Sin Theatre


 

Une heure de colle qui en valait la peine [ft Melody Lawford]

Nia Jones
BB |:| Quatrième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 124
Inscription le : 25/11/2017
Né(e) le : 07/05/2000
Age : 18
Nationalité : Anglaise
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Classe : 4°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Alone
Personnage sur l'avatar : Erza Scarlet - Fairy Tail
Péché(s) :
  •  Envie 

Commentaire/citation : Nia écrit en #ff3333
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t31-doctor-who-a-eu-des-descendants-a-son-insu-8d#56 http://sin-theatre.forumactif.com/t42-journal-de-nia#89 http://sin-theatre.forumactif.com/t76-dossier-scolaire-nia-jones

Ven 8 Déc - 18:52
Je détestais les heures de colle. J'étais de corvée rangement juste parce qu'une balle de basket m'a malencontreusement échappée des mains pour taper sur la tête d'un chieur. Je devais développer une espèce d'allergie aux cons. Ou alors la balle était vivante. Peut-être même hantée. Toutes les excuses étaient bonnes pour paraître innocente même si pour le coup, ça n'avait pas fonctionné. J'imagine que dire au prof que ce n'était qu'une pure coïncidence, c'était de trop dans cette situation. Ce n'était pas assez crédible.

À la fin du cours, je commençais donc mon heure de calvaire. Je n'avais rien contre le fait d'aider en temps normal mais de là à me taper tout le bordel laissé volontairement par les autres, il y avait des limites. Je fis mon petit travail non pas dans la joie et la bonne humeur, mais dans la mauvaise foi.

À force de marmonner dans ma barbe inexistante, j'en oubliais totalement les présences qu'il pouvait encore y avoir dans le gymnase. Je ne le remarquai que lorsque, dans un accès de rage, j'avais lancé une balle en plastique contre une autre personne. Contre une fille et pas n'importe laquelle. C'était ma colocataire. Oups. Elle risquait de ne pas trop apprécier ce geste même s'il n'était pas volontaire cette fois. Je m'approchai rapidement de la jeune fille avec inquiétude.

- Pardon Melody ! Ca va, je ne t'ai pas fait mal j'espère ?!

Heureusement que la balle en plastique n'était pas aussi dure que celle utilisée pour le basket. Elle pouvait faire mal si elle était lancée trop fort mais ça ne serait jamais autant que celle de basket. Néanmoins, je m'inquiétais quand même. Je n'avais pas contrôlé ma force, ni même la trajectoire. J'espérais que le tir n'avait pas été trop puissant.

- Encore désolée. J'ai un peu ragé et c'est parti tout seul. J'croyais que tout le monde avait déjà quitté le gymnase...

La prochaine fois, je vérifierai que je suis réellement seule avant de laisser libre cours à mon irritation. Ca m'évitera de potentiellement lancer une attaque involontaire contre une personne innocente. J'aurais préféré que ce soit à nouveau contre l'autre con. Ca lui aurait remis les idées en place et m'aurait apporté une seconde petite satisfaction. Saleté d'étudiant. Il n'était jamais là quand il le fallait lui ! Je laissais cette pensée de côté et me concentrais plutôt sur celle qui venait d'être ma victime involontaire.
Revenir en haut Aller en bas
Melody Lawford
BB |:| Quatrième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 157
Inscription le : 26/09/2017
Né(e) le : 14/10/2001
Age : 16
Nationalité : Britannique
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Classe : 4°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Demisexuelle
Double Compte : Erik, Lily, Malon
Personnage sur l'avatar : OC Ao'ra
Péché(s) :
  •  Orgueil 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t29-la-cadette-lawford-uc#50

Ven 8 Déc - 23:33
Une heure de colle ..
Destin quand tu nous tiens
J'étais enfin remise. Il m'avait fallu de nombreuses journées pour me remettre sur pied et les soins constants et attentifs de ma chère et adorable grande sœur pour enfin retrouver une santé de fer. Pas l'ombre d'une affliction. Plus aucune douleur. Une acclimatation parfaite à ma température plus élevé que la moyenne. Je commençais même à m'habituer à ses écailles, ces cornes et à cette queue que je trouvais inesthétiques en premier lieu. Je crois même que je commence à trouver ça jolie. Il y'a cependant quelque chose auquel je n'ai toujours pas su m'habituer , c'est l'apathie de ces derniers jours. C'est ainsi qu'une fois le cours de sport, je prends congé des autres élèves en m'éclipsant plutôt que de rejoindre les vestiaires. Je fais donc demi-tour, pénétrant dans le gymnase, vide - si on omet la présence de l'une de mes camarades de classe, affairée à ranger à cause d'une perte de sang-froid - et je m'y adonne à quelques exercices et un peu de course à pied. En effet, je compte rattraper le temps perdue : je dois rester parfaite, garder un corps mince et une santé de fer. Rester le modèle de nombreuses filles, de ma sœur. Je ne dois pas baisser les bras, je dois continuer d'être aussi parfaite. De rester la princesse que je paraît être à leurs yeux malgré ma transformation physique. C'est ainsi que j'ignore le monde autour de moi pour forger ma détermination, continuer de courir et entretenir mon organisme mais cette concentration ne suffit pas à amortir le choc. Aie. Je ralentis petit à petit pour comprendre ce qui vient d'advenir et mon regard se perd pour identifier l'événement. Un balle qui roule.. Cette rouquine toujours en position de lancer, comme prise sur le fait. Je lie vite les deux facteurs.

-"C'est pas très agréable..." prononçais-je pour moi-même alors qu'elle s'élance vers moi, comme inquiète.

Se pourrait-il que ce soit un hasard? Oui je doute que cette fille ne soit dans cette école pour être une spécialiste du lancer de balle sur une fille en mouvement.. Ou bien cette école est encore plus bizarre qu'elle ne le paraît.

- Pardon Melody ! Ca va, je ne t'ai pas fait mal j'espère ?!

Mon regard s'arrête sur cette fille, un peu surprise. Elle me connaît? Soit c'est une fan et elle m'a reconnue, soit c'est une fille que je connais mais dont j'ai oublié le nom. Dans le doute je préfère ne pas allonger ma réponse pour ne pas laisser poindre ma méconnaissance de mon interlocuteur - une technique que j'ai acquis à force de côtoyer nombre de filles dont je me moquais éperdument -.

-"C'est douloureux mais je survivrais.."

- Encore désolée. J'ai un peu ragé et c'est parti tout seul. J'croyais que tout le monde avait déjà quitté le gymnase...

Hmmm alors c'est un accès de rage? Bon je dois admettre qu'il y'a des manières plus sécuritaires pour les autres d'exprimer son ressentiment comme se briser les phalanges en tapant dans le mur ou sur l'agresseur de sa sœur après avoir regardé un garde du corps lui briser un genou. Jouissif mais pas de victimes innocentes. En dehors de ça, cette fille me rappelle quelqu'un. Je crois que c'est ma colocataire mais le point qui m'atteint le plus, c'est sa sollicitude. En effet je dois avouer que sa sollicitude me touche. Elle a vraiment l'air de s'en vouloir. Je décide donc de me montrer plus amicale et ouverte en lui demandant son prénom, un premier pas pour m'adapter à cette école.

-"Évite juste de le refaire s'il te plaît... euh.. tu vas m'en vouloir mais je remets pas ton prénom..."




Revenir en haut Aller en bas
Nia Jones
BB |:| Quatrième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 124
Inscription le : 25/11/2017
Né(e) le : 07/05/2000
Age : 18
Nationalité : Anglaise
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Classe : 4°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Alone
Personnage sur l'avatar : Erza Scarlet - Fairy Tail
Péché(s) :
  •  Envie 

Commentaire/citation : Nia écrit en #ff3333
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t31-doctor-who-a-eu-des-descendants-a-son-insu-8d#56 http://sin-theatre.forumactif.com/t42-journal-de-nia#89 http://sin-theatre.forumactif.com/t76-dossier-scolaire-nia-jones

Lun 11 Déc - 12:33
Pendant que je m'attelais à ma besogne, je fis une petite bêtise. Malheureusement, cette fois c'est une innocente qui en avait payé le prix. Me rendant compte de ma maladresse, je me précipitai vers la victime pour prendre de ses nouvelles. J'espérais vraiment ne pas lui avoir fait mal. Ou si c'était le cas, que ce ne soit pas trop. Je fus un peu déçue d'entendre qu'elle avait effectivement senti une douleur mais heureusement, ce n'était rien de grave. Je m'excusais toutefois une seconde fois parce que je m'en voulais réellement.

- Promis, j'ferai plus attention la prochaine fois. On ne m'y reprendra plus. En tout cas pas contre une personne qui ne m'a rien fait.

Elle devint plus amicale mais elle ne parvenait pas à se souvenir de mon nom. Rien d'étonnant à cela. Je venais d'arriver depuis peu de temps, l'année avait déjà débuté pour elle alors que moi, elle commençait encore. Je ne fus donc pas vexée qu'elle ne se souvienne pas de mon nom. Honnêtement, même moi il m'arrivait de ne pas retenir l'identité de certines personnes. C'était le cas dans ma classe. Je n'avais pas encore mémorisé la moitié des étudiants. Il y en a où je connaissais le nom mais plus le visage et d'autres c'était l'inverse. Puis il y en avait encore d'autres où je confondais carrément. De plus, elle avait été malade quelques jours. Je n'avais pas trop osé la déranger durant ces quelques jours car elle n'était pas de très bonne humeur, ce qui peut aisément se comprendre, mais elle était aussi fatiguée et je préférais la laisser seule lorsqu'une autre fille venait veiller sur elle. Bref, plusieurs raisons qui pouvaient rendre une mémorisation difficile.

- T'inquiète pas, je ne t'en veux pas. Je m'appelle Nia Jones. On est colocataire de chambre et camarades de classe par la même occasion.

Maintenant que j'y réfléchissais plus, il me semble qu'elle n'était pas toujours en classe. Difficile à dire vu que je n'étais pas toujours très attentive mais je crois que certains jours, elle loupait les cours. À moins que ses occupations se passaient quand même après ? Je ne sais plus.

- T'es bien l'une des rares personnes que je vois rester après les cours sans avoir été collée.

Soit elle était motivée pour le sport, soit une notes à rattraper, soit elle avait une autre raison.

- Au fait, tu te sens mieux ?

Une fièvre pouvait passer mais être traîtresse. Parfois elle semblait passer mais on se sentait encore fatigué durant deux ou trois jours. Melody n'avait pas l'air trop apathique mais peut-être qu'elle le cachait. Je me posais sans doute trop de questions mais voilà, j'étais comme ça et j'avais très peu de chances de changer même si ça avait tendance à me rendre parfois jalouse pour rien.

Je l'écoutais tout en allant récupérer la balle qui avait été le projectile. Je continuais ensuite de ranger la salle lentement mais sûrement. La démotivation pour cette corvée était clairement au rendez-vous. Je me fichais du temps que ça allait me prendre pour ranger cette salle mais je ne comptais pas être maniaque. Je poserais les trucs dans les coins prévus pour et basta. Tant pis si ça tombait après, j'aurais fait le travail demandé.
Revenir en haut Aller en bas
Melody Lawford
BB |:| Quatrième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 157
Inscription le : 26/09/2017
Né(e) le : 14/10/2001
Age : 16
Nationalité : Britannique
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Classe : 4°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Demisexuelle
Double Compte : Erik, Lily, Malon
Personnage sur l'avatar : OC Ao'ra
Péché(s) :
  •  Orgueil 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t29-la-cadette-lawford-uc#50

Lun 11 Déc - 16:45
Une heure de colle ..
Echange entre colocs'

J'écoutais d'un air presque désintéressée sa présentation. En effet, ce n'est pas que je portais peu d'intérêt à ma camarade mais je savais que j'avais peu de chances de m'entretenir si souvent avec elle que je nécessite de savoir son prénom cependant un détail vient aussitôt attirer mon attention, me forçant à me raviser.

- T'inquiète pas, je ne t'en veux pas. Je m'appelle Nia Jones. On est colocataire de chambre et camarades de classe par la même occasion.

Alors comme ça c'était ma camarade de chambre? En y faisant plus attention, de vagues réminiscences vinrent appuyer ses dires. Je dois avouer que je n'avais eu ni la tête ni l'état pour retenir le visage de celles qui partageaient ma chambre et même si c'était le cas, je ne suis pas certaine que j'y aurais réellement porté d'importance. Aussi égoïste et prétentieux que ça puisse être, je ne voue mon attention qu'à mon unique égal : Naomi. Je hochais donc de la tête avant de faire part d'un peu de politesse.

-"Alors enchantée ! Désolée si je parais un peu froide ou que je n'ai pas encore prise la peine de venir te parler..."

Je m'excuse alors que ce n'est que par pur désintérêt que je n'ai pas accompli cette formalité. Ce n'est pas très honnête au fond mais je dois m'intégrais, ne serait-ce que pour rassurer ma mère, déjà assez inquiète par mon état physique, ou ma sœur qui me sait capricieuse et peu sociable de part mon aspect princesse, alors il me faut faire bonne figure et puis d'un point de vue plus désintéressé, cette fille semble assez agréable pour être une de mes connaissances. En plus, son air inquiet et naturel me désarme suffisamment pour m'émouvoir.

- T'es bien l'une des rares personnes que je vois rester après les cours sans avoir été collée.

Sa réponse me tire de mes considérations et je me contente de hocher la tête avant de répondre le plus franchement du monde. Après tout il n'y a rien de plus normal que de se soucier de son état de forme et de sa silhouette, surtout pour une mannequin.

-"Je ne le fais pas vraiment de gaieté de coeur, je n'aime pas plus que ça courir mais mon métier me force à garder une ligne convenable et j'ai pas eu beaucoup d'occasions de me dépenser avec ce.. changement.."

Mon regard se pose sur ma queue qui suit mes mouvements à chacun de mes gestes avant de me concentrer de nouveau sur notre conversation, balayant d'une main une mèche de cheveu venu parasiter mon regard.

- Au fait, tu te sens mieux ?

Je me voyais une fois de plus surprise de ce ton inquiet qu'elle arborait. Il aurait fallu de peu pour que j'entende pour la énième fois les craintes de mon aînée défiler dans mon esprit tant elles étaient similaires. Comment une inconnue pouvait-elle s'inquiéter de la sorte pour une fille aussi insupportable que moi et qui l'assume autant? Je ne pouvais le comprendre aussi, je me contentais donc de me montrer la plus rassurante possible.

-"C'est à dire que ma transformation a été plutôt douloureuse mais je vais mieux et je commence à m'adapter.. petit à petit.. enfin tu dois savoir de quoi il s'agit non?"

Une évidence me sauta alors aux yeux : la demoiselle semblait parfaitement humaine. Un fait plutôt rare en ces lieux, aussi ma curiosité vint étancher sa soif à ses lèvres.

-"Il semble que non en fait..Tu es humaine?"



Revenir en haut Aller en bas
Nia Jones
BB |:| Quatrième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 124
Inscription le : 25/11/2017
Né(e) le : 07/05/2000
Age : 18
Nationalité : Anglaise
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Classe : 4°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Alone
Personnage sur l'avatar : Erza Scarlet - Fairy Tail
Péché(s) :
  •  Envie 

Commentaire/citation : Nia écrit en #ff3333
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t31-doctor-who-a-eu-des-descendants-a-son-insu-8d#56 http://sin-theatre.forumactif.com/t42-journal-de-nia#89 http://sin-theatre.forumactif.com/t76-dossier-scolaire-nia-jones

Mar 19 Déc - 0:31
Je n'étais pas vraiment surprise de voir qu'elle ne se souvenait pas de moi malgré le temps depuis lequel j'étais arrivée. Elle avait été bien malade et c'était une autre fille qui s'occupait d'elle alors elle n'avait aucune raison réelle de se souvenir de moi. Elle s'excusa tout de même pour ça alors que pour le coup, je ne voyais pas de raison pour qu'elle le fasse. Moi-même je ne m'en serais sûrement pas mieux sortie si j'avais été dans le même état qu'elle. J'aurais peut-être même fait pire.

Je lui fis ensuite une petite remarque, ou plutôt un petit constat. Pas méchant. J'étais juste étonnée de la voir aussi tard alors que tous les autres avaient été plutôt pressés de quitter le gymnase. Elle ne le faisait que pour garder sa ligne. J'avais effectivement entendu dire qu'elle avait un métier sympa mais qui demandait un physique irréprochable. Je ne pensais pas que c'était à ce point. Je n'y connaissais certes pas grand-chose mais je n'avais pas l'impression qu'elle devait maigrir. Je la trouvais déjà bien assez fine comme ça.

- Honnêtement j'te trouve très bien comme ça. Je ne suis pas experte en la matière mais je ne vois pas ce que tu devrais changer. Tes employeurs recherchent des fils de fer anorexiques ou quoi ?

Devoir garder une certaine épaisseur pour le job, je voulais bien mais de là à demander la minceur extrême, c'était poussé. Je n'en voyais pas l'intérêt et puis trop mince, c'était moche. Je m'inquiétais cependant plus de sa santé que des avis de ses employeurs. J'étais contente d'entendre qu'elle allait mieux. J'avais échappé à une douleur atroce et une fière monstrueuse, je ne savais donc pas trop ce qu'elle avait réellement subi. Je pouvais néanmoins imaginer un peu la galère que c'était.

- Non pas du tout. Enfin plus vraiment. Je ne sais pas trop ce que je suis devenue à par une espèce de voyante pas fiable du tout. Néanmoins je suis contente de voir que tu vas mieux.

Comment pouvais-je donner un nom sur une race qui m'était inconnue ? Je ne pouvais pas garder le terme de voyante puisque ce n'était pas réellement une espèce. Chez les humains, les voyants étaient plutôt des charlatans. Je souriais amicalement avant de reprendre gentiment la parole, essayant d'assouvir un peu ma curiosité et surtout de la connaître un peu plus.

- D'ailleurs ta transformation n'a été que physique chez toi ou tu as aussi eu des pouvoirs ?

Je continuais de discuter normalement avec elle. J'avais bien remarqué ses attributs écailleux mais elle semblait avoir du mal à les accepter. Parler avec elle comme si je n'avais rien vu lui permettrait peut-être de prêter un peu moins d'attention à ces détails physiques. De plus, même si je ne le disais pas, je trouvais quand même que ça lui allait bien. Je ne sais pas si c'était une espèce de choc subi suite à la transformation ou si c'est parce que j'aimais beaucoup le surnaturel depuis toujours, mais je la trouvais réellement bien comme elle était.
Revenir en haut Aller en bas
Melody Lawford
BB |:| Quatrième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 157
Inscription le : 26/09/2017
Né(e) le : 14/10/2001
Age : 16
Nationalité : Britannique
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Classe : 4°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Demisexuelle
Double Compte : Erik, Lily, Malon
Personnage sur l'avatar : OC Ao'ra
Péché(s) :
  •  Orgueil 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t29-la-cadette-lawford-uc#50

Sam 10 Fév - 10:48
Une heure de colle ..
Enquête et interrogatoire !


- Non pas du tout. Enfin plus vraiment. Je ne sais pas trop ce que je suis devenue à par une espèce de voyante pas fiable du tout. Néanmoins je suis contente de voir que tu vas mieux.


Je hochais la tête vaguement. Je dois dire que j'enviais quelque peu la demoiselle pour sa chance. Nia avait pu conserver une apparence humaine et elle n'avait pas eu à subir un telle affliction que celle qui m'avait clouée au lit. Autant le second point n'éveillait rien de spécial en moi ; autant j'aurais aimé ne pas me voir affliger de ses écailles disgracieuses. Certes, leurs présences étaient définitives et je commençais à m'y faire mais j'aurais préféré conserver une apparence normale pour profiter du confort du foyer chaque nuit et aussi de ma sœur. Ça me manquait en quelque sorte de passer la soirée en famille puis de refaire le monde auprès de Naomi jusqu'à l'aube et de s'endormir plus complices que jamais. En un sens, je ne regrettais en rien notre départ en Angleterre comme j'étais prête à sacrifier ce visage angélique pour le bonheur de la blondinette mais j'aurais aimé que le sort soit plus clément avec moi. Une question de mon interlocutrice vint me tirer de mes pensées.

- D'ailleurs ta transformation n'a été que physique chez toi ou tu as aussi eu des pouvoirs ?

Des pouvoirs? J'avais entendu cette rumeur au gré des conversations qui m'entouraient jour après jour : il semblait que la plupart des élèves de cette école bénéficie de capacités nouvelles depuis leurs arrivées ici ; allant du fait de parler toutes les langues du monde en même temps à celle de pouvoir traverser les murs. J'avais même entendu un garçon dire qu'il pouvait obliger quelqu'un à suivre sa volonté simplement en leur donnant des ordres. Pour ma part, j'étais complètement étrangère à ça. Je n'avais aucune capacité nouvelle ou je ne l'avais pas encore trouvé. Naomi, elle, pouvait changer d'apparence et il arrivait parfois que des petits objets lévitent autour d'elle. J'étais un peu jalouse pour le coup. Je décidais donc d'interroger la demoiselle à ce sujet: peut-être serait-elle plus apte à me renseigner?

-"Rien de nouveau mais je n'ai pas vraiment cherché.. et toi tu as un pouvoir si je comprends bien?"

La question était un peu timide mais si je ne me trompais pas, je ne désirais pas vraiment donné l'impression de me renseigner à son sujet. Nous étions colocataires mais je ne m'intéresse que peu aux autres et je ne voudrais pas donné une fausse impression concernant cette jeune femme, aussi charmante soit-elle malgré sa tendance à agresser les autres à coup de ballon.

-"Tu veux bien m'expliquer?"

Peut-être qu'en m'intéressant au déclencheur de son pouvoir, je ferais main basse sur le mien. Il me tardait de pouvoir le montrer à Naomi et redevenir aussi spéciale qu'avant à ses yeux. Son estime comptait plus que tout et je ferais tout pour la regagner.





Merci à Weiss pour l'avatar ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Nia Jones
BB |:| Quatrième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 124
Inscription le : 25/11/2017
Né(e) le : 07/05/2000
Age : 18
Nationalité : Anglaise
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Classe : 4°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Alone
Personnage sur l'avatar : Erza Scarlet - Fairy Tail
Péché(s) :
  •  Envie 

Commentaire/citation : Nia écrit en #ff3333
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t31-doctor-who-a-eu-des-descendants-a-son-insu-8d#56 http://sin-theatre.forumactif.com/t42-journal-de-nia#89 http://sin-theatre.forumactif.com/t76-dossier-scolaire-nia-jones

Mar 6 Mar - 11:40
Une humaine moi ? Plus vraiment. Je n'avais plus que le physique qui l'était. Enfin je crois. Peut-être que mon espérance de vie n'avait pas bougé. Je ne le saurais que lorsqu'on en aurait appris plus sur mes pouvoirs. Et peut-être que mon physique en prendrait un coup plus tard. Je ne l'espère pas. Ou alors peu. Je ne m'attardais pas sur ce genre de détail, ce serait quelque chose que je verrais en temps et en heure, et préférais m'intéresser encore à mon interlocutrice. Avait-elle aussi des dons ou ses changements n'avaient été que physiques ? Pour le moment, rien. C'était un peu du gâchis. Quitte à changer d'apparence, ça aurait été plus sympa d'avoir aussi les pouvoirs qui allaient avec. Ca aurait même été plus juste.

- Oui.

Par contre pour l'expliquer, elle me donnait un véritable challenge. Je ne voyais pas comment expliquer quelque chose qui était nouveau pour moi. Je pouvais néanmoins essayer quand même.

- Et bien, c'est dur à mettre des mots dessus parce que je découvre encore moi-même mon pouvoir et je ne le contrôle pas vraiment pour le moment.

Je ne savais même pas si je pourrais le maîtriser un jour.

- En fait quand je touche un objet, une personne ou un animal, il arrive que j'aie des sortes de visions. Enfin ça ne fait pas à tous les coups, je n'ai pas encore compris comment le contrôler alors pour le moment ça se déclenche aléatoirement. Peut-être que le cours de magie me permettra de mieux comprendre la technique.

Je l'espérais en tout cas. Pareil pour le cours d'adaptation raciale. S'il me permettait d'en découvrir encore un peu plus sur mes capacités et mes éventuels prochains changements, ce serait bien.

- Tiens d'ailleurs c'est peut-être pareil pour toi. Si tu as un don qui doit apparaître, ça arrivera peut-être en touchant quelque chose ou quelqu'un. Ou alors c'est un truc qui apparaît d'abord quand tu t'énerves. Tu sais, comme le type de Marvel...euh...Hulk. Quand il s'énerve il change d'apparence et devient hyper fort. Ben peut-être que pour toi c'est un peu le même principe. Si tu t'énerves tu pourras peut-être cracher du feu, de l'électricité ou je ne sais quoi d'autre.

Il paraît que je regarde trop de films. C'est sans doute vrai vu où je vais chercher on exemple mais après avoir vu et subi des changements, ma théorie n'était peut-être pas si idiote que ça. Ou alors son don, si elle en avait un, se déclencherait quand elle voudrait protéger sa soeur. Si elle était assez proche d'elle, ce qui m'a semblé être le cas lorsque je les voyais ensemble, ça pouvait être possible. En tout cas, si un pouvoir sommeillait en elle, j'étais déjà bien curieuse de savoir ce que cela serait.

- J'ai bientôt fini de ranger la salle. Tu veux qu'on reprenne ton sport à deux ? Si tu veux tu pourras te venger du coup de ballon. Ou alors on peut aller ailleurs.

Enfin ça, c'était si elle voulait passer un peu de temps en ma compagnie après. Si elle ne le voulait pas, je ne pourrais rien contre ça.
Revenir en haut Aller en bas
Melody Lawford
BB |:| Quatrième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 157
Inscription le : 26/09/2017
Né(e) le : 14/10/2001
Age : 16
Nationalité : Britannique
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Classe : 4°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Demisexuelle
Double Compte : Erik, Lily, Malon
Personnage sur l'avatar : OC Ao'ra
Péché(s) :
  •  Orgueil 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t29-la-cadette-lawford-uc#50

Lun 19 Mar - 14:05
Une heure de colle ..
Curiosité quand tu nous tiens..


- En fait quand je touche un objet, une personne ou un animal, il arrive que j'aie des sortes de visions. Enfin ça ne fait pas à tous les coups, je n'ai pas encore compris comment le contrôler alors pour le moment ça se déclenche aléatoirement. Peut-être que le cours de magie me permettra de mieux comprendre la technique.

L'explication de la jeune femme me laissait pensive. Mon pouvoir était-il de ce genre? Suffisait-il que je trouve la bonne personne ou la bonne "chose" pour activer mes capacités dormantes? Je gardais cette idée dans un coin de mon esprit afin de mener mes propres recherches une fois à l'abri des regards. Je ne voulais pas donner l'impression d'être inférieure aux autres : c'était quelque chose que je ne connaissais aucunement et que je ne désirais tester dans l'immédiat. La seule personne avec laquelle je me laissais aller à la fragilité restait ma sœur car je savais que cette dernière n'en tirerait aucune conclusion. Le monde la mode m'avait appris à ne jamais baisser sa garde, même avec ma nouvelle colocataire aussi adorable semblait-il qu'elle soit.En parlant de cette dernière.. Une autre facette de son discours avait éveillé de la curiosité en moi mais je me gardais pour l'instant d'évoquer ce sujet : je verrais bien si la situation s'y prêterait ou pas par la suite.

- Tiens d'ailleurs c'est peut-être pareil pour toi. Si tu as un don qui doit apparaître, ça arrivera peut-être en touchant quelque chose ou quelqu'un. Ou alors c'est un truc qui apparaît d'abord quand tu t'énerves. Tu sais, comme le type de Marvel...euh...Hulk. Quand il s'énerve il change d'apparence et devient hyper fort. Ben peut-être que pour toi c'est un peu le même principe. Si tu t'énerves tu pourras peut-être cracher du feu, de l'électricité ou je ne sais quoi d'autre.

J'essayais dès lors de me représenter la chose sans vraiment y parvenir : il faut dire que je n'avais pas vraiment eu l'occasion de voir beaucoup de films - fort heureusement je savais que Marvel faisait des films de super-héros - de part mes activités et même si ce retard ne demandait qu'à être comblé, je ne prendrais pas le risque de paraître inculte aux yeux des autres. Je hochais donc la tête avant de répondre timidement, histoire de ne pas paraître mentir si je finissais par être prise sur le fait.

-"Je crois que je vois ce dont tu fais mention.."

Ça n'était nullement le cas mais qu'importe. Je n'étais d'ailleurs même pas certaine d'avoir fait illusion. Une unique chose semblait certaine à ce propos : j'espérais ne pas cracher du feu à chaque fois que je me montrais capricieuse sinon je risquais de faire de nombreux dégâts dans cette école. Sait-on jamais que la frustration active mon pouvoir..

- J'ai bientôt fini de ranger la salle. Tu veux qu'on reprenne ton sport à deux ? Si tu veux tu pourras te venger du coup de ballon. Ou alors on peut aller ailleurs.

Je n'avais que peu envie de reprendre ma course à pied : de toute manière les compliments de la demoiselle, aussi insignifiants soient-ils, avait suffi à écarter la crainte des kilos superflus pour l'instant. Je n'étais cependant pas contre le fait de continuer notre conversation : certes, je ne suis guère une grande fan de la sociabilité mais Nia témoignait à mon égard une sorte d'admiration et de curiosité qui faisait un bien notable à mon moral ainsi qu'à mon ego.

-"Hmmm si tu m'attends pour que je me change ou que tu me suis, on peut faire toute la route ensemble si ça te dit?" entamais-je avant de continuer en évoquant l'idée qui m'avait traversé tout à l'heure "d'autant que je me disais que je ne serais pas contre une séance de voyance si ça ne te gêne pas?" concluais-je avec un sourire.

En effet, le pouvoir de la demoiselle pourrait m'aiguiller dans ma découverte de mes capacités latentes et l'idée d'en savoir un peu plus sur mon avenir était assez attractive en elle-même.



Revenir en haut Aller en bas
Nia Jones
BB |:| Quatrième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 124
Inscription le : 25/11/2017
Né(e) le : 07/05/2000
Age : 18
Nationalité : Anglaise
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Classe : 4°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Alone
Personnage sur l'avatar : Erza Scarlet - Fairy Tail
Péché(s) :
  •  Envie 

Commentaire/citation : Nia écrit en #ff3333
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t31-doctor-who-a-eu-des-descendants-a-son-insu-8d#56 http://sin-theatre.forumactif.com/t42-journal-de-nia#89 http://sin-theatre.forumactif.com/t76-dossier-scolaire-nia-jones

Mer 28 Mar - 19:32
Comment expliquer une chose dont on ignorait soit-même le fonctionnement ? Je n'en avais pas la moindre idée et pourtant j'avais quand même tenté une explication. Je ne savais pas si j'avais été suffisamment claire entre mes explications et mes exemples foireux. Dans le pire des cas, elle pouvait me le dire et je tenterais une autre manière de le dire. Cela la laissa tout de même pensive. Avait-elle du mal à comprendre ce que j'avais baragouiné ? Ou est-ce que ça lui parlait ? J'espérais sincèrement que c'était la deuxième option. Pas que ça me dérangeait de devoir tout réexpliquer mais ne connaissant moi-même pas énormément le sujet, j'avais peur de m'enfoncer de plus en plus. Ce n'était déjà pas hyper simple d'accepter des pouvoirs qui fonctionnent aléatoirement alors si en plus mes explications tenaient de moins en moins la route, Je n'allais pas aider Melody.

Je lui fis part de ma théorie à son sujet et surtout sur ses pouvoirs. J'avais appris que certains dons pouvaient mettre jusqu'à des années avant de se manifester mais d'autres étaient déjà là, quelque part en nous et il fallait juste un truc spécifique pour les faire apparaître les premières fois. S'énerver, être guidé par le désir de protéger un être cher, être trop joyeux, etc. Et parfois il fait faire des gestes à la con pour que ça fonctionne, comme par exemple Spiderman. Peut-être que pour Melody, le principe était de ce genre. Et qui sait ce qu'elle pourrait avoir comme don. Elle semblait moyennement convaincue par ce que je venais de lui exposer. Ou alors c'étaient juste mes exemples qui ne lui disaient absolument rien. J'avais sorti les noms au hasard mais il est vrai que certains ne regardaient pas les films et ne connaissaient pas les différents personnages même quand ceux-ci étaient célèbres.

- En tout cas si tu veux essayer de les découvrir avec quelqu'un, tu peux compter sur moi. Je t'aiderai avec plaisir.

C'était sincère même si je sentais qu'elle n'était pas du genre à se dévoiler elle ou ses faiblesses aussi facilement. Et encore moins devant des gens dont elle ne savait rien. Si elle devait s'entraîner, elle le ferait sans doute avec sa soeur mais elle savait au moins que je me tiendrais disponible au cas où.

Vu que je terminais gentiment de ranger la salle, je fis une proposition à ma colocataire. En fait j'en fis même deux indirectement. Soit reprendre sa course avec elle, soit qu'on aille ailleurs toutes les deux. Cela nous permettrait de mieux se connaître. Je fus ravie qu'elle accepte l'invitation. Même si elle en ajouta une qui me fit légèrement perdre la confiance en moi. Je ne le montrais pas mais je n'aimais pas mes dons de voyance et je ne savais même pas les utiliser. Peut-être que ça fonctionnerait, peut-être pas.

- D'accord, je vérifie que tout est bien en place pendant que tu te changes et je t'attendrai à la sortie des vestiaires. Et pour la petite séance, je peux essayer mais je ne te garantie pas un succès.

Autant mettre les choses au clair. Je ne faisais pas partie de ces charlatans qui prétendaient pouvoir voir l'avenir et qui nous sortaient n'importe quelle connerie. Moi je dirais ce que je verrais mais si ça ne fonctionnait pas, je n'allais pas sortir une fausse voyance.

- Tu me diras si tu la veux avant de nous mettre en route ou quand on arrivera à destination.

Je la laissais aller se changer tandis que je fis un petit tour pour être sûre que tout était rangé. Il manquerait plus qu'on me dise que j'avais mal fait mon boulot juste parce qu'un crétin aurait mal rangé son matériel. Tout semblait bon. Je me rendis donc dans les vestiaires pour me changer à mon tour en vitesse avant d'aller attendre ma colocataire à l'extérieur. Je n'avais pas vraiment fait attention où elle se trouvait pendant que je me changeais. Dès qu'elle fut prête et hors du vestiaire, j'attendis de savoir ce qu'elle voulait faire entre une tentative de voyance sur place ou dans notre chambre. J'imagine que dans la chambre ce serait mieux mais sait-on jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Melody Lawford
BB |:| Quatrième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 157
Inscription le : 26/09/2017
Né(e) le : 14/10/2001
Age : 16
Nationalité : Britannique
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Classe : 4°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Demisexuelle
Double Compte : Erik, Lily, Malon
Personnage sur l'avatar : OC Ao'ra
Péché(s) :
  •  Orgueil 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t29-la-cadette-lawford-uc#50

Mer 28 Mar - 23:17
Une heure de colle ..
Ma première amie
La réponse de la demoiselle ne tarda pas à se faire entendre. Une réponse que j'accueillais aussitôt avec un sourire discret tant elle m'était agréable.

- D'accord, je vérifie que tout est bien en place pendant que tu te changes et je t'attendrai à la sortie des vestiaires. Et pour la petite séance, je peux essayer mais je ne te garantis pas un succès.

Je passais une main dans mes cheveux, ne cherchant pas à camoufler ma joie alors que la demoiselle me laissait le choix du lieu.

-"D'accord ! Ne bouge pas je reviens!" fis-je en lui adressant un clin d’œil.

Je quittais donc la compagnie de la demoiselle pour regagner les douches après un petit passage par les vestiaires pour y glaner mes affaires. Une fois à l'abri des regards dans ma cabine, je laissais ma peau et mes écailles nouvelles souffler et quitter les frusques que la pratique du sport m'impose. Mes écailles.. Je restais un instant à les inspecter : elles n'étaient pas désagréables au toucher ni même au regard mais je vivais leurs présences comme autant de marques et de cicatrices venant entacher la perfection de mes formes. Ne parlons même pas de cette appendice écailleux ficher à la naissance de mes fesses. Je soupirais avant de laisser une cascade d'eau chaude dévaler ma peau et effacer chaque perle de sueur de cette dernière.

Je restais là, immobile, pendant que de longues minutes s’égrainaient pour s'envoler dans l'oubli comme autant de papillons. J'étais simplement pensive. C'était nouveau pour moi. Ce corps, ces histoires de pouvoir, parler avec des filles de mon âge. Tout était nouveau pour moi. Une chose l'était plus encore : au delà des doutes et des griefs que j'entretenais avec la vie qui s'offrait désormais à moi je ressentais une forme d'enthousiasme à l'idée de découvrir ma colocataire et en apprendre plus sur l'avenir. Un avenir qui j'espérais en vaudrait le coup. Un avenir avec une nouvelle amie. Peut-être même la première. Oui la première hormis ma sœur.

"Niah.. Niia.. Nya.." fis-je en essayant assez pitoyablement de prononcer son prénom avant d'y parvenir après quelques tentatives "Naya...".

Un mince sourire se dessina sur mes lèvres alors que la brume venait envahir mon esprit comme l'habitacle. J’étais heureuse bêtement d'être pour la première fois une fille normale. Si on excepte mes cornes et mes écailles hein.

Une petite dizaine de minutes plus tard, je faisais de nouveau irruption dans le vestiaire pour rejoindre ma camarade. Bien sûr, j'avais pris soin de me changer avant de regagner les lieux : voir sa colocataire et potentielle future amie nue le premier jour ne faisait pas partie des projets de la journée et ne pourrait donner lieu qu'à une relation des plus ambigues. Peut-être un autre jour.. Hey ne me regardez pas comme ça : elle est plutôt mignonne la petite Nia ! Bon changeons de sujet voulez-vous?Je constatais vite l'absence de ma camarade rouquine. Peut-être avais-je été trop longue? Peut-être n'avait-elle pas osé me dire que j'étais d'un ennui sans bornes? C'était impossible tant je rayonnais par mes charmes et mon charisme mais sait-on jamais? Je chassais très vite ses pensées en identifiant la silhouette, déjà familière, de ma camarade au sortir des vestiaires. Je gagnais sa hauteur avant de lui adresser un petit sourire satisfait. Il est toujours agréable de se voir attendue.

-"Nous disions.. Ah oui! Je pense que nous serions mieux dans notre chambre !" fis-je avant de lui saisir la main et de prendre le chemin des dortoirs "Tu viens?"

Au fond de moi, c'était vraiment difficile de concilier mon désir de savoir et la promesse d'une attente de quelques minutes. Certes, j'aurais pu lui demander de me libérer de ce suspense dans le gymnase mais je ne pouvais simplement pas m'y résoudre : je ne voulais pas forcer la demoiselle à faire l'étalage des miracles qu'elle pouvait voir. Peut-être est-ce idiot mais je n'aurais pas voulu devoir en faire l'étalage si je le pouvais.



Revenir en haut Aller en bas
Nia Jones
BB |:| Quatrième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 124
Inscription le : 25/11/2017
Né(e) le : 07/05/2000
Age : 18
Nationalité : Anglaise
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Classe : 4°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Alone
Personnage sur l'avatar : Erza Scarlet - Fairy Tail
Péché(s) :
  •  Envie 

Commentaire/citation : Nia écrit en #ff3333
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t31-doctor-who-a-eu-des-descendants-a-son-insu-8d#56 http://sin-theatre.forumactif.com/t42-journal-de-nia#89 http://sin-theatre.forumactif.com/t76-dossier-scolaire-nia-jones

Jeu 5 Avr - 0:26
Bon, c'était réglé. Dès que j'aurais terminé de ranger, j'irais me changer et nous irions faire une petite séance de voyance. Il fallait juste espérer que mon don ne me ferait pas faux bond. Ca eut l'air de faire plaisir à la jeune fille à en croire le petit sourire que je pouvais voir sur son visage. Elle alla donc se changer tandis que moi je terminais mon heure de colle. Je me rendis ensuite aux vestiaires afin de me changer aussi mais contrairement à Melody, je ne prenais pas de douche. Je n'en voyais pas l'intérêt sachant qu'au cours de sport je n'avais rien fait à part agresser l'autre couillon avec une balle. Et puis je pouvais la prendre plus tard.

J'avais entendu sa voix s'élever doucement depuis les douches mais je n'avais pas compris un mot de ce qu'elle racontait. Peut-être une petite chanson qui manquait de mélodie ou alors elle réfléchissait à voix haute. J'étais ensuite sortie des vestiaires et j'attendais ma colocataire juste à côté de la porte. Il ne me restait plus qu'à savoir où elle souhaitait faire la petite séance de voyance. Le choix était assez vite trouvé. La chambre.

- C'est parti alors !

Au moins nous serions plus tranquilles et j'avais moins de risques d'être déconcentrée et que ça foire. Je mis donc en route en direction des dortoirs en compagnie de ma nouvelle amie.

- Tu voudras que j'essaie de voir un truc en particulier ou ça peut être sur n'importe quel sujet ?

Même dans le cas où j'aurais une vision, je ne pourrais sans doute pas en avoir une sur un sujet en particulier mais si c'est ce qu'elle souhaitait, ça ne coûtait rien d'essayer.

- À savoir que si tu veux sur un sujet en particulier, j'peux encore moins garantir du succès de l'exercice parce que je ne contrôle vraiment rien. Enfin j'pourrai toujours essayer mais vraiment sans aucune garantie de réussite.

Je préférais être honnête avec elle et ne pas lui créer de faux espoirs. Ca serait con de lui promettre monts et merveilles et qu'au final, soit il n'y avait qu'une vision de merde, soit un truc totalement à côté de la plaque, soit juste rien. Aucune vision. Le néant.

Je marchais donc avec elle dans les couloirs, allant dans les diverses directions qui nous mèneraient à notre chambre. Je continuais d'écouter ce qu'elle me disait, je discutais avec elle tout le long du chemin. C'était agréable de papoter avec elle et d'en découvrir un peu plus au fil de notre conversation. Lorsque nous arrivâmes dans la chambre, je ne testai pas immédiatement mon don avec elle. D'abord, je nous laissais le temps de poser nos affaires, de nous détendre un peu, bref le temps de reprendre possession des lieux et de nous mettre à notre aise.

Dès que ce fut le cas, je proposai enfin à Melody de tester mon don. Ne sachant pas trop comment il fonctionnait réellement, je me contentai de m'asseoir à ses côtés et de prendre gentiment sa main. D'après ce que j'avais compris, il me suffisait d'un simple contact physique – du moins pour l'instant – pour que ça se déclenche. Et je me voyais mal poser les mains sur sa tête en affichant une expression d'illuminé comme le faisaient les autres voyants. Il y avait des limites au ridicule.

Tout en tenant la main de ma colocataire, il ne me fallut pas longtemps avant de voir mon don se manifester. La sensation était toujours aussi désagréable. Je détestais quand il apparaissait. Parfois il me refilait même un mal de crâne. J'espérais que cette fois ce ne serait pas le cas. Dès que cela s'arrêta, mon espoir s'envola. Ce truc venait de me refiler un léger mal de tête. C'était moins hard que celui auquel je m'attendais. Je lâchai doucement la main de Melody qui devait sans doute attendre de savoir ce que je venais de voir.

- Alors dans cette vision, tu étais très proche d'une personne. Vraiment proche. Le genre de proximité niaise et mielleuse si on peut dire. À en croire la silhouette, c'était une fille mais je n'ai pas plus de détails sur elle donc je ne peux pas te dire qui c'est.

Ouais parce qu'en plus mes visions manquaient parfois de précisions.

- Bref en tout cas si je me fie à ton sourire, tu avais l'air heureuse. Par contre, je dois quand même te mettre en garde par rapport à cette vision. Rien n'est 100% sûr dedans. Elle peut toujours changer en fonction des décisions que toi ou cette personne prendrez. Ou en fonction d'autres situations.

Une catastrophe naturelle pouvait modifier cette vision. Un incendie aussi. Et comme dit, les décisions de Melody et de l'autre aussi. Je souriais à ma colocataire après cette petite séance improvisée mais honnête.

- Satisfaite ?

Tout en écoutant sa réponse, je me rendis à ma table de chevet et fouillai dans l'un de mes tiroirs pour prendre une aspirine. Le mal de tête s'était intensifié et il devenait plus désagréable qu'autre chose. Je pris le médicament en le gobant sans eau. J'y allais au plus rapide bien que ça me laissait un goût dégueulasse dans la bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Melody Lawford
BB |:| Quatrième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 157
Inscription le : 26/09/2017
Né(e) le : 14/10/2001
Age : 16
Nationalité : Britannique
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Classe : 4°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Demisexuelle
Double Compte : Erik, Lily, Malon
Personnage sur l'avatar : OC Ao'ra
Péché(s) :
  •  Orgueil 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t29-la-cadette-lawford-uc#50

Sam 14 Avr - 12:37
Une heure de colle ..
Sceller une amitié


Après ma douche et quelques brefs échanges nous nous étions alors mises en route pour atteindre le dortoir. La route n'était certes pas des plus longues, quelques minutes tout au plus, mais je brûlais vraiment d'en apprendre plus sur la nature et l'étendue de mes pouvoirs ainsi que sur mon futur. En effet, si ma vie avait toujours suivie un chemin tout tracé, ce n'était plus le cas depuis l'apparition de ces reliefs écailleux sur ma peau ainsi que de l'appendice au bas de mon dos. Le mannequinat appartenait désormais à mon passé. Je ne sais pas si ça me rendait réellement triste : je n'avais jamais fait ça par passion ou pour la gloire, j'aimais juste capter les regards et résumer le petit monde de mon entourage. Ça serait sûrement ça le plus difficile à vrai dire. Passer du centre des intérêts de chacun à l'oubli. Serais-je capable de le supporter? Sûrement que non. Je n'aurais qu'à focaliser l'attention des autres pour compenser.. Je laissais s'évaporer ses pensées disgracieuses au gré des pas alors que notre conversation retrouvait son point d'origine.

- À savoir que si tu veux sur un sujet en particulier, j'peux encore moins garantir du succès de l'exercice parce que je ne contrôle vraiment rien. Enfin j'pourrai toujours essayer mais vraiment sans aucune garantie de réussite.

Je hochais la tête, bien consciente de la difficulté de la chose pour la demoiselle. Je n'avais aucune connaissance de mes pouvoirs ou de leurs utilisations alors je comprenais mieux que quiconque l'effort fourni par la demoiselle. Je lui souriais avant de lui répondre.

-"Je comprends mais ne t'en fais pas. Je ne veux juste savoir que ce que tu pourras m'offrir, rien de plus, rien de moins."

Certes, je ne peux pas dire que je serais frustrée de voir tout cet engouement vain mais je tâcherais de ne pas me montrer mutine. Parfois il faut savoir se contenter de ce qui nous est offert non? Nous continuâmes notre route tandis que nous échangions des banalités, des récits de couloirs et des anecdotes de tout types. Nous apprenions à nous connaître et à tisser des liens en quelque sorte. Un brin de normalité pour quiconque. Une sorte d'expérience que je découvrais pour la première fois, hors des carcans du travail. Finalement, nos pas nous menèrent jusqu'à notre chambre et j'y pénétrais à la suite de la très jolie rouquine. Je m’impatientais à l'idée d'enfin savoir mais il fallut encore quelques minutes pour que le rituel ne commence.

Oui j'ai bien dit rituel. Le processus semblait presque religieux. Nia vint prendre place à mes côtés avant de glisser sa main dans la mienne. Elle a les doigts fins et la peau chaude cette Miss tout de même. J'observais la demoiselle, interdite. Je n'osais pas prononcer une parole et je respirais le plus silencieusement possible pour ne pas troubler la quiétude nécessaire à l'apparition de ses pouvoirs de précognition. Elle était en quelque sorte la Phoebe Halliwell de l'école, le soubresaut et l'expression ahurie en moins. Cette pensée m’arracha un rire nerveux que je tâchais de suite de réprimer pour offrir de nouveau un relatif silence à ma colocataire. Je gardais le silence, me concentrant sur les courbes du visage de ma camarade pour mieux faire taire la voix impatiente dans ma tête. Plutôt jolie vraiment. Je fus tirée de mes rêveries peu productives par la sentence de la vision : en effet, la demoiselle avait lâchée ma main et semblait être revenue de son songe d'avenir. J'écoutais dès lors avec attention les révélations que la demoiselle pouvait m'offrir.

- Alors dans cette vision, tu étais très proche d'une personne. Vraiment proche. Le genre de proximité niaise et mielleuse si on peut dire. À en croire la silhouette, c'était une fille mais je n'ai pas plus de détails sur elle donc je ne peux pas te dire qui c'est.

Je hochais la tête, pensive, le regard braqué dans le sien. C'était plutôt mince comme information. Je ne remettais en aucune façon la véracité des propos de mon interlocutrice cependant je dois m'avouer déçue de ne pas avoir plus de détails pour éclairer le sens caché de cette prémonition. Une relation proche avec une fille? L'évidence me soufflait que Nia avait sûrement entraperçu des brides de ma relation presque fusionnelle avec mon aînée et si tel n'était pas le cas, il devait sûrement s'agir de notre amitié naissante. Mes réflexions furent interrompues par un nouvel afflux de données.

- Bref en tout cas si je me fie à ton sourire, tu avais l'air heureuse. Par contre, je dois quand même te mettre en garde par rapport à cette vision. Rien n'est 100% sûr dedans. Elle peut toujours changer en fonction des décisions que toi ou cette personne prendrez. Ou en fonction d'autres situations.

Heureuse? Je l'étais assurément avec ma nouvelle amie ou avec ma sœur cependant c'est un autre détail qui vint attirer mon attention. Nia venait de me spécifier que cette vision du futur n'était qu'un songe, une possibilité, un des chemins que je pouvais emprunter. Je ne voyais cependant pas comment je pouvais perdre ma sœur ou échouer à concrétiser le lien tacite que nous venions d'ériger, Nia et moi. S'agirait-il de quelqu'un d'autre? S'agirait-il d'amour? Foutaises. L'amour est trop volatile pour s'y fier, un peu comme l'admiration que je suscite, et cela sous-entendrait que ma camarade n'avait perçu qu'un instant de mon destin sans en voir la finalité. Et puis si mon cerveau parvenait à accepter cette possibilité, de qui diable pouvait-il s'agir? Qui m'aimerait tel que je suis? Qui aimerait ses écailles qui entachaient ma perfection comme autant de cicatrices? Cette révélation soulevait plus de questions que de réponses, d'autant que je n'avais rien appris de nouveau sur mes capacités. A croire que j'en étais dénuée. Je soupirais intérieurement alors que Nia m'arrachait à mes pensées.

- Satisfaite ?

Je souriais avant de pencher la tête et de lui tirer la langue d'un air joueur. Quitte à l'embêter autant y aller jusqu'au bout.

-"Hmmm je vais dire que oui Mademoiselle même si je te soupçonne de me raconter ça car tu es tombé amoureuse de moi au premier regard et que tu veux me pousser à me rapprocher de toi! Ça expliquerait pourquoi tu m'as visé avec ce ballon : tu cherchais un moyen de me parler en fait. Je comprends qui ne m'aimerait pas remarque.. bon par contre la prochaine fois, si tu veux me parler, évite le ballon, nous sommes colocs' et amies maintenant alors tu n'es pas obligée de me maltraiter pour m'adresser la parole.." fis-je en rejetant ma chevelure en arrière et en affichant un sourire prétentieux et charmeur à la fois.

Certes ma déclaration d'amitié n'était pas de plus conformes et je devais paraître un peu bizarre mais j'espérais qu'elle serait comprise comme il le fallait. Afin de m'en assurer, je joignais le geste à la parole en m'approchant de ma camarade par derrière et en l'enlaçant. Un premier câlin est toujours un bon moyen de sceller une amitié durable non?





Merci à Weiss pour l'avatar ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Nia Jones
BB |:| Quatrième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 124
Inscription le : 25/11/2017
Né(e) le : 07/05/2000
Age : 18
Nationalité : Anglaise
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Classe : 4°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Alone
Personnage sur l'avatar : Erza Scarlet - Fairy Tail
Péché(s) :
  •  Envie 

Commentaire/citation : Nia écrit en #ff3333
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t31-doctor-who-a-eu-des-descendants-a-son-insu-8d#56 http://sin-theatre.forumactif.com/t42-journal-de-nia#89 http://sin-theatre.forumactif.com/t76-dossier-scolaire-nia-jones

Sam 14 Avr - 23:57
Je pouvais avoir l'esprit tranquille, Melody ne voulait pas avoir une vision en particulier. C'était déjà un stress en moins pour ma tentative de voyance. Après quelques minutes de route à discuter ensemble de tout et de rien, nous arrivâmes à destination. Dès que nous fûmes prêtes, je m'installai et commençai la séance. Je n'étais pas sûre de réussir mais ça ne me coûtait rien d'essayer. Je fus moi-même surprise de voir qu'une vision était réellement apparue. Melody, main dans la main avec une fille et heureuse. Ce que je trouvais dommage, c'est que je ne voyais pas qui était cette nana. Ca me rendait curieuse moi aussi. Et puis est-ce que c'était vraiment une relation amoureuse ou simplement deux amies très proches ? Je pensais à l'amour parce qu'elles se comportaient comme deux personnes amoureuses mais après tout, qu'est-ce que j'en savais réellement ? Mes expériences se résumaient à ce que j'avais vu dans les films. Pas super fiable.

Je fis donc part de cette vision à mon amie sans lui cacher que cela pourrait changer en fonction de ce qu'il se passerait d'ici-là. Je n'allais tout de même pas la laisser avec cette image et que le jour où elle avait une apparence de grand-mère, elle me maudisse parce que ça ne se serait pas réalisé. Je ne voulais pas être comme ces voyantes qui balançaient des inepties énormes et clichées. Je n'étais pas du genre à dire que machin allait devenir riche, truc allait trouver l'âme soeur à vie et chose allait crever dans deux mois si ce n'était pas réellement ce que je voyais. Celles qui étaient payées disaient seulement ce que leurs clients voulaient entendre.

Elle se semblait pas réellement satisfaite bien qu'elle me disait tout le contraire. Un sourire apparut alors qu'elle m'exposa sa petite théorie par rapport à ce que je lui avais raconté. C'est vrai, j'aurais pu imaginer n'importe quoi pour lui faire plaisir. Sauf que ce n'était pas mon genre. Je n'aimais pas mentir sauf en cas de nécessité. Et je mentais très mal en plus. Néanmoins si Melody voulait jouer à ce jeu-là, pourquoi pas ? Je me mis donc moi aussi à taquiner mon amie.

- Qui sait ? Après tout tu es vraiment jolie, c'est effectivement dur de ne pas tomber sous ton charme. Je note quand même que la prochaine fois que j'veux attirer ton attention, j'dois le faire plus en douceur. Je t'embrasserai ce jour-là, c'est plus doux et digne d'une fille amoureuse.

Je lui tirai gentiment la langue en lui faisant un clin d'oeil, lui montrant bien que ce n'était qu'une taquinerie. Certes elle était très jolie comme fille mais je n'allais pas l'embrasser juste pour attirer son attention.

- Plus sérieusement j'peux comprendre que tu aies des doutes. Moi-même j'en aurais sûrement. En plus en ne voyant qu'une silhouette, j'aurais très bien pu te dire que c'était moi juste par intérêt personnel. Mais j'te rassure, si j'essaie de mentir tu le verras facilement. J'suis pas douée pour ça.

Je revins m'asseoir en face de Melody et voulus lui remettre une mèche en place. J'eus un bref moment où je fus totalement ailleurs. Une seconde vision apparaissait à l'improviste, n'aidant en rien à calmer mes maux de tête. Lorsque je revins à la réalité, je fixai ma colocataire pour lui faire part de ce que je venais de voir. Je n'avais pas vraiment envie qu'elle pense que j'imaginais des trucs étranges pendant que j'étais dans la lune.

- J'ai vu un truc étrange. Tu étais avec quelqu'un et il semblait figé. Comme s'il ne pouvait plus bouger. À voir c'était juste un emmerdeur qui te cherchait des noises mais c'est comme si c'était toi qui l'avais figé dans le temps.

Est-ce que ce serait son pouvoir ou juste une circonstance atténuante ? C'était très dur à dire. Voilà une raison supplémentaire qui s'ajoutait à ma liste de pourquoi je détestais mon don. Quitte à en avoir un, j'aurais préféré pouvoir manipuler le feu. Ca aurait certes été plus dangereux mais surtout plus classe.
Revenir en haut Aller en bas
Melody Lawford
BB |:| Quatrième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 157
Inscription le : 26/09/2017
Né(e) le : 14/10/2001
Age : 16
Nationalité : Britannique
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Classe : 4°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Demisexuelle
Double Compte : Erik, Lily, Malon
Personnage sur l'avatar : OC Ao'ra
Péché(s) :
  •  Orgueil 

Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t29-la-cadette-lawford-uc#50

Ven 27 Avr - 12:30
Une heure de colle ..
Prendre des risques


Je ne changerais sûrement jamais. Je resterais une éternelle joueuse. Une provocatrice. C'est d'ailleurs pour cette raison que j'esquissais un petit sourire lorsque ma tentative de la provoquer n'eut pour effet que de la faire sourire. Nia était donc ce genre de filles? C'est vrai que l'impression qu'elle m'avait faite ne laissait pas imaginer une jeune femme excessivement gênée ou peu réceptive à l'humour. Nia semblait franche, honnête et ouverte d'esprit. Tout ce qu'il faut pour me plaire. Ça ne faisait que rajouter à son charme. Je m'amusais donc de sa réponse, un petit sourire aux lèvres, notant bien sûr la marque de l'humour dans son attitude mais il était hors de question que je la laisse gagner ce petit duel.

-"Une fille amoureuse? Il n'a pas fallu longtemps pour que tu tombes follement amoureuse de moi semble t-il mais je t'excuse tu n'es pas la première après tout et puis je ne peux pas t'en vouloir : je sais ce que je vaux.. Pour en revenir à ta proposition, étrangement aucune n'a eu le toupet de se risquer à m'embrasser.. La faute à mon aura et à une sœur assez présente je pense.. Peut-être seras-tu la première qui sait?" fis-je en esquissant un plus grand sourire avant de pencher la tête en lui adressant un clin d’œil.

Je savais dès à présent que j'aimerais m'amuser avec cette fille. Elle avait pour elle une certaine répartie - ce qui manquait à la plupart des gens - et elle ne prenait pas mes dires au pied de la lettre. Heureusement d'ailleurs. Il ne manquerait plus que l'amour factice dont elle faisait part ne devienne une réalité : je préfère bien mieux garder ce brin d'admiration que je pouvais d'ores et déjà observer dans son regard. L'admiration se conserve par quelques artifices, l'amour, par nature, est destiné à faire comme les oiseaux, s'enfuir à tires d'ailes vers d'autres printemps lorsque le temps passe. Je laissais derrière moi mes élucubrations philosophiques pour me concentrer à nouveau sur le fil de la discussion.

- Plus sérieusement j'peux comprendre que tu aies des doutes. Moi-même j'en aurais sûrement. En plus en ne voyant qu'une silhouette, j'aurais très bien pu te dire que c'était moi juste par intérêt personnel. Mais j'te rassure, si j'essaie de mentir tu le verras facilement. J'suis pas douée pour ça.

Pourrait-il m'avoir pris au sérieux? Je repoussais très vite cette conclusion erronée du train de mes pensées. C'était bien ce que j'avais pensé plus tôt : Nia était un modèle d’honnêteté et ne cherchait qu'à disperser le moindre doute sur l'interprétation de cette précognition dont elle venait de faire l'expérience un peu plus tôt. je dois avouer que je l'enviais un peu intérieurement : je ne connaissais pas ce besoin de vérité, moi qui ne vivait que dans les faux-semblants et derrière un masque, depuis longtemps collé à mon visage au point d'en corrompre mes pensées, d'indifférence et de dédain. Rien n'importait et les mensonges étaient légion pour conserver le regard des autres. En suis-je la responsable? Sûrement mais je ne suis pas la seule à blâmer. On ne peut décemment offrir à une petite fille tout les regards du monde pour qu'ensuite la lassitude ne vienne la menacer de lui reprendre ce royaume d'attention. Prise au piège, j'avais opté pour ce que je connaissais le mieux dans le monde de la mode pour rester présente aux yeux de tous. A quoi penser à ça? Je m'étirais à demi pour laisser disparaître de telles idées puis je répondais par un simple sourire avant de renchérir en voyant la distance entre nous se réduire.

-"Tu sais je ne doutais pas de tes paroles mais soit ma chère"
énonçais-je avant de la voir s’asseoir auprès de moi et remettre une de mes mèches en place, je pris donc le parti de la taquiner un peu plus tandis qu'elle s'affairais "Quoi que au vu de ton attitude, je commence à me demander si tu ne me drague pas éhontément.." ponctuais-je avec un petit sourire taquin.

Il semblerait cependant que l'heure ne soit pas à la plaisanterie mais plutôt que Nia faisait face à un nouveau entraperçu du futur. En effet, la demoiselle vint à se figer sans crier gare tandis que je la regardais, un peu surprise par cette manifestation soudaine de son pouvoir. Je restais sans bouger durant toute la transe de mon amie, ne sachant pas trop quoi faire et n'osant faire un geste de peur d'empirer l'état inquiétant de la rouquine. Finalement après quelques secondes qui parurent être des éternités, Nia revint à elle. Étais-je la cause de cette précognition? Nia avait-elle plus à m'apprendre sur ma nouvelle vie? Il semblerait que oui, aussi, j'écoutais avec attention ma colocataire.

- J'ai vu un truc étrange. Tu étais avec quelqu'un et il semblait figé. Comme s'il ne pouvait plus bouger. À voir c'était juste un emmerdeur qui te cherchait des noises mais c'est comme si c'était toi qui l'avais figé dans le temps.

-"Figée?" murmurais-je à la suite.

Je crois bien avoir fait mention des sœurs Halliwell, des sorcières d'une série de mon enfance, mais je ne pensais pas en développer le schéma. En plus, Piper n'a jamais été ma favorite. Plus sérieusement, je ne voyais pas en quoi je pouvais avoir ce genre de pouvoirs. Certes, mes pouvoirs n’avaient pas encore eu la moindre manifestation et je pouvais tout aussi bien maîtrise le feu que les ombres, comme je pouvais être une adepte du temps. Je restais un instant interdite, ne sachant pas vraiment quoi faire d'une telle information.

-"Tu crois que c'est ça mon pouvoir? Genre la chronostase?" fis-je avant de réfléchir.

La chronostase impliquait aussi une certaine maîtrise du temps lui-même et je ne voyais qu'un moyen d'en avoir le cœur net, aussi, je fis part de mon idée d'expérimentation à ma camarade de chambrée .

-"Si je suis capable de stopper le temps, ou de le maîtriser un tant soit peu il faudrait vérifier ça.. Je pense que jeter un truc contre un mur et voir si je peux le stopper serait le mieux mais..."

Mon pouvoir ne s'était pas encore activé d'une manière ou d'une autre, aussi, il semblerait que le manque de pression ou d'enjeux soient la cause de cette lacune. Il fallait donc, en toute logique, trouver un moyen de prendre un risque assez grand pour que mes capacités latentes se révèlent mais pas trop grand pour que la peur ne me paralyse pas. Un vase contre un mur serait une bonne idée. La question c'est où trouver un vase? Je n'en voyais qu'un dont je connaissais l'existence et il était en plein milieu du comptoir de l'entrée.

-"Il faudrait que tu jette le vase de l'entrée contre un mur.... Si tout se passe bien tu ne risques rien sinon.."


Sinon son heure de colle de tout à l'heure ne serait pas la dernière...






Merci à Weiss pour l'avatar ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Nia Jones
BB |:| Quatrième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 124
Inscription le : 25/11/2017
Né(e) le : 07/05/2000
Age : 18
Nationalité : Anglaise
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Classe : 4°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Alone
Personnage sur l'avatar : Erza Scarlet - Fairy Tail
Péché(s) :
  •  Envie 

Commentaire/citation : Nia écrit en #ff3333
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t31-doctor-who-a-eu-des-descendants-a-son-insu-8d#56 http://sin-theatre.forumactif.com/t42-journal-de-nia#89 http://sin-theatre.forumactif.com/t76-dossier-scolaire-nia-jones

Sam 28 Avr - 15:30
Mon humour, bien que moisi la plupart du temps, semblait plaire à ma colocataire. Elle n'attendit pas pour y répondre encore à sa manière. Egocentrique et narcissique mais naturelle.

- J'espère bien être la première ce jour-là alors ! Ca va être dur pour moi d'attirer réellement ton attention si plusieurs personnes t'ont déjà charmée avant moi.

Je la taquinais mais même dans le cas où je l'embrasserais réellement pour attirer son attention, ça me ferait bien chier si d'autres personnes l'avaient fait en premier. Surtout s'ils avaient plus d'expérience que moi dans ce domaine. Ils la charmeraient et je me retrouverais à devoir trouver une autre technique pour sortir du lot. Je n'étais pas toujours une bonne perdante. Perdre un défi, okay. En-dehors de ça, j'acceptais difficilement une défaite.

Elle pouvait néanmoins être rassurée, mes actions ne seraient que purement amicaux. Ce truc qu'ils appellent « l'amour » m'était totalement inconnu. Sauf l'amour fraternel mais bref, je me comprends. Je lui précisai aussi que ma vision n'avait vraiment pas à mon avantage. Si j'avais tenté de tourner ça à mon avantage, elle m'aurait grillée dès le départ. Le mensonge ne faisait pas du tout partie de mes capacités. Je n'étais pas douée pour ça. Quelque part, j'étais jalouse de ceux qui parvenaient à le faire sans problème. Certes ce n'était jamais beau de mentir mais parfois, c'était aussi bien utile. La vérité n'était pas toujours bonne à dire et il arrivait que le mensonge nous permettait de nous protéger.

Melody n'avait pas douté de mes paroles. C'était bien la première dans ce cas. En général, lorsque je faisais part de mes visions à une personne pour la première fois, elle doutait jusqu'à ce que ça se réalise.

- Et bien si j'te drague vraiment, sache que je ne m'en rends pas compte alors. Mais ce n'est pas mon intention non plus. Je suis sûre que tu te fais déjà suffisamment draguer en temps normal, ça doit limite être lassant à la longue alors je ne vais pas en rajouter une couche.

Je redevins toutefois plus sérieuse lorsque je fus prise d'une nouvelle vision. Un truc plus précis. Enfin qui donnait une idée un peu plus claire sur les possibles dons de Melody. Elle aurait apparemment le don de figer les gens et les objets. Je ne savais pas si ça avait un rapport avec le temps ou un autre truc du genre mais le résultat restait le même. Le type dans ma vision ne bougeait plus contrairement à ma colocataire qui se mouvait sans souci.

- Peut-être.

Cette hypothèse n'était pas stupide. Si elle possédait effectivement des dons de chronostase, ça expliquerait pourquoi elle pouvait bouger et lui non. Elle eut alors une idée pour vérifier cette théorie. Balancer un objet contre un mur et elle devrait essayer de l'empêcher de se briser contre la paroi.

- Ca me va !

Inutile de réfléchir cent ans. Je me fichais pas mal de me prendre une autre heure de colle pour ça. Ca en valait la peine si ça me permettait d'aider ma colocataire à découvrir ses pouvoirs. Je me levai donc en souriant et lui tendis la main pour l'inviter à se lever aussi.

- Allons tester ça !

Si ça loupait, ce n'était pas grave. Je me prendrais l'heure de colle et on recommencerait avec autre chose. Au moins ça mettait un peu d'action dans ma vie d'étudiante. C'était bien plus amusant que lorsque Dave et moi vivions à la maison. Je sortis de la chambre avec Melody et allai à l'entrée. Je pris le vase et observai Melody.

- Toujours motivée à faire le teste ?

Moi je me tenais prête au cas où elle voulait vraiment continuer. Si c'était okay, le vase volerait en direction d'un mur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sin Theatre :: Extérieur et annexes :: Gymnase-
Sauter vers: