Sin Theatre


 

Tu me manques ... [Weiss]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Léandre Laverny
BB |:| Troisième année
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 377
Inscription le : 05/03/2018
Né(e) le : 10/02/2002
Age : 16
Nationalité : Français-Finlandais
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, D2 + Adaptation
Situation amoureuse : Célibataire
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t96-la-musique-est-la-langue-des-emotions http://sin-theatre.forumactif.com/t98-je-me-souviendrais-de-ton-visage#323 http://sin-theatre.forumactif.com/t204-bulletin-de-leandre http://sin-theatre.forumactif.com/t131-le-club-de-musique#528

Dim 18 Nov - 4:18
Edelweiss ressemblait à une petite fille qui avait peur que sa poupée ne se salisse. C'était adorable. Devant une telle scène, Léandre ne pouvait pas être taquin bien longtemps. Doucement, il lui rendit son bien et ne le lâcha que lorsque la propriétaire le tenait des deux mains pour être sûr qu'il n'allait pas tomber par inadvertance.

Le jeune homme regarda un instant l'objet dans la main de la demoiselle et se demanda s'il tenait à sa guitare autant qu'elle tenait à son appareil ... non. Définitivement non. Il pourrait le prêter à un membre de son club sans problème, il n'avait pas de valeur sentimentale.

Une valeur sentimentale ?

_Est-ce un cadeau ? Ton appareil photo.

Même si Léandre était quasiment certain que c'était le même qu'avant les vacances, un doute lui parvint ; peut-être que c'était son petit-ami qui lui avait offert ? Et si c'était le cas ... ? Le visage de la muse devint impassible pour cacher son stresse. Il ne savait pas pourquoi, mais l'idée qu'elle tienne tellement à un objet donné par son copain lui faisait une boule à la gorge alors que c'était un acte tout à fait naturel de tenir à un présent d'un être cher. Léandre détourna les yeux, comme s'il ne pouvait pas affronter la vérité en face. Une vérité encore plus douloureuse lorsque c'était celle qu'il aimait qui le disait ...
Revenir en haut Aller en bas
Edelweiss L. Wintenberger
BB |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 390
Inscription le : 05/03/2018
Né(e) le : 22/12/2002
Age : 15
Nationalité : Allemande / Française
Niveau d'études/Métier : Troisième année / Déléguée de classe des 3°A
Classe : 3°A, D2 + Adaptation
Situation amoureuse : Célibataire
Double Compte : Krystal Hamilton
Personnage sur l'avatar : Dessin de la joueuse
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 

Commentaire/citation : « Du siehst aus wie Juwelen... »
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t99-une-fleur-vous-ouvre-ses-petals#325 http://sin-theatre.forumactif.com/t161-fleurir-pour-s-epanouir http://sin-theatre.forumactif.com/t205-dossier-scolaire-d-edelweiss-l-wintenberger

Dim 18 Nov - 4:42


Tu me manques...

Lorsqu'Edelweiss sentit son appareil contre ses doigts, son poids entre ses paumes, elle eut un petit soupire de soulagement. Comme si un voile d'angoisse se décollait de ses épaules pour alléger son esprit et le tranquilliser. Il est là, il va bien. Tout va bien. Mais instinctivement, elle le ramena près de son corps pour le sentir protégé.

- Est-ce c'est un cadeau ? Ton appareil photo.

Interpellée par sa question, la jeune fille tourna la tête vers le garçon avant de poser son regard sur l'objet. L'inclinant un peu plus vers elle pour mieux l'observer, un sourire doux s'esquissa sur son visage alors qu'elle repensait à son histoire. Assez simple en soit mais très agréable. Même s'il ne s'agissait pas de son premier appareil qui lui, avait été offert par son père, celui-ci occupait une place particulière dans son cœur.

- Lorsque j'ai décidé de venir étudier à S'indarë, je me suis mise à étudier la photographie pour obtenir une bourse. C'était ma façon de partir de France, de m'en libérer.. Et, pour m'encourager et m'aider, mes cousines s'étaient cotisées pour me l'offrir à mon anniversaire. Je ne sais pas comment elles ont obtenu la sommes pour l'achat d'un tel objet. Peut-être qu'elle se sont privées de leurs sorties shopping habituelles pour économiser?

Avec tendresse, Edelweiss caressa l'écran avec ses pouces.

- Il est tellement précieux pour moi...


Codage par Nika L. Iélanov sur Pensionnat Immortalia
Revenir en haut Aller en bas
Léandre Laverny
BB |:| Troisième année
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 377
Inscription le : 05/03/2018
Né(e) le : 10/02/2002
Age : 16
Nationalité : Français-Finlandais
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, D2 + Adaptation
Situation amoureuse : Célibataire
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t96-la-musique-est-la-langue-des-emotions http://sin-theatre.forumactif.com/t98-je-me-souviendrais-de-ton-visage#323 http://sin-theatre.forumactif.com/t204-bulletin-de-leandre http://sin-theatre.forumactif.com/t131-le-club-de-musique#528

Dim 18 Nov - 5:04
Léandre écoutait l'histoire de la demoiselle avec intérêt. Soulagé que ça ne soit pas le petit ami qui le lui ait offert et attendrit par la véritable histoire de cet objet. Edelweiss en parlait avec des yeux pétillants de tendresses qu'elle en était plus belle encore.

Il finit par se pencher vers sa partenaire pour capter son attention et lui dire doucement, comme un secret :

_Je suis désolé, je ne le referais plus.

Léandre revint à sa place pour prendre sa guitare et frôler doucement les cordes. Étrangement, il sentait une chaleur dans sa poitrine qui se propageait lentement dans tout son corps. Ce n'était pas la première fois qu'Edelweiss se confiait mais c'était la première fois qu'elle parlait de son passé, sa famille. Entendre qu'elle était proche de ses cousines le ramenait à sa propre famille où, lui aussi, adorait sa cousinade.C'était ... plaisant.

Il avait l'impression de se rapprocher de sa partenaire à chaque fois qu'elle lui parlait d'elle, de ce qu'elle aimait, ce qu'elle désirait, ses rêves et ses peurs. Et cette idée lui plaisait énormément.

Léandre regarda son instrument, même s'il n'en avait pas besoin, il s'adossa à l'arbre et se mit à fredonner en jouant une vieille chanson française dont les accords lui revenaient notes après notes :


En jouant, le musicien se mit à sourire en pensant aux paroles. C'était réellement une chanson qu'il pourrait chanter en pensant à Edelweiss.
Mais s'il chantait là, maintenant, pour elle, elle ne le comprendrait pas ...
Revenir en haut Aller en bas
Edelweiss L. Wintenberger
BB |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 390
Inscription le : 05/03/2018
Né(e) le : 22/12/2002
Age : 15
Nationalité : Allemande / Française
Niveau d'études/Métier : Troisième année / Déléguée de classe des 3°A
Classe : 3°A, D2 + Adaptation
Situation amoureuse : Célibataire
Double Compte : Krystal Hamilton
Personnage sur l'avatar : Dessin de la joueuse
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 

Commentaire/citation : « Du siehst aus wie Juwelen... »
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t99-une-fleur-vous-ouvre-ses-petals#325 http://sin-theatre.forumactif.com/t161-fleurir-pour-s-epanouir http://sin-theatre.forumactif.com/t205-dossier-scolaire-d-edelweiss-l-wintenberger

Mar 20 Nov - 0:03


Tu me manques...

La jeune fille se tourna vers Léandre alors qu'il lui soufflait secrètement cette promesse. Elle acquiesça pour le remercier de son respect et sa prévenance, tout en restant silencieuse un instant. Le garçon avait retrouvé sa guitare pour s'installer contre l'arbre. Qu'allait-il jouer? La mélodie s'envola en même temps que ce subtil fredonnement alors que la jeune fille écoutait. Une petite chaleur s'immisça en elle, doucement.

Et si tu n'existais pas, dis-moi pourquoi j'existerais?

Elle connaissait cette chanson. Elle la trouvait belle et mélancolique à la fois. Les paroles défilaient dans sa tête comme un film. Naturellement. Mais elle n'osait pas desserrer les lèvres. Elle n'osait pas chanter ces mots. Qu'est-ce que Léandre pourrait croire? Qu'est-ce qu'elle-même pourrait croire? Il ne fallait pas...

Pourtant, la jeune fille se risqua à enchaîner quelques mots en récupérant la chanson vers sa moitié. Timidement. N'osant pas regarder le garçon, elle continuait tout de même de faire entendre sa voix. Doucement pour commencer. Et puis, elle ferma les yeux. A quoi bon lutter? La guitare de Léandre l'enveloppait de velours. Elle se sentait si bien. Et puis... Ce n'était qu'une chanson. Cela ne signifiait rien, n'est-ce pas? Alors elle prit légèrement plus d'assurance, faisant fi de ses pensées désagréables. Pour le moment, elle voulait simplement profiter. Et puis, pour le reste, elle verrait plus tard.


Codage par Nika L. Iélanov sur Pensionnat Immortalia
Revenir en haut Aller en bas
Léandre Laverny
BB |:| Troisième année
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 377
Inscription le : 05/03/2018
Né(e) le : 10/02/2002
Age : 16
Nationalité : Français-Finlandais
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, D2 + Adaptation
Situation amoureuse : Célibataire
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t96-la-musique-est-la-langue-des-emotions http://sin-theatre.forumactif.com/t98-je-me-souviendrais-de-ton-visage#323 http://sin-theatre.forumactif.com/t204-bulletin-de-leandre http://sin-theatre.forumactif.com/t131-le-club-de-musique#528

Mar 20 Nov - 0:40
Lorsqu'Edelweiss se mit à chanter, il la laissa faire, tournant les yeux vers elle pour regarder ses lèvres s'ouvrir et se fermer. Il l'avait déjà entendu chanter en allemand mais cette fois il n'allait pas l'accompagner. Ce moment ferait partie de ses souvenirs. Regarder la belle chanter sur les accords de sa guitare. Entendre sa voix s'élever sur une chanson dont il était le musicien.

Il aurait aimé que ce moment ne finisse jamais.

Léandre l'écoutait et se mit à sourire tristement, profitant qu'elle ne le regardait pas pour cela. C'était bien idiot et égoïste, mais il aurait aimé que ces mots soient pour lui. Il aurait aimé que ça ne soit pas une simple chanson qu'elle chantait parce qu'elle la connaissait, mais la chantait pour lui.
Il fixait ses lèvres et laissait la brise les caresser pour lui jusqu'à la fin de la chanson.

Le jeune homme laissa un instant le silence planer, rangeant son air mélancolique pour reprendre contenance.

_Je ne sais plus si je te l'ai déjà dis, mais tu chantes vraiment bien.
Revenir en haut Aller en bas
Edelweiss L. Wintenberger
BB |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 390
Inscription le : 05/03/2018
Né(e) le : 22/12/2002
Age : 15
Nationalité : Allemande / Française
Niveau d'études/Métier : Troisième année / Déléguée de classe des 3°A
Classe : 3°A, D2 + Adaptation
Situation amoureuse : Célibataire
Double Compte : Krystal Hamilton
Personnage sur l'avatar : Dessin de la joueuse
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 

Commentaire/citation : « Du siehst aus wie Juwelen... »
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t99-une-fleur-vous-ouvre-ses-petals#325 http://sin-theatre.forumactif.com/t161-fleurir-pour-s-epanouir http://sin-theatre.forumactif.com/t205-dossier-scolaire-d-edelweiss-l-wintenberger

Jeu 29 Nov - 0:02


Tu me manques...

Les notes de musique s'estompèrent doucement en même temps que sa voix mais la jeune fille ne rouvrit pas les yeux. Elle se sentait bien et voulait prolonger un peu cette sensation mais, en même temps, elle ressentait une sorte d'embarras timide. Comme si les mots qu'elle avait prononcé était une déclaration secrète et qu'elle avait peur de voir la réaction du garçon. Puisqu'il l'avait déjà rejeté, ne serait-ce pas la même chose aujourd'hui? Sûrement... Alors elle ne voulait pas ouvrir les yeux. Elle expira lentement tandis que Juwelen vint se poser sur son épaule, comme pour la soutenir.

Finalement, elle rouvrit les paupières, tournant presque timidement les yeux vers son partenaire avant de lui adresser un petit sourire hésitant.

- Je ne sais plus si je te l'ai déjà dis, mais tu chantes vraiment bien.

Son compliment lui tira un rougissement en plus de faire gagner un peu d'assurance à son sourire. Léandre aimait sa voix. Lui qui était une Muse, il aimait sa voix. Et cette satisfaction la rendait très heureuse.

- Je ne sais plus si je te l'ai déjà dis, mais je..

Je t'aime.

- Tu joues vraiment bien. Et.. j'aime beaucoup chanter sur ta musique.

Elle détourna la tête, presque mal à l'aise après cette tentative de rattraper les mots qui avaient faillit lui échapper.


Codage par Nika L. Iélanov sur Pensionnat Immortalia
Revenir en haut Aller en bas
Léandre Laverny
BB |:| Troisième année
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 377
Inscription le : 05/03/2018
Né(e) le : 10/02/2002
Age : 16
Nationalité : Français-Finlandais
Niveau d'études/Métier : Troisième année
Classe : 3°A, D2 + Adaptation
Situation amoureuse : Célibataire
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t96-la-musique-est-la-langue-des-emotions http://sin-theatre.forumactif.com/t98-je-me-souviendrais-de-ton-visage#323 http://sin-theatre.forumactif.com/t204-bulletin-de-leandre http://sin-theatre.forumactif.com/t131-le-club-de-musique#528

Jeu 29 Nov - 1:58
Le jeune homme acquiesça doucement avec le sourire. Il n’avait pas vraiment de mérite ; le fait d’être muse l’empêchait de jouer faux désormais. Pourtant, le compliment lui avait droit au cœur.

Léandre leva doucement la tête pour regarder le ciel grisage. Il posa son instrument pour se lever et faire deux pas vers l’étant. L’ambiance était moins claire que tout à l’heure. L’été était bel et bien terminé. Mais ça ne le dérangeait pas puisque l'automne était sa saison préférée. L'air frais, les milles couleurs des arbres, l'odeur des châtaines et des feus de cheminées qui s'allumaient. C'était différent à Londres, et c'était son premier automne hors de la Finlande, mais malgré toute ces saveurs qui n'étaient pas présentent, le fait d'être avec la personne qu'il l'aimait rendait ce début d'automne plus beau que ceux qu'il avait connu avant cela.

_Le soleil va devenir plus rare après ce mois-ci.

Une feuille orangée virevolta doucement vers Léandre qui la regarda venir à lui tel une plume messagère. Il tendit la main pour qu'elle se dépose dessus.
Son premier automne à Londres ...
Léandre se tourna vers la demoiselle et lui adressa un sourire avant de s’approcher d’elle et se pencher pour lui tendre sa main libre.

_Ça te dit de marcher un peu puis de rentrer ? Tu auras peut-être de beaux sujets de photographie sur la route ?
Revenir en haut Aller en bas
Edelweiss L. Wintenberger
BB |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 390
Inscription le : 05/03/2018
Né(e) le : 22/12/2002
Age : 15
Nationalité : Allemande / Française
Niveau d'études/Métier : Troisième année / Déléguée de classe des 3°A
Classe : 3°A, D2 + Adaptation
Situation amoureuse : Célibataire
Double Compte : Krystal Hamilton
Personnage sur l'avatar : Dessin de la joueuse
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 

Commentaire/citation : « Du siehst aus wie Juwelen... »
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t99-une-fleur-vous-ouvre-ses-petals#325 http://sin-theatre.forumactif.com/t161-fleurir-pour-s-epanouir http://sin-theatre.forumactif.com/t205-dossier-scolaire-d-edelweiss-l-wintenberger

Sam 1 Déc - 15:52


Tu me manques...

Pourquoi? Pourquoi avait-elle pensé cela? Pourquoi voulait-elle le dire? Edelweiss se sentait étrange... Elle avait la même sensation qu'au bal. Une chaleur dans le cœur. Des papillons dans le ventre. Ces mots dans la tête. Pourtant, elle ne pouvait pas être amoureuse lui. Elle ne devait pas. Ange était dans sa vie maintenant, elle ne pouvait pas trahir cet engagement... Cependant.. Comment rester de marbre face à Léandre? Comment faire taire ses émotions quand elle le voyait tendre la main pour laisser une feuille s'y déposer. Si doux. Si mélancolique. La jeune fille ne pouvait pas être insensible à ces facettes de sa personnalité.

Lorsqu'il lui adressa ce sourire en lui présentant sa paume, elle sentit le rose lui monter timidement aux joues.

- Ce sera avec plaisir, dit-elle en prenant sa main pour se relever.

La luminosité baissait doucement pour déposer un manteau froid autour de la ville. Mais Edelweiss aimait cela. Les teintes plus clairs du ciel d'automne mariées au flamboiement des arbres prenaient une dimension unique. Elle était heureuse de pouvoir partager cela avec Léandre. Léandre... La jeune fille avait l'impression de le connaître un peu plus. Elle avait l'impression de pouvoir marcher à ses côtés. Et elle s'y sentait bien. Elle avait cette sensation de tomber amoureuse de lui. Une nouvelle fois...  


Codage par Nika L. Iélanov sur Pensionnat Immortalia
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sin Theatre :: Gestion des rps :: Mini-rps-
Sauter vers: