inspiration#2062 http://sin-theatre.forumactif.com/t331-mes-aventures-et-mes-copains-maelys http://sin-theatre.forumactif.com/t490-bulletins-de-mae

Mar 6 Nov - 3:08



Protège-moi et je te protégerais



“Un secret a toujours la forme d'une oreille.”
[Jean Cocteau]

feat. Niels

16 octobre 2018



Il posa sa main sur ma tête. C'était... Doux. J'ignorais pourquoi mais bon. Peut-être que je n'avais pas l'habitude. Ça devait être ça. Le manque d'habitude. Je n'avais pas souvenir d'avoir été caressé ainsi. On m'avait fait des câlins, des bisous. Mais pas quelque chose comme ça... Mon corps se laissa frissonner alors que je reculais par réflexe. Le dernier a avoir touché ma tête... Non... Non non. Ne pas y penser. Ne pas y penser. Ne pas y penser ! Je me mordis la lèvre intérieure en évitant son regard. Je ne voulais pas y repenser mais les bruits revenaient dans ma tête, sa voix et... NON !

Maëlys ∞ "Un instant seulement oui... "


Ma voix a chuchoté. J'aurais aimé qu'il ne fasse pas remonter ce genre de choses. Ces souvenirs-là, je n'en avais pas besoin. Je n'en avais jamais besoin. Je devais les oublier. Vite. Très vite. Il me parlait de son fan club. Et je lui souris. Il était un peu trop innocent. Et pour que moi, je le remarque... C'était qu'il devait l'être énormément.

Maëlys ∞ "Elles préfèrent te prendre en photo et s'extasier sur ton côté « badeuh boy ». "


Mon mauvais anglais ressortit dans ma mauvaise prononciation. Trop de Danois dans ma voix. Trop de Danois en moi tout court. Je le savais. Je l'assumais. Après tout... J'étais Danoise. Je le revendiquais. Et ses propos me firent hausser un sourcil. « Pensées torturées ». Je me demandais en quoi j'avais l'air torturée. Peut-être que mon visage reflétait tout cela. Peut-être que... Et je me figeais. Son doigt sur mon front sembla rétrécir mes iris et attisa la peur que mon estomac gardait au fond de lui. Je me reculais d'un nouveau pas. Il ne devait pas toucher mon visage. L'autre le faisait. Il lisait dans mon regard. Il attendait mes réactions par mes yeux... J'avais peur que lui aussi... Il soit comme lui.

Niels ∞ "Viens boire un verre avec moi. Ou manger quelque chose. "

Maëlys ∞ "Boire... un verre ? Euh... Oui... Si vous voulez... Mais... Euh... Je dois aller à un rendez-vous. On m'attends. Je dois voir pour intégrer un groupe de musique. Alors... Peut-être plus tard ? Je devrais être disponible vers … 19 heures ? Environ. Vous désirez venir ? "


Je sortis mon téléphone pour demander l'autorisation tardive aux membres de mon groupe. Nous avions écrit notre première chanson. Nous ne serons pas au point. Mais il fallait répéter pour être au point... Néanmoins... C'était mes paroles... Et... Et j'avais déjà du mal à les proposer à mon groupe... Alors les faire écouter à quelqu'un... Peut-être que... peut-être que je vais transmettre quelque chose. Ou peut-être que ce sera juste une chanson parfois mal chantée, mal rythmée. Peut-être qu'il ne la retiendra pas. Ou peut-être que quelque chose se passera. Peut-être. Comme si ce mot était la ligne directrice de ma vie. « Peut-être ».

SMS

Batteur - Il peut venir mais ça va pas être drôle pour lui.
Maëlys - J'imagine que oui. Mais bon... Il m'a proposé de manger avec lui. Je vais pas le laisser seul pendant les répétitions... Si ?
Batteur - Non, bien sûr que non. Qu'il vienne ! Tu arrives bientôt ? On commence dans vingt minutes.

Mon regard observa l'heure s'afficher. Miiiiince! Bientôt 17h. Ma main attrapa la sienne pour l'emporter dans les rues de Londres jusqu'à entrer dans le garage du batteur. Il m'attendait et sourit en embrassa ma joue avec douceur.

Batteur ∞ "Alors beauté, prête? "

Maëlys ∞ "Pas vraiment. Mais on va dire que oui. "

Guitariste ∞ "Ça y est! Elle est là?! Ahhhhh! Ma Danoise préférée! "

Maëlys ∞ "Je suis la seule Danoiiiiiii... Ahhhhhh!"


Le guitariste me portait, m'emportant dans ses bras comme si je ne pesais rien. Et il embrassa mon front.

Guitariste ∞ "Alors c'est lui notre public? Bah... Autant commencer non? "

Batteur ∞ "Ta voix est prête? "

Maëlys ∞ "J..Je pense... "


J'avais chantonné avant de le rencontrer... J'espérais que ça suffirait...


Musique
(c) Bethant Williams/Yasushi Lelph sur Sin Theatre
Revenir en haut Aller en bas
Niels Äkning
Ho |:| A Londres
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 69
Inscription le : 06/10/2018
Né(e) le : 24/06/2001
Age : 18
Taille / Poids : 1m86 / 75kg
Nationalité : Suédois
Situation amoureuse : *sourit*
Double Compte : Martel, Naomi, Jodie, Caindell
Personnage sur l'avatar : Aohitsugi Samatoki
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 
  •  Luxure 
  •  Envie 
  •  Gourmandise 
  •  Paresse 
  •  Colère 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t343- http://sin-theatre.forumactif.com/t357- http://sin-theatre.forumactif.com/t406-dossier-scolaire-de-niels-akning

Lun 12 Nov - 15:26

Niels et Maëlys

Protège-moi et je teprotégerai16 octobre 2018


Couleurs
Suédois #85AC80
Anglais #336633
Draconique #3386AE
Son côté bad boy ? Un léger sourire s'afficha sur ses lèvres. Son accent était adorable, quant à cette histoire de fan-club prêt à le suivre pour le photographier et s'extasier sur lui... eh bien, si ça leur faisait plaisir. Tant qu'on ne venait pas le toucher de trop près, ça ne faisait de mal à personne. Il soupira. Que c'était désagréable de s'habituer à ce genre de pensée. "Tant que je ne touche personne, tout le monde ira bien". C'est sans doute pour ça qu'il passa à côté de son mouvement de recul précédent en posant son doigts sur son front.
Le second ne lui échappa pas, par contre. Il baissa sa main et la glissa dans sa poche, se promettant de ne pas réitérer ce genre de geste. Son but était de la faire sourire, pas de la mettre mal à l'aise, et il avait vu de la peur dans son regard. Quelle qu'en soit la raison, et il n'était pas assez indiscret pour la lui demander, il l'avait effrayée ; il ne réitérerait pas cette erreur. Au lieu de cela, il l'invita à aller boire un verre ou manger avec lui, manière la plus simple de lui changer les idées et, en prime, de se faire pardonner ces deux coups de frayeur.

Ce n'était pas un refus. Juste un... décalage. Loin de lui l'idée de l'empêcher d'intégrer ce fameux groupe de musique. Il se demandait ce qu'elle faisait. Quel instrument ? À moins qu'elle ne chante ? Le meilleur moyen de le savoir était sûrement d'accepter sa proposition de venir avec elle. Il ne disait que rarement non à de la musique, de toute façon, surtout proposée par une si jolie fille.

- Je veux bien venir. Si ça ne dérange personne, bien sûr.

Ensuite de quoi elle prit son téléphone et il attendit patiemment. Elle vérifiait sans doute auprès des autres s'il pouvait l'accompagner ou non mais, quand elle eut rangé son portable, elle ne dit rien, se contentant de le prendre par la main pour l'entraîner à sa suite.
Bon, ça voulait sûrement dire qu'il avait le droit de venir.

Il arrivèrent finalement à un garage où attendaient deux personnes, que Niels salua d'un geste de la main en se tenant à l'écart. Il avait conscience que ça pouvait paraître impoli pour certains, mais il ne pouvait pas décemment serrer la main de qui que ce soit, et tout le monde n'avait pas le pouvoir de Maëlys. De toute façon, les deux garçons semblaient plus préoccupés par la jeune fille que par lui, l'embrassant et la serrant dans leur bras comme une amie très proche. Une pointe de jalousie lui serra la poitrine. Il aurait aimé avoir toujours cette capacité et cette insouciance, pouvoir prendre quelqu'un dans ses bras sans avoir peur de refiler une maladie quelconque.
Cette école était une foutue malédiction.

Indirectement, le jeune homme qui s'avéra être leur guitariste fournit à Niels la réponse à la question qu'il s'était posé plus tôt : elle était danoise. Ça expliquait qu'il puisse comprendre certains de ses mots mais pas tous. Niels s'installa dans un coin de la pièce, s'adossant à un mur tandis que les trois membres du groupe s'installaient puis commençaient à jouer. Chanteuse, donc. Elle avait une jolie voix.
Niels les écouta avec un petit sourire. Oui, elle avait vraiment une jolie voix, et elle chantait très bien. Il ferma un instant les yeux pour profiter d'un moment où elle chanta plus longtemps, même si les répétitions n'étaient, malheureusement, que rarement de longs moments de chanson et de musique sans interruption. Il fallait reprendre, recommencer pour mieux rejouer un passage, s'interrompre, mais dans l'ensemble il pouvait profiter de la musique. De toute manière, il était déterminé à attendre les deux heures de la répétition pour passer un moment avec elle après. Ce n'était pas comme si elle l'avait entraîné dans un endroit louche ou désagréable, en fin de compte.

Les deux heures ne passèrent pas aussi lentement qu'on aurait pu le craindre et la répétition prit bientôt fin. Niels ne s'approcha pas trop du groupe tandis qu'ils se disaient au revoir, gardant ses distances encore une fois. Il s’éclipsa ensuite avec la jeune fille, marchant à ses côtés à travers les rues de la ville. Vu l'heure, le plus logique était qu'ils aillent manger quelque chose, même s'il prit quand même le soin de lui demander avant si elle préférait boire un verre ou manger directement. Puis il la conduisit jusqu'à Notting Hill, vers un restaurant qu'il avait repéré pendant la répétition. Snaps + Rye, un restaurant Danois. Pas sûr que ce soit l'idée du siècle étant donné qu'il y avait moyen qu'elle voit ça comme "une piètre copie de la vraie nourriture de chez elle", mais c'était le premier qui lui était venu à l'esprit.
© Niels
Revenir en haut Aller en bas
Maëlys Jørgensen
SC |:| Classe Delta
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 72
Inscription le : 23/09/2018
Né(e) le : 01/04/2002
Age : 17
Taille / Poids : 1m65 / 58 kg
Nationalité : Danoise
Classe : Delta
Situation amoureuse : Célibataire
Double Compte : Dana O'Neill - Amenââ / Méhényt Khousou
Personnage sur l'avatar : Sanae Kochiya
Commentaire/citation : "Les Muses sont comme les Succubes. Leur rôle est d'inspirer et de faire que les Hommes transpercent tout pour elles. La différence est que les Muses viennent avec peu d'habits mais les garde quand la Succube s'évertue à les enlever"
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t328-je-peux-ou-dois-donner-de-l-inspiration#2062 http://sin-theatre.forumactif.com/t331-mes-aventures-et-mes-copains-maelys http://sin-theatre.forumactif.com/t490-bulletins-de-mae

Mar 4 Déc - 21:07



Protège-moi et je te protégerais



“Un secret a toujours la forme d'une oreille.”
[Jean Cocteau]

feat. Niels

16 octobre 2018



C'était une bonne session. Nous n'étions pas certains de trouver une harmonie entre nous. Heureusement nous parlions bien. La chanson que nous répétions avait été écrite par notre bassiste. Et je leur avais proposé un tempo un peu plus rapide. La musique de base avait des airs de ballades. Très joli et mélodieux mais, de mon point de vue, il manquait un peu de peps pour qu'elle soit un peu plus attrayante. Par contre, je n'avais réalisé que j'entrais dans un style de musique que je ne connaissais que trop peu. Ma voix n'était pas habituée. Je chantais habituellement des comptines, de l'opéra. J'admets que ce qui est appelé communément « pop-rock » me laisse sans réelles connaissances.

Maëlys ∞ "Essaie de chanter ce passage comme si tu étais possédée. Essaie d'imaginer qu'on essaie de prendre possession de ton corps. Imagine que tu te bats quotidiennement. "


Imaginer ça, c'était simple. Ma main porta les paroles sous mes yeux alors que je sentis la faim grandir en moi. J'avais rassasié cette horreur il y a peu. Heureusement qu'être sensuelle suffisait... Même si j'aurais préféré ne jamais avoir à faire ça. Beurk. Un sourire pointa son arrivée sur mes lèvres alors que mon pied tapotait le sol en marquant le rythme.

Maëlys ∞ "I can't control mysel.... don't know who i've been... and who is the monst..."


Ma voix s'arrêta de lire alors que je leur demandais de refaire les cinquante premières secondes de la chanson. Je cherchais l'intonation. Il y avait quelque chose qu'il ne fonctionnait pas. Il y avait moins de... punch... Que ce que j'imaginais. Et puis... Je ne sais pas trop. J'ai trouvé quelque chose. Un peu comme un déclic. Quelque chose qui se libère alors que ma voix chantait inlassablement.

Maëlys ∞ "If I fall, let me fall, it might take time... But i'll find my own way out !"


Ma voix semblait vouloir hurler derrière mes notes. Je ne savais pas trop si je chantais parce que cette chanson me plaisait, si je visais spécifiquement quelqu'un ou si une part de moi réagissait aux paroles. Peut-être qu'il y avait quelque chose qui remontait suite à son doigt sur mon visage. « Tout ira bien ». Mon regard sembla s'ouvrir sur la fin de session. Non. Ça n'irait pas. Je finirais par y retourner. Et ce jour-là, je commencerais de nouveau mon enfer régulier. Pourtant je restais avec eux, sentant leurs lèvres se presser sur mes joues alors que certains s'avançaient vers Niels pour le questionner sur ce qu'il en pensait, si, de son point de vue extérieur, il y avait des trucs à revoir ou pas.

Je me laissais emporter par le jeune homme. Peut-être avait-il faim ? Ou peut-être que je pensais à trop de choses pour voir qu'il était affamé. Quelle atroce personne je suis... À sa demande, ma voix se laissa répondre doucement que je commençais à avoir faim. Il était tard et j'allais devoir réviser en rentrant. Nous avons marché à travers la ville qui tombait dans le noir. Voir même qui était complètement dans le noir. Il était 19h passées et cela faisait bien une heure que le soleil était partit se coucher. La ville était calme, comme si j'observais une nouvelle facette de cette capitale. Alors que je le suivais, mon regard se ferma plusieurs fois pour me laisser apprécier des seuls sons que j'entendais. Le bruit de nos pas, ma respiration, quelques voitures ci et là, un hululement. Rien de bien extraordinaire. Mais pour moi qui venait de passer deux heures entourée de basse, batterie et autres boomers... Je trouvais cela impressionnant de calme.

Enfin, il s'arrêta. Mon regard se posa sur la devanture de l'établissement, haussant un sourcil. Snaps + Rye ? Je m'approchais lentement, observant une pancarte placardée sur l'une des vitres. «Nyd dit danske måltid!». Assez naturellement, mon danois natal me fit sourire. Un coup d’œil à mon camarade et nous entrions. On nous installa à une table pour deux, un peu éloignée de tous. On nous proposa un apéritif que j'acceptais, commandant un jus frais. On me servit un jus d'ananas alors que mon partenaire eut un verre rempli d'un liquide ambré très joli. Et la serveuse nous laissa ensemble.

Maëlys ∞ "Je vous remercie de m'avoir fais découvrir cet endroit. Il est fort charmant."


Je lui souriais doucement en buvant mon apéritif. C'était frais, doux. J'aimais beaucoup. Je tournais mon visage sous la décoration avant de soupirer faiblement.

Maëlys ∞ "C'est très danois ici... Je doute que vous veniez souvent... Mais j'aime bien. D'ailleurs... J'aurais deux questions... "


Je reposais mon verre pour l'observer longuement, mon regard dans le sien, penchant le visage par habitude.

Maëlys ∞ "D'abord, pourquoi vous voulez m'emmener dans un restaurant ? N'avez-vous pas d'autres demoiselles à inviter ? Peut-être attendez-vous quelque chose de moi ? "


Le souvenir de mon ex petit-ami me revint en tête et je sentis quelques idées noirâtres poindre dans mon esprit. Pourtant, je les chassais rapidement, poursuivant mes questions :

Maëlys ∞ "Et enfin... Je me demandais si je pouvais éventuellement prendre une gorgée dans votre verre. Je suis quelque peu curieuse de ce qu'il contient... "






Hrp
//
(c) Bethant Williams/Yasushi Lelph sur Sin Theatre
Revenir en haut Aller en bas
Niels Äkning
Ho |:| A Londres
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 69
Inscription le : 06/10/2018
Né(e) le : 24/06/2001
Age : 18
Taille / Poids : 1m86 / 75kg
Nationalité : Suédois
Situation amoureuse : *sourit*
Double Compte : Martel, Naomi, Jodie, Caindell
Personnage sur l'avatar : Aohitsugi Samatoki
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 
  •  Luxure 
  •  Envie 
  •  Gourmandise 
  •  Paresse 
  •  Colère 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t343- http://sin-theatre.forumactif.com/t357- http://sin-theatre.forumactif.com/t406-dossier-scolaire-de-niels-akning

Ven 14 Déc - 0:27

Niels et Maëlys

Protège-moi et je teprotégerai16 octobre 2018


Couleurs
Suédois #85AC80
Anglais #336633
Draconique #3386AE
La répétition avait laissé à Niels le temps de passer en revue les restaurants et cafés de la ville à la recherche de quelque chose qui pourrait intéresser la jeune fille, tout en écoutant le doux son de sa voix. Ce groupe avait de la chance : c'était une excellente chanteuse. Il ne se priva d'ailleurs pas de le dire à ceux qui vinrent lui poser des questions, tout en donnant un avis non moins positif sur les autres membres du groupe. En vérité, il avait passé un bon moment, pendant ces deux heures, ils étaient loin de lui avoir écorché les oreilles. Mais finalement, ils s'éclipsèrent tous les deux, laissant le reste du groupe réfléchir à de possibles changement dans la musique ou bien rentrer chez eux, vu l'heure, et ils se retrouvèrent seuls. Après lui avoir demandé si elle souhaiter manger quelque chose, Niels guida sa camarade à travers la ville sans trop parler ; elle semblait profiter un peu du calme, vu le nombre de fis où elle ferma les yeux pendant le trajet, et il ne voulait pas troubler sa sérénité. Elle avait l'air tellement plus détendue que quand il l'avait trouvée tout à l'heure, dans la cour, il ne pouvait que s'en réjouir. Et il ne fut que plus heureux lorsqu'il la vit sourire devant le restaurant. Bon, même si elle n'avait pas l'air de connaître, elle semblait contente du choix qu'il avait fait. Tant mieux. Une jolie fille ne l'était que plus avec un sourire au lieu d'une expression terrifiée, et il était ravi de lui faire plaisir.

On vint les accueillir et les installer à une table éloignée de la partie la plus bruyante du restaurant, et de la foule en général, avant de leur tendre des menus et de leur proposer un apéritif. Il choisit un whisky sans trop avoir à réfléchir tandis qu'elle commandait un jus de fruit. Il savait que certaines personnes de son entourage auraient souri ou haussé un sourcil devant ce choix de la part d'une fille de son âge, il se contenta d'apprécier son sourire tandis qu'elle le remerciait et portait le verre à ses lèvres. Même si le vouvoiement le laissait toujours un peu perplexe.

- A vrai dire je découvre aussi, mais ça semblait être un endroit sympa et je me suis dit que ça te plairait.

Justement parce que c'était "très danois". Du peu qu'il avait vu d'elle elle avait, après tout, l'air d'apprécier son pays d'origine, donc ce n'était pas un pari très risqué. Il posa son verre devant lui quand elle mentionna des questions, focalisant toute son attention sur elle plutôt que sur sa boisson.

- Attendre quelque chose de toi ? Pas spécialement. Mais tu avais l'air de ne pas aller très bien, je me suis dit que ça pourrait t'aider à te détendre un peu. Sortir, changer d'air, etc.

La seule chose qu'il pouvait véritablement attendre d'elle, c'était un sourire sincère et une véritable sensation de joie. Il n'était pas sûr d'avoir obtenu l'un ou l'autre mais, s'il pouvait au moins lui changer les idées un moment, il était déjà satisfait. À sa deuxième question, il haussa doucement un sourcil avant de baisser les yeux vers son verre. Surpris plus qu'autre chose, mais il le lui tendit quand même.

- Si tu veux. Mais si c'est la première fois que tu en bois vas-y... dou...cement...

Trop tard. Une grimace désolée se dessina sur ses lèvres quand il vit qu'elle l'avait bu sans hésiter comme on boirait une gorgée d'eau. Elle risquait e ne pas trop apprécier le contrecoup si c'était la première fois qu'elle buvait de l'alcool. Il aurait dû la prévenir avant de lui tendre le verre.

- Ça... va ?

Il espérait quand même que ça n'avait pas été trop violent, même si d'expérience, boire un verre aussi vite sans s'attendre à ce qu'il y a dedans était rarement une sensation très agréable. Pas dit qu'elle retouche à de l'alcool avant un moment après ça...
© Niels
Revenir en haut Aller en bas
Maëlys Jørgensen
SC |:| Classe Delta
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 72
Inscription le : 23/09/2018
Né(e) le : 01/04/2002
Age : 17
Taille / Poids : 1m65 / 58 kg
Nationalité : Danoise
Classe : Delta
Situation amoureuse : Célibataire
Double Compte : Dana O'Neill - Amenââ / Méhényt Khousou
Personnage sur l'avatar : Sanae Kochiya
Commentaire/citation : "Les Muses sont comme les Succubes. Leur rôle est d'inspirer et de faire que les Hommes transpercent tout pour elles. La différence est que les Muses viennent avec peu d'habits mais les garde quand la Succube s'évertue à les enlever"
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t328-je-peux-ou-dois-donner-de-l-inspiration#2062 http://sin-theatre.forumactif.com/t331-mes-aventures-et-mes-copains-maelys http://sin-theatre.forumactif.com/t490-bulletins-de-mae

Dim 17 Fév - 18:18



Protège-moi et je te protégerais



“Un secret a toujours la forme d'une oreille.”
[Jean Cocteau]

feat. Niels

16 octobre 2018




Il ne semblait pas mentir. À l'instant où la réflexion se fit, le visage brun familier d'Edwan prit forme. Lui aussi ne « semblait » pas mentir. Mensonges. Duperies. Je ne comprenais toujours pas il avait fait cela. C'était étrange. Non. Non... Je n'allais pas ressasser cela. J'avais déjà tourné, retourné, détourné chaque moment avec lui. Inéluctablement je finissais briser. Edwan - où comment un diable se déguise en ange...

Ma main attrapa le verre qu'il me tendit et je me laissais boire sans questions sur son liquide ambré. Lorsque le liquide traversa ma gorge, j'entendis le verre se reposer violemment. Les larmes grimpèrent rapidement pendant que mon œsophage brûlait, asséchant ma gorge, attisant ma toux. Mon buste se pencha alors que ma main se pressait contre la table. La gauche tenait ma gorge, comme si elle était susceptible de s'enfuir en courant.

Maëlys ∞ "Hellige lort! Men hvad er det? Undskyld! Kan jeg få et glas vand?" (Bordel de merde! Mais c'est quoi ça? Excusez-moi! Je peux avoir un verre d'eau? )


Les larmes coulèrent lentement alors que j'observais la serveuse me répondre qu'elle arrivait rapidement. Je tentais de me redresser, soupirant longuement, le goût semblant venir après la brûlure. Et mon visage se crispa faiblement. Je n'aimais pas. Mais alors pas du tout cette boisson ! A ça non ! Je déglutis. Et rien que ce geste sembla attiser une toux interminable. Je cachais mes lèvres avec la serviette, toussant à n'en plus finir, me brûlant un peu plus la gorge.

Maëlys ∞ "Qu'avez-vous commandé ? De l'alcool ? Questionne ma voix. Que je n'en reprenne plus jamais... Sinon... ça va. C'est … pas bon. Ça brûle. Et je suis pas fan..."


La serveuse arriva, me servant un verre d'eau, laissant le pichet sur la table. C'est au troisième verre que ma voix sembla revenir. Et ma gorge semblait ne plus tant me brûler que ça... Mon corps tremble faiblement alors que j'essaie désespéramment de retrouver une contenance que mes larmes m'empêchent d'avoir. J'ai mal. C'est... Ça se boit ça ? Vraiment ?! Et des gens paient et aiment ?!

Je repris mon jus d'ananas, le sirotant doucement en profitant de sa douceur, observant le jeune homme en face de moi, tentant de calmer le feu qui se déversait dans ma gorge. Comment j'allais lui expliquer que je ne faisais rien de grave. Que je tentais juste de contrôler ce.... « monstre » en moi ? C'était simple pourtant. Et tellement compliqué... Une seconde je me souvins d'un article que j'avais lu sur l'alcool. Les effets pouvaient être rapides et incontrôlés... C'était dans quels cas déjà ? Il y avait un rapport avec la taille et le poids... Une corpulence plus grosse... Euh... Résistait mieux ? Je crois. Et il fallait avoir manger.

Maëlys ∞ "Dites-moi, Monsieur Äkning, nous avons le même âge vous et moi, n'est-ce pas ? Alors je ne peux m'empêcher de me questionner sur les permissions d'alcool. Ne sommes-nous pas trop jeunes ? Oh. Tout à l'heure vous avez dit que vous vouliez me détendre, me faire changer d'air. C'est gentil, néanmoins... Je n'ai pas besoin de sortir ou de me détendre. Ce n'est pas important. C'est vraiment très gentil de vous inquiétez mais je n'irais sûrement pas mieux avant quelques années."
 

Lorsque je serais de nouveau une Muse, je lui montrerais celle que je suis lorsque je suis vraiment moi. En attendant, je n'étais qu'une Muse factice, une imposture. On vint s'enquérir de nos choix en matière de plat principal. Mon regard traversa la carte et s'arrêta sur un nom commun « Stegt flæsk med persillesovs ». Hum... Une sauce persillée avec un porc croustillant. Dieu que j'adore ça... Je commandais doucement avant de questionner mon compagnon de soirée.

Maëlys ∞ "Avez-vous décidé de votre plat principal ?"






Hrp
//
(c) Bethant Williams/Yasushi Lelph sur Sin Theatre
Revenir en haut Aller en bas
Niels Äkning
Ho |:| A Londres
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 69
Inscription le : 06/10/2018
Né(e) le : 24/06/2001
Age : 18
Taille / Poids : 1m86 / 75kg
Nationalité : Suédois
Situation amoureuse : *sourit*
Double Compte : Martel, Naomi, Jodie, Caindell
Personnage sur l'avatar : Aohitsugi Samatoki
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 
  •  Luxure 
  •  Envie 
  •  Gourmandise 
  •  Paresse 
  •  Colère 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t343- http://sin-theatre.forumactif.com/t357- http://sin-theatre.forumactif.com/t406-dossier-scolaire-de-niels-akning

Mar 19 Fév - 11:04

Niels et Maëlys

Protège-moi et je teprotégerai16 octobre 2018


Couleurs
Suédois #85AC80
Anglais #336633
Draconique #3386AE
Comme il s'y attendait, sa réaction quand la boisson atteignit sa gorge fut assez extrême. Un premier verre d'alcool, assez fort, bu à cette vitesse, ça ne pouvait pas faire du bien. Il vit les larmes naître dans ses yeux tandis qu'elle toussait et criait quelque chose en danois - qu'il comprit en substance. Oui, sans surprise, elle n'avait pas aimé. Il garda son air désolé tandis qu'elle répondait à son inquiétude, peu avant que la serveuse ne revienne avec l'eau qu'elle avait demandé.

- Oui, c'est de l'alcool. Désolé, j'aurais dû te prévenir.

Bon, il avait tenté, mais il aurait dû le faire avant de lui donner le verre pour éviter... ça, justement. Elle aurait bu moins vite, voire n'aurait pas bu du tout, si elle avait su à quoi s'attendre, d'autant plus qu'elle n'avait pas commencé avec le plus doux des alcools. Il soupira, plus contre lui que contre elle, et ramena son verre de son côté de la table tandis qu'elle enchaînait les verres d'eau. Ça finirait par passer... et elle allait rester aux jus de fruit pendant un moment, peut-être toute sa vie. Il ne pouvait pas l'en blâmer, vu la violence de l'expérience... Lui prit une gorgée, doucement, gardant son attention sur elle. Elle semblait en pleine réflexion.

- Tu es dans ma classe, normalement tu as un an de moins que moi.

Sauf si elle avait redoublé aussi, mais il en doutait. Ça ne changeait pas le fond du problème, en vérité, vu qu'il restait trop jeune pour boire de l'alcool du haut de ses dix-sept ans. En théorie, il n'avait le droit de boire que du vin et de la bière si quelqu'un de majeur le commandait pour lui, mais comme il le précisa, avec un petit sourire et un haussement d'épaules :

- Et personne n'a pris le soin de me demander mon âge.

Il avait tendance à faire un peu plus vieux et les gens lui donnaient facilement dix-huit ans, donc il arrivait très rarement qu'on lui pose la question. Et le fait qu'elle le vouvoie avait sûrement même contribué à l'aider dans ce sens, à bien y réfléchir. Il trichait un peu avec la loi mais peu importe, il était prêt à assumer la conséquence s'il se faisait prendre un jour. De toute manière, dans un peu moins d'un an, ça ne serait plus un problème.
Considérations légales mises à part, elle revint sur ce qu'il lui avait dit un peu plus tôt et il fronça légèrement les sourcils.

- Si tu penses ne jamais pouvoir aller mieux, c'est sans doute que c'était une bonne idée, au contraire.

Il s'interrompit au retour de la serveuse, venue leur demander ce qu'ils avaient choisi comme plat. Ah, oui, il n'avait pas encore choisi, ou plutôt il avait simplement oublié de regarder. Mais comme il ne voulait faire attendre ni la serveuse ni sa camarade, il commanda le premier nom familier sur la carte. Frikadeller. Il n'était pas sûr que ça désignait la même chose au Danemark mais peu importe, il le découvrirait bien assez vite. La serveuse nota leur commande sur un petit calepin et s'éloigna avec les menus, tandis que Niels reportait son attention sur Maëlys en agitant doucement le liquide dans son verre.

- Ecoute... je ne connais pas tes problèmes et je ne suis ni assez curieux ni assez intrusif pour te demander de m'en parler. Je ne peux pas non plus te dire qu'ils s'arrangeront, de coup.

Parce que contrairement à beaucoup de personne, il ne présumait pas de la gravité d'un problème qu'il ne connaissait pas. Et pour avoir entendu des dizaines de fois que son changement n'était "pas si grave" alors qu'il rendait malade tous ceux qu'il touchait et ne pouvait plus serrer sa propre famille dans ses bras, il savait à quel point ça pouvait être agaçant ou tout du moins émotionnellement violent de s'entendre dire "ne t'en fais pas, ça finira par aller mieux". Ça avait souvent l'effet inverse de celui souhaité, de toute manière : personne n'appréciait qu'on minimise ce qui lui faisait du mal.

- Mais si tu ne pense qu'à eux et ne vis qu'à travers eux, tes "quelques années" deviendront vite des siècles.

Voilà qu'il commençait à faire de la psychologie de comptoir, maintenant. Mais même lui, malgré la frustration constante de cette nouvelle forme, réussissait à passer outre tant qu'on ne le mettait pas face à sa condition... c'est à dire quand il ne croisait pas qui que ce soit de draconique et que personne ne le touchait.

- Alors à défaut de pouvoir les résoudre, je peux bien tenter de te changer les idées de temps en temps, non ?
© Niels
Revenir en haut Aller en bas
Maëlys Jørgensen
SC |:| Classe Delta
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 72
Inscription le : 23/09/2018
Né(e) le : 01/04/2002
Age : 17
Taille / Poids : 1m65 / 58 kg
Nationalité : Danoise
Classe : Delta
Situation amoureuse : Célibataire
Double Compte : Dana O'Neill - Amenââ / Méhényt Khousou
Personnage sur l'avatar : Sanae Kochiya
Commentaire/citation : "Les Muses sont comme les Succubes. Leur rôle est d'inspirer et de faire que les Hommes transpercent tout pour elles. La différence est que les Muses viennent avec peu d'habits mais les garde quand la Succube s'évertue à les enlever"
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t328-je-peux-ou-dois-donner-de-l-inspiration#2062 http://sin-theatre.forumactif.com/t331-mes-aventures-et-mes-copains-maelys http://sin-theatre.forumactif.com/t490-bulletins-de-mae

Ven 1 Mar - 18:26



Protège-moi et je te protégerais



“Un secret a toujours la forme d'une oreille.”
[Jean Cocteau]

feat. Niels

16 octobre 2018



Je déglutis toujours un peu plus fort qu'à l'accoutumée. Le goût brûlant de l'alcool ne disparaît pas. C'était bien trop long. Le goût n'allait pas rester toute ma vie quand même ?! C'était possible ? Les questions tournaient et semblaient ne pas vouloir s'arrêter, me laissant des images atroces au goût persistant d’œsophage brûlé. Pourtant, cela ne m'empêcha pas de l'écouter, de réfléchir à ce qu'il me disait, sentant l'épais jus d'ananas essayer de coller les particules d'alcool pour me soulager. Je n'ai pas trouvé cela très probant... Mais peut-être était-ce normal ? Je l'ai regardé boire une petite gorgée de son verre. Prenait-il une petite gorgée parce qu'il m'avait vu souffrir ? Ou alors il dégustait réellement ce breuvage... euh... spécial ?


Maëlys ∞ "J'ai seize ans. Dix-sept en avril. Et même si vous avez dix-sept ans, vous n'avez quand même pas l'âge pour boire."


J'ai roulé des yeux. Il jouait avec le feu. Il jouait bien trop, ce jeune homme... Cela lui apporterait des ennuis. Néanmoins, qui étais-je pour lui faire la morale ? S'il voulait jouer avec les lois, n'était-il pas – à défaut d'être majeur – assez responsable pour porter lui-même les conséquences de ses actes ? Je le pensais. Je n'ai pas relevé sa phrase. Je n'en avais pas besoin. Après tout, je n'étais qu'une camarade de classe. Mon mot, mon avis n'était pas important.

Niels ∞ "Si tu penses ne jamais pouvoir aller mieux, c'est sans doute que c'était une bonne idée, au contraire."


Il ne savait pas. Il ne savait pas à quel point je me retenais. À quel point je ravalais tout ce que je vivais. Je ne voulais inquiéter inutilement des gens, surtout pas mes camarades. Et même s'il était au courant... Il restait un adolescent de dix-sept ans, comme moi, sans solution ou pouvoir sur la situation. Et le reste de ses propos me rappelait qu'il ne me connaissait pas. En fait... personne ne savait. Personne ne me connaissait. Je ne disais pas ce qui me dérangeait. C'était logique. Personne ne pouvait faire quelque chose, je n'allais pas les embêter avec mes problèmes personnels. « Je ne peux pas non plus te dire qu'ils s'arrangeront ». Heureusement. Personne ne peut dire cela. Je n'allais pas lui dire. Je le savais. Je refusais toute aide. Ce problème ne concernait que moi.

Niels ∞ "Mais si tu ne pense qu'à eux et ne vis qu'à travers eux, tes "quelques années" deviendront vite des siècles."

Maëlys ∞ "Vous ne savez pas. "


Il ignorait. Il ignorait à quel point ça pouvait durer. Tant que je n'aurais pas re-changé de race... Cet enfer poursuivra. Il me proposait de me changer les idées... Mais je n'arrivais pas à me changer les idées.... Parce que mon soucis n'était pas si anodin que cela. Parce qu'il ne s'arrêtera pas tout seul.

Maëlys ∞ "Je ne suis pas sûre d'avoir le droit de penser à autre chose. Je dois purger mes erreurs. C'est comme ça. "


J'haussais les épaules, annonçant une fatalité que je savais impossible à résoudre simplement. La serveur coupa brièvement notre discussion, servant un plat de boulette avec des frites à Niels, mon plat de porc croustillant arrivant devant moi. L'odeur douce de la viande grimpa à mes narines. Lentement, mes mains attrapèrent mes couverts pour poser le bout du couteau dans la sauce persillée, léchant l'objet pour goûter. Cette sauce que j'aimais tant avant... Avait-elle toujours le même goût ? Oui. Toujours. Ouf. Mais ce n'était pas la même chose non plus. Karen n'était pas là pour se plaindre faussement de la cuisson, les odeurs ne sont pas les mêmes. Je ne suis pas noyée sous ces paroles danoises qui me plaisaient tant. Non... Dans ce restaurant, devant mon plat préféré, je me sentais comme une étrangère. Comme une intruse. Pas à ma place. J'ai arrêté de couper ma viande, posé mes couverts et pris mon verre pour boire une nouvelle fois. Ne pas le montrer. Cela ne changerait rien. Inspirer. Expirer. Longuement. Se reprendre. Faire comme si tout allait bien. Mon ventre se contractait, se tordait dans tous les sens. « Tout ira bien ». Non. Tout ira mal mais j'avais l'habitude. Ça faisait plus de deux ans que ça n'allait pas. Ça durerait encore deux ans. Après... J'arrêterais d'aller au Danemark. Si aucune solution n'était trouvée d'ici là... J'arrêterais. J'en avais déjà marre alors que j'étais à la moitié de ma peine... Je pouvais en parler avec l'infirmière, avec les professeurs... Mais que pourraient-ils faire ?

Maëlys ∞ "Bon appétit. J'espère que ça vous plaira !"


Un copain d'Edwan m'avait conseillé de me droguer pour oublier. Peut-être que c'était la solution ? La drogue. J'étais presque sûre que non... mais Madame O'Neill nous l'avait déjà dit, que l'important c'était la dose et non le contenant. Elle semblait se droguer aussi mais elle ne correspondait pas aux stéréotypes du genre... Alors peut-être que moi aussi je pouvais prendre de la drogue...

Maëlys ∞ "Dites, Monsieur Äkning, avez-vous déjà pris de la drogue ?"
 



Hrp
//
(c) Bethant Williams/Yasushi Lelph sur Sin Theatre
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sin Theatre :: Extérieur et annexes :: Grande cour-
Sauter vers: