Sin Theatre


 

Un plateau-repas et le malaise

Rosa Lee
BS |:| Première année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 38
Inscription le : 28/10/2018
Né(e) le : 28/02/2002
Age : 16
Nationalité : Espagnole/Anglaise
Niveau d'études/Métier : 1ère année
Classe : 1°A, D3
Situation amoureuse : Le désert
Double Compte : Nia Jones
Personnage sur l'avatar : Lenalee Lee - D Gray Man
Péché(s) :
  •  Colère 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t408-une-rose-a-la-fois-douce-et-piquante-o-rosa#2983 http://sin-theatre.forumactif.com/t409-les-liens-de-rosa-lena http://sin-theatre.forumactif.com/t437-dossier-scolaire-o-rosa-lee#3311 http://sin-theatre.forumactif.com/t410-telephone-de-rosa

Ven 30 Nov - 15:59
Lena Lee
BS |:| Première année

Un plateau-repas et le malaise

ft Edelweiss L. Wintenberger

 
Je me faisais affreusement chier. Il n'y avait rien à faire et ça me désespérait à la longue. Je m'occupais comme je le pouvais mais autant se rendre à l'évidence, rien ne parvenait à réellement m'intéresser aujourd'hui. Heureusement que ce n'était pas tous les jours comme ça. Il y avait aussi le fait que quand j'avais le contrôle, je me retrouvais régulièrement dans des lieux ou des situations improbables. Ce n'était pas toujours évident de réussir à comprendre ce qu'il se passait et reprendre le fil d'une conversation si je voulais me faire passer pour l'autre. Cette fois, pas d'entourloupe. Je ne me faisais passer pour personne d'autre que moi-même. Je n'avais non plus aucune raison de jouer un rôle. Difficile de faire tourner quelqu'un en bourrique lorsque aucune potentielle victime ne m'intéresse.

Ne supportant pas de rester sur place sans rien faire, j'avais profité de l'ennui ressenti pour aller faire une balade. C'était toujours mieux que de m'asseoir sur un banc et regarder les pigeons passer ou de leur jeter des miettes de pain. C'était une activité pour les vieux, ça. Moi j'avais besoin de bouger, d'être active, de cogner sur des personnes, de les torturer, de faire du sport, etc. Je rôdais dans la cour en zieutant les alentours, réfléchissant déjà à de potentielles façons de faire tourner en bourrique une victime. Encore fallait-il en trouver une. Il y avait bien quelques étudiants qui erraient autour de moi mais aucun qui n'attirait vraiment mon attention. Tous de pauvres crétins qui étaient simplement contents d'avoir fini les cours. À eux, je leur ferais volontiers subir les pires tortures pour les réduire rapidement au silence tant ils ne m'amuseraient pas.

Durant ma balade, je fus prise d'une petite soif de sang. Légère mais suffisante pour que ça finisse par m'énerver si je n'étanchais pas cette soif. En y repensant, il n'y avait rien d'étonnant à cela. Je n'en avais pas bu depuis un bon moment. Maintenant qu'elle était présente, elle se ferait de plus en plus présente au fil du temps jusqu'à ce que j'y remédie. Je finis par croiser une jeune fille qui semblait un peu dans son monde mais surtout, qui pourrait être ma victime idéale. Une andouille frêle était excellente pour lui sauter à la gorge. C'était généralement les cibles les plus faciles à surprendre. Je m'approchai donc tranquillement d'elle, comme si de rien n'était.

- Hey, salut ! J'ai besoin que tu me rendes un service, t'es d'accord ?

Je l'observais, un air innocent affiché sur mon visage alors que mes pensées l'étaient beaucoup moins. En quoi était-ce innocent d'avoir l'intention de lui pomper du sang ? En rien. C'était d'autant moins innocent lorsque d'autres idées se mêlaient à ma soif. L'utiliser comme plateau-repas c'est bien. Cependant si je pouvais la faire tourner un peu en bourrique avant d'étancher ma soif, ce serait encore mieux. Avant de mettre mes quelques idées à exécution, il me fallait donc d'abord en savoir un peu plus sur la demoiselle. Plus j'en savais sur elle, plus ce serait efficace.

- Ah au fait, ça risque de prendre un petit peu de temps. J'espère que tu n'as pas de rendez-vous prévu.

Déjà, m'assurer qu'elle ait assez de temps libre pour me laisser m'adonner à mon loisir et ma soif. Ensuite... Et bien après j'improviserais comme je le faisais souvent.
 
©️️️️ REIRA DE LIBRE GRAPH


 
Revenir en haut Aller en bas
Edelweiss L. Wintenberger
BB |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 390
Inscription le : 05/03/2018
Né(e) le : 22/12/2002
Age : 15
Nationalité : Allemande / Française
Niveau d'études/Métier : Troisième année / Déléguée de classe des 3°A
Classe : 3°A, D2 + Adaptation
Situation amoureuse : Célibataire
Double Compte : Krystal Hamilton
Personnage sur l'avatar : Dessin de la joueuse
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 

Commentaire/citation : « Du siehst aus wie Juwelen... »
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t99-une-fleur-vous-ouvre-ses-petals#325 http://sin-theatre.forumactif.com/t161-fleurir-pour-s-epanouir http://sin-theatre.forumactif.com/t205-dossier-scolaire-d-edelweiss-l-wintenberger

Sam 1 Déc - 17:59


Une plateau-repas et le malaise




Vraiment... Ce n'était pas croyable! Pourquoi fallait-il toujours qu'un événement horrible surviennent? D'abord Pâques et ensuite Halloween! La jeune fille devenait très sérieusement réticente concernant Noël... Que devrait-elle encore subir? A quoi devait-elle s'attendre? Elle l'ignorait mais commençait déjà à s'inquiéter. Ou a être en colère. Elle ne savait pas bien comment situer ses émotions face à tout cela... S'il lui arrivait encore quelque chose, à elle ou ses amies, elle reconsidérerait très sérieusement sa place au sein de cette école. Maudite école! Pourquoi avait-il fallu qu'elle vienne ici? Pourquoi avait-il fallu qu'elle perde son humanité et qu'elle subisse des événements aussi violents que traumatisants? Elle n'avait jamais rien demander de tout cela... Elle voulait seulement une vie normale... Peut-être devrait-elle en parler à ses parents et partir? Si les choses ne se calmaient pas, elle y songerait très fortement. Elle ne tiendrait pas deux ans si sa vie était mise en jeu aussi souvent...

Edelweiss poussa un long soupir pour essayer de se calmer. Repenser à tout ceci avait le don de créer l'anarchie dans ses pensées. Elle devrait juste se concentrer sur son travail pour se changer les idées... Après tout, si elle voyait ses résultats chuter, elle craquerait définitivement. Elle ne pouvait pas laisser cela arriver. Peu importe ce qu'il se passait, elle devait toujours être la meilleure de sa classe. Ou du moins, dans les meilleurs... Alors elle replongea son nez dans son livre de mathématique en tapotant nerveusement la pointe de son stylo sur la feuille de papier. Des exercices facultatifs mais qui étaient d'une importance crucial pour sa santé mental. Elle le savait, si elle ne tenait pas son esprit concentré sur des sciences, elle ne pourrait pas l'empêcher de reboucler sur toutes les pensées désagréables qui l'habitaient.
Elle aurait pu passer un moment avec Nia, après tout, les cours étaient finis pour la journée, mais la voir lui rappelait beaucoup trop les événements récents. Halloween était à peine passé, elle aurait sûrement besoin de temps pour se remettre de tout cela... De temps et de solitude. Ses cousines lui reprochaient souvent ce côté de sa personnalité, cette façon de se renfermer sur elle-même lorsque quelque chose n'allait pas, mais elle ne pouvait faire autrement. Elle ne savait faire autrement. Prendre sur elle et subir en silence... C'était ce qu'elle faisait de mieux. Elle avait pu supporter son collège grâce à cette méthode. Même si.. Ne pas y penser. Elle s'était jurée de ne plus jamais exploser comme elle l'avait fait en Avril dernier.

Une heure passa. Peut-être deux. Edelweiss avait littéralement engloutit la totalité des exercices proposés sur la page du livre et elle commençait à se sentir fatiguée. Il y avait très peu de monde dans la bibliothèque. Par réflexe, la jeune fille regarda à l'intérieur de son poignet pour accéder au cadran de sa montre. 18h34. Étrange. Normalement les étudiants pouvaient rester plus longtemps... Peut-être que la luminosité réduite les avaient incité à partir plus tôt? Généralement, lorsqu'il faisait nuit, l'on avait tendance à croire qu'il était bien plus tard que l'heure réelle. Cela avait certainement joué dans cet abandon de masse des lieux. Enfin... Peut-être devrait-elle faire de même et regagner sa chambre? Elle devrait se reposer, les cours et les événements d'Halloween l'avaient bien plus éprouvé que ce qu'elle aurait pu penser. Alors elle rangea consciencieusement ses affaires pour sortir de la bibliothèque.

Edelweiss marchait tranquillement jusqu'à la cour. Inutile de se presser, ce n'était pas comme si elle était attendue. Et puis Nia commençait à la connaitre, elle devait savoir sa manie de s'isoler quand elle était sur les nerfs.

- Hey, salut ! J'ai besoin que tu me rendes un service, t'es d'accord ? l'interpella une demoiselle en se plantant devant elle.

Edelweiss sursauta. Les pensées totalement ailleurs, elle ne l'avait pas vu arrivée. Puis elle la regarda en fronçant légèrement les sourcils avant de jeter furtivement un œil autour d'elle. Était-ce a elle qu'elle s'adressait? Il n'y avait pas grand monde autour, difficile de se tromper... Pourquoi devait-elle encore taper la discute à une inconnue? Pas qu'elle le faisait souvent mais... Elle n'en avait vraiment aucune envie. Bizarrement, Edelweiss se sentait d'une humeur exécrable. Et cette fille lui demandait en plus un service? Ben voyons, comme si elle était à la disposition de n'importe qui.

- Ah au fait, ça risque de prendre un petit peu de temps. J'espère que tu n'as pas de rendez-vous prévu.

Et en plus elle devait lui accorder un moment. Un long moment de ce qu'elle comprenait. Envie non présente. Agacement certain.
La petite allemande poussa un long soupir en se frottant la nuque avant de répondre un peu froidement.

- Désolée, j'ai quelque chose de prévu je dois y aller. Au revoir, bonne fin de soirée.

Net et concis. Si elle pouvait se débarrasser de cette inconnue rapidement ça l'arrangerait. Et, sur ses mots, elle passa à côté de son interlocutrice afin de poursuivre sa marche. Ce n'était pas contre elle mais elle n'avait vraiment aucune motivation pour venir en aide à une inconnue. Elle n'était peut-être pas méchante, n'avait pas forcément cherché à l'énerver mais Edelweiss n'y pouvait rien. Elle était sur les nerfs, il fallait que ça tombe sur quelqu'un et ce, même si elle restait tout à fait polie.


Codage par Nika L. Iélanov sur Pensionnat Immortalia
Revenir en haut Aller en bas
Rosa Lee
BS |:| Première année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 38
Inscription le : 28/10/2018
Né(e) le : 28/02/2002
Age : 16
Nationalité : Espagnole/Anglaise
Niveau d'études/Métier : 1ère année
Classe : 1°A, D3
Situation amoureuse : Le désert
Double Compte : Nia Jones
Personnage sur l'avatar : Lenalee Lee - D Gray Man
Péché(s) :
  •  Colère 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t408-une-rose-a-la-fois-douce-et-piquante-o-rosa#2983 http://sin-theatre.forumactif.com/t409-les-liens-de-rosa-lena http://sin-theatre.forumactif.com/t437-dossier-scolaire-o-rosa-lee#3311 http://sin-theatre.forumactif.com/t410-telephone-de-rosa

Mer 5 Déc - 11:31
Lena Lee
BS |:| Première année

Un plateau-repas et le malaise

ft Edelweiss L. Wintenberger

 
Mon ennui m'avait forcée à trouver une occupation quelconque pour le tuer. Mon choix se porta donc sur une petite balade. C'était un moyen comme un autre de tuer l'ennui et d'occuper en même temps mon esprit qui commençait doucement à être envahi par ma soif de sang. Je m'étais alors mise à la recherche d'une victime chez qui je pourrais pomper un peu de ce nectar rouge. J'espérais cependant ne pas tomber sur une personne dont le sang avait plus le goût de fer qu'autre chose. J'étais déjà tombée sur ce genre de personne. Ce n'était pas dégueulasse ou imbuvable mais ce n'était non plus pas ce qu'il y avait de meilleur. À se demander ce qu'ingurgitaient ces gens pour avoir autant de fer dans les veines. À croire qu'ils bouffaient du métal. Remarque, c'était toujours mieux que ceux qui avalaient une bonne dose de bonbons. Là, le sang devenait écoeurant. Surtout si la personne venait tout juste de manger un paquet de sucreries.

Je finis par croiser la route de ma potentielle victime et tentai une approche plus amicale qu'à mon habitude. Ce genre d'approche était limite à bannir au final. Elle ne m'apporta aucune réponse positive. Et en plus, ma proie s'en allait. Tant pis. Moi qui voulais jouer avec elle, j'allais devoir faire les choses de façon plus radicale et moins amusantes. Personne ne pourrait dire que je n'avais pas essayé d'être polie et aimable – même si mes intentions derrière étaient très loin d'être gentilles – et c'est dans un murmure que je laissai sortir le fond de ma pensée.

- On ne pourra pas dire que je n'ai pas tenté la manière douce...

Je changeai donc ma méthode et improvisai en fonction de la situation. Puisqu'elle comptait s'en aller sans m'adresser la moindre petite attention, je dus changer mes plans. Pas de chance pour elle, je n'étais pas connue pour avoir de la patience. Je pouvais en avoir mais...rarement. Tout dépendait de ce que je voulais obtenir et de mon humeur du moment.

- Ca aurait été plus rapide si tu avais accepté tout de suite.

Je fis donc quelques pas pour rattraper la jeune fille et sans crier gare, je la kidnappai dans mes bras. Ma victime se débattait mais cela ne me découragea pas. Au contraire, ce serait plus douloureux pour elle que pour moi. C'était elle qui y perdait le plus.

- Arrête de t'exciter ou j'te ferai vraiment mal et crois-moi, ça ne me dérangera pas le moins du monde.

À elle de décider si elle voulait souffrir le martyr pendant que je me nourrissais ou si elle voulait que ça se passe le plus en douceur possible. L'un comme l'autre, je m'en fichais. Et si elle voulait la manière brutale, ça ne me ferait que plus plaisir. Je la laissais donc choisir entre continuer de gesticuler et souffrir ou se calmer. Lorsqu'elle fit son choix, mes canines se plantèrent dans la peau de son cou. Je ne cherchais pas à y aller comme une brute mais je n'y allais pas en douceur non plus. C'était un peu le cadet de mes soucis. Je commençai alors à m'abreuver de ce liquide rouge tant aimé par les gens de ma race. Le sien était au top. Pas trop sucré, pas de goût de fer, rien. Soit elle mangeait sainement, soit son organisme éliminait rapidement les cochonneries. Je devrais faire une liste de plateau-repas. Elle serait dans les premières positions. Ceux qui avaient un goût excellent.
 
©️️️️ REIRA DE LIBRE GRAPH


 
Revenir en haut Aller en bas
Edelweiss L. Wintenberger
BB |:| Troisième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 390
Inscription le : 05/03/2018
Né(e) le : 22/12/2002
Age : 15
Nationalité : Allemande / Française
Niveau d'études/Métier : Troisième année / Déléguée de classe des 3°A
Classe : 3°A, D2 + Adaptation
Situation amoureuse : Célibataire
Double Compte : Krystal Hamilton
Personnage sur l'avatar : Dessin de la joueuse
Péché(s) :
  •  Orgueil 
  •  Avarice 

Commentaire/citation : « Du siehst aus wie Juwelen... »
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t99-une-fleur-vous-ouvre-ses-petals#325 http://sin-theatre.forumactif.com/t161-fleurir-pour-s-epanouir http://sin-theatre.forumactif.com/t205-dossier-scolaire-d-edelweiss-l-wintenberger

Jeu 6 Déc - 23:23


Une plateau-repas et le malaise




Edelweiss ne rêvait que d'une chose: sa chambre. Bien qu'elle appréciait la solitude dans les moments difficiles, elle aimait tout autant le confort de son lit et sa couverture. Là, elle pouvait se cacher en restant dans un espace moelleux et agréable et puis de toute façon elle avait finit ses exercices. Nia était une personne relativement respectueuse, elle ne devrait pas l'embêter. Et oui, elle ne l'était que relativement, Edelweiss se souvenait encore de l'épisode collant et pelotage après avoir était soulevée comme une sac à patate et espérait sincèrement que cela ne se reproduira plus. Malheureusement, la jeune fille ne pouvait pas en être tout à fait sûre et restait sur ses gardes. Après tout, il s'agissait de Nia. Elle pouvait être la demoiselle la plus adorable du monde mais surtout la plus imprévisible. Prudence est mère de sûreté.
Edelweiss poussa un petit soupire lassé en se frottant tranquillement la nuque. Cette journée avait été beaucoup plus fatigante que les autres... Entre l'ennuie, les nerfs, l'irritation et le début de paranoïa que commençait à développait la jeune fille vis à vis de l'école, il n'y avait rien d'étonnant à ce qu'elle soit épuisée. Peut-être devrait-elle directement aller se coucher? Quelle heure était-il? Trop tôt pour dormir... Sans compter qu'elle n'avait pas encore mangé. Bon. Elle verrait bien quand elle y sera.

- On ne pourra pas dire que je n'ai pas tenté la manière douce... Ça aurait été plus rapide si tu avais accepté tout de suite.

Hum? Edelweiss entendit vaguement la phrase sans trop chercher à la comprendre, pensant qu'elle ne lui était pas adressée. Quelques mots attirèrent néanmoins son attention ce qui la fit commencer à tourner la tête pour regarder derrière elle mais un contact vint interrompre son mouvement. Des bruits de pas rapides dans sa direction se firent entendre avant de sentir ses cheveux se faire dégager sur un côté, laissant sa nuque en partie découverte, et qu'une forte étreinte viennent l'attraper pour l'immobiliser. Un bras passait au dessus de sa poitrine tandis que l'autre englobait son ventre. Un frisson de dégoût lui traversa le dos. Quelqu'un la touche. Quelque qu'elle ne connaît pas la touche. Dégage. Presque immédiatement, elle tenta de bouger pour se libérer de cette étreinte beaucoup trop serrée à son goût.

- Lâche-moi! Qu'est-ce qui te prends?

Elle pouvait sentir son souffle chaud contre sa nuque. De nouveau, elle frissonna. Pas la nuque. Par pitié, pas la nuque. Elle était déjà très peu à l'aise lorsqu'il s'agissait d'une personne qu'elle appréciait mais là... ce n'était pas possible. Pas possible qu'une inconnue soit aussi près de ce petit point sensible. Qu'elle la lâche une bonne fois pour toute. Edelweiss essaya de se débattre encore plus pour la forcer à desserrer ses bras.

- Arrête de t'exciter ou j'te ferai vraiment mal et crois-moi, ça ne me dérangera pas le moins du monde.

De quoi parlait-elle? Cela n'avait pas de sens... Tout ce qu'Edelweiss voulait c'était sa liberté. Cela suffisait maintenant, menace ou pas, elle ne changerait pas sa volonté. Elle commençait à en avoir vraiment marre de toujours s'écraser, de toujours subir et rester passive. Alors cette fois, elle n'allait pas se laisser faire. Cette fille n'avait pas le droit de la garder prisonnière et puis de toute façon, les élèves n'étaient pas autorisé à blesser leurs camarades, elle bluffait sûrement. La jeune fille essaya de se dégager à nouveau. Franchement, on ne pouvait pas la laisser tranquille ne serait-ce que quelques temps?

- Aah!

Une douleur atroce enflammait le creux de son cou soudainement. L'inconnue était en train de la.. mordre? Elle pouvait clairement ressentir ses dents agrippées contre sa peau mais c'était plus que cela. Ses canines s'étaient enfoncées dans sa chair au point qu'Edelweiss sentait un liquide chaud couler jusque dans sa clavicule. Son sang.

- A-Arrête ça..!

Edelweiss se sentait soudainement plus faible. Que lui arrivait-il? Elle avait l'impression que son énergie était drainée... Une seconde. Cette fille était-elle un vampire? Elle.. buvait son sang?
La douleur la força à fermer les yeux en serrant les dents mais elle n'avait plus l'envie ni la force de se débattre. Elle.. avait la tête qui tournait...


Codage par Nika L. Iélanov sur Pensionnat Immortalia
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sin Theatre :: Extérieur et annexes :: Grande cour-
Sauter vers: