Sin Theatre


 

A place where I belong (Rp Libre)

Ever V. Inkraven
BS |:| Deuxième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 98
Inscription le : 18/12/2017
Né(e) le : 07/01/2003
Age : 15
Nationalité : Irlandaise
Niveau d'études/Métier : Deuxième année
Classe : 2°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Célib'
Double Compte : Lenaël Ehspeen
Personnage sur l'avatar : Inkling - Splatoon
Péché(s) :
  •  Orgueil 

Commentaire/citation : Ever parle en #ff6666 et m'interrompt en italique.
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t57-en-cours-ever-est-dans-la-place http://sin-theatre.forumactif.com/t71-vie-d-un-calamar-conscient http://sin-theatre.forumactif.com/t91-dossier-scolaire-d-ever-inkraven http://sin-theatre.forumactif.com/t325-pic-n-draw-club-de-dessin

Lun 1 Jan - 16:33
Ever V. Inkraven
BS |:| Première année

A place where I belong

ft Ever Inkraven & ???
le jeudi 28 décembre 2017
L'hiver est une période assez désagréable pour Ever. Bien sûr, sa nouvelle condition de calamar lui permet de nager dans des eaux glaciales sans ressentir la morsure du froid sur sa peau ni risquer l'hypothermie, mais elle ne peut le faire que dans des endroits discrets, pour ne pas risquer d'attirer trop d'attention humaine sur elle (situation qu'elle trouve d'autant plus stupide que ceux qu'elles croisent sont aussi imaginaires qu'elle). Elle a déjà visité la ville du cœur de la Tamise, ce secteur caché au fond du fleuve où s'ébattent les créatures aquatiques, mais elle n'a été frappée que par la solitude. La plupart des personnes sur place font comme les terrestres : elles se terrent dans leurs grottes et leur eau chaude en attendant la fin de l'hiver.

Bonnet sur la tête et manteau sur les épaules, carnet en poche, Ever a donc décidé d'errer dans les rues de Londres. Seuls quelques enfants étaient visibles dans les jardins, jouant dans la neige, et ils ont retourné ses bonjours avec de grands sourires innocents. Ils s'amusent pendant que leurs parents se cachent du froid. Aucun n'a jeté de regard étrange sur ses tentacules, comme si leur âge les empêchait de se demander pourquoi elle n'avait pas des cheveux, comme tout le monde. Elle ne s'inquiète pas pour ça non plus : la plupart des gens pensent qu'elle est une excentrique qui portent un bonnet étrange, aucun ne souhaite vraiment vérifier s'ils sont accrochés à sa tête. Et même s'ils le font, la texture devrait les conforter dans l'idée que ce sont des choses cousues à son bonnet.

Finalement, ses pas la portent jusqu'à Camden Town, le quartier des punks et des excentriques. Un endroit parfait pour elle, en somme, même si sa tenue du jour ne le laisserait pas penser. Elle erre entre le marché et les entrepôts, cherchant un mur, un endroit calme où exercer ses talents d'artistes, marche au rythme des bombes de peintures dans son sac qui cogne sur sa cuisse. Il y a très peu de monde dans ce quartier comme dans les autres, elle est donc à peu près sûre de pouvoir peindre en toute impunité.

Tu es de bonne humeur, aujourd'hui ? Aucune insulte, aucun commentaire désagréable, j'ai presque l'impression que tu aimerais être à ma place et te promener tranquillement dans les rues de Londres. Est-ce que c'est une vraie ville, d'ailleurs ? Ça existe, chez toi, ou c'est une invention ? Ça existe. Prend tes bombes et peins, je t'ai trouvé un coin calme ou personne ne devrait trop te déranger. N'envoie pas quelqu'un m'arrêter, j'ai eu assez d'ennuis comme ça ces derniers temps. Avec un petit sourire, elle remet son carnet dans son sac et sort ses bombes de peinture. Quelle belle création pourrait-elle mettre au monde aujourd'hui ? Ses mains se laissent porter par son imagination, sa peinture se fond avec le mur pour créer une oeuvre dont elle ne connait pas encore la forme finale.
Revenir en haut Aller en bas
Nia Jones
BB |:| Quatrième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 158
Inscription le : 25/11/2017
Né(e) le : 07/05/2000
Age : 18
Nationalité : Anglaise
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Classe : 4°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Alone
Personnage sur l'avatar : Erza Scarlet - Fairy Tail
Péché(s) :
  •  Luxure 
  •  Envie 

Commentaire/citation : Nia écrit en #ff3333
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t31-doctor-who-a-eu-des-descendants-a-son-insu-8d#56 http://sin-theatre.forumactif.com/t42-journal-de-nia#89 http://sin-theatre.forumactif.com/t76-dossier-scolaire-nia-jones

Ven 5 Jan - 14:06
Qu'est-ce que je m'emmerdais ! Je n'avais pas envie de faire chier mon frère pour une fois, ni même la motivation d'avancer mes révisions ou de bricoler. J'avais envie de rien faire en fait. Une idée me vint tout de même à l'esprit. Dave voulait que je teste un petit objet pour lui parce que soit disant il n'aurait pas le temps et que de toute façon, au final ce serait pour moi. Cet idiot avait surtout la flemme de le faire lui-même. Bref il m'avait confié son petit bricolage à tester.

Je pris donc son espèce de pistolet à peinture qu'il avait personnalisé et me rendis dans les rues de Londres. Son machin était censé cracher de la peinture sur des grandes feuilles ou des murs alors le tester dans ma chambre ne me tentait pas des masses. De plus, il y avait un coin qui serait parfait pour effectuer le test. Le quartier réputé pour être fréquenté par des punk, des rockeurs, et j'en passe. Personne ne ronchonnait quand on gribouillait sur les murs, on pouvait tester n'importe quelles couleurs et surtout, personne ne nous regardait bizarrement si on dessinait une tête de mort, un squelette complet ou d'autres trucs tout aussi glauques.

Arrivée à destination, j'aperçus une silhouette féminine qui s'occupait déjà de peindre sur le mur. À la seule différence qu'elle le faisait avec des bombes et non un pistolet. L'un comme l'autre, le résultat était le même au final. Je m'approchai d'elle calmement et regardai un peu son travail. Je ne savais pas ce que ça donnerait au final, et je n'avais pas l'impression qu'elle le sache elle-même, mais elle était bien partie pour un dessin sympa.

- Ca a l'air sympa ta peinture, j'ai hâte de voir le résultat final.

Véridique. Pour une curieuse comme moi, voir quelque chose en cours de création et fait au hasard, c'était encore mieux que les paysages paradisiaques sur les tableaux.

- Ca ne te dérange pas si je me mets un peu plus loin pour tester un truc ?

Honnêtement je craignais déjà le pire avec ce pistolet personnalisé. Le truc à Dave, c'était l'électronique. Dans son machin il n'y avait absolument rien de tel. Je me plaçai alors à l'écart, laissant ainsi une bonne place à la jeune fille. Elle pourrait continuer son oeuvre en toute tranquillité et même si le joujou de mon frère me faisait un sale coup, ça n'irait pas sur la zone de la rouquine. J'avais bien sûr remarqué qu'elle n'était pas vraiment humaine mais je ne jugeais pas. Je ne l'étais plus vraiment non plus.

Face au mur, je tendis le pistolet à peinture personnalisé et appuyai sur la gâchette pour peindre. Et bien je n'eus pas le temps de faire quoi que ce soit de plus. Le truc éclata dans ma main et tomba en miettes. Tout ce qu'il restait de l'objet, était les morceaux au sol, la peinture sur ma main et mon bras, et la peinture qui m'avait giclé sur mes vêtements et sur la tronche. Je restais un instant immobile, le temps de la surprise avant de marmonner dans ma barbe que je n'ai pas.

- Dave, tu vas me le payer...

Ca il pouvait en être certain. À cause de lui, j'étais sortie alors qu'il faisait encore froid, j'ai eu des craintes envers son objet qui s'étaient révélées être véridiques et surtout, j'avais des vêtements bons à jeter par sa faute. Ce n'étaient pas des habits neufs mais je les aimais quand même. Dave allait devoir m'en racheter et trouver de bons arguments pour me soudoyer pour avoir mon pardon. Ce serait ma vengeance pour avoir dû essayer son machin à sa place. La prochaine fois, il me laissera m'occuper de ce genre de bricolage...
Revenir en haut Aller en bas
Ever V. Inkraven
BS |:| Deuxième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 98
Inscription le : 18/12/2017
Né(e) le : 07/01/2003
Age : 15
Nationalité : Irlandaise
Niveau d'études/Métier : Deuxième année
Classe : 2°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Célib'
Double Compte : Lenaël Ehspeen
Personnage sur l'avatar : Inkling - Splatoon
Péché(s) :
  •  Orgueil 

Commentaire/citation : Ever parle en #ff6666 et m'interrompt en italique.
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t57-en-cours-ever-est-dans-la-place http://sin-theatre.forumactif.com/t71-vie-d-un-calamar-conscient http://sin-theatre.forumactif.com/t91-dossier-scolaire-d-ever-inkraven http://sin-theatre.forumactif.com/t325-pic-n-draw-club-de-dessin

Ven 19 Jan - 16:52
Ever V. Inkraven
BS |:| Première année

A place where I belong

ft Ever Inkraven & Nia Jones
le jeudi 28 décembre 2017
Un cri étouffé, c'est la première réponse que donne Ever à la jeune femme qui vient de parler derrière elle. Puis elle lève les yeux au ciel d'un air exaspéré avec un soupir théâtral mais quelque chose dans sa posture, dans son attitude, laisse penser que ce n'est pas le fait qu'on l'interrompe dans s peinture à l'aveugle qui l'agace, mais plutôt le fait qu'elle sursaute pour la deuxième fois en quelques jours à l'arrivée de quelqu'un, et qu'elle sait très bien à qui le reprocher. Moi.
Elle décide quand même de faire passer ça pour le soupir d'un artiste qui n'obtient pas le résultat escompté, histoire que la jeune fille ne la prenne pas pour une folle ou pour quelqu'un de terriblement ingrat, vu qu'elle vient quand même de lui faire un compliment.

» Moi aussi. je n'ai pas la moindre idée de ce à quoi elle va ressembler, ce n'est pas tellement moi qui décide.

Puis elle secoue la tête comme pour effacer ses dernière paroles et reprend son dessin, rajoutant des traits, des ombres et des lumières au hasard de l'inspiration.

» Ca ne me dérange pas, répond-elle en lançant un regard sceptique à l'objet que l'autre fille tient dans les mains. Évite juste de le laisser me projeter trop de peinture dans la tête.

Si elle est loin de prévoir que le truc lui éclatera dans les mains, elle voit déjà un trou sur la droite du tube qui pourrait couvrir la moitié de son visage de peinture. Mais heureusement, l'inconnue s'installe assez loin pour qu'Ever soit à peu près sûre de ne pas se prendre une giclée perdue.
Une distance bienvenue, vu que le pistolet à peinture en kit de lâche pas un jet de peinture mais une explosion de couleurs littérale. Elle ne sursaute pas, cette fois, et se contente de tourner la tête vers la jeune fille avec un regard compatissant.

» C'est qui Dave ? Un pn... l'inventeur de cette machine infernale ?

"PNJ", ou la question à ne pas poser à quelqu'un qui se pense réel. Déposant ses bombes de peinture une seconde, Ever s'avance vers elle, affiche un air vaguement désolée devant l'état de sa tenue même si elle ne prête pas vraiment attention à ce genre de choses, et se penche pour ramasser un des fragments du pistolet à peinture.

» Il l'a fait avec quoi ? Trois bouts de scotch et du plastique de récup ? Pour que ça éclate comme ça...

Elle se rend au même instant compte que c'est probablement un de ses amis et que ce n'est peut-être pas une très bonne idée de critiquer un inconnu devant quelqu'un qui y tient. Même si son pistolet à peinture est vraiment naze.
Revenir en haut Aller en bas
Nia Jones
BB |:| Quatrième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 158
Inscription le : 25/11/2017
Né(e) le : 07/05/2000
Age : 18
Nationalité : Anglaise
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Classe : 4°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Alone
Personnage sur l'avatar : Erza Scarlet - Fairy Tail
Péché(s) :
  •  Luxure 
  •  Envie 

Commentaire/citation : Nia écrit en #ff3333
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t31-doctor-who-a-eu-des-descendants-a-son-insu-8d#56 http://sin-theatre.forumactif.com/t42-journal-de-nia#89 http://sin-theatre.forumactif.com/t76-dossier-scolaire-nia-jones

Ven 26 Jan - 21:47
À peine arrivée, je faisais déjà peur à la jeune fille. C'était bien la preuve qu'il n'y avait pas besoin d'avoir une apparence en particulier pour faire peur. Une simple arrivée avec un petit compliment envoyé et hop, on faisait déjà peur. Elle soupira, comme si sa peinture n'était pas le résultat qu'elle voulait obtenir. Elle m'avoua toutefois qu'elle ne savait pas elle-même ce que sa peinture donnerait. C'était assez étrange et surtout contradictoire avec son soupir déçu. J'avais quand même vraiment hâte de découvrir ce que cela donnerait au final. Faire une peinture au hasard pouvait souvent donner des trucs pas mal. Et parfois c'était même mieux que lorsque l'on avait eu une idée fixe.

Je me mis plus loin pour être certaine qu'elle ne reçoive aucune éclaboussure dans le cas où mon outil me péterait à la gueule. J'avais confiance en mon frère pour la technologie, l'informatique, l'électronique, etc mais certainement pas pour bricoler des pièces qui ne contenait rien de ce genre. Et je faisais bien de ne pas lui faire confiance pour ça. À peine avais-je appuyé sur la gâchette et voilà que le truc m'explosait en pleine poire. Il allait m'entendre. Et me repayer aussi des vêtements. Et aussi devoir sans doute me faire un chocolat chaud. En fait, il allait devoir être à mon service pour se faire pardonner. J'y penserais plus tard. Ma remarque semblait intriguer l'artiste à côté de moi.

- Ouais. C'est le bâtard qui va prendre cher à mon retour...

Je pouvais l'insulter de tous les noms, le frapper des milliers de fois et m'énerver contre lui à plusieurs reprises mais au fond je l'aimais mon frère. C'était presque ma façon de l'apprécier.

- J'en sais rien et je crois que j'veux pas le savoir.

Je me baissai pour ramasser les morceaux. Ce n'est pas parce que j'étais dans un lieu moins bien fréquenté que les autres, que j'allais laisser les déchets au sol. Et puis cela me permettait de mieux voir avec quoi il l'avait fabriqué. Le pot de peinture était un truc basique qu'on trouvait dans tous les magasins de bricolage. Ce n'était donc pas ça qui avait le plus merdé. Cela devait être le mécanisme en lui-même qui avait tout fait foirer. Je me relevai après avoir tout ramassé.

- Il n'est décidément pas doué pour ce genre de bricolage. Enfin bref... Ca n'a pas giclé chez toi, j'espère ?!

Je la regardais elle, le mur et aussi sa peinture. Non. Ca n'avait pas l'air d'avoir été très loin heureusement. C'était vraiment le sol, un bout du mur en face de moi et surtout moi-même qui avaient été recouvert de rouge. J'en connais qui allait bien se foutre de ma gueule s'il me voyait débarquer recouverte de peinture presque aussi rouge que mes cheveux.

- Enchantée au fait ! Je me nomme Nia.

Dommage que je me sois présentée dans ces circonstances mais tant pis. Même si j'étais recouverte de peinture, je n'avais pas envie de rentrer tout de suite. Je venais de sortir, ce n'était pas pour repartir aussitôt.
Revenir en haut Aller en bas
Ever V. Inkraven
BS |:| Deuxième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 98
Inscription le : 18/12/2017
Né(e) le : 07/01/2003
Age : 15
Nationalité : Irlandaise
Niveau d'études/Métier : Deuxième année
Classe : 2°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Célib'
Double Compte : Lenaël Ehspeen
Personnage sur l'avatar : Inkling - Splatoon
Péché(s) :
  •  Orgueil 

Commentaire/citation : Ever parle en #ff6666 et m'interrompt en italique.
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t57-en-cours-ever-est-dans-la-place http://sin-theatre.forumactif.com/t71-vie-d-un-calamar-conscient http://sin-theatre.forumactif.com/t91-dossier-scolaire-d-ever-inkraven http://sin-theatre.forumactif.com/t325-pic-n-draw-club-de-dessin

Mer 7 Fév - 13:40
Ever V. Inkraven
BS |:| Première année

A place where I belong

ft Ever Inkraven & Nia
le jeudi 28 décembre 2017
Au final, sa réponse n'en est pas vraiment une : en dehors du fait qu'il s'agit effectivement de l'inventeur de la machine désormais fracassée au sol, Ever ne sait toujours pas qui est ce Dave. Quelqu'un de suffisamment proche pour qu'elle l'insulte sans sembler le détester alors même qu'il vient indirectement de lui faire exploser un truc dans les mains. Frère ? Ami ? Petit ami peut-être ? En tout cas, elle n'aimerait pas être à la place de ce pauvre garçon quand la jeune fille aux cheveux rouge rentrera chez elle. Il risquait de passer un sale quart d'heure.
A sa place, elle aurait probablement même fait un immense câlin peinturluré au garçon en question pour lui faire regretter sa création : pas de raison qu'une seule des deux le subisse. Avec un petit sourire, Ever décide de faire part de son idée à sa nouvelle connaissance.

» T'en fais pas, j'ai pas été touchée. Par conte tu sais ce qui est injuste ? Que lui l'ait pas été non plus. Tu devrais t'arranger pour qu'il ait sa dose de peinture, lui aussi.

Ever est même prête à lui donner une ou plusieurs de ses bombes pour qu'elle puisse asperger le Dave en question et lui faire regretter d'envoyer quelqu'un d'autre tester ses bidouillages. Les cobayes, c'est techniquement illégal, après tout. Elle aurait pu se prendre un éclat mal placé ou blesser quelqu'un, quelle idée de bidouiller des trucs aléatoirement comme ça. Ça mérite bien une punition amicale de la part de son amie/soeur/copine.

» Moi c'est Ever. Tu veux de quoi enlever ta peinture, peut-être ?

Elle n'est pas trop sûre d'en être capable, mais en bidouillant avec son pouvoir, elle doit pouvoir créer un genre de serviette ou d'éponge absorbant la peinture... Enfin à supposer que le pouvoir lui obéisse. Sinon il reste la technique à l'ancienne de lui lancer un seau d'eau à la figure, mais elle risque de ne pas apprécier, et avec l'air glacial de l'hiver en prime, le résultat a des chances d'être... mortel. Réel ou pas, tout le monde à le droit de vivre dans ce monde ; sans compter que même une prison de fiction a des barreaux bien trop solides et matériels pour qu'Ever tienne à tenter l'expérience.


Revenir en haut Aller en bas
Nia Jones
BB |:| Quatrième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 158
Inscription le : 25/11/2017
Né(e) le : 07/05/2000
Age : 18
Nationalité : Anglaise
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Classe : 4°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Alone
Personnage sur l'avatar : Erza Scarlet - Fairy Tail
Péché(s) :
  •  Luxure 
  •  Envie 

Commentaire/citation : Nia écrit en #ff3333
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t31-doctor-who-a-eu-des-descendants-a-son-insu-8d#56 http://sin-theatre.forumactif.com/t42-journal-de-nia#89 http://sin-theatre.forumactif.com/t76-dossier-scolaire-nia-jones

Mar 6 Mar - 14:08
Alors que je commençais déjà à imaginer mille et un supplice pour me venger sur mon frère, la jeune fille me donna une idée superbe. Dave allait devoir finir peinturluré de partout. Comme moi.

- Excellente idée ! J'irai acheter deux pots de peinture en rentrant et je les viderai sur mon frère. Et pour bien le torturer, je prendrai deux couleurs qu'il déteste.

Un rose bien flashy et un jaune bien dégueu. Dave allait se souvenir qu'il ne pouvait pas me faire une crasse – même involontaire – sans en subir les conséquences. Je finissais repeinte, il finirait dans le même état. Si j'étais trempée par sa faute, il finissait dans l'eau. En sommes, peu importe ce qu'il m'arrivait, il n'en resterait pas impuni. Et puis comment résister à une idée aussi géniale que celle proposée par l'artiste à côté de moi ? Je ne me tracassai donc plus avec cette histoire et fis plutôt les présentations.

Ever était un joli nom. Et original en plus. Elle me proposa son aide pour enlever un peu la peinture. Je me doutais bien que nous n'arriverions pas à tout enlever, surtout ici. Si je voulais vraiment bien nettoyer mes vêtements, j'allais devoir les donner au pressing ou passer des heures à frotter les tissus.

- Et bien si tu as une technique pour en enlever au moins une partie, je suis preneuse.

Si je pouvais avoir l'occasion de sauver mes habits, je sautais dessus.

- Tu as un frère ou une soeur toi aussi ou t'es fille unique ?

Autant essayer de faire plus ample connaissance avec l'artiste qui me sauverait peut-être d'une séance de shopping. Je n'aimais pas en faire. Tous les moyens étaient bons pour éviter d'aller en magasin. Rien que pour ça j'étais prête à passer des heures pour tenter de retirer les taches de peinture. Prête aussi à payer une blinde au pressing pour tenter de nettoyer ce qui pourrait être récalcitrant.
Revenir en haut Aller en bas
Ever V. Inkraven
BS |:| Deuxième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 98
Inscription le : 18/12/2017
Né(e) le : 07/01/2003
Age : 15
Nationalité : Irlandaise
Niveau d'études/Métier : Deuxième année
Classe : 2°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Célib'
Double Compte : Lenaël Ehspeen
Personnage sur l'avatar : Inkling - Splatoon
Péché(s) :
  •  Orgueil 

Commentaire/citation : Ever parle en #ff6666 et m'interrompt en italique.
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t57-en-cours-ever-est-dans-la-place http://sin-theatre.forumactif.com/t71-vie-d-un-calamar-conscient http://sin-theatre.forumactif.com/t91-dossier-scolaire-d-ever-inkraven http://sin-theatre.forumactif.com/t325-pic-n-draw-club-de-dessin

Sam 17 Mar - 23:23
Ever V. Inkraven
BS |:| Première année

A place where I belong

ft Ever Inkraven & Nia Jones
le jeudi 28 décembre 2017
Eh bien, elle a réussi à lui tendre une vengeance intéressante sur un plateau d'argent. Ever offre à la jeune fille un sourire de conspiratrice. L'idée de vider un pot de peinture sur un frère ou une sœur, c'est encore mieux qu'un câlin plein de peinture, et c'est toujours une bonne façon de leur rendre la monnaie de leur pièce (de manière générale, le "œil pour œil, dent pour dent" marche assez bien dans les familles). En prime de ça, elle sait enfin qui est ce Dave : son frère, semble-t-il.
Elle aime l'esprit. La vengeance bien travaillé jusqu'à prendre des couleurs qu'il déteste. Cette jeune fille lui est sympathique, relativement pour un personnage de fiction, en tout cas. C'est difficile de s'attacher aux gens quand on se rappelle inlassablement qu'ils n'existent pas vraiment.

Maintenant, sa seconde proposition. Avant de trouver une solution à son problème, Ever tient à vérifier un truc : elle ne tient pas plus à finir dans un labo que derrière les barreaux auxquels elle songeait un peu plus tôt.

» Tu es de quelle école ? S'Indarë ?

C'est juste une façon "discrète" de s'assurer que sa nouvelle rencontre est au courant pour la magie avant de dévoiler un secret centenaire à la face du monde. Parce que les tentacules sur sa tête sont une chose, qu'elle peut facilement faire passer pour une part de son chapeau, matérialiser un objet sorti de nulle part en est une autre.
Une fois sa confirmation obtenue, elle sort un pinceau qu'elle fait tourner au bout de son tentacule pour le couvrir d'encre et pour esquisser un croquis sur une feuille sortie de sa poche, tout en reprenant le fil de la conversation.

» J'ai une sœur. Ashley. Très intelligente, sportive, mais superficielle et un peu trop girly-cupcake à mon goût, personne n'est parfait, faut croire.

Une serviette n'est pas si compliquée à dessiner, lui attribuer une fonction particulière un peu plus, mais elle essaye de donner un sens à son croquis en en faisant un genre de bande dessinée : trois cases, une avec de la peinture sur le mur, une avec la serviette qui y passe, et une avec juste la serviette et sans tâche de peinture. Maintenant, il reste à espérer que...
Elle sourit quand une serviette noire se matérialise dans sa main. Ah, bah pour les petits objets, ça marche facilement. Tant mieux. Elle tend sa création à Nia.

» Essaye ça. Je te garantis rien, il se peut qu'elle n'essuie rien du tout.

En fait, elle espère surtout que son dessin n'a pas été compris trop de travers et qu'il ne va pas effacer complètement les couleurs de la jeune fille. Ça rendrait les choses un peu... compliquées. Mais normalement ça n'efface que la peinture et les tâches c'est comme ça qu'elle l'a prévue.
Ouais. Et elle n'avait pas prévu de faire apparaître un t-rex dans les dortoirs, ça ne l'avait pas empêché de débarquer.

» Essaye d'abord juste sur ta main, hein... au cas où. C'est pas une science exacte.

On est jamais trop prudent.




HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nia Jones
BB |:| Quatrième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 158
Inscription le : 25/11/2017
Né(e) le : 07/05/2000
Age : 18
Nationalité : Anglaise
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Classe : 4°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Alone
Personnage sur l'avatar : Erza Scarlet - Fairy Tail
Péché(s) :
  •  Luxure 
  •  Envie 

Commentaire/citation : Nia écrit en #ff3333
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t31-doctor-who-a-eu-des-descendants-a-son-insu-8d#56 http://sin-theatre.forumactif.com/t42-journal-de-nia#89 http://sin-theatre.forumactif.com/t76-dossier-scolaire-nia-jones

Mer 28 Mar - 19:25
Dave allait en prendre plein la poire lorsque je serais de retour. Des pots vidés sur lui et surtout, des couleurs qu'ils détestait. Mais avant tout ça, il fallait que j'enlève au moins une partie de la peinture sur moi. Devoir acheter des pots c'était bien beau mais je n'allais quand même pas entrer dans un magasin avec la gueule et les vêtements dégueulasses de peinture. J'acceptai donc assez facilement la proposition d'Ever. Si elle avait une technique pour me permettre de me débarbouiller un peu, je serais bien bête de refuser son aide.

- Oui.

La question devait être parce qu'elle utiliserait des dons. Ca serait con de proposer ça àà une personne qui n'était pas dans cette institution. Il pourrait prendre peur, appeler les autorités ou faire je ne sais quelle connerie et après, bonjour le branle-bas de combat et les emmerdes. Ce serait comme créer une autre guerre mondiale. Tout le monde se méfierait de tout le monde. Avec ou sans pouvoirs. Chacun prendrait les autres pour des personnes dangereuses. Ce serait un véritable bordel.

Je regardais Ever sortir un pinceau et commencer à dessiner sur une feuille. Je profitais dans le même temps de me renseigner un peu sur elle. Tout comme moi, elle n'était pas fille unique. Parfois il valait mieux l'être, parfois c'était bien d'avoir un frère ou une soeur. Tout dépendait des situations. Dans mon cas, j'aurais préféré être fille unique aujourd'hui. Sa description me tira un petit rire amusé. J'aimais bien comment elle présentait sa soeur.

- Si tout le monde était parfait ce ne serait pas amusant et ça ne vaudrait pas la peine de vraiment vivre cette vie. Les rencontres seraient affreusement ennuyeuses et on ne saurait plus quoi faire pour nous occuper puisque tout ce que nous ferions, serait parfait et sans aucun défaut.

J'aimais avoir l'occasion de m'améliorer que ce soit en dessin, en mécanique ou pour n'importe quoi d'autre. Ca m'obligeait à faire des efforts pour me perfectionner. Je cherchais des infos pour ça et généralement, je rencontrais aussi du monde et je m'ennuyais peu puisque tout le monde était différent.

Je vis finalement une serviette se matérialiser. Déjà, j'adorais sa couleur. Enfin c'était juste dû à l'encre mais bon. Elle me mit rapidement au clair. Sa serviette pourrait très bien fonctionner comme elle pourrait être inutile. Au moins, elle n'est pas un charlatan. Tout comme elle me l'avait conseillé, je testai d'abord sur une main. La peinture disparaissait.

- Ca a l'air de fonctionner.

J'attendis tout de même un petit moment en observant ma main au cas où il y aurait des effets secondaires. Rien. Tout semblait être normal. Tant mieux. Je testai alors sur le reste de mon corps, partout où j'avais eu des éclaboussures. Toujours aucun effet secondaire. Je testai ensuite sur les habits et là, problème. Les couleurs de la peinture disparaissaient oui. Mais pas seulement celles-là. Celles de mes vêtements aussi. C'était comme si je les avais trempés dans de l'eau de Javel. Le vert de mon pull s'effaçait. Mon jean aussi. Ma veste. Toutes les parties tissulaires que je touchais avec la serviette devenaient blanc. Je pouvais faire la pub pour Vanish blanc. Serviette noire et les couleurs s'évanouissent.

- Bon et bien...l'avantage c'est qu'ils paraissent neufs. Enfin ce n'est pas grave, au moins la peinture a disparu.

Honnêtement je préférais ça plutôt que sur ma peau. Les vêtements peuvent être teints dans le pire des cas. Je terminai donc par frotter toute ma veste et mon pantalon pour harmoniser un peu. Quant au pull, je n'en fis pas plus. Je fermai simplement ma veste pour dissimuler les dégâts. Je rendis ensuite la serviette à Ever en la remerciant pour son aide. Même si son truc avait un peu foiré, elle m'avait quand même bien sortie d'affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Ever V. Inkraven
BS |:| Deuxième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 98
Inscription le : 18/12/2017
Né(e) le : 07/01/2003
Age : 15
Nationalité : Irlandaise
Niveau d'études/Métier : Deuxième année
Classe : 2°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Célib'
Double Compte : Lenaël Ehspeen
Personnage sur l'avatar : Inkling - Splatoon
Péché(s) :
  •  Orgueil 

Commentaire/citation : Ever parle en #ff6666 et m'interrompt en italique.
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t57-en-cours-ever-est-dans-la-place http://sin-theatre.forumactif.com/t71-vie-d-un-calamar-conscient http://sin-theatre.forumactif.com/t91-dossier-scolaire-d-ever-inkraven http://sin-theatre.forumactif.com/t325-pic-n-draw-club-de-dessin

Mar 10 Avr - 14:34
Ever V. Inkraven
BS |:| Première année

A place where I belong

ft Ever Inkraven & Nia
le jeudi 28 décembre 2017
Ever sourit légèrement au commentaire de sa camarade. "Ça ne vaudrait pas la peine de vraiment vivre cette vie". Que dirait-elle, si elle savait que cette vie n'était même pas réelle, une simple illusion posée sur papier ou sur un clavier ? Aux yeux d'Ever, les rencontres sont toutes ennuyeuses quand elles n'impliquent pas des personnages qui, comme elle, semblent contrôlés par autre chose que trois phrases glissées sur eux au milieu d'un texte d'introspection. Car n'est-ce pas ce qu'est Ashley, ce que sont ses parents, en fin de compte ? Des personnes auxquelles elle pense de temps en temps et qui trouvent leur vie de cette façon, mais qui restent des PNJs.
L'idée lui donne le vertige, elle préfère se concentrer sur son dessin.

Encore un peu inquiète des anarchies de son pouvoir, Ever observe la jeune fille tandis qu'elle prend la serviette et frotte doucement sa main. Bon, point positif : sa peau avait gardé sa couleur naturelle, donc elle ne se retrouverait pas à faire face à une fille transparente et totalement perdue. De ce qu'elle a compris de ses pouvoirs, elle n'aurait pas pu lui rendre ses couleurs si facilement, donc ça l'arrange bien. Retirer de la peinture est une chose, recolorer quelqu'un en est une autre, proportionnellement plus difficile.

La dessinatrice esquissa quand même une grimace désolée lorsqu'elle vit que la teinture des vêtements disparaissait à chaque passage de la serviette. Assez précis pour que les couleurs de peau ne soient pas effacées, mais pas assez pour les couleurs de tissu.

» Désolée... j'ai pas dû être assez précise...

Peut-être que dessiner clairement le pistolet à peintre comme source de la tâche aurait empêché ce problème de se produire ? C'est assez difficile à dire. Juger des caprices de son pouvoir en plus des miens reste un exercice un peu trop inédit pour sa nouvelle nature, d'autant plus quand d'autres personnages entre dans la balance. Ever soupire doucement. Il lui faut encore de l'entraînement.

» Je t'aiderai, si un jour tu es tentée de les teindre. Je ne peux pas utiliser mon pouvoir pour ça, mais je suis douée avec la peinture en général, alors je pourrai te donner un coup de main. Et puis c'est un peu ma faute.

Bon, sans elle, ils auraient été bons à jeter à cause de la peinture, ce qui n'était pas franchement mieux, mais elle tient quand même à réparer sa maladresse. Acceptant les remerciements d'un signe de tête, elle récupère la serviette en s'assurant qu'elle ne touche pas ses vêtements et la range dans son sac – ça tombe bien, elle trouvait le motif intérieur très moche, c'est l'occasion de s'en débarrasser. D'autant qu'elle commence à entrevoir une utilité autre à cette serviette qui efface l'encre et la peinture facilement ; le meilleur outil pour une peintre en apprentissage, ça lui évitera de passer des heures à essayer d'effacer la peinture de ses doigts.

» Tu sais quoi ? Je vais te donner mon numéro. Comme ça tu pourras m'appeler si tu as encore de la peinture à effacer, ou quand tu voudras teindre tes vêtements, si tu as besoin de moi.

Puis elle ajoute, avec un clin d'oeil et un sourire de conspiratrice :

» Et tu pourras m'envoyer des photos de ton frère après ta petite vengeance.

Elle a toujours aimé les douces vengeances, et elle ne peut pas s'empêcher d'être curieuse du résultat qu'aura celle de Nia. Après tout, ce n'est qu'un jeu, et elle dispose de l'outil parfait si la peinture se montre... récalcitrante.


Revenir en haut Aller en bas
Nia Jones
BB |:| Quatrième année
Sexe : Femme
Identité de genre : Féminin
Apparitions : 158
Inscription le : 25/11/2017
Né(e) le : 07/05/2000
Age : 18
Nationalité : Anglaise
Niveau d'études/Métier : Quatrième année
Classe : 4°A, D1 + Adaptation
Situation amoureuse : Alone
Personnage sur l'avatar : Erza Scarlet - Fairy Tail
Péché(s) :
  •  Luxure 
  •  Envie 

Commentaire/citation : Nia écrit en #ff3333
Voir le profil de l'utilisateur
http://sin-theatre.forumactif.com/t31-doctor-who-a-eu-des-descendants-a-son-insu-8d#56 http://sin-theatre.forumactif.com/t42-journal-de-nia#89 http://sin-theatre.forumactif.com/t76-dossier-scolaire-nia-jones

Sam 14 Avr - 23:57
La serviette dessinée par Ever m'était d'une grande aide bien qu'elle possédait un petit défaut. Il me décolorait totalement le tissu sur les zones touchées par le linge. Ce n'était pas bien grave en soi. Un peu de colorant et tout rentrerait dans l'ordre si c'était bien fait. La dessinatrice en était toutefois désolée et s'excusait. Elle me proposait même son aide pour réparer ce détail. Après avoir vu l'oeuvre qu'elle avait commencée sur le mur, je ne doutais pas de son talent pour le reste. Son pouvoir était compté à part. Je ne pouvais pas lui en vouloir de ne pas bien le contrôler, moi-même je ne contrôlais pas du tout le mien. Ce serait déplacé de ma part de me moquer ou de râler pour ça.

- T'en fais pas pour ça, c'est mieux que d'avoir dû les jeter à cause de la peinture. Je note tout de même ta proposition. Je verrai plus tard ce que je ferai vraiment avec les vêtements.

En fonction de où et comment ils étaient décolorés, je pourrais peut-être les laisser tels quels. Je ne serais pas la première à avoir des vêtements avec un effet décoloré. Ca ne se verrait donc peut-être pas. Ou alors je les recyclais pour les jours où je finissais avec les mains pleines de cambouis. Ce serait en gros mes habits de « travail ». Ou alors je les recolorais. Bref, c'était vraiment à voir.

- Volontiers !

Je sortis mon téléphone de ma poche puis notai le numéro qu'elle me donnait. J'inscrivis aussi son nom histoire de savoir à qui il appartenait puis enregistrai le tout avant de faire un appel en absence pour qu'elle ait mon numéro affiché. Je rangeai ensuite mon téléphone et souris.

- Faudrait que je songe à y aller. J'vais acheter la peinture et accomplir ma vengeance. Je t'enverrai les photos aussitôt que ce sera fait, promis !

J'allais me faire tuer par mon frère mais ça en valait la peine. Comme on dit, oeil pour oeil, dent pour dent. Je saluai Ever et pris la route pour les magasins de bricolage avant que ceux-ci ferment. J'achetai deux pots de peinture. Un rose et un violet. Une couleur qu'il haïssait par dessus tout et une couleur qu'il ne détestait pas mais qu'il n'aimait pas spécialement non plus.

Je me rendis ensuite à l'institution mais restai dehors. Il valait mieux salir à l'extérieur, je ne voulais pas être de corvée nettoyage après. Je préparai un petit piège et envoyai un sms à Dave pour qu'il me rejoigne. Dès que ce fut le cas, Je pus mettre mon plan à exécution. J'activai le piège qui noya mon frère dans la peinture. Il en avait partout. Je ne l'avais vraiment pas loupé. Il en avait dans les cheveux, sur les vêtements, sur les bras, les chaussures. Vraiment partout. De mon côté je me foutais bien de sa gueule en lui faisant comprendre que c'était ma vengeance pour son expérience ratée. Je n'oubliai pas de prendre des photos et de les envoyer à Ever. Chose promise, chose due.

Néanmoins je dus rapidement fuir. Ce con s'était mis à me courir après pour faire ce que moi je comptais lui faire au tout début. Il voulait me remettre de la peinture sur la gueule. Je parvins à lui échapper sans qu'il ne puisse se venger. Il se décida finalement à aller se laver lui et les vêtements. Quant à moi je retournai dans ma chambre, fière de ma vengeance et continuai de narguer mon frère par sms.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sin Theatre :: 
North London
 :: Camden Town
-
Sauter vers: