Sin Theatre


 

Qui aura le dessus ? Round 1

Rosa Lee
BS |:| Première année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 38
Inscription le : 28/10/2018
Né(e) le : 28/02/2002
Age : 16
Nationalité : Espagnole/Anglaise
Niveau d'études/Métier : 1ère année
Classe : 1°A, D3
Situation amoureuse : Le désert
Double Compte : Nia Jones
Personnage sur l'avatar : Lenalee Lee - D Gray Man
Péché(s) :
  •  Colère 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t408-une-rose-a-la-fois-douce-et-piquante-o-rosa#2983 http://sin-theatre.forumactif.com/t409-les-liens-de-rosa-lena http://sin-theatre.forumactif.com/t437-dossier-scolaire-o-rosa-lee#3311 http://sin-theatre.forumactif.com/t410-telephone-de-rosa

Ven 16 Nov - 21:31

Qui aura le dessus ? Round 1

ft Sanada Nomura

 
Quelle journée pourrie ! Je la fais en résumé. Tout d’abord, mon réveil avait décidé de me faire chier. Celui-ci déconnait complètement. Il se mettait à sonner, je l’arrêtais. Jusque-là, rien d'inhabituel. Cependant cet enfoirée se remettait à sonner une nouvelle fois. Je dus encore l'arrêter et il recommençait son cirque cinq fois avant que je finisse par carrément le jeter contre un mur, excédée par ses sonneries répétitives qui n’auraient même pas dues avoir lieu. En général, il sonne une fois et après c’est bon mais là il était vraiment détraqué.

Ensuite, il y avait les cours où là, pour une fois que j’'étais réellement attentive à cause de l’annonce d’un examen qu’on allait devoir faire bientôt, un idiot n’avait rien trouvé de mieux que de venir foutre le bordel en classe. Et évidemment, il avait fallu qu’il vienne chez moi pour faire son casse-pied, ce qui lui avait valu mon poing dans la figure. Je n'étais pas très patiente avec ce genre de personne. Quant à moi, j'eus droit à un avertissement. Si je ne me tenais pas tranquille, ce serait une heure de colle. Génial... Je n'avais pas vraiment envie d'être punie juste parce qu'un crétin était venu me taper sur le système.

L’après-midi je n’avais pas grand-chose pour me plaindre. C’était plus tranquille que ce matin.  Après une journée pareille, j’avais envie d’être dans un coin où j’aurais la paix. Je montai alors sur le toit pour être tranquille. Normalement je n'avais pas trop le droit de me trouver sur le toit, l'accès était interdit aux élèves mais peu m'importait. C'était bien pour cette raison que j'avais choisi d'y venir. Il n'y aurait normalement personne pour venir m'emmerder. J'avais besoin d'être un peu seule et la chambre n'était pas vraiment le lieu le plus adéquat pour être isolée. Du moins, pas tant que j'aurais une colocataire.

Assise sur le sol, j'observais simplement le monde qui défilait sous mes yeux, en bas dans la cour. Les cours étaient finis pour moi, d'autres y allaient. Tout dépendait de l'emploi du temps de chacun. Je profitais aussi de ce moment de tranquillité pour passer un appel à mes parents. Je leur expliquai un peu  comment se passait ce début d'année jusqu'à maintenant. Je leur parlai évidemment des quelques ennuis que Lena avait apparemment causés, des quelques personnes que j'avais rencontrées, etc. J'eus aussi une conversation tout à fait banale avec eux. Ils me parlaient de ce qu'il se passait de leur côté et des quelques projets qui commençaient à germer dans leurs esprits.

La conversation dura quelques longues minutes jusqu'à ce que finalement, mes parents doivent raccrocher. Ils avaient été invités à un repas ainsi qu'une soirée. Il leur fallait donc un peu de temps pour se doucher, se préparer, vérifier que tout était okay, etc. De mon côté, je m'étais remise à observer un peu en bas, à travers le grillage. Il ne s'y passait plus grand-chose désormais. Je me mis donc à rêvasser doucement en regardant l'horizon jusqu'à ce que j'entende le son de la porte qui s'ouvrait. La poisse. Moi qui voulais être tranquille, c'était raté même ici. Je jetai alors un coup d'oeil en direction de la porte afin de voir qui venait me déranger.

- Décidément même sur un toit, c'est impossible d'avoir la paix...

À voir sa tronche, il n'avait pas l'air d'être un étudiant. Et merde, j'espère qu'il ne venait pas me donner une heure de colle. Ca serait le bouquet s'il faisait partie des surveillants. Quoiqu'à bien le regarder, je crois plutôt que c'était l'un des psy. Ou alors il faisait partie du personnel chargé de gérer la paperasse de l'institution. Et puis pu importe, le résultat restait le même, je devais dire adieu à mon moment de solitude.
 
©️️️️ REIRA DE LIBRE GRAPH


 
Revenir en haut Aller en bas
Sanada Nomura
H |:| Psychologue
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 67
Inscription le : 24/05/2018
Né(e) le : 01/06/1980
Age : 38
Nationalité : Japonaise
Niveau d'études/Métier : Psychologue
Situation amoureuse : Indécis
Double Compte : Max
Personnage sur l'avatar : Kaburagi.T.Kotetsu
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t192-sanada-nomura-terminee

Dim 18 Nov - 2:02


Le commencement


Sanada avait déjà enchaîné plusieurs séances avec les élèves et personnellement, il commençait à être à bout... Toutes ces histoires. Il regardait souvent l'heure afin de savoir dans combien de temps se finissait sa journée ou quand était-ce sa pause ? Une pause pour faire une rencontre comme l'autre jour, il ne dirait pas non ! Il ne pouvait nié qu'il avait apprécié son moment avec Dana qui était ne le cachons pas, une très jolie femme ! Enfin, il ne fallait pas rêvé ! Il n'y avait pas dix femmes comme elle dans cet établissement ! La majorité de la gente féminine qu'il rencontre sont des élèves... Il ne pouvait donc pas agir de la même manière. Puis, il se devait d'être un minimum professionnel avec eux. Son dernier patient était probablement le pire... C'était le genre de martyr qui se faisait prendre pour cible par les autres car il était faible... Ce fut un genre de retour en arrière. Étant élève, Sanada était de ceux qui traumatisait ce genre de spécimen. Aujourd'hui, il ne devait pas les descendre plus bas que terre mais les aider à surmonter ça et qu'il se sente mieux en sortant de son bureau.  Que dire à ce garçon ? Pas grand chose... On ne pouvait changer sa nature... Il était faible malheureusement pour lui et il sera toujours la cible des autres. A moins, qu'il apprenne à avoir quelque chose entre les jambes et se défendre ou répondre à ces agresseurs. C'était peut-être méchant de sa part de penser ainsi... Mais c'était la triste réalité de nos jours.

Quand la séance fut finit, le jeune homme repartit les larmes aux yeux. Peut-être encore plus déprimé que quand il était arrivé. Mais au moins, cela lui servira probablement d'électrochoc et qu'il prendra son courage à deux mains pour surmonter sa faiblardise. Le psychologue soupira, souffla un bon coup quand tout ceci fut enfin terminé ! Il rangea les dossiers dans un tiroir de son bureau qu'il ferma à clé pour garder toute confidentialité. Il se leva de son siège et sortit de son bureau. En tournant la tête, il vit une élève emprunter un passage dont elle n'était pas autorisée à prendre à la base... Alors, il ferma sa porte derrière lui et suivit cette fille. Il vit les escaliers qui menaient au toit. * Qu'est-ce qu'elle va foutre sur le toit ? * Il monta les marches en essayant de ne pas faire trop de bruits en les montant. Il ouvrit ensuite la porte du haut qui le séparer du toit. Il sortit en regardant autour de lui en apercevant une silhouette. Il ne faisait pas très froid, c'était une bonne chose. Mais maintenant, il voulait savoir pourquoi cet isolement ? Allait-elle bien ? Au moins, elle ne voulait pas sauter ? Au vu de sa position, elle semblait pas vouloir se tuer. C'était plutôt rassurant. Il s'avança doucement vers elle puis, il l'entendit prononcé une phrase... * Faut croire qu'elle voulait être seule...Tanpis ! Maintenant que je suis là...*

Il vint s'asseoir près d'elle sans lui demander son avis. Après tout, de base, il lui était interdit d'être ici alors... Elle avait intérêt à se montrer coopérative si elle ne voulait pas se payer des heures de colles ou des séances de psy supplémentaires. Il la regarda pour voir si elle ne pleurait pas ou si elle avait un visage triste. Du moins, détecté quelque chose. Il ne lisait pas grand chose à vrai dire...Il fixa devant lui, adressant la parole à la jeune fille :

Sanada – Un endroit bien calme... J'imagine que tu sais que c'est interdit aux élèves de venir ici... Pourquoi viens-tu ici ? Pour être seule ? Ça, j'avais compris... Mais pourquoi veux-tu être seule ? Pas la peine de me demander ce que je suis. Dis toi seulement que je suis un homme qui passait par là... Rassure toi, je ne compte pas en parler de cette virée ici.

Il s'attendait à ce qu'elle soit sur la défensive au début mais ça, il avait l'habitude que les élèves soit ainsi avec les adultes.

(c) Bethany Williams/Yasushi Lelph sur Sin Theatre
Revenir en haut Aller en bas
Rosa Lee
BS |:| Première année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 38
Inscription le : 28/10/2018
Né(e) le : 28/02/2002
Age : 16
Nationalité : Espagnole/Anglaise
Niveau d'études/Métier : 1ère année
Classe : 1°A, D3
Situation amoureuse : Le désert
Double Compte : Nia Jones
Personnage sur l'avatar : Lenalee Lee - D Gray Man
Péché(s) :
  •  Colère 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t408-une-rose-a-la-fois-douce-et-piquante-o-rosa#2983 http://sin-theatre.forumactif.com/t409-les-liens-de-rosa-lena http://sin-theatre.forumactif.com/t437-dossier-scolaire-o-rosa-lee#3311 http://sin-theatre.forumactif.com/t410-telephone-de-rosa

Dim 18 Nov - 20:53

Qui aura le dessus ? Round 1

ft Sanada Nomura

 
Je n'avais pas fait attention que j'étais suivie en venant sur le toit. C'était la honte pour un être qui était censé avoir les sens plus fins qu'un simple humain. Alors lorsqu'un homme se pointa sur le toit quelques minutes après que je m'y sois installée, ça me surprit. Ca m'embêtait aussi. Je voulais être tranquille mais même ça c'était raté. Je me décalai un peu alors que l'homme vint s'asseoir à mes côtés. Je n'étais pas spécialement à l'aise aux côté d'un inconnu, encore plus en sachant que c'était un homme. Certaines craintes restaient encore présentes malgré le fait qu'elles soient moins dominantes.

- Oui je sais que c'est interdit aux élèves d'être ici et c'est bien pour ça que je me suis installée là. Je ne pensais juste pas qu'un adulte se pointerait ici, pile aujourd'hui.

C'était vraiment la poisse. Parfois je me demandais même s'il n'y avait pas une force supérieure qui m'en voulait. Ou alors c'était cette malchance dont m'avait parlé Daniel quand je l'avais rencontré. Quoique je doutais fortement que lui parler une fois suffirait à me porter la poisse durant des jours et des jours. Mon regard se leva toutefois sur lui lorsqu'il me dit qu'il ne dirait rien de ma présence en ces lieux. Il n'était donc pas un prof, un surveillant ou un membre du personnel administratif ? C'était plutôt bon à savoir.

- Qu'est-ce qui vous motive à garder le silence ?

C'était louche. Un adulte qui ne comptait pas parler de mon escapade sur le toit, c'était vraiment étrange.

- Ne me dites pas que vous voulez un truc en échange ?!

J'espère vraiment que ce n'était pas le cas. Je n'étais pas le genre de personne à acheter le silence des autres. D'après ce que j'avais entendu dire, c'était plutôt le genre de Lena. Ca m'embêtait beaucoup puisque après je devais souvent rattraper les pots cassés. Et puis qu'est-ce que ça pouvait lui faire le fait que je recherchais la solitude ? Il n'était pas mon psy à ce que je sache. Et même si ça avait été le cas, j'avais bien droit d'avoir mes petits secrets, mes petits moments en solitaire, mes rêveries intimes et j'en passe.
 
©️️️️ REIRA DE LIBRE GRAPH


 
Revenir en haut Aller en bas
Sanada Nomura
H |:| Psychologue
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 67
Inscription le : 24/05/2018
Né(e) le : 01/06/1980
Age : 38
Nationalité : Japonaise
Niveau d'études/Métier : Psychologue
Situation amoureuse : Indécis
Double Compte : Max
Personnage sur l'avatar : Kaburagi.T.Kotetsu
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t192-sanada-nomura-terminee

Mar 20 Nov - 22:09


Un café et un croissant S'il te plaît !


Sanada avait eut l’œil pour le coup ! Il avait prit en flagrant délit une élève qui se faufila dans un lieu qui lui était interdit de base... le toit. Sa curiosité le poussa à la suivre puis, la rejoindre, s'asseyant à ces côtés et lui adressant la parole. Il essaya de la rassurée un minimum afin qu'elle ne soit pas sur la défensive avec lui mais ce fut un peu raté. Il ne fut pas très bien accueillit par cette dernière qui semblait vraiment être seule ! Malheureusement, elle ne fut pas assez discrète... Encore une chance qu'elle tomba sur un membre du personnel qui dérogeait les règles assez souvent alors, il laissait passer certaines choses... Finalement, ce n'était pas un si mauvais homme. Il ne fallait simplement pas le chercher de trop ! Elle lui répondit en affirmant qu'elle était au courant de l'interdiction de venir ici mais sans se douter qu'elle serait repérer aussi rapidement et justement ce soir... Le psychologue savait que lorsqu'on souhaitait s'isolé ainsi, c'est que quelque chose lui trotté dans la tête. Elle avait besoin de réfléchir... S'il pouvait être son oreille, pourquoi pas !

Il resta silencieux, affichant un léger quand celle-ci le regarda en lui demandant ce qui le motivait à garder le silence. Quel intérêt aurait-il à le dire au directeur ? Combien fois l'avait-il fait avec Martel étant plus jeune dans cet établissement... Trop de fois pour être compter. Puis, quel mal il y t-il à ce qu'elle s'abrite sur le toit ? Tant qu'elle n'avait pas d'envie suicidaire ! Il pouvez comprendre. C'était une bonne le fait d'avoir été élève ici. Il était plus ouvert, moins à cheval sur les règles et donc, plus flexible avec les étudiants sur certains faits. Il savait que c'était un risque de ne pas le signaler mais c'était dans son intérêt de gagner la confiance de ces futurs patients pour les futures séances... Il prit la parole avec air décontracté :


Sanada – Qu'est-ce que cela m'apporterait de le dire au directeur ? Que tu te prennes des heures de colles ? Un avertissement ? Et pourquoi, parce que tu voulais du calme... ça n'aurait aucun sens. Mon intérêt là-dedans est justement de montrer que tout le personnel n'est pas au taquet sur le règlement... Que des adultes peuvent être plus flexibles et compréhensif ce qui motive les élèves à ne pas respecter les règles. Néanmoins, il y a toujours une limite à ne pas dépassée... Je te fais cette faveur alors, ne me fait pas regretter cela...

Évidemment, il espérait qu'elle s'ouvre un peu plus et qu'elle se confie à lui. Après tout, en savoir plus sur les élèves était une bonne chose pour lui. Il pouvait mieux les cerner lorsqu'il serait en séance avec eux. En tant qu'élève, il ne s'intéressait à personne à part à sa petite personne mais aujourd'hui, il avait cette petite curiosité qui faisait qu'il voulait découvrir quel genre d'élève se trouvait dans cet établissement... Sont-ils plus fort ? Plus faibles que sa génération ? La jeune femme lui posa une question dont il s'attendait un moment où un autre... Il pourrait très bien profiter de cette situation pour obtenir ce qu'il voulait mais non. Il ne voulait pas la forcée à le faire. Mais qu'elle le fasse d'elle-même. Enfin, presque... Il tourna son regard vers elle :

Sanada – Et pourquoi pas ? Peut-être pourrais-tu m'apporter mon café tous les matins avec une petite viennoiserie... Ce serait pas mal du tout ! Tu en penses quoi ? C'est toujours mieux que des heures de colles...

Lui dire maintenant que c'était une plaisanterie ne serait pas drôle. Alors, il garda son sérieux afin de la faire mijotée et lui croire que c'est ce qu'il attendait d'elle en retour de sa faveur. A vrai dire, il n'attendait rien de spécial de sa part. Il ne pouvait rien exiger de la part d'une élève. Ce ne serait pas très respectable en tant que psy de l'école. Simplement en savoir plus sur elle vu qu'il était sur le toit  en sa présence.

Sanada – D'ailleurs, tu ne m'as pas répondu à ma question... Pourquoi veux-tu t'isoler ici ? Besoin de réfléchir ? Des problèmes en particulier ? Un chagrin d'amour ? Et... N'y pense plus au café... Ce n'est pas sorcier ! N'est-ce pas ?

Il voulait voir sa tête, sa réaction... Va t-elle préférée aller en heure de colle ou bien, accepter de lui faire un café et lui ramener des viennoiseries chaque matins ? Même si, pour qu'au final, il annule tout ceci... Mais un peu d'amusement ne fait pas de mal.

(c) Bethany Williams/Yasushi Lelph sur Sin Theatre
Revenir en haut Aller en bas
Rosa Lee
BS |:| Première année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 38
Inscription le : 28/10/2018
Né(e) le : 28/02/2002
Age : 16
Nationalité : Espagnole/Anglaise
Niveau d'études/Métier : 1ère année
Classe : 1°A, D3
Situation amoureuse : Le désert
Double Compte : Nia Jones
Personnage sur l'avatar : Lenalee Lee - D Gray Man
Péché(s) :
  •  Colère 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t408-une-rose-a-la-fois-douce-et-piquante-o-rosa#2983 http://sin-theatre.forumactif.com/t409-les-liens-de-rosa-lena http://sin-theatre.forumactif.com/t437-dossier-scolaire-o-rosa-lee#3311 http://sin-theatre.forumactif.com/t410-telephone-de-rosa

Sam 24 Nov - 10:49
Rosa/Lena Lee
BS |:| Première année

Qui aura le dessus ? Round 1

ft Sanada Nomura

 
Adieu solitude et bonjour l'adulte louche. Il avait beau essayer de me rassurer, je n'en restais pas moins méfiante. S'il était prêt à garder cette escapade secrète, ce n'était pas normal. Il devait sûrement vouloir un truc en échange. Ou c'était juste moi qui me faisait des idées suite à la mésaventure subie avec l'enfoiré qui me servait de père biologique. Rien que de songer que je possédais le même sang que lui, ça me répugnait et me faisait rager. Comment pouvais-je ne pas l'être après tout ce qu'il m'avait fait ?

Je ne répondais pas à la question de l'homme et l'interrogeai plutôt sur ses intentions. Quitte à me faire griller et à avoir un potentiel alibi, je préférais directement savoir ce qu'il m'en coûterait. On n'était jamais trop prudent par-ici. Il répondit donc à mes questions en m'assurant que tout rapporter au directeur ne lui serait d'aucune utilité. Sait-on jamais, certains prenaient un malin plaisir à voir les élèves se prendre des heures de colle ou d'autres punitions. D'après ses dires, son intérêt à lui était plutôt de montrer que les responsables n'étaient pas tous des coincés complètement accrocs au règlement. Evidemment comme pour tout, il y avait des limites à ne pas dépasser mais ça, c'était logique.

- Vous êtes un psy ou un membre du personnel administratif, j'imagine ?

C'était vraiment ceux que je voyais être les plus aptes à contourner un peu les règlements. Les surveillants, c'était leur boulot. Les profs veillaient aussi à ce qu'on ne fasse pas n'importe quoi. Mais les psy, les secrétaires, etc ils s'en fichaient eux. Ils étaient juste payer pour aider les élèves, les écouter, répondre au téléphone et préparer toute la paperasse, etc. Si on n'obéissait pas au règlement, ce n'était pas grave pour eux, ils n'en subissaient en général aucune conséquences. Néanmoins, plus flexible que les autres ou non, je préférais être certaine qu'il ne me demande rien en échange de son silence.

*****LENA*****

Il pouvait crever pour avoir son café et ses viennoiseries tous les matins. Non mais il me prenait pour quoi ? Sa bonniche ? À peine prenais-je le dessus sur l'autre idiote, voilà qu'un crétin voulait que je devienne sa serveuse attitrée. Bien évidemment, ma réponse ne se fit pas attendre et pas sur un ton des plus aimables. Pourquoi devrais-je l'être ? Je le laissais déjà finir de poser ses questions, c'était déjà pas mal de ma part.

- Vous pouvez crever pour que j'vous apporte votre café tous les matins. Vous avez des jambes et des bras, vous n'avez qu'à vous en service, feignasse.

Avais-je oublié de préciser que la politesse et le tact était presque inexistant chez moi ? Parce que non, je ne me gênais pas pour traiter quiconque de n'importe quel surnom. Parfois je les insultait sérieusement aussi.

- Quant à ce que je fous là...

Bonne question. Qu'est-ce que je foutais sur un putain de toit ?! Sûrement l'autre greluche qui n'avait rien d'autre à foutre. Et qu'est-ce que je pouvais lui répondre du coup ? Bon. Du calme. Je devais reprendre les choses une par une. Apparemment cette andouille de Rosa avait voulu s'isoler. Connaissant son côté nunuche trop gentille – même si ça lui arrivait parfois de vraiment s'énerver hein – elle voulait sans doute réfléchir. À quoi ? Je n'en savais rien. Oh et puis merde je n'étais clairement pas d'humeur à me faire passer pour l'autre gourde alors autant y aller franco du début à la fin. Ca lui éviterait au passage de me prendre pour une bipolaire.

- En fait j'en sais rien de ce que je fous là. Et vous ? Vous foutez quoi sur le toit ? Vous espionnez les jeunes filles ? Ca fait un peu pervers. J'vous préviens si vous me touchez, j'vous éclate la tronche.

Je me fichais pas mal à qui je parlais. Peu importe son rang à l'institution, s'il avait un geste ou  une paroles qui ne me plaisait pas, il le saurait bien assez vite. Je ne passerais pas par quatre chemins. Ce serait direct, voire même brutal selon les situations.
 
©️️️️ REIRA DE LIBRE GRAPH


 
Revenir en haut Aller en bas
Sanada Nomura
H |:| Psychologue
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 67
Inscription le : 24/05/2018
Né(e) le : 01/06/1980
Age : 38
Nationalité : Japonaise
Niveau d'études/Métier : Psychologue
Situation amoureuse : Indécis
Double Compte : Max
Personnage sur l'avatar : Kaburagi.T.Kotetsu
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t192-sanada-nomura-terminee

Mer 28 Nov - 21:50


Un petit copain...?


Sanada donnait des explications sur le fait qu'il ne dirait rien au directeur. Le toit était interdit aux élèves bien évidemment. C'était bien trop dangereux. Il essayait de jouer la carte du membre personnel qui ne respecte pas forcément le règlement à la lettre alors, il pouvait laisser passer certaines choses. Alors, l'élève lui posa une question, ignorant un peu les questions que ce dernier lui avait posé auparavant. Elle lui demanda s'il était psy ou un autre membre du personnel. Très perspicace cette jeune fille... Mais devait-il lui dire réellement ce qu'il était ? Après tout, le mot " Psychologue faisait peur..." mais il ne comprit pas vraiment comment elle en était venu à cette conclusion... Pourquoi pas un professeur ? Enfin, il ne voulait pas se prendre le chou pour si peu ! Il la regarda et lui répondit :

Sanada – Je suis psy... Et non n'importe quel psy. Sûrement le plus compétent de cette école. J'espère que cette annonce, ne te fera pas fuir... L'image de ce métier est si bafoué de nos jours.

Par la suite, après avoir réfléchit un peu sur la situation. Il se disait que finalement, il pouvait peut-être tirer avantage... Pourquoi pas, qu'elle lui rendre un service ? Mais de l'autre côté, ça restait une élève alors, il ne pouvait pas non plus la faire chantée... Sinon, il risquerait d'avoir des problèmes par la suite si elle avait le courage d'en parler à quelqu'un. Puis, il fut très surprit par le changement radical de ton dans la voix de celle-ci et aussi dans sa façon de s'exprimer. Le petit jeu qu'il venait de mettre en place tomba un peu à l'eau... Que lui arrivait-elle ? Pourquoi cette attitude si soudaine ? Elle semblait plus craindre qu'il la balance au directeur. Sa réponse le fit rire malgré tout. Même s'il savait que, ce sera un peu plus compliqué d'obtenir quelque chose d'elle... Néanmoins, il était intéressant de voir ce que ça donnerait la suite. Il fronça les sourcils, éveillé par la curiosité, il lui répondit :

Sanada – D'où vient ce changement ? Tu viens de te souvenir que tu avais une personnalité ? Rassure toi, je peux me passer des viennoiseries et du café... Ce petit jeu n'est plus amusant à vrai dire... Je préfère discuter avec le nouveau toi.

Il demanda ensuite la raison de sa venue sur ce toit. On ne veut pas s'isoler pour aucune raison. Il y avait bien quelque chose qui lui trotter dans la tête alors... Il voulait savoir ce qui clochait. Il aimait tout savoir. Mais quelle réponse allait-il avoir avec ce soudain changement ? Il ne savait pas à quoi s'attendre pour le coup. Puis, ce fut très étrange... Elle semblait plus savoir pourquoi elle était ici. Et en plus, elle venait de lui poser une question dont il avait déjà répondu quelques minutes. Il prit le temps d'une réflexion et il avait déjà rencontré pas mal d'élèves bizarres atteints de démences et toutes sortes de pathologie. Ce genre de phénomène, survenait souvent dans les cas de trouble de la personnalité... Si c'était ça, il parlait maintenant à une autre facette d'elle... Certainement la dominante. Dans ce cas, il devait faire un peu plus attention et prendre le temps de l'observer et cerner sa personnalité pour réussir un dialogue correct avec elle.

Sanada – Je t'ai déjà répondu tout à l'heure à cette question... Tu perdrais pas la tête par hasard ? J'ai simplement vu une élève emprunter une direction interdite... Alors, je voulais en connaître la raison. Crois-tu qu'ils embaucheraient un pervers ? Non ! Ils m'ont embauchaient car je suis un ancien élève de sin. Quelle est ton nom déjà ? C'est Rosa, c'est ça ? Et puisque tu ne te souviens pas de la raison de ta venue, Peut-être te souviens-tu de ton copain ? De comment il s'appelle ? Tu m'as parler de cela tout à l'heure... Tu te souviens ? Tu sembles moins timide à présent alors..

Il disait des mensonges en jouant sur le fait qu'elle ne semblait pas savoir ce qu'avait dit son autre personnalité... Il partait à la pêche aux infos... Bon, si elle avait un copain, il le plaignait quand même malgré tout... Elle ne devait pas être facile à supporter.

(c) Bethany Williams/Yasushi Lelph sur Sin Theatre
Revenir en haut Aller en bas
Rosa Lee
BS |:| Première année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 38
Inscription le : 28/10/2018
Né(e) le : 28/02/2002
Age : 16
Nationalité : Espagnole/Anglaise
Niveau d'études/Métier : 1ère année
Classe : 1°A, D3
Situation amoureuse : Le désert
Double Compte : Nia Jones
Personnage sur l'avatar : Lenalee Lee - D Gray Man
Péché(s) :
  •  Colère 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t408-une-rose-a-la-fois-douce-et-piquante-o-rosa#2983 http://sin-theatre.forumactif.com/t409-les-liens-de-rosa-lena http://sin-theatre.forumactif.com/t437-dossier-scolaire-o-rosa-lee#3311 http://sin-theatre.forumactif.com/t410-telephone-de-rosa

Ven 30 Nov - 0:03
Lena Lee
BS |:| Première année

Qui aura le dessus ? Round 1

ft Sanada Nomura

 
C'était la misère. Je détestais être dans ce genre de situation lorsque je piquais la place de l'autre. Certains avaient la chance de ne pas avoir de trou de mémoire lors des changements de personnalités mais malheureusement, ce n'était pas mon cas. N'étant pas d'humeur à me faire passer pour celle que je n'étais pas, je ne cachai pas mon sale caractère. Mon gros manque de tact n'aidant pas, je lui fis bien comprendre que je n'étais pas à son service et ce, avec une politesse presque inexistante. Elle aurait été complète si je l'avais insulté. Chose qui pouvait encore arriver.

Un psy. Voilà à quoi j'avais affaire. Et en plus un psy qui ne se prenait pas pour de la merde. Sur le coup, je ne sus pas si je devais le détester pour son narcissisme ou l'apprécier pour son trop plein d'assurance qui pouvait être à mon avantage.

- J'vois pas pourquoi je fuirais devant un homme narcissique. Vous êtes trop sûr de vous, ça va vous mener à votre perte et j'veux être présente quand ça arrivera.

Rien que d'imaginer de quelles manières il pouvait courir à sa perte, ça me faisait sourire. Un idiot qui croyait que sa beauté ou ses capacités lui assureraient une certaine popularité. Ca devait être l'un de ces types qui étaient populaires auprès des demoiselles en chaleur. Elle voyaient un beau physique et devenaient déjà folles quoi que fasse leur idole. C'était à vomir. Ma réaction à son chantage ne tarda pas à arriver puis sa question obtint aussi une réponse après un léger rire moqueur. Il semblait s'amuser si j'en crois son rire et la curiosité qui en suivit. Crétin. Que je sois moi-même ou l'autre, nous avions une personnalité. L'autre avait juste plus de mal à la faire ressortir alors que moi c'était l'inverse. Pas de chance, j'étais la moins gentille des deux et la plus moqueuse.

- J'ai toujours eu une personnalité, il suffit juste de savoir regarder correctement, chose qui semble être en dehors de vos capacités.

Et me voilà à devoir répondre à une énième question bien qu'il y eut une brève hésitation. Ce que je fichais sur le toit ? Pas la moindre idée. Tant pis s'il me prenait pour une folle avec une mémoire de poisson. Cependant je ne le laissais pas répliquer et enchaînai directement avec plusieurs questions qui me taraudaient l'esprit. Néanmoins j'aurais dû m'abstenir. Au début, ça allait. La fin de sa réponse eut tôt fait de me mettre sur les nerfs. Me parler d'un petit-ami était une très mauvaise idée. Ce n'était certainement pas le genre de préoccupation à avoir. Moi ? Avoir une relation amoureuse ?! Et puis quoi encore ? C'était le genre d'histoire cucul la praline qui ne m'intéressait pas et puis la plupart du temps ça finissait dans un lit. Il croyait peut-être que ma menace de le frapper était une parole en l'air ?! Il croyait encore au père noël dans ce cas.

- Ne me parlez surtout pas d'un petit-ami ! Le premier qui tente quoi que ce soit contre moi, j'lui éclaterai la tronche contre un mur ou le sol !

Plus personne n'aurait de gestes déplacés sur moi. Plus jamais. Il suffisait qu'un seul fasse la connerie et je mettrais ma menace à exécution sans la moindre hésitation. Et aussi avec beaucoup de plaisir, il fallait être honnête.

- Quant à mon nom c'est Lena ! Retenez-le bien parce que psy ou non, j'vais vous encastrer dans un mur si vous tentez quoi que ce soit contre moi.

Je me calmais un peu – du moins je tentais de le faire – et fixai attentivement mon interlocuteur. Une observation qui n'était pas pour le plaisir des yeux – parce que oui, j'admets qu'il était pas mal – mais bel et bien par simple méfiance. Un simple désir de protection, rien de plus. Et puis une idée germa dans mon petit esprit tordu. Un petit arrangement qui ne fonctionnerait peut-être pas mais ça ne me coûtait rien d'essayer. Qu'est-ce que j'avais à y perdre après tout ?

- Néanmoins j'accepte de ne pas vous faire trop mal si....vous me donnez un petit truc en retour.

Un petit sourire sournois naquit sur mes lèvres alors que je songeais déjà à ce que je pouvais y gagner. C'était ça qui me motivait en ce moment. Le gain que je pourrais peut-être obtenir. Peu importe le temps que ça prendrait et les manoeuvres à mettre en place pour l'avoir.
 
©️️️️ REIRA DE LIBRE GRAPH


 
Revenir en haut Aller en bas
Sanada Nomura
H |:| Psychologue
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 67
Inscription le : 24/05/2018
Né(e) le : 01/06/1980
Age : 38
Nationalité : Japonaise
Niveau d'études/Métier : Psychologue
Situation amoureuse : Indécis
Double Compte : Max
Personnage sur l'avatar : Kaburagi.T.Kotetsu
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t192-sanada-nomura-terminee

Sam 1 Déc - 22:15


Soit digne...


En voilà une bonne surprise ! La petite Rosa qui cachait une double personnalité en elle... Comme quoi, on pouvait s'attendre à tout dans cette école rempli de mystères et de dangers. Pourtant, cet établissement était comme sa maison à Sanada. Il ne craignait pas les élèves malgré qu'il avait connaissance que ces derniers possédaient des pouvoirs plus ou moins puissants... S'il commençait à avoir peur, s'en était fini pour lui ! Il se ferait écraser par les étudiants et n'aurait aucun contrôle sur eux. Il fallait faire preuve d'autorité et de fermeté et surtout montrer qu'il n'était pas là pour faire de la configuration. Quand il découvrit la personnalité de celle-ci, il fut surprit mais à la fois intrigué. Elle semblait être la dominante. Un détail qui l'intéressait d'autant plus ! Il commença alors la conversation en essayant d'en savoir plus sur elle afin de la cerner un peu plus. Elle était certaine que la confiance accrue du psy lui ferait défaut un moment et elle voulait être là quand ça arrivera. Il eut un rictus à ces paroles... Combien de fois avait-il entendu cela étant plus jeune ? Il était impossible de le savoir. Pourtant, ça lui avait toujours servi jusqu'à présent. Très peu de personnes venaient l’enquiquinée à cause de sa réputation qui était loin d'être glorieuse. Assez pour que les fouteurs de merdes gardent leurs distances avec lui. Il lui répondit avec amusement et intéressement :

Sanada – Si tu attends que ce moment arrive, tu peux encore attendre longtemps ma chère... Ma confiance ne m'a jamais trahie. Mon expérience ici me l'a prouvée à de multiples reprises. Au contraire, tu devrais savoir que seuls ceux qui hésitent et doutent d'eux se font bouffer par les autres... Soit tu es faible et tu en subis les conséquences. En revanche, si on est fort, tu gagnes du respect, de l'estime et tu risques moins d'être la cible des prédateurs. Je crois que tu fais partis des faibles,non ?

Il avait fait exprès de passer outre son commentaire sur son narcissisme. Ce n'était pas le sujet le plus important. Il reprit en mettant le doigt sur le fait que sa personnalité avait changée. Et d'où ça venait même si, au fond de lui, il avait déjà une idée... Mais, il préféra le garder pour lui. La réponse de celle-ci, confirma un peu plus ses soupçons. Il n'était pas dupe ! Ce n'était clairement plus la même personne que tout à l'heure ! Elle doutait donc de ses capacités... C'était son droit, après tout, elle ne ne connaissait pas encore. En tout cas, il appréciait de plus en plus la soirée avec cette jeune élève qui était pleine de surprise ! Il se tourna un peu plus vers elle afin de vraiment lui faire face pour lui répondre les yeux dans les yeux :

Sanada – Tu parles de moi comme une personne très confiante mais je crois que cela semble aussi ton cas, n'est-ce pas ? Tu ne vas pas me dire que celle que tu étais quand tu es arrivée ici, avait une réelle personnalité... Elle était timide et réservée... Et je te prie de ne pas mettre en doute mes capacités dont tu ignores...

Par la suite, il avait enchaîné un discours, parlant du petit ami de celle-ci. Bien évidemment c'était un stratagème pour confirmer encore une fois que ce n'était pas la même personne. En entendant les mots de Rosa, il ne put rire. C'était amusant ce genre de relation. C'était typique des personnalités dominantes qui était là pour défendre justement l'autre personnalité qui était plus faible... Puis, elle reprit en précisant que son nom était Lena et qu'il ne devait surtout pas la touchée sous peine de violence contre lui. Il avait maintenant la confirmation... Il se racla la gorge et posa ses mains sur ses jambes en prenant un air très attentif. Il savait que ce n'était pas des paroles en l'air car il savait reconnaître une personne qui mentait ou non... Et elle ne semblait pas plaisanter. Ce n'était pas pour autant qu'il allait la jouer petit bras ! Il restait Sanada ! Il s'apprêta à lui répondre mais elle le coupa en continuant... Elle croyait vraiment qu'il marcherait dans sa combine ? Qu'il tremblait devant elle ? Elle le prenait pour un être si faible ? Elle le connaissait très mal. Il se mit à rire aux éclats... Avant de lui répondre très amusé :

Sanada – Es-tu sérieuse ? Crois-tu qu'avec tes petites menaces que tu arriveras à obtenir ce que tu veux ? Tu es bien naïve ma petite... Qu'importe ce que tu es, qu'importe ton pouvoir ou tes capacités... Je ne me plierai pas à ta volonté. Ne l'oublie jamais ! Puis, es-tu si faible au point d'utiliser la violence physique que verbale ? As-tu peur d'être à court d'arguments ? Tu es décevante... Finalement, Rosa est bien plus forte mentalement que toi... Tu es une faible d'esprit Lena... Je n'apprécie pas celles qui ne savent pas servir de leurs intelligences... Mais simplement de leurs poings... Alors, fait moi plaisir, montre moi une image de toi, plus digne...

Il se mit debout afin de regarder un peu vers le bas. Il n'y avait pas grand chose à voir... Le ciel était plus jolie. Il tournait le dos à celle-ci. C'était un risque mais bon, il s'en fichait un peu. Il devait réfléchir un instant et donc, s'isoler quelques secondes. Il prit la parole en gardant le dos tourné à Lena :

Sanada – Dis moi, tu as dis que tu voulais obtenir quelque chose de moi... A quoi pensais-tu ? Que je t'écoute au doigt et à l’œil ? Tu as le droit de rêver... Ce n'est pas parce que je te demande cela que je vais accepter un compromis avec toi. Arès tout, tu n'es qu'une simple élève. Je n'ai rien à y gagner...

Il garda un petit œil sur elle malgré tout...

(c) Bethany Williams/Yasushi Lelph sur Sin Theatre
Revenir en haut Aller en bas
Rosa Lee
BS |:| Première année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 38
Inscription le : 28/10/2018
Né(e) le : 28/02/2002
Age : 16
Nationalité : Espagnole/Anglaise
Niveau d'études/Métier : 1ère année
Classe : 1°A, D3
Situation amoureuse : Le désert
Double Compte : Nia Jones
Personnage sur l'avatar : Lenalee Lee - D Gray Man
Péché(s) :
  •  Colère 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t408-une-rose-a-la-fois-douce-et-piquante-o-rosa#2983 http://sin-theatre.forumactif.com/t409-les-liens-de-rosa-lena http://sin-theatre.forumactif.com/t437-dossier-scolaire-o-rosa-lee#3311 http://sin-theatre.forumactif.com/t410-telephone-de-rosa

Mer 5 Déc - 11:30
Lena Lee
BS |:| Première année

Qui aura le dessus ? Round 1

ft Sanada Nomura

 
Ce type était difficile à cerner. Enfin je n'étais pas vraiment plus facile mais peu importe. Un coup il me faisait un chantage pitoyable, un coup il ne voulait plus que je sois sa bonniche. Il croyait même que j'étais sans personnalité. Espèce d'ignorant plus aveugle qu'un véritable aveugle. Il avait vraiment de la merde dans les yeux pour croire un truc pareil. Je lui fis aussi bien comprendre que son égo le mènerait à sa perte, du moins j'avais tenté de le lui faire comprendre, mais ça semblait être un échec. Il s'en fichait. Tant mieux. Ça serait d'autant plus jouissif de le regarder couler dans sa propre connerie. Plus de désespoir, plus de souffrance aussi et un con en moins surtout. Cependant avant que cela n'arrive, j'avais bien envie de m'amuser un peu. Certes il était psy mais à mes yeux, c'était du pareil au même. Psychologue, psychiatre, professeur, directeur, secrétaire, autre chose. Peu importe, ils restaient de potentielles victimes, ou d'éventuels plateaux-repas, jouets, des proies, etc.

- Allez vous faire foutre, j'suis très loin d'être une faiblarde !

Non mais et puis quoi encore ?! En quoi serais-je faible ? Je ne me faisais pas bouffer par les autres. Bien au contraire, c'était moi qui les bouffais. Dans tous les sens du terme.

- Quant à votre dérive, ça va arriver tôt ou tard. Et vu que dans votre cas ça semble être plutôt tard, ça tombe bien j'ai toute ma vie devant moi. Et puis ça rendra votre déchéance encore plus jouissive.

Sourire sournois sur les lèvres, je ne cachais pas du tout mon esprit malsain. J'aimais voir la souffrance, le désespoir envahir les personnes. J'aimais aussi lorsque leur assurance et leur égo se faisaient détruire de façon douloureuse. Sa confiance ne l'avait peut-être jamais trahi jusqu'à maintenant mais il pouvait être certain que cela arriverait un jour. À moi aussi ça arriverait. C'était bien pour cette raison que je profitais aussi longtemps que je le pouvais.

Il me questionna encore un peu, obtenant des réponses peu aimables mais sincères. Les paroles qui suivirent ne me plurent pas vraiment. Je n'allais pas le nier, Rosa àtait timide et réservée même si ça lui arrivait aussi de se mettre en colère. Le plus souvent, c'était des personnes les plus calmes qu'il fallait le plus se méfier lorsque celles-ci se mettaient en colère.

- Et vous, je vous prie de ne pas me confondre avec n'importe qui. Celle qui est arrivée ici, ce n'est pas moi.

Enfin indirectement oui mais je me comprends. Et il comprendrait sûrement ce que je voulais dire. Sauf s'il était vraiment idiot. Lorsqu'il évoqua le sujet de l'amour, mon ton haussa aussitôt. Plutôt crever que d'avoir un petit-ami. Il devait vraiment apprendre à qui il parlait. Je dus donc donner mon prénom afin qu'il ne me confonde pas avec l'autre. Je n'en oubliais pas la menace de violence contre lui. Je l'observais alors qu'il s'installait de sorte à ce que ce soit confortable pour lui. J'enchaînai encore avec une proposition à laquelle je me doutais bien de la réponse. Un refus. En même temps, s'il avait accepté tout de suite, ça n'aurait pas été amusant. Il me faisait peut-être rager mais en même temps, je n'aimais pas les gens qui obéissaient au doigt et à l'oeil ou qui acceptaient les deals trop facilement.

- Non à vrai dire je me doutais plutôt du refus et je suis bien contente que vous ne m'ayez pas donné tort. J'aurais été très déçue si vous aviez accepté directement. Cependant je vous interdis de me comparer à Rosa. Contrairement à elle, je ne m'écrase devant personne. Je n'ai rien d'une faible, je vous l'ai déjà dit.

Je n'hésitais pas à insulter, frapper, me moquer des gens et ce, peu importe leur rang. Lorsqu'il se remit debout, il me tourna aussi le dos. Ce n'était pas la meilleure chose à faire avec moi. J'étais très tentée de lui sauter dessus et de lui arracher les tripes. Rien ne m'en empêcherait si l'envie me prenait. Tout ce qui me retenait à l'instant, c'était l'envie de m'amuser encore à ses dépens même s'il avait tendance à titiller mon égo.

- Ce n'est pas ce que j'allais réclamer, pauvre idiot...

Ouais. Moi je ne demandais pas les choses, je les réclamais.

- Je ne suis pas stupide, je sais très bien que vous ne ferez pas tout ce que je désire. Je voulais juste votre sang, tout simplement.

Je me levai finalement à mon tour et vins me poster devant lui afin de le regarder droit dans les yeux pendant que je le narguais ouvertement.

- À moins que vous n'ayez peur que je vous tue en vidant vos veines. Rassurez-vous, j'en laisserai suffisamment pour que vous puissiez encore vivre. Après tout si je buvais tout votre sang, je n'aurais plus mon jouet favori. Alors le deal est accepté cette fois ou vous refusez toujours de m'accorder cette faveur ?
 
©️️️️ REIRA DE LIBRE GRAPH


 
Revenir en haut Aller en bas
Sanada Nomura
H |:| Psychologue
Sexe : Homme
Identité de genre : Masculin
Apparitions : 67
Inscription le : 24/05/2018
Né(e) le : 01/06/1980
Age : 38
Nationalité : Japonaise
Niveau d'études/Métier : Psychologue
Situation amoureuse : Indécis
Double Compte : Max
Personnage sur l'avatar : Kaburagi.T.Kotetsu
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t192-sanada-nomura-terminee

Sam 8 Déc - 7:43


Nouvelle patiente ?


Sanada avait toujours le chic d'énervé les personnes qu'il rencontrait. Cela devait être un de ses dons. Et pourtant, cela ne lui posait aucun problème ! Il assumait parfaitement le fait d'être détesté par son entourage. Peut-être la cause était Martel ? Difficile à dire. En attendant, il n'avait pas le temps de tergiverser. Une élève à ses côtés était plutôt intéressante et intrigante. D'ailleurs, il se permit de lui dire que ce n'était qu'une faiblarde parce qu'elle ne pensait qu'à la violence physique et non mentale et également, qu'elle n'avait aucune personnalité... On comprend par la suite pourquoi son interlocutrice était en rogne après lui. Sa réponse en fut un parfait exemple en l'envoyant se faire foutre en affirmant ne pas être faible. Ces paroles amusa le psy car c'est un peu la réaction qu'il attendait de cette élève impulsive. Il répliqua avec un petit sourire dans le coin :

Sanada – Tu as de la répartie dis moi... Je suis très impressionner par ton excellente argumentation sur la raison de ne pas être faiblarde... Elle est juste euh... Inexistante ?

Ensuite, leur discussion tourna vers la dérive de Sanada... Du moins, c'est ce que annoncer Lena dans ces propos. Elle lui apprit même une chose sur elle. Elle était immortelle. Ça tombait à pic ! Il l était également ! Donc, elle pouvait attendre encore un long moment sa déchéance. Puis, elle gardera sa jouissance pour quelqu'un d'autre. Il fallait croire qu'elle n'aimait pas que les personnes quelque peu prétentieuse réussissent leurs vies sans chuter une seule fois. Et malheureusement, c'était le cas du démon japonais. Il garda toujours ce petit sourire en reprenant la parole :

Sanada – Tout ce que tu trouveras, c'est de la déception ma pauvre... Je ne sais pas ce que veut dire dériver... Ce mot est fait pour les faibles... Comme toi ? Alors, je serais à ta place, j'éviterais de m'emballer trop vite. Tu as peut-être toute ta vie devant toi mais c'est aussi mon cas. J'espère que tu es patiente...

Jusqu'à maintenant, il avait toujours pensé qu'à lui-même. La seule chose qui l'intéressait était son intérêt. Il se préoccupé pas des autres. A part, une certaine personne qu'il avait revu depuis peu... Mais à part ça, il ne pensai qu'à sa réussite. Ce qui lui a permit de tenir jusqu’à maintenant fut le fait que rien ne le toucher de près ou de loin que ce soit une remarque, une critique où une insulte. L'opinion d'autrui n'était pas essentiel à sa vie. . Elle donc fière... Plus ça allait, plus, il en apprenait sur elle. C'était encore mieux qu'une séance au bureau ! Ce qui le fit rire un petit instant ce fut les mots " N'importe qui " en parlant de son autre elle... elle n'avait donc aucune considération pour son autre personnalité...

Sanada – Ce n'est pas toi ? Mais qui est-ce alors celle que j'ai vu ? Pourtant, tu as encore le même visage, il me semble également que tu n'as pas changé de vêtement... Ou alors mes yeux me jouent des tours...

Il savait très bien qu'elle parlait de son autre personnalité mais il devait attendre qu'elle en parle d'elle-même afin qu'il soit sûr de ces propos. C'est quand il parla de petit ami qu'elle lui annonça enfin qui elle était réellement... Lena ! Ça faisait plaisir de savoir enfin à qui, il s'adressait. D'ailleurs, après l'avoir menacé, elle lui fit une proposition en essayant de jouer sur la peur mais ça ne fonctionna point sur Sanada qui refusa aussitôt, en montrant qu'il n'était pas de ce genre. Les paroles de celle-ci raisonnèrent comme un gong... Il était temps de passer à l'offensive et de lui faire rappeler qui elle était réellement...

Sanada - Tu aurais était également ravie que j'accepte... Il ne faut pas le nier non plus. Si Rosa t'entendait, elle serait sûrement ému par ces belles paroles... Tu sembles dire qu'elle est n"importe qui mais, elle reste la personnalité dominante de ce corps que vous partagez... ça veut dire beaucoup de choses... Tu ne passes qu'en second plan. Tu es simplement une roue de secours si besoin. Une bouche trou de service... Quand la situation va mal, Help Lena ! Aide moi ! Et hop ! Te voilà ! Et après, tu oses me faire croire que tu n'es pas une faiblarde ? Que tu n'es pas non plus n'importe qui ? Ou tout bonnement une personne sans intérêt... Tu es une option pour Rosa parmi tant d'autres... J'ai résumé ce que tu étais... Dis moi que j'ai tort ?

La conversation prit une drôle de tournure quand Sanada lui demanda ce qu'elle attendait réellement de lui... Il supposa qu'elle voulait qu'il obéisse aux doigts et à l’œil mais il lui fit comprendre que ce n'était pas la peine. Puis, elle lui révéla qu'elle voulait simplement de son sang... Ho ! En voilà une belle information ! Elle était donc une vampire. Cet instant, il pensa que ce fut une mauvaise idée de lui tourner le dos de la sorte mais il ne pouvait le savoir. Puis, il n'eut pas à faire l'effort de se tourner car elle se mit face à lui en rajoutant des paroles. Peur ? Non. La question n'était pas là. Elle ne semblait n'avoir encore rien compris à son mode de fonctionnement... I lui posa une main sur son épaule avant de lui répondre :

Sanada – Écoute ma chère, La peur est un mot que je ne connais pas mais vois-tu, je ne suis pas non plus du genre à faire des faveurs à des élèves juste pour le plaisir. Si je devais accepter de t'offrir de mon sang, alors, il me faut quelque chose en retour... Qu'est-ce que j''y gagne ?

Il retira sa main de son épaule et la fixa dans les yeux. Il espérait qu'elle avait enfin compris ce qu'il attendait. Peut-être que avait-il une idée... Personnellement, donner de son sang, ne le dérangeait pas du tout. Mais ce ne sera pas dans le cou mais plutôt sur le bras. Dans le cou, ça lui donnerait l'impression d'être dominé et ça ne lui plairait point ! Il prit alors la parole :

Sanada – Es-tu tant en manque que ça pour vouloir mon sang ? Tu n'as pas eu ta dose aujourd'hui ? Peut-être que si tu me prouves que tu peux prendre le dessus sur Rosa et ne plus être en second... Je te donnerais de on sang... Mais en es-tu capable ? Je te propose de venir à mes séances afin de t'aider à prendre le dessus sur ton autre personnalité. Une chose... Je ne te demande pas qu'elle s'efface complètement mais qu'elle devienne la "roue de secours "… Qu'en penses-tu ?

La personnalité de Lena était plus intéressante que Rosa. Alors, il était dans son intérêt à ce qu'elle fasse un travail là-dessus. Il aura au moins une patiente avec qui, il prendra plaisir à discuter !

(c) Bethany Williams/Yasushi Lelph sur Sin Theatre
Revenir en haut Aller en bas
Rosa Lee
BS |:| Première année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 38
Inscription le : 28/10/2018
Né(e) le : 28/02/2002
Age : 16
Nationalité : Espagnole/Anglaise
Niveau d'études/Métier : 1ère année
Classe : 1°A, D3
Situation amoureuse : Le désert
Double Compte : Nia Jones
Personnage sur l'avatar : Lenalee Lee - D Gray Man
Péché(s) :
  •  Colère 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t408-une-rose-a-la-fois-douce-et-piquante-o-rosa#2983 http://sin-theatre.forumactif.com/t409-les-liens-de-rosa-lena http://sin-theatre.forumactif.com/t437-dossier-scolaire-o-rosa-lee#3311 http://sin-theatre.forumactif.com/t410-telephone-de-rosa

Hier à 2:29
Lena Lee
BS |:| Première année

Qui aura le dessus ? Round 1

ft Sanada Nomura

 
J'aurai vraiment tout vu et tout entendu. Voilà qu'un idiot qui ne sait rien de moi, ose me traiter de faiblarde. Contrairement à ce qu'il croit, je ne pense pas qu'aux violences physiques. Certes j'ai une petite préférence pour celles-ci mais je sais aussi user de la parole comme il peut le constater.

- Et on en parle de votre argument concernant ma soi-disant faiblesse ? Il est aussi inexistant que votre cerveau, Ce n'est pas parce que j'ai une préférence pour la violence que ça veut forcément dire que je suis faible, monsieur je pète plus haut que mon cul !

Surveiller mon langage face à une personne envers qui je suis censée avoir du respect ? Même pas en rêve. Il me cherche, il me trouve. La discussion dévie sur un autre sujet mais rien à faire, il me nargue toujours autant. Il porte bien le surnom que je lui ai refilé en fait. Il ne va peut-être pas subir une déchéance tout de suite mais je lui ai bien dit que ça arrivera tôt ou tard. Même les prétentieux comme lui y ont droit. Et surtout eux d'ailleurs.

- Ouvrez un dictionnaire et cherchez le mot, vous saurez ce que ça veut dire...

Je sais très bien ce qu'il a voulu me dire en vérité mais s'il se permet des remarques à la con, je ne vois aucune raison pour que je n'en fasse pas de même. Je n'insiste pas sur le sujet, n'ayant clairement pas l'envie d'en faire un débat. Ce serait inutile puisque c'est une discussion de sourds. Et puis je ne veux pas gaspiller ma salive pour rien. Je perdrais juste mon temps. Le sujet dévie alors encore une fois mais cette fois pour lui faire comprendre qu'il me confond avec une autre. Ca le fait rire mais il est vite mis au courant de qui je suis et de qui il a vu en premier. Il fait toujours le malin mais maintenant il arrêtera peut-être de me prendre pour celle que je ne suis pas. Je rajoute même une couche en le menaçant bien que ce soit inutile, et en lui proposant un deal. Chose qu'il refuse direct. Le contraire m'aurait surprise et déçue.

- Nier les faits ? Certainement pas ! Bien sûr que j'aurais été ravie mais je ne suis pas débile, je ne crois pas au père noël donc je savais très bien que ce serait un refus.

Crétin. N'importe quel vampire aurait été ravi d'avoir droit à son plateau-repas. Ce n'est pas difficile à savoir ça. Le reste de ses paroles m'agacent encore et encore. Ce type cherche vraiment à ce que je le transforme en psychologue grillé ? C'est interdit par le règlement mais je n'ai jamais totalement obéi aux règles dictées.

- Vous avez tort ! Si je suis apparue c'est justement parce que ce n'est pas moi la faiblarde ! Je n'ai pas peur de qui que ce soit, ça ne me dérangera même pas de vous traiter de tous les noms d'oiseaux ou de vous attaquer si l'envie me prend ! Vous croyez peut-être que quelqu'un de faible vous tiendrait tête ?! Il s'écraserait à vos pieds à la limite de vous appeler « maître » pour être dans vos bons papiers ! Il ferait attention à ce que les autres pensent de lui et il ne disparaîtrait pas au moindre souci !

Bien sûr que je suis vexée. Je ne le nierai pas. Cependant il est en train de jouer avec le feu et il va finir par se brûler les doigts. Littéralement. Même lorsqu'il se lève et me tourne le dos, je fais un effort pour ne pas l'attaquer en traître alors que j'aurais pu le faire. Au contraire, je me place devant lui et lui tiens encore tête. J'en ai marre de ses manies à me narguer. Je dois trouver une bonne fois pour toute le moyen de lui faire rentrer dans le crâne qu'il se trompe sur toute la ligne à mon sujet. Je ne suis pas faible, pas toujours violente, je suis juste une personne méfiante et en colère contre le trois quart du monde, et en particulier les hommes. Je suis chargée de la protection de ce corps et de garder le côté gentil et gnangnan terré au fond, tout au fond. Et si pour ça je dois attaquer du monde, les insulter, les manipuler, faire d'eux mes jouets, etc et bien je le ferai.

Lorsqu'il pose sa main sur mon épaule, mon regard se fixe rapidement sur celle-ci avant de regarder à nouveau l''emmerdeur, prête à lui sauter à la gorge si sa main devient baladeuse. Qu'il ose laisser traîner sa main là où elle ne doit pas être et je la réduirai en bouillie avant de m'occuper de la seconde en guise de prévention. Heureusement pour lui comme pour moi, il retire sa main assez vite sans rien faire de plus.

Qu'est-ce qu'il y gagne à me refiler de son sang ? Le droit de ne pas être cramé ne suffirait sans doute pas à le contenter. Il voudra sûrement autre chose. Je n'ai même pas le temps de lui proposer quoi que ce soit. Il a déjà son idée. Pourquoi il me pose la question cet abruti s'il a déjà son idée de toute façon ?!! Tout ce qu'il veut, c'est que ce soit moi aux commandes au lieu de Rosa. Ce n'est pas dur. Il n'a qu'à venir vers elle et je viens lui faire un coucou brutal. Avoir Rosa en roue de secours ? Inutile. Je n'ai pas besoin de roue de secours, surtout si celle-ci est aussi utile qu'un pneu crevé. Quant au fait de venir à ses séances, ça sera sans doute plus intéressant que d'aller à celles de l'autre psy. Rosa est censée blablater durant une heure ou deux. Je suis apparue une fois à cause de l'une d'elles et j'ai cru mourir d'ennui jusqu'à la fin du truc.

- Je ne suis pas en manque, je n'ai pas besoin d'une dose quotidienne contrairement à la plupart des vampires. C'est juste de la gourmandise aujourd'hui. Si j'avais été en manque, je ne serais pas sur ce toit à me chamailler avec vous, je vous aurais sauté au cou directement ou alors je serais descendue à la recherche d'une victime. Quant à vos séances, c'est d'accord. Je suis curieuse de voir comment vous, vous vous y prenez parce que le blabla inutile qui ne mène nulle part, c'est pas mon kiff. Vous avez donc intérêt à assurer sinon j'me sers à vos cou et j'me casse du bureau sans demander mon reste.

Un deal qui me permet d'assouvir ma curiosité tout en mettant un peu d'animation dans ma vie. Néanmoins, si je veux ma gourmandise aujourd'hui, je dois malheureusement trouver un autre couillon pour me la donner. Et cette fois, pas de blabla. Je viendrai me servir à la source et je repartirai. Parler semble inutile pour essayer d'avoir du sang. En fait, parler semble inutile pour tout. Je suis donc bel et bien curieuse de voir comment il gérera sa séance avec moi.
 
©️️️️ REIRA DE LIBRE GRAPH


 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sin Theatre :: Bâtiment B : Cursus normal :: Toit, ascenseur, escaliers-
Sauter vers: